Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)


Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexionCalendrier
Bienvenue sur Aeoris. Rejoignez nous et forgez votre destinée !
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
DESIGN EN REFONTE ; n'en tenez pas compte, continuez à RP !
L’équipe du site
Admins :
Derniers sujets
» Alibi-RPG!!
Lun 8 Mai - 13:58 par Invité

» Réveil difficile [RP solo]
Ven 7 Avr - 0:02 par Kaltaïs Thra

» Images du site
Jeu 16 Mar - 17:40 par Kaltaïs Thra

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah


Partagez | 
 

 Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Breath Lynas
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Dim 30 Nov - 19:59

Il est l'heure, depuis combien de temps je dors ?
Une journée commence toujours par un réveille n'est-ce pas?
Bien il faut que je me prépare la journée va être rude.
J'ai pas envie de sortir de ce lit, j'imagine que j'ai pas le choix.
Allez hoppela. Il est encore tôt je serais en avance.
Voyons voir pour la tenue, mon plastron léger, mes jambières.
Je devrais mettre quelque chose par-dessus j'ai toute la ville à traverser.
Ma cape fera amplement l'affaire. Bon je crois que je suis prêt.
je stresse, en théorie ça devrait aller. Mon corps suivra il ?
Mince mes gants. Allez en route. ça faisait longtemps que j'étais pas sorti.
L'air frais du matin sur mon visage est si agréable, il m'avait manqué.
Y a pas grand monde à cette heure, au moins je suis tranquille.
Bon et bien direction la cour d'entrainement normalement
Ebril devrait amener le reste de mon équipement. L'entrée est grande. Ah des gardes dans le secteur des marcheurs, il valait mieux. Normalement de ce côté ci pas de problème, j'ai réservé la coure extérieure pour toute la journée. Ebril ne devrait pas trop tarder à arriver, dire qu'avant d'être marchand il était soldat. Il m'a dit qu'il essayerait d'amener les anciens membres de son équipe. Il parait qu'ils étaient impressionnant. Mon coeur s'emballe. Je vais poser mon sac et commencer à m'échauffer, la journée va être longue je le sens. Ha il me reste des potions dans ma besace. Elles pourront me servir. Allez on commence l'échauffement en attendant.

"ha tu es déjà la, bon j'ai ramené l'équipement comme convenu. Mais tu es sur de toi ?"

Je n'avais pas entendu Ebril arrivé. Pourtant, il portait avec lui deux grandes haches

de bataille. Tiens il n'était pas seul ses compagnons ont donc accepté l'invitation. Demythos avec son armure imposante portait quant à lui aussi deux claymores. et les deux autres derrières devaient être Amyéline et Horynet une soigneuse d'exception
et une puissance protectrice spécialisée dans le maniement du bouclier.

"Merci d'être venu, je pense que ça ira. Enfin j'espère"

Bon maintenant, c'est l'heure de vérité. Je ne penserais pas que ces armes seraient aussi imposantes. Bon, en position. Donc je me pose entre la hache et la claymore je pose le bouclier en équilibre sur les deux.

"Je m'échauffe un peu avec les armes et après c'est parti"

Le plus dur devrait être de les mettre en mouvement. Elles sont si
lourdes allez ! Normalement la force centrifuge devrait faire le reste
C'est bon elles commencent à bouger. Je fais ensuite passé la lame de la claymore sur le bouclier pour diminuer les fortement, la hache passe sur mon épaule. Hmmmm elle est lourde !
Allez je continue, il faut que j'aille plus vite, plus elles iront vite moins elles seront lourdes.
Arg, elles sont trop lourdes, elles vont trop vite pour moi. Je dois stopper la rotation.
Elles sont parties si loin, 5 mètres.

"Désolé, je devrais être prêt maintenant"


"Hé bien voilà une technique bien impressionnante"


"tu devrais entrainer ton corps sinon il sera vite broyé"

"bon et bien regarde les mouvements de base du maniement de la hache de bataille"

Hmm C'est bien ce que je pensais, je devrais me servir du bouclier
pour relancer les rotations après les chocs. Il est impressionnant,
on dirait que sont arme est si légère.

"bon et bien c'est à mon tour"

Les mouvements de la claymore sont beaucoup plus linéaire
et rapide comme je le sentais, je pense qu'elle peut me servir de bouclier en même temps

"voilà maintenant essaye de faire attention à tes appuis
reste concentrer, car la moindre erreur peut t'être fatal"


"Et tu mes beaucoup trop de temps pour mettre en marche ta technique"

"Quand tu seras prêt on passera aux affrontements "

Bon et bien c'est reparti je sens la journée va être longue et éprouvante
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Dim 30 Nov - 20:44

Le jour se levait. Nindaeï avait passé la majeure partie de la nuit dans son bureau, à faire de la paperasse et à se plaindre. Sans ressentir la moindre fatigue physique. Néanmoins, être enfermée dans une pièce ne la réussissait pas mentalement et commençait à user ses nerfs. Il faisait jour, mais tant pis. Elle se leva de son fauteuil et jeta un œil à l'extérieur, en poussant délicatement les rideaux. Ses paupières eurent le réflexe de se fermer dès que la lumière pénétra dans la pièce. Une chance qu'il y avait du brouillard aujourd'hui. Soupir. La vampire s'étira, partit en direction de la porte et enfila cape et faux au passage. Elle saisit une flasque de sang sur son bureau. En cas de petite soif.

Maintenant qu'elle se retrouvait en dehors du quartier général, la cryomancienne avait envie de se balader sans destination spéciale. Juste de prendre l'air. Faire quelque chose de simple. Autant aller au parc dans ce cas. Mmh... Non, trop d'humains s'y baladeraient, malgré le mauvais temps. Et des gardes au passage. Elle tourna alors la tête dans l'autre direction. Le terrain d'entraînement. Pourquoi pas ? Lancer des pics de glace dans des mannequins de paille était généralement un bon défouloir.

Cette destination se trouvait à proximité et il ne fallut qu'une dizaine de minutes pour y arriver à pied en marchant. Malgré la luminosité matinale, l'air frais lui faisait oublier qu'elle ne se trouvait pas dans sa période de prédilection. Arrivée sur place, la buveuse de sang remarqua rapidement que d'autres protagonistes avaient investi les lieux. Cinq personnes en phase d'entraînement. De vulgaires humains sans intérêt. Elle ne prenait pas garde à eux.

Elle flâna quelques mètres avant de s'asseoir contre un imposant chêne et regardait ces gens s'entraîner au loin. Il y avait de quoi trouver cela assez drôle. Certains semblaient n'avoir jamais goûté à l'acier et encore moins ne l'avait manié. Sa faux était posée à côté d'elle et doucement, elle plaça ses mains devant elle et créa quelques pics de glace, qu'elle se mit à lancer nonchalamment sur l'écorce de l'arbre se trouvant à sa droite. Dès qu'elle en lança un, un autre se reformait dans sa paume. Semblant fière, elle lança un regard à la cible et au cercle parfait qu'elle venait de tracer sur l'arbre avec ses lames de glace.

Un petit sourire jaillit sur ses traits et elle déboucha sa flasque avec ses dents. Doucement, elle versa un peu du contenu écarlate de la bouteille dans son gosier. Tout en gardant un œil sur les cinq combattants.

« Ils sont amusants. Surtout celui-ci qui a fait voler ces haches. De vrais enfants. Et... »

Dès que l'entraîné se retourna et qu'elle put apercevoir son visage, Nindaeï faillit s'étouffer avec son breuvage. Surprise, elle n'eut aucune peine à le reconnaître.

-Tiens, tiens... Mais qui voilà ? Breath Lynas. Nettement moins artistique comme entrée en la matière que la dernière fois.

Un sourire malicieux se dessina sur ses traits, tandis qu'elle se levait nonchalamment. Adossée à l'arbre, elle n'avait aucune raison de l'approcher aussi brusquement. Néanmoins, elle ne faisait rien pour camoufler sa présence. Leur dernière entrevue au parc laissait clairement apparaître que leur prochaine rencontre ne se passerait pas en de si bons termes. Mais, parmi tous les défauts de la vampire, l'agressivité et la bellicosité ne figuraient pas dans les plus flagrants.

La flasque rangée, la faux dans son dos, sa capuche sur sa tête, Nindaeï les fixait et apparemment, avait une idée derrière la tête pour brusquer ce cadre idyllique d'entraînement. Elle s'ennuyait. Et l'ennui finit toujours par passer avec de bons jouets.

Ils finiraient par la voir. Un vampire au soleil avec une telle aura glaciale demeurait toujours visible. Et c'était bien son intention.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Breath Lynas
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Mer 3 Déc - 21:28

Amyéline  :"Breath, il semble qu'il ait quelqu'un pour toi"

Quelqu'un pour moi ? Pourtant je n'attends personne.
Bon je commence à maitriser l'arrêt, Ah ... Nindaei
Que fais elle la ? Vient elle me voir ? Elle est toujours
aussi belle. Vite il faut que je dise quelque chose

Breath :"Bonjour, que fais tu ici si tôt le matin"

Elle me met mal à l'aise, je me sens comme envoûté
Ma hache et ma claymore sont par contre elles toujours aussi lourde.

Ebril :"tu dois rester concentrer, breath !!"

Hein ?! il se passe quoi la ? Ha non il est sérieux ?
Vite, c'est reparti. J'amortis l'impact avec ma hache
et je me sers de ce choc pour initialiser le mouvement
La collision est puissante, ça donne plus de vitesse à ma rotation

Breath : "Attention Nindaeï, ça peut être dangereux"

Enfin bon la plus dangereuse ici dois surement être elle
Prions pour qu'elle ne fasse rien de fou
J'ai pas l'habitude, de manier des armes aussi lourdes et
maintenant ils m'attaquent. Je suis pas prêt
Heureusement pour le moment elle est assez loin de moi.
J'ai pas besoin de modifier mes rotations.
Il est temps pour moi de contre attaquer.
Un coup de hache sur le côté, avec la force centrifuge,ça devrait passer. la claymore devrait faire un second impacte, je tourne sur moi-même. je vais me retrouver en train de tourner le dos a Ebril, c'est peut-être pas un bon calcule si mes armes sont à l'arrêt, j'aurais aucun moyen de me protéger.
je dois relancer ma hache avec l'impact de la claymore.
Hmmm je sens le choc de ma hache dans tout mon corps
et il a à peine sourcillé le deuxième impacte devrait le réveiller

Nindaeï est maintenant face à moi que fais elle.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Jeu 11 Déc - 20:42

La vampire ne faisait que contempler, mais elle voyait bien que sa présence avait titillé Breath. Il n'avança pas vraiment, mais Nindaeï put l'entendre distinctement, sans doute grâce à son ouïe fine.

-Bonjour, que fais-tu ici si tôt le matin ?

Faire quelque chose ? Rien à priori. Juste tuer le temps. Elle répondit avec un petit rictus amusé à sa remarque et à quelques mots, presque effacés dès qu'ils quittèrent ses lèvres.

-Rien de plus.

Elle remarqua bien que sa présence suffisait à ébranler la concentration de son prétendant, surtout quand celui-ci faillit se prendre un coup. Néanmoins, si elle avait avoué ne pas avoir trouvé cela amusant, cela aurait été un gros mensonge. Aussi identique que la dernière fois, l'immortelle ressentait une émanation d'intérêt de la part de l'alchimiste. Comme si le regard bleu la fixait en permanence de manière attentionnée et chaleureuse à son égard. Une bien étrange impression qui lui était tout sauf familière. Tout à coup, après avoir encaissé un impact d'arme en métal, il s'adressa à elle.

-Attention Nindaeï, ça peut être dangereux !

Sur le coup, la buveuse de sang ne put qu'en rire. C'était drôle que quelqu'un la mette en garde de cette manière. Quelqu'un qui soit bienveillant à ce point-là à son égard. Elle ne savait comment réagir...

Néanmoins, juste de lui parler un peu avait suffi à rompre la concentration de Breath qui fut manqué de justesse. Peut-être qu'il serait possible d'encore plus le perturber. Alors qu'il était de nouveau imprégné dans le combat, la faucheuse marcha lentement vers lui et lui fit face. Peu importe qu'il était en train de combattre. La femme se tenait là et le fixait de ses yeux rouges. Elle ne faisait rien de spécial et avait agi sur un coup de tête, mais sans doute qu’une idée la motiverait par la suite, suivant la réaction de son cher alchimiste.

Toutefois, la vampire faisait mine d’avoir une idée derrière la tête. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas joué avec les nerfs de quelqu’un. Et l’occasion était trop belle.

-C’est gentil de t’inquiéter, mais tu devrais aussi veiller à ta garde.

Au même moment, un de ses compagnons d’armes, dont le nom était inconnu à la vampire, souhaita apparemment continuer le combat. C’était assez amusant à voir.

Tout à coup, Nindaeï dégaina sa faux à son tour et la garda à bout de bras, verticalement. Autant se joindre à ce petit entraînement… Elle ajouta sur un ton de défi :

-L’entraînement n’est rien sans volonté de véritablement se battre. Montrez-moi donc comme les maîtres d’armes humains savent si bien se défendre.

Sa provocation avait suffi à les activer. Et rien de tel pour se défouler un peu.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Breath Lynas
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Ven 19 Déc - 18:03

-L’entraînement n’est rien sans volonté de véritablement se battre. Montrez-moi donc comme les maîtres d’armes humains savent si bien se défendre.

Hein !? Qu'est ce qu'elle vient de dire ? Tout le monde s'est mis en position. Ils ont l'air sérieux cette fois-ci. Ça ne ressemble plus à un entrainement. Devrais-je utiliser la magie ou allez chercher les potions que j'ai laissées dans mon sac ? On avisera en temps voulu. Maintenant qu'elle s'est rapprochée, je dois faire attention à mes rotations. Mon bouclier ne suffira pas à changer la direction de mes armes, si je me sers de tout mon corps contre le plat de ma claymore, ça risque d'être lourd pour moi mais je devrais pouvoir faire dévié la rotation autour d'elle. Si J'arrive à suivre sa cadence mon entrainement n'aura pas été vain. Bien que je ne sois qu'un humain, je devrais pouvoir le faire. C'est parti, leur équipe est déjà en position et prête au combat. ça ne va pas tarder à exploser .

Attend et si elle se retournait contre moi ? Je suis juste à côté d'elle quelle atmosphère, quelle aura envoûtante, je ressens sa puissance comme si elle m'envahissait.

Ils arrivent le combat va commencer. Si l'un des meilleurs groupes de combat la prend si au sérieux c'est qu'elle doit être un adversaire de taille.
Les attaques d'Ebril sont diamétralement différentes de tout à l'heure, elles enfoncent ma garde et modifient la trajectoire de mes lames, de plus maintenant mes lames prennent bien plus de vitesse qu'avant, ce tourbillon commence à levé le sable autour de nous. Les chocs que je prends pour garder Nindaei à l'intérieur de ce cercle commencement à devenir insoutenable, s'ils continuent comme ça mon corps ne tiendra pas longtemps. C'est l'heure de la contre attaque. Voyons voir si Nindaeï est prête, m'a elle ne serait ce que remarqué ?

Si ça ne suffit pas il sera temps de sortir la magie et les potions.

-On y va ?

On verra bien ce qu'elle fait, j'espère que je lui serai au moins un peu utile. Enfin ce n'es pas comme si nos adversaires étaient des débutants. Et ce n'est pas la première fois qu'ils affrontent des ennemis puissants. Vu le nombres de grandes guerres aux quelles ils ont participé, le combat risque vraiment d'être tendu.
Leurs magies emplie déjà la zone d'entrainement ...
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Dim 21 Déc - 23:41

Nindaeï se tenait debout comme si de rien n’était, les yeux mi-clos. Tandis que gentiment, le ciel se couvrait de nuages gris et blancs au mouvement des lèvres de la poupée blanche marmonnant. Elle libérait un peu de magie pour atténuer la luminosité de l’endroit et avoir une emprise sur la météo si le besoin s’en ferait savoir. Néanmoins, avoir un peu de pénombre était nettement plus agréable pour la vampire. Lentement, elle prit une profonde inspiration et fixa de ses yeux grands ouverts désormais les combattants qui s’étaient mis à déferler sur Breath. Quelle ironie ! Il semblait la défendre corps et âme dans une sorte de cercle imaginaire tel un chevalier défendant la princesse de son royaume. Tout à coup, alors qu’il semblait sombrer sous le déferlement de ses camarades d’armes, il demeurait presque confiant et paraissait ne pas vouloir inquiéter la buveuse de sang.
 
-On y va ?
 
L’immortelle eut un petit rictus amusé à cette phrase. Elle y allait, elle y allait. Ce n’était qu’une question de temps. Un simple acquiescement de tête suffit comme réponse. Cependant, parmi les quelques secondes qu’elle passa à le regarder combattre, la faucheuse analysait chaque mouvement défensif et les attaques de Breath. Bien qu’il se fasse submerger à cause de la supériorité numérique des adversaires, il se débrouillait bien.
 
« Ainsi donc, c’est cela qui a volé ton temps depuis notre dernière entrevue. »
 
Subitement, Nindaeï s’activa, sembla s’élancer, planta sa faux dans le sol et gardant ses mains fermement accrochées au bout de sa faux, envoya ses deux pieds vers l’avant en plein dans le thorax d’un des attaquants, l’expulsant un peu plus loin. Puis, avec un mouvement gracile, elle tira sur ses bras, décrocha sa faux du sol et atterrit sur le sol, en position d’attaque.
 
Son adversaire roula sur le sol sur quelques mètres avant de se relever péniblement, toutefois, l’attention de la cryomancienne se focalisa déjà sur une autre attaquante, qui restait en retraite. Dès qu’elle vit qu’une sorte de lumière enveloppait l’adversaire qu’elle venait de mettre au tapis, il ne fallut que quelques instants pour définir que c’était une cible à frapper. La soigneuse.
 
Dès lors qu’elle jeta un coup d’œil à Breath qui continuait de se battre avec le manieur des deux haches et un autre homme avec une grande armure. Avec du deux contre un, il s’en sortait.
 
C’était assez étrange comme la simple présence de Nindaeï avait suffi à agiter tout ce petit monde dans un élan de bellicosité. Les vampires étaient pourtant pacifiques à la base, ne se souciant que de leur survie dans l’ombre et non pas des combats des humains et pourtant, les choses avaient bien changées maintenant. Se battre était devenu une obligation depuis que la croisade contre les non-humains avait escaladé la pyramide des priorités de guerre. La faucheuse eut une courte pensée pour les instants de mondanité dont elle avait été « victime » dans son adolescence. Des moments qui ne reviendront sans doute jamais et heureusement…
 
Revenir à la réalité.
 
Combat de femmes et combat d’hommes. Alors qu’elle fonçait vers la soigneuse, plus loin, elle se trouva nez-à-nez avec un immense pavois et ne put s’arrêter que de justesse avant de rentrer en collision directe. La manieuse de bouclier fit un estoc et repoussa la vampire, tandis que la soigneuse contourna la zone de combat pour aller porter secours aux deux hommes.
 
« Mince. Il va falloir l’arrêter avant de compliquer la situation. »
 
La Marcheuse se trouvait avec la main droite plaquée sur le sol et son sort fusa avec une rapidité déconcertante, alors que la température chuta brusquement. La magicienne de soins se retrouva bloquée dans un immense bloc de glace, tandis que Nindaeï ne put que trouver cela amusant. Immobilisée dans sa course, la soigneuse ne pourra pas aller les aider. Quelle ironie.
 
Attiser leur esprit combattif.
 
Et jouer.
 
Oui, jouer.
 
Voilà ce pourquoi elle était là.

Une chance d'avoir un partenaire pour une fois. Elle lança un bref regard à Breath comme pour lui donner du courage, malgré son air condescendant. Une manière assez brusque d'inculquer la rudesse du monde. Il fallait combattre. Encore et encore.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Breath Lynas
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Mar 23 Déc - 17:38

Un simple signe de tête comme réponse, elle est comme ça n'est-ce pas. Il n'y a pas de superflu avec elle. Elle a traversée mon cercle si facilement, elle est vraiment incroyable.
Il est temps pour moi de passer à l'offensive. Ma besace est de l'autre côté, comment je vais faire pour la récupérer ?
Un passage en force?
Le problème c'est que ma marge d'erreur est vraiment faible. Il faut que je fasse le vide dans mon esprit pour me concentrer sur chacun des mouvements. Si je me sers de la magie maintenant ça ne serait plus un entrainement. On dirait que c'est bien agité à côté. Horynet elle semble immobile, comme pétrifiée.

Nindaeï regarde dans ma direction.Paradoxalement c'est une cryomancienne qui réchauffe mon cœur, si elle avait été à ma place aurait elle déjà finit ce combat ?
J'ai plus le temps de penser à ça. En vidant mon esprit ma magie s'écoulera autour de moi, mais bon j'ai besoin de ça pour me concentrer totalement. Une fine pellicule d'eau est en train de se former autour de mon corps, c'est donc sous cette forme que ma magie se matérialise. Je vois chacun des mouvements que je dois effectuer le temps est comme ralentit, mon cœur s'accélère. Mon corps chute en avant droit sur leur lame.
Au millimètre près, faire avancer ce tourbillon au travers de leur corps, prévoir chacune de leurs réactions. Ebril va essayer d'attraper la hache qui va tourner sur son avant bras, je dois le bloquer avec mon bouclier. Mon coeur s'accélère encore. Demythos va profiter de cet instant pour m'attaquer. Avec le contrepoids de ma claymore, je peux m'appuyer dessus et glisser dans leur angle mort.

Je suis passé, ma peau est sèche, la couche d'eau qui s'est formé autour de moi, est l'eau de mon corps ma vision se teinte peu à peu de rouge, les petites coupure à force de passer trop près de leur lame mon sang coule abondamment à cause de cette montée d'adrénaline, maintenant que j'ai récupéré la potion de mon sac si je la bois maintenant ça ne fera qu'empirer. Je garde la potion sur moi et je prends aussi une potion de soin rapide. On verra si j'en ai besoin. C'est reparti pour une danse. Le sang me monte à la tête. Être collé à l'ennemi alors qu'on manie des armes lourdes est peu banal mais c'est mon style. Ce qui semble mettre mes ennemies mal à l'aise. Mon corps me brule asséché par ma concentration et la magie et les blessures. Un dernier regard vers Nïndaei pour me redonner du courage, je serais surement dans un sale état après ça de toute manière .

On se laisse tomber vers le bas pour laisser passer la hache par-dessus ma tête, et on fonce sur l'ennemi au moment de l'impact on rattrape la hanse et la valse peut reprendre. Passer toujours plus près des blessures létal, le nombre de blessures se multiplient trop vite, ma vision devient de plus en plus rouge. Ebril est désarmer, il a choisi entre son arme et ses bras, je peux me servir de son arme pour la lancer sur Demythos. A cette distance il ne peut pas l'éviter.
Hein c'était quoi ce mouvement ? C'était pas humain. Qu'elle est cette drôle de sensation. De toute façon je ne peux plus reculer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Jeu 25 Déc - 16:55

Elle continuait d’attaquer après avoir vu que Breath lui avait jeté un regard. Un adversaire était hors course dans son bloc de glace, une n’était qu’à moitié soignée encore au tapis et la manieuse de bouclier lui faisait face. Et Nindaeï avait une idée pour la contrer. A la vue de sa camarade gelée, la parangon fonça tête baissée vers la vampire, faisant une charge d’environ deux mètres, mais relativement puissante. Elle ne réfléchissait pas, elle agissait. Et la buveuse de sang jouait sur cette émotion si facile à prévoir… Ce que les humains peuvent être faciles à manipuler. Soudain, le choc. Nindaeï  bloqua le pavois avec son épaule comme si elle avait chargé elle aussi. Un crac retentit et la manieuse de bouclier tomba au sol, violemment, tandis que son pavois restait sur elle. La cryomancienne reprit sa stature droite, le bras gauche pendant le long de son corps dans une courbure étrange. Puis, elle mit sa main sur son épaule gauche qui venait d’être luxée et la remit en place avec un coup sec de sa paume. Il ne voulait pas laisser transparaître la douleur, elle perdrait de la crédibilité. Intimider son adversaire demeurait un jeu qui ne la lasserait jamais. Sa nature de vampire peut-être. Ceux qui ont peur, généralement ne s’approchent pas.

Avec une grande rapidité, elle posa son genou droit sur le pavois pour empêcher l’humaine de se lever, planta sa faux dans le sol et plaqua ses deux paumes sur la surface métallique.  Un sourire pour le moins malsain s’échappa de ses traits, tandis qu’un duvet de glace recouvrit le pavois et bloqua la fille au sol sans pouvoir se mouvoir. Le duvet s’épaissit et enveloppa  peu à peu la combattante en-dessous bloquant son visage dans un faciès crispé et désespéré tentant de crier. Une bien jolie expression.

Il ne restait que la fille à terre et elle allait pouvoir aider Breath. Elle était quasiment hors combat. Décidément, la vampire ne connaissait pas sa force et n’avait pas dû aller avec le revers de la cuillère. Pour être sûre, son pied frappa le sol et des griffes de glace enserrèrent la fille au tapis, allongée sur le sol poussiéreux  pour ne pas qu’elle se réveille trop vite en ayant la vilaine manie de venir l’interrompre.

Tout à coup, une odeur de sang étrange vint lui caresser les narines. Beaucoup de sang en fait. Alors qu’elle voulait aller l’aider, la buveuse de sang remarqua qu’il fit un mouvement très … inhumain. Tandis que ses pupilles s’allumèrent d’un rouge écarlate luminescent, elle marcha vers l’alchimiste qui paraissait vraisemblablement dans un sale état. Il semblait comme asséché et orné de diverses blessures sanguinolentes. Trop regarder du sang, même de loin, créait un état de manque. Soudain, elle s'arrât brusquement. Nindaeï ressentit comme un écho qui traversait tout son corps, identique à l’appel du sang. Il devait utiliser l’eau de son corps pour la manipuler. Une erreur de la plupart des élémentalistes. Ils s’affaiblissaient en combat et finissaient par perdre si le combat s’éternisait. Peu malin. Généralement, une situation de dernier recours. C’est dommage d’utiliser son atout trop vite. Même s’il est plus dur au début de capter l’eau dans l’air environnant. Cela demandait de l’entraînement, bien que ça paraisse plus simple. Cela ne l’était pas.

Nindaeï ressentait le besoin de le sortir de cette mauvaise passe. Si cela continuait, il pouvait y passer. Anémie, déshydratation… Les humains sont fragiles. Il en faudrait peu.

Toutefois, la Marcheuse ne voulait pas entraver son combat. Il voulait apparemment lui aussi faire ses preuves. Et ce serait déshonorable de directement s’interposer. Une fille qui sauve un homme n’est pas forcément un acte bien vu. Elle n’interférerait que s’il y avait un grave danger. Même si celui-ci s'approchait… Il fallait de la pluie. Quelque chose à contrôler plus évident et plus sûr. Invoquer de la neige lui paraissait presque plus simple à force d’habitude. De l'eau. Juste de l'eau.

Pour cela, il fallait de l'énergie. Oui, de l’énergie. Surcharger les nuages. Elle empoigna sa faux fortement et la leva vers les cieux, tandis qu’elle devint blanche et entourée d’une sorte d’aura glaciale très puissante. Puis, elle la fit basculer, tournoyer et la lança avec une force incroyable vers le ciel nuageux. Un coup de tonnerre résonna et le ciel déversa des larmes glacées. Du grésil. De l’eau qui serait manipulable par un hydromancien. Et lorsqu’En’Lith frappa le sol en atterrissant, le sol se fissura au contact de la lame et cette aura blanche sembla se déverser dans le sol tel un fin nuage de brouillard.

« Saleté. J’ai envoyé pas mal d’énergie cette fois. Bon, ce n’est pas de l’eau totalement liquide, mais ça suffira. »

Un genou à terre, elle observait Breath se battre à quelques mètres de là, tandis que le grésil se déversait. Doucement, elle se releva et récupéra son arme d’hast, les yeux toujours rougeoyants. La soif l’affaiblissait au passage.

« Allez, Breath. Utilise ce présent. »

Cette odeur semblait encore plus alléchante que d’habitude. Lui faisait tourner la tête. Vite.

Nindaeï entamait sa marche vers la dernière zone de combat, tandis que le grésil mouillait ses longs cheveux d’ébène, la lame de sa faux glissait sur le sol en émettant un fin grésillement. En pensée, elle l’encourageait, voulait le voir réussir. Une attitude altruiste très rare pour elle. Une exclusivité pour quelqu’un qu’elle connaissait si peu. Néanmoins, l’immortelle admirait la ferveur qu’il avait en combat.

Dès lors, ce fut à son tour que ses yeux voyaient troubles. Même si le ciel était couvert, il faisait jour et ça n’aidait absolument en rien.

-Ça va passer, ça va passer, marmonna-t-elle.

Juste quelques secondes avaient suffi,  seulement le combat de Breath lui avait continué...

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Breath Lynas
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Ven 26 Déc - 13:09

Plus le combat s'intensifiait, moins je prêtais attention aux choses qui m'entourent. Depuis combien de temps je me bats? Juste lutter résister encore et encore seules les blessures viennent rythmé ce supplice. Ils étaient deux, ou bien il n'y en plus qu'un seul entrain de m'affronter ? Mon esprit s'enfonce dans le chaos, la fatigue ? Non c'est autre chose, je veux voir ce que c'est. Est-il temps de finir ce combat ? C'est le moment d'utiliser les potions ?
Qu'est-ce que c'est ? De la pluie ? De la magie ? Je la sens. Cette pluie froide et puissante, elle me calme si facilement, elle semble tout ralentir autour de moi. Un paysage chaotique m'entoure un lieu d'ombre et de lumière entre les reflets solaire étincelants fondant dans la pluie et les ombres obscure de sang coulant autour de moi. Quelle puissance ! Devrais-je vraiment m'en servir ? Ma technique de combat est prête alors pourquoi je n'utiliserais pas tous mon pouvoir.

On dit que la magie est un vecteur de sentiments, alors quel message peux avoir cette pluie. Cette aura n'était pas si dur à reconnaître elle ne venait pas de si loin. Pourquoi ? plus je passe de temps avec elle et moins je la comprends. Enfin s'il y a une chose que j'ai comprise, c'est que je devais y aller à fond.

Allez je prends les deux potions, et je donne tout ce que j'ai. La potion de guérison supérieur. Puis la potion de concentration Majeur. Cette sensation qui parcoure mon corps, cette chaleur qui m'envahie, c'est agréable. Mes blessures arrêtent de saigner et avec toute cette humidité ma peau est de nouveau intacte. Chacune de mes sensations est démultipliée avec la potion de concentration. Chacun de mes sens est accrue Maintenant je peux sentir tout les flux magiques alentours. Il me suffit de fermer les yeux et savourer ce moment.
La partie la plus dur vas arriver, le contrôle de la magie. Il va falloir que je communique avec cette bulle de sang autour de moi.

Un être issue de magie pure. Il me ressemble beaucoup pourtant ce n'est pas moi.
-Bonjour maitre des eaux.
-Bonjour maitre des faux.
C'est étrange j'ai l'impression de me parler a moi-même
-Pouvez vous me prêter votre pouvoir.
-Tu es directe toi, pourquoi je te prêterais mon pouvoir et que me donneras tu en échange ?
-Que puis-je vous donner ? Ne possèdez vous pas déjà tout ce que vous désirez.
-Tu sais très bien ce que je désire
Une image apparait dans mon esprit : Nindaei !
-Qui ètes vous maitre des eaux ?
-Et toi qui es tu Breath Lynas ?

La connection s'est interompue.Mais maintenant la bulle répondait à ma volonté et vient se placer comme une sphère dans laquelle mes armes tournoyaient, elle englobait maintenant les trois combattants. Et tout ça s'est passé en moins d'une seconde. Cette nouvelle sensation d'invincibilité et de suprématie. Toutes ces techniques que j'ai écrites prenait maintenant vie, finie les limites de mon corps ou de mon attention. 

Ebrethil avait récupéré son arme.
Ils n'avaient pas peur.
Pourquoi ?
Mes attaques augmentent en intensité, en rapidité, je vois chacun de leurs coups alors pourquoi continuent-ils de résister ?
Pourquoi je ne parviens pas à les mettre hors combats ?
Leur nombre de blessures augmentait, mais ils cicatrisaient pratiquement instantanément. Leurs muscles contracter étaient totalement difforme.
Ils sont monstrueux, ils ne sont tous simplement pas humain. Je peux toujours me servir de l'eau pour me déplacer et les prendre de vitesse, mais je vais vraiment devoir les tuer ?


J'aimerais les épargner, je vais devoir trouver une réponse en dehors de ce combat.
Nindaeï ! Voilà une solution. Je ferais d'une pierre deux coups. Il faut parfois improviser. Allez c'est parti.
Augmenter ma propre vitesse, me propulser et sortir de cette sphère de sang qui a viré au noir opaque. Surement à cause de l'oxydation du sang.

Bon maintenant que je suis face à Nindaeï qu'est-ce que je pourrais bien lui dire ?

-On dirait que j'ai fini mon entrainement.

Maintenant que je me tiens plus près d'elle on dirait que cette entrainement l'a pas mal fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Ven 26 Déc - 15:06

Seule l’idée d’aider Breath avait germé dans son esprit. Bien qu’elle demeurait affaiblie, c’est comme si sa volonté lui permettait de rester debout et d’essayer de garder une expression d’assurance. Le grésil lui paraissait si léger, telle une bruine d’automne fraîche après un long orage. Tandis qu’elle ferma les yeux un court instant, le visage vers le ciel, il lui paraissait que le masque glissait lentement, délicatement sur sa peau. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas invoqué une si belle magie. Une magie qui répondait à un sentiment d’aide et non un sentiment de défense violent. Une sorte de semi-sourire à la fois léger et torturé s’inscrivit un court instant sur ses traits. Elle ne ressentait plus la soif pendant ce moment. Et subitement, elle reprit son expression habituelle.

Son regard se posa sur Breath toujours englobé de cette sorte de sphère sanguine étrange. Dès qu’il sortit, la vampire sentait que sa maîtrise de la magie avait augmenté. Non plus juste après avoir réussi un tour de passe-passe, mais davantage comme si la magie ne le contrôlait plus et qu’il avait appris à concilier sa maîtrise de la magie et celle de ses émotions. Il avait gagné en confiance.

Dire que la technique de la pluie avait aussi aidé Nindaeï par le passé… Lorsque sa mère voulait lui apprendre par tous les moyens les autres maîtrises élémentaires, la jeune vampire s’efforçait à parfaire sa maîtrise du feu en oubliant les autres éléments. Et maintenant, elle ne savait même plus émettre la moindre flamme. Quelle ironie. Autrefois, lorsque la pluie tombait sur elle, la buveuse de sang avait ressenti comme si l’eau lui parlait, entrait en résonance. Rarement, elle ne s’était sentie aussi bien. Et têtue comme elle était, elle n’avait pas répondu à cet appel. Ce n’est que lorsque la pluie éteignit les flammes embrasant les cadavres calcinés de sa famille qu’elle comprit son erreur passée. Chaque foyer de feu la terrorisait pendant longtemps. Cependant, chaque goutte du ciel était une larme qu’elle avait versée. Une larme de trop. Pour éteindre ce brasier.  Mais, elle ressentait une sorte d’étreinte compassionnelle.

Lorsque son esprit revint sur le terrain d’entraînement, la Marcheuse vit la suite du combat qui avait une tournure assez étrange. Ces assaillants n’étaient pas si… humains en fait. Dur d’identifier leur race. Ils ne saignaient pas assez pour que l’odeur du sang de Breath soit saturée. L’entraînement avait viré au combat à mort. Ces entraîneurs ne devaient pas avoir des intentions aussi louables à la base. Peut-être des sortes de goules qui piégeaient les humains en manque de combat et qui finissaient par les attaquer ? Qui sait…

Soudain, Breath sortit de la bulle et s’approcha de Nindaeï avec un pas assuré et dès qu’il se tenait en face d’elle, faisant fi du destin de ses autres adversaires.

-On dirait que j’ai fini mon entraînement.

Des cernes étaient dessinées sur le visage encore plus translucide de la vampire, qui fit un léger sourire avant de lui répondre.

-Il semblerait que oui. Il a dû être plus enrichissant qu’un simple combat avec des bretteurs.

Avec sa main gauche, elle repoussa une mèche mouillée qui se trouvait devant son visage. Tout à coup, un des adversaires, équipé d’une lourde armure,  sortit de la bulle et chargea l’alchimiste qui lui tournait le dos. Avec rapidité, la faucheuse fit un pas sur le côté droit, sa faux dans sa main, la lança avec une grande force en direction du combattant, se planta au travers de sa cuisse gauche et le cloua au sol, le faisant tomber sur le dos. Tandis qu’il tentait vainement d’ôter l’arme d’hast de son membre et de la taillader avec son arme, la lame irradiante de la faux commençait à déverser une fine rivière de glace et gela progressivement sa jambe, puis son abdomen et son thorax. Même son arme ne pouvait plus être utilisée, gelée comme le reste.  Il se débattait dans son cocon de glace, mais cela était bien futile. Désormais, seul son buste était en dehors de la glace qui avait fini de se propager. La vampire avança vers l’homme au sol, posa son pied droit entre se deux clavicules, où son armure s’arrêtait, y enfonça son talon, ce qui fit perler un fin filet de sang, se baissa légèrement et tourna ses yeux encore rougeoyants vers Breath.

-Cet entraînement n’est pas encore terminé pour autant. Ils respirent encore.

Sa tête pivota une nouvelle fois vers le combattant défait, qui n’appréciait que peu de se faire percer par un talon de botte. La vision du sang excitait ses sens, pourtant, elle ne s’abandonnait pas à la sauvagerie vampirique.

L’adversaire dans la sphère de sang continuait le combat, mais il demeurait hors vision. Il fallait aussi le mettre hors d’état de nuire. D’un mouvement de tête, elle désigna à Breath la bulle noire dans laquelle le dernier ennemi se trouvait.

-Montre-moi les fruits de cette nouvelle découverte.

Curieuse.

Oui, elle était curieuse de voir le dernier duel.

Intriguée.

Intriguée de voir ce dont il était capable.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Breath Lynas
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Dim 28 Déc - 18:45

-Il semblerait que oui. Il a dû être plus enrichissant qu’un simple combat avec des bretteurs.

Surement, oui. Même si je ne m'attendais pas à un entrainement comme ça. Sans elle je ne serais surement pas allé aussi loin. Finalement, c'est grâce à elle que j'ai progressé. On dirait qu'elle a changé, c'est la fatigue ou autre chose ? Elle a l'air plus docile. Voilà le diamant que j'ai toujours vu qui commence peu à peu à briller de mille feux. La petite mèche qui tombe sur son visage est vraiment mignonne. Cette femme me fait vraiment fondre.
Un des deux adversaires est sortie de la sphère, elle réagit vite. En une fraction de seconde elle l'a immobilisé. Elle me protège ou elle s'amuse ? En attendant, je me sens plus en sécurité près d'elle.


-Cet entraînement n’est pas encore terminé pour autant. Ils respirent encore.

Elle veut vraiment que je le tue. Tuer des êtres humains c'est pas vraiment dans mon quotidien, mais on dirait que je n'ai pas vraiment le choix. Et il n'a plus grand-chose d'humain, on dirait une bête, un monstre.

-Montre-moi les fruits de cette nouvelle découverte.

Il est sûrement temps de l'impressionner. Il me reste mon bouclier dans mon dos et l'eau dirige mes deux armes à deux mains à l'intérieur de la sphère de sang. Bon et bien je vais lancer le bouclier ça devrait modifier la trajectoire des armes. Il devra choisir entre sa tête ou ses jambes et après ça il devrait être hors combat. Allez je me dépêche avant que la potion de concentration prenne fin. Plus le bouclier tournera vite plus il ira vite. Il est entré dans la sphère tellement rapidement. Le combat est terminé sur une seule action. Ebril est maintenant au sol avec une hache planté dans une jambe et une claymore dans l'autre. Le bouclier est venu se planter dans mur, bloqué entre deux pierres. La sphère de sang je peux m'en servir pour figer Ebril. Il ne devrait pas mourir comme ça. Ralentir les battements de l'eau jusqu'à les figer totalement. C'était facile, en théorie. Mais dans la pratique, maitriser une aussi large quantité d'eau c'est pas évident. Chaque goûte d'eau se transforme en neige rouge et vient recouvrir le corps d'Ebril. On dirait que c'est un échec. Ebril continue de se débattre, mais là, il ne pourra pas aller bien loin ses os ont été brisés. Il ne pourra sans doute plus jamais marché, mais au moins il n'est pas mort.

Bon il faut que je récupère mon matériel. Finalement, je passerais pas la journée ici, j'ai toute l'après-midi devant moi. Mon sac, mon bouclier et, mes armes .. Il va bien falloir que je les récupère même si elles sont abimées, elles ne sont pas données. ça va être compliqué de transporter tout ça. Voyons voir, je vais les accrocher dans mon dos comme ça, et il me suffit de contrebalancé le tout avec mon poids. Je sens que ça va être lourd. L'adrénaline commence à retomber, je ressens pas trop de fatigue sûrement grâce à la potion de guérison supérieur.

J'aimerais bien passer plus de temps avec Nindaeï, mais je ne vois aucun moyens ni aucune raison de rester ensemble, même après cette aventure. L'invité à boire ? L'invité à se reposer chez moi? Engagé une conversation sur ce qui viens de ce passer ? Pourquoi aucune de ces idées me conviennes ?
En tout cas je la veux ! C'est l'une des choses que cette mâtiné ma confirmée.

Le soleil est au zénith et mon ventre me dit que c'est l'heure de manger. Bon, bas il me reste plus qu'a essayé.

-Bon et bien du coup je n'ai plus grand-choses de prévue pour cette après-midi

Je n'arrive pas a m'empêcher de sourire, mon coeur s'accélère, et me donne des sensations pareilles au feu de la bataille et pourtant je me sens en même temps comme un jeune collégien. J'aimerais tellement qu'elle partage ce sentiment.
Comment ça se fait que je me sois autant rapproché d'elle ? Je ne me souviens pas avoir déjà été si près d'elle.
Mon coeur bas si fort.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Sam 3 Jan - 1:38

Nindaeï avait récupéré sa faux et appréciait grandement le spectacle qui s’offrait à elle. Tel un combat à mort de gladiateurs dans une arène. Et gratuit en plus !
 
Breath maîtrisait avec plus d’habileté qu’auparavant sa sphère de sang qui lui servit à immobiliser son adversaire. Et sur ce point, la vampire trouvait que les humains avaient le don d’apprendre vite face à l’adversité. Un don que peu de races avaient cependant. Tandis qu’elle arma En’Lith dans son dos et leva les yeux vers le ciel, il ne fallut que quelques instants pour remarquer que le déluge de grésil s’était arrêté et qu’un aveuglant perce-nuage prit sa place. Le soleil brillait fort, si fort, si fort… Malgré le nuage qui le cachait.
 
Le fond de l’air se réchauffait. Gentiment, l’alchimiste s’approcha d’elle comme envoûté. Il semble pourtant si frêle et indécis. Quelle race étrange. L’immortelle sent que le pouls de son vis-à-vis s’accélère, une douce valse rythmée à ses oreilles. Une valse bien dangereuse, qui ravive le brasier au fond de sa gorge.
 
-Bon et bien du coup, je n’ai plus grand-chose de prévu pour cet après-midi.
 
Elle non plus. Meubler des jours, des semaines, des années était un art qu’elle ne maîtrisait que partiellement. Toutefois, elle se sentait mal. L’envie brûlante qui germait dans les pupilles de son interlocuteur était bien différente de la lueur qui éclairait les pupilles écarlates de la buveuse de sang. Si elle ne partait pas, elle allait finir par…
 
L’envie était là et pourtant, elle ne pouvait se résoudre à le mordre. Il avait une telle manière de la dévorer du regard que cela aurait été approuvé telle une sorte de trahison. Et aussi… la faucheuse ressentait un profond dégoût envers elle-même si elle montrait pareille faiblesse. Elle s’était déjà montrée trop faible face à lui. Beaucoup trop faible.
 
Si soif… Que même sa vision qui fixait Breath se troublait et se teintait d’un rouge sang. Chaque veine, chaque artère, chaque battement de cœur remplaçait la vision superficielle. Quand bien même, ses canines lui faisaient mal, suppliant de trouver de la chair pour se glisser sous elles et se refermer violemment en une étreinte salvatrice.
 
Ses yeux ne sont alors que deux puits rougeoyants. Il devrait fuir. Tout le monde fuirait si un vampire l’épiait de cette manière, mais il ne bougeait pas. Tant pis… Vu son état, elle ne pourrait pas aller bien loin. Un rayon de soleil fonça sur son visage commença à brûler sa joue gauche. Un filet de sang coula le long de son visage et elle l’essuya d’un revers de poignet, puis en porta le contenu à ses lèvres.
 
Ça devrait calmer un peu la soif. Pas longtemps… Chaque morceau de peau exposé au soleil paraissait s’immoler.
 
« Se faire brûler par le soleil… Je dois vraiment être dans un sale état. »
 
Ses yeux se posèrent une fois de plus sur le Voyageur et elle s’adressa à lui :
 
-Je sais très bien quels sont tes sentiments, Breath. Mais, nos deux mondes divergent bien trop. Sur de multiples points... Et sur nos natures… Tu vis dans la lumière, moi dans l’obscurité... Aujourd’hui n’était qu’un entraînement, parmi tant d’autres.
 
Elle tira sa capuche sur son visage et se crispa un court instant à cause des brûlures, puis tourna le dos et fit mine de partir.
 
-Nous nous reverrons sans doute... prochainement.
 
Sa tête tournait. Sans doute qu’elle finirait par tomber en pamoison si elle ne trouvait pas rapidement de l’obscurité. Et du sang… Oh oui, du sang.
 
Elle aurait apprécié partagé quelques mots, mais cela était bien plus compliqué qu’il n’y paraît.
 
A peine avait-elle fait un pas que le sol semblait se rapprocher dangereusement et que son corps se dénudait de toute force. Vision floue.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Breath Lynas
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Dim 15 Fév - 18:31

Tiens qu'est-ce qui se passe elle a été blessée ? Non, c'est le soleil qui la brule. C'est la première fois que je la vois comme ça.

-Je sais très bien quels sont tes sentiments, Breath. Mais, nos deux mondes divergent bien trop. Sur de multiples points... Et sur nos natures… Tu vis dans la lumière, moi dans l’obscurité... Aujourd’hui n’était qu’un entraînement, parmi tant d’autres. 
 
J'ai envisagé cette conversation des centaines de fois et pourtant je ne parviens toujours pas à trouver de réponse ni d'argument. La seule chose que j'ai envie de lui dire c'est que je l'aime et ça elle le sait déjà très bien.

C'était qu'un entrainement ? Pour moi c'était bien plus. Je continuerais à me battre, je ne l'abandonnerais pas aussi facilement. Et si aujourd'hui elle a pu se tenir dans la lumière pour moi alors demain j'arpenterais les ombres à ses cotés.

Et puis tôt ou tard pour mes recherches je devrais plonger dans les ténèbres, alors autant y allez avec elle.

-Nous nous reverrons sans doute... prochainement.

Finalement, je ne suis pas le seul à vouloir partager plus qu'une simple bataille ?

Je sais que je ne devrais pas trop insister, mais je ne peux pas la laisser partir comme ça. On dirait qu'elle ne va vraiment pas très bien. La laisser seule n'est pas forcément une bonne idée.

Je me glisse rapidement sous son bras. Peut être que je peux encore lui être utile après tout.

-Laisse-moi au moins te raccompagner, après promis je partirais, si tu le désires toujours.

Ce n'est pas son genre d'accepter de l'aide, mais vu son état je ne pense pas qu'elle refusera
Mon équipement était toujours aussi lourd, mais je ne le laisserais pas me ralentir. J'ai beau être moins affecté par cette entrainement qu'elle je suis quand même fatigué, j'espère que notre retour se fera sans accroche.


Maintenant que j'y pense, elle est si proche de moi, ses yeux résonnent comme l'écho de mes sentiments, ils sont beaux profonds et purs. Le temps se serait-il figé pour me permettre de les contemplés éternellement ? J'ai l'impression qu'une bulle nous isole du reste du monde.

Le poids de mes armes a disparu, la lumière du jour aussi. Comme si le monde se métamorphosait et pourtant je ne peux perdre de vue ses yeux. Cette sensation de plénitude apaisante, de l'eau ?Un lac, comme si l'immensité des océans était devenu notre terrain de jeu. Une partie de mon être est comme libérée dans cette sphère bleu qui nous entour maintenant. Je ne sais pas comment je le sais je le ressens. Mais plus cette sphère persiste moins mes sensations semble m'appartenir. Lutter pour rester conscient ! Elle est là devant moi je ne dois pas faiblir et allez de l'avant. Sourire et ne rien regretter.

-On y vas ?

La magie qui m'entoure m'appartiens et pourtant je ne la contrôle pas, quelle honte. C'est comme si elle était sortie de mon corps d'elle-même. Je réglerais ça plus tard.




Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   Dim 22 Mar - 15:27

Rarement, elle ne s’était sentie si faible. Le soleil n’y était pas pour rien et ça faisait un bail qu’elle n’était pas restée exposée aussi longtemps sans la moindre protection, c’était imprudent. Et elle avait failli tomber dans les pommes, quelle chance…
 
Il voulait la raccompagner. Pourquoi pas ? Mais, elle avait honte. Honte de son état de faiblesse. Trop fière pour accepter. Trop mal en point pour refuser. Il l’aidait déjà en la soutenant. Tenir debout. Voilà tout ce à quoi elle aspirait. Peu à peu, elle se décrocha de Breath dans un élan de fierté. Marcher seule. Même si le sol faisait des allers-retours devant ses yeux. Elle le fixait. L’alchimiste lui rendait un regard si empreint d’amour que cela lui mettait mal à l’aise. La cryomancienne ne pouvait ni lui rendre cet amour, ni même lui dire « merci » pour ce genre de sentiments à son égard.
 
Sa tête lui tournait encore et ses doigts avaient fini par trouver un appui sur un mur. Un appui salvateur. Dès que ses esprits revenaient gentiment, elle entendit Breath s’adresser à elle :
 
-On y va ?
 
Avec ces mots, une sorte d’halo magique l’enveloppait, comme s’il voulait protéger la vampire ou simplement qu’il n’avait plus le contrôle de cette magie.
 
Nindaeï hocha discrètement la tête pour indiquer son approbation. Toutefois… Aller où ? Voulait-il l’emmener chez lui ? Juste ailleurs ? Ou la raccompagner chez elle ?
 
Son malaise était tel qu’elle n’avait pas remarqué que le ciel s’était couvert rapidement et que ce satané soleil n’était plus là pour la brûler, caché derrière une épaisse couche brumeuse et noire. Il allait pleuvoir. Elle commençait à se sentir déjà mieux, tandis que de fines gouttelettes commençaient à ruisseler le long de son front et de son visage, tourné vers les cieux. De l’eau glissait sur ses blessures et devenait suie après cet obstacle.
 
Elle tira sa capuche en arrière et chassa une mèche passant devant ses yeux. Profondément plongée dans ses pensées, sa voix se faisait lointaine et n’articula que quelques mots diffus.
 
-Y aller… Oui.
 
Elle avança de quelques mètres devant Breath et subitement, un mur de glace fin apparut entre les deux protagonistes, fermant l'accès à la ruelle où s'était engouffrée Nindaeï. Son regard se faisait plus lourd tout à coup et elle enchaîna.
 
-Merci pour cette fois… Cette dernière fois.
 
Elle baissa les yeux après lui avoir jeté un dernier regard et s’éloigna du mur, d'un pas lent. Le laissant derrière. Dans sa grande ingratitude et son égoïsme, elle ne faisait pas fi des sentiments de son samaritain. Juste qu'elle avait choisi d'écouter sa raison avant tout.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un entrainement douloureux(pv Nindaeï Murmursoleil
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: La cité :: La Place Centrale-
Sauter vers: