Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)

Aeoris

Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Aeoris ! Bon Rp's à tous ! Rejoignez nous et forgez votre destinée!
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
L’équipe du site
En cas de problème, contactez nos administrateurs :
Derniers sujets
» Alibi-RPG!!
Dim 5 Fév - 16:16 par Invité

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah

» Nous avons tous nos raisons...
Mar 1 Nov - 14:08 par Serena Dajaren

» Des retrouvailles torrides .. ou pas [pv Fregon]
Lun 31 Oct - 15:28 par Invité


Partagez | 
 

 une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Ven 29 Nov - 0:03

Comme à l’habitude la taverne était animée et la clientèle avait un peu trop bue, ce qui donnait lieu à de drôles de discours, puis laissait place à quelques petites batailles qui se calmèrent très vite, tout ça grâce à l’intervention du peu de clients encore sobres… Naturellement, il y avait des groupes qui se trouvaient dans un coin à part, les autres eux, parlaient plus fort, jouaient aux cartes, beuglaient pour qu’on leur amène une autre bière, bref, une taverne comme les autres… D’un coup, la porte s’ouvrit et laissa entrer un courant d’air, toute la clientèle se retourna pour regarder le nouveau venu, puis celle-ci retourna à ses occupations. L’être était emmitouflé dans sa cape, cachant son identité… Tout ce qui dépassait de son capuchon était ses longues tresses avec comme embout des crochets, ce qui attirait un peu l’attention de quelques un, mais ceux-ci s’en désintéressa assez rapidement. Il se dirigea directement au bar, se commanda une chambre et se dirigea vers les escaliers pour monter, au passage il se fit bousculer par un type un peu saoul et qui cherchait des problèmes… Celui-ci le regretta tout de suite, l’inconnu l’envoya au plancher en quelques secondes et le type ne bougeait plus du tout, ses amis sont venus le récupérer et son partit sans demander leurs restes… Le nouveau venu rajusta sa cape, jeta un coup d’œil à « L’audience », puis ses yeux se posèrent sur une jeune femme qu’il n’avait pas tout de suite remarquée à son entrée...

Elle était discrète dans son coin, personne ne l’accompagnait et elle n’avait aucune commande, peut-être attendait-elle quelqu’un? Ou était-elle là seulement pour passer le temps? Sur cette réflexion, l’inconnu gravit les escaliers et se dirigea vers sa chambre. Il croisa quelques hommes un peu louches sur son chemin, puis enfin se retrouva devant sa chambre… Il entra et referma la porte derrière lui il déposa ensuite son équipement sur le bord du lit, enfin il put se laisser tomber lourdement sur le lit… Il avait quand même eu une journée extrêmement chargée… Il avait en premier lieu parcouru beaucoup de chemin entre ici et sa demeure de plus, il avait accepté quelque contrat en chemin… Le dernier fut mouvementé, il avait dû s’enfuir de la garde impérial, cette fuite l’avait épuisé, mais pas parce qu’il n’était pas en forme parce qu’il avait utilisé le pouvoir de la dague pour se rendre invisible et disparaître plus facilement… Cette utilisation, lui avait drainé beaucoup d’énergie, car Ivellios était resté invisible aux yeux de tout le monde pendant un long las de temps et plus long temps il restait invisible, plus il perdait de l’énergie... Mais avant de pouvoir ce reposer, il devait encore régler quelques petites choses, puis ensuite il pourrait ce reposer…

La venu du lycan dans ses lieux était simple, il était à la recherche de contrat intéressant pour la guilde et pour lui-même, en même temps il en profiterait pour ce reposé, car ce n’était pas seulement sa journée qui avait été chargée, mais sa semaine au complet… Sur cette pensée Ivellios se releva, prit sa cape et l’enfila avant de redescendre dans la salle commune. La jeune femme qu’il avait remarquée plus tôt était encore là, personne ne l’accompagnait et elle n’avait toujours pas de commande, de plus celle si avait son regard rivé sur lui… L’inconnu décida pour l’instant de l’ignorer et d’aller voir le propriétaire de l’auberge pour lui transmettre un message, quand il le trouva enfin, Ivellios le prit à part pour discuter :

-Bon je serais ici pour quelques jours, je ne veux sous aucun prétexte être dérangé, si quelqu’un veut me voir venez me chercher… Pour la nourriture déposer la devant la porte et déguerpissez ensuite, moins vous poserez de questions mieux ce sera… alors est-ce bien compris?

L’aubergiste acquit d’un mouvement de tête et ensuite il disparut derrière son comptoir… L’inconnu retourna dans sa chambre… Avant de remonter, il jeta un dernier coup d’œil à la jeune femme, puis remonta dans sa chambre. Rendu là, il s’assit au milieu de sa chambre pour méditer un peu avant d’aller ce coucher… Pendant ses méditations Ivellios apprenait à contrôler la bête en lui, plus il faisait de séances, plus il parvenait à contrôler la bête correctement… Quand il eu fini la sueur ruisselait sur son front et dans son dos... Il alla se nettoyer avant d’aller s’étendre dans son lit afin de récupérer des forces. Comme d’habitude il n’arrivait pas à dormir profondément, toujours mis endormi mis éveillé… De plus, il n’arrêtait pas de repenser à la jeune femme qu’il avait vue dans le bar, qui était elle et pourquoi était-elle là? Peut-être, qu’elle avait été engagée pour l’assassiner! Si oui Ivellios ne fermerait pas l’œil de la nuit et resterait aux aguets…
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Dim 1 Déc - 18:54

Se vider l'esprit. Oui, une excellente suggestion. Et quel meilleur moyen de disperser de mauvaises pensées que de se glisser dans une foule ? Une taverne... La meilleure solution qui lui effleura l'esprit.

Dès que Nindaeï avait franchi le porche de la taverne, encapuchonnée, avec sa faux, quelques regards fusèrent dans sa direction. Des regards fuyants, piqués de curiosité, mais qui sentaient qu'il n'était pas judicieux d'attirer trop son attention. Néanmoins, elle n'en avait cure. Tout ce qu'elle voulait, c'était observer le monde. Dans un état de dépravation alcoolique certes, mais une forme de la société tout de même. De plus, ses différents comportements avec d'autres personnes la faisaient réfléchir... Rester aussi longtemps en marge de la société embrumait-il sa capacité à nouer des relations ? En tant que cheffe de guilde, la vampire savait qu'elle devait peu à peu apprendre à s'ouvrir un peu, à être à la hauteur de son grade. Un véritable défi. Et elle aimait tant les défis...

Traversant la taverne, certains yeux d'ivres se tournaient vers elle, la dévisageant, la déshabillant même du regard. Juste de le sentir, cela la faisait déjà perdre un peu son calme. S'asseyant lentement sur un tabouret de bois au fond de l'établissement, sa vision sur l'assemblée était complète. Et maintenant, attendre. Observer. Analyser. Percevoir.

Le temps lui semblait long, même si l'agitation de la taverne frôlait celle d'un banc de poissons pris dans un filet. Trop d'animation. Trop de gens. Quelle idée de venir ici ! Elle se sentait peu à peu mal à l'aise. De plus, les hommes s'y trouvant n'éprouvait aucune profondeur, ne faisant aucune autre activité que de boire comme des gouffres et de parler fort. Cela finissait par la dégoûter. Encore quelques secondes et partir deviendrait la seule option possible. A vrai dire, ce genre de personnes ne lui paraissaient être que des poches de sang sur pattes, mais cela abîmerait ses crocs de mordre dans des créatures avec si peu de valeur...

Soudain, le porte s'ouvrit et un étrange individu fit son entrée. Elle ne le remarqua pas de suite, perdue dans ses pensées. Lorsqu'elle revint à la réalité, elle se mit à le dévisager. Il ne devait pas être en ces lieux pour oublier le quotidien, ni même pour jouer aux dés comme les autres ivrognes. Différent. Et sa différence attirait l'attention de Nindaeï. Suffisamment pour que ses yeux rouges le suivent. Une cape, des crochets au bout des tresses et un certain charme froid. Alors qu'il avait pris le chemin du comptoir de l'aubergiste pour apparemment, réserver une chambre et entraîna l'aubergiste hors de son champ de vision. Heureusement, la voix de l'individu parvint jusqu'à ses oreilles. Une chance d'avoir des sens plus développés que les humains.

Qui plus, son odeur... lui rappelait celle de Blake. Il n'était pas humain. Une certitude.

La situation s’alourdissait d'intérêt à chaque instant. Subitement, l'envie de partir s'estompait et rester en observatrice ici n'était plus aussi captivant. Dès que l'individu monta les escaliers, la sorcière de glace se leva et le suivit de loin. Se collant aux coins de murs pour éviter d'être vue, la Marcheuse le suivait du regard. Espérant qu'il ne se montre pas trop prudent, Nindaeï joua la carte de la curiosité. Dès que la porte se ferma, son oreille droite se colla contre le bois froid d'ébène. Aucun mouvement. Sa cage thoracique ne soufflait pas d'allers-retours en signe de respiration. Son corps figé ne laissait apparaître aucun signe de vie.

Pourquoi agir ainsi ? Par curiosité. Par ennui peut-être aussi.

La couverture aurait pu être parfaite. Jusqu'à ce que son ouïe perçoive des déplacements à l'intérieur de la pièce. Marchait-il ? L'avait-il repérée ? Reculant un peu, son dos se colla au mur en face de la porte, tandis que celle-ci s’entrouvrait lentement. La partie visible de son visage n'esquissait même pas un élan de surprise, à vrai dire il n'exprimait rien. Au fond d'elle, l'excitation de l'imprévu fulminait. La routine demeurait si détestable qui plus est...
Ses yeux voulaient épier une nouvelle fois ce visage si singulier au milieu de la foule homogène. Ils désiraient contempler la même non-expression que ses traits arboraient habituellement. Comme un reflet dans un miroir.

Dès que la porte fut ouverte, l'homme se trouvant à l'intérieur la regardait sans qu'elle puisse évacuer le moindre mot de sa bouche. Son esprit l'interdisait de rompre le silence en première. Que dire d'ailleurs ? « Euuh... Je ne vous connais pas, mais vous espionner me semblait être intéressant.» Juste irrecevable comme argument au niveau social et politesse.

Alors sans esquisser le moindre mouvement, la vampire le fixait.

« Quelle idiote tu peux faire, Nin'... Dans quelle situation as-tu pu encore te mettre ?»

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Lun 2 Déc - 2:32

L’homme dévisagea la jeune femme de la tête au pied… Bon femme, oui, mais elle n’était pas humaine, il le savait… Puis d’un coup il fut très près de l’inconnu, ensuite il prit une grande bouffer d’air à côté de son visage et recula de quelque pas avant de river son regard dans celui de celle qui l’avait dérangée, puis s’exclama :

-Tu es franche, mais tu devrais savoir que ce n’est pas bien d’écouté au porte, Vampire…

Le lycan renvoya ses tresses par en arrière et se massa les tempes. Elle devrait savoir qu’il n’est pas bien de réveillé un loup qui dort… Surtout quand celui si n’a pas pu dormir pendant une semaine durant, mais ce n’était pas grave, car ce n’était pas tout les jours qu’Ivellios recevait la venu d’une si jolie femme… L’homme attrapa une de ses tresses et commença à jouer avec… Qu’allait-il faire de cette nouvelle venue? Elle l’espionnait, mais il est vrai qu’il est rare de voir des types dans son genre alors peut-être qu’elle c’était dit que cela serait amusant. À cet instant la lycan baissa les yeux, puis remarqua qu’il n’avait plus de chandail… « Bah des muscles et quelque cicatrice, elle en à sûrement vu plusieurs fois… Et elle à sûrement été la cause de quelque cicatrice aussi, mais bon ». Tout ce que l’homme trouva à faire était d’inviter cette personne à entrer dans sa chambre pour l’empêcher de s’ennuyer… Il savait qu’est-ce que c’était s’emmerder au point d’aller espionner un inconnu pour passer le temps. Sur ce Ivellios l’invita à entrer

Quand elle fut entrée Ivellios ferma la porte et attendit qu’elle est choisi où elle prendrait place. Quand ceci fut accomplit, l’homme prit place à son tour, il choisit une place où il pouvait atteindre une arme facilement, car l’hypothèse que cette vampire sois la pour le tué n’était pas à écarter… Ce disant que son « inviter » n’allait sûrement pas commencer la conversation Ivellios décida de ce lancer, question de briser la glace :

-Alors pourquoi es-tu ici?


En attente de sa réponse le lycan jouait encore avec une de ses tresses, puis ses crochets et ensuite il eu une idée… Lui qui aimait temps essayer des trucs… Ivellios renvoya ses tresses par en arrière comme il le fait si souvent, puis un de ses crochets lui fit une fine coupure dans la peau de son coup laissant un peu de sang couler… Celle était fait exprès, mais sa en vrai, sa l’avait l’air tellement accidentel. Oui Ivellios avait de drôle d’idée, mais bon c’était un teste qu’il avait toujours voulu essayer avec un vampire et il n’échapperait sa chance de pouvoir l’essayer… C’était sa façon à lui de faire passer le temps… Maintenant il y avait trois possibilités, sois elle lui sautait au coup pour le mordre, sois elle ignorait tout et continuerait comme si rien n’était ou sois celle si essayerai de se retenir pour justement lui sauter au coup, mais qu’un moment donner elle le ferait… Bien sur ceci n’était que des hypothèses!
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Lun 2 Déc - 19:51

Nindaeï se sentait mal d'un côté. Non seulement, elle ne trouvait pas d'arguments, mais épiait trop intensément l'inconnu. Depuis combien de temps n'avait-il pu contempler un pareil florilège de blessures cicatrisées ? Ou même simplement des muscles saillants ? Bien trop longtemps en fait... Cela lui rappela aussi le nombre de blessures par faux ou par crocs qu'elle avait engendré. Un chiffre astronomique sans doute. Et souvent, les rares survivants pouvaient s'estimer heureux de n'avoir perdu qu'une quantité de sang ou de s'en sortir avec seulement quelques égratignures ou un membre en moins.

Et dès qu'il s'approcha pour la humer, elle se sentait davantage mal à l'aise.

-Tu es franche, mais tu devrais savoir que ce n’est pas bien d’écouter au porte, Vampire…

Et que cela ne rapportait que des ennuis aussi... A vrai dire, la Marcheuse ne répondit toujours pas. Le fait qu'il la tutoie si aisément prouvait qu'il ne devait pas avoir si peur d'elle et en fait, cela la fit sourire intérieurement. Trop peu de personnes osaient le faire et trop peu méritaient cet « honneur ». Son « hôte » l'invita à s'asseoir. Nindaeï choisit plutôt de rester debout, adossée à un mur, à côté de la tête du lit, les bras croisés devant son poitrail. Ce n'est pas comme si elle pouvait éprouver vraiment de fatigue notoire non plus.

-Alors pourquoi es-tu ici? 

La capuche toujours abattue sur son visage, ses lèvres blanches articulèrent juste quelques mots.

-J'apprends.

Une réponse bien mystérieuse pour être pleinement convaincante, cependant, elle n'éprouvait aucun devoir pour lui divulguer les détails et le fond de sa pensée. Soudain, ses yeux s'illuminèrent de cette petite étincelle écarlate à la vue du fin filet de sang qui coulait le long du cou de l'inconnu. Sans savoir son nom, il la testait. Il avait du cran. Après avoir pu tenir face à un filet de sang de semi-dragon, après avoir surmonté la soif à plusieurs reprises, cette fois, elle ne cédera pas. Sa gorge commençait à lui brûler un peu, le temps entre les crises s'estompait, mais sa résilience ne s'en voyait que plus accrue. Au prix de plusieurs échecs et de nombreuses tentatives, certes. Néanmoins, elle tiendrait.

-Et toi, lycan ?

Tandis que la lueur demeurait intacte, un fin sourire de satisfaction s'esquissait sur ses lèvres, alors que l'impression de brûlure dans son pharynx s'atténuait peu à peu. Son test n'avait pas abouti. Et même si le sceau réagissait à l'appel du sang, elle n'était pas une jeunette qui se laissait bercer par ses instincts aussi violents soient-ils. L'hydromancienne voulait toujours y résister, car la simple idée que quelque chose puisse avoir le dessus sur elle la rendait malade.

Alors que son sourire de satisfaction, devenu signe de défi, restait dessiné sur ses traits de craie, Nindaeï attendait la réponse de l'homme. Avec impatience. Avec curiosité. Avec assurance. Tout comme la volonté de connaître l'identité de l'inconnu s'avançait dans l'ordre de ses priorités.


Il était temps de jouer. Et pour jouer. Il fallait de la patience. Du doigté. Et de la subtilité.

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Sersei
Soldat
Soldat


Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 26

Livre des Héros
Divinité: Osha
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mar 3 Déc - 18:34

Une courtisane au sein d'une taverne ne passait jamais au sein inaperçue. De manière générale cela ne me dérangeait par que l'attention des hommes soit concentrée sur ma personne. Mais ceux-ci me dégoutaient plus qu'autre chose. Cependant, je devais contenir cette répulsion que j'éprouvais à leur égard. De plus ils ne présentaient pas que des désavantages, je n'avais qu'à relever quelque peu ma robe, cambrer un peu mon dos pour qu'une nuée d'entre eux se propose de me payer à boire, ce que j'acceptais avec toujours un grand plaisir.

Ce qui m'amenait en ce lieu, qu'on ne pouvait qualifier que de putride était que j'étais à la recherche d'un contrat, mes richesses commençaient peu à peu à s'amenuiser au fur et à mesure que mes dettes augmentaient. Mon statut me permettaient de choisir mes clients, et de les faire plus cher. Mais ils étaient peu nombreux, ceux que je considérais dignes de passer une nuit avec moi. Peut être que l'on me dira que je suis trop difficile, et c'est sans doute vrai.

J'étais donc accoudée au bar lorsque l'entrée d'un être encapuchonné détourna l'attention de ceux qui m'entouraient, interrompus dans leur contemplation de mes formes. Je n'avais jamais croisé le nouveau venu, mais à l'aura qui émanait de lui, on ne pouvait que deviner qu'il faisait parti de la faction des Marcheurs. Qui était aussi la mienne, ce que j'oubliais parfois.

L'inconnu monta à l'étage et une autre personne, en laquelle je reconnus la cheffe des Spectres lui emboita le pas quelques secondes plus tard. Tout cela avait de quoi m'intriguer...

J'observais à tour de rôle les mâles qui m'entouraient. J'en choisis un, et lui effleurait le visage de mes doigts. Mes pouvoirs d'envouteuses ne me servaient que rarement, mes attraits étaient souvent suffisant. La dague contre ma cuisse était aussi là en cas de personne récalcitrantes. Mais dans cette situation la magie était la plus discrète et la plus sûre. Une fois sous mon emprise je murmurais à son oreille.

"Suis les...si ils te voient...laisse les te tuer...ne parle pas..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mar 3 Déc - 18:49

Ivellios excisa un sourire quand il vue la petite étincelle traverser les yeux de la jeunes inconnues. Juste avec le teste qu’il venait de faire, il pouvait savoir que cela faisait long temps qu’elle était vampire et elle avait apprit à contrôler ses pulsassions, mais jusqu’à qu’elle point, il découvrirait sûrement dans la soirée… Ce qu’il faisait, là… Il ne dévoilerait pas cette information à une inconnue qu’il venait de rencontrer.

-Je suis ici pour des raisons personnelles

En y repensant Ivellios pu en déduire que cette jeune femme voulait jouer à une sorte de jeu… Sa tombait bien, car Ivellios adorait jouer. Au moment qu’il vue son sourire de satisfaction ce transformer en sourire de défi le lycan était maintenant heureux… Parce que tout le monde qui connait Ivellios sait qu’il adore les défis. Pour lui cette soirée serait une bonne soirée et sûrement très amusante… Sur ce le lycan se leva et s’avança vers la vampire en face d’elle et il s’avança assez près d’elle pour qu’elle sente son souffle sur sa peau. Cela est toujours plus amusant si la conversation se fait de près…Comme sa on ne manque aucun détail. Qu’elle détail? Bien Ivellios était capable de lire le langage du corps comme on disait... Sur ce l’assassin plongea son regard dans celui de la jeune femme, puis prit la parole :

-Tu apprends? Qu’est-ce qu’un vampire pourrait bien venir apprendre ici?

Selon son accoutrement et son armement Ivellios en déduit qu’elle pratiquait peut-être la même profession que lui, mais ceci n’était qu’encore qu’une hypothèse qu’il devrait valider… Il en profita en même temps pour la regarder de la tête au pied … Il avait bien le droit de la reluquer, car elle l’avait bien reluqué elle aussi quand il lui avait ouvert la porte. Son corps pouvait faire rêver plusieurs hommes, son teint pâle pouvait être une signification qu’elle était un vampire, mais cela ne voulait rien dire, car Ivellios aussi avait un teint assez pâle et il n’était pas un vampire, mais bien un lycanthrope… Son visage était celui d’un ange, mais l’était-elle vraiment… non bien sur que non… Sa se voyait si on prenait le temps de la regardé directement dans ses yeux écarlates ont pouvait voir qu’ils reflètent quelque chose de profond… Bref, ce n’était pas très désagréable de la regarder… Le marcheur d’ombres prit le temps d’essuyer le sang qui coulait le long de son coup avec sa main, puis fit un geste qui allait sûrement surprendre la jeune femme en face de lui. Il prit son pouce et le passa sur les lèvres du vampire, laissant dessus ses lèvres blanche une trainer rouge... Ivellios était il fou? Bien sur que oui qu’est-ce que vous pensez! Pour lui tout sa n’était qu’un jeu...Soudain, un bruit dans le corridor viens pincer l’attention du lycan… Avec son ouïe développée put isoler le bruit, il venait devant sa porte. « Putain d’Aubergiste je lui avais pourtant dis que je ne voulais pas être dérangée! » Un peu en rogne Ivellios se dirigea discrètement vers la porte, puis colla son oreille dessus… Il pouvait entendre la respiration d’un autre être de l’autre côté et apparemment il avait lui aussi avait l’oreille coller sur la porte… « Hey bien un autre qui écoute au porte on dirait… ». L’assassin ouvra brusquement la porte et agrippa le type par le colle avant de la balancer violement dans la chambre. Le pauvre type alla percuter le mur du fond, avant que l’homme est eu le temps de se relever Ivellios lui mis un pied sur le dos et appuya très fort. En désignant l’intrus du doigt le lycan s’exclama :

-Un ami à toi?

Ivellios attendait impatiemment une réponse, habituellement il était une personne extrêmement patiente, mais quand on l’interrompait pendant qu’il « jouait »… C’était une autre histoire…
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mer 4 Déc - 21:00

Il ne plaisantait pas non plus. L'inconnu prenait le jeu à cœur et ne se laisserait pas distancer. Nindaeï le sut dès qu'il se mit à s'approcher toujours plus. Sentir la chaleur émaner d'un autre corps la remplissait d'une certaine quiétude et d'une effroyable envie d'en aspirer la moindre parcelle, à coups de crocs. La proximité ne frôlait pas ses priorités en matière de discussion. Plus elle était éloignée de la personne, mieux cela se déroulait dans la majeure partie des cas. En fait, la sorcière de glace avait du mal à cerner les autres intentions de son interlocuteur. Il semblait lui aussi vouloir la tester et se divertir de manière assez « malsaine ». Il se mit à la fixer, droit dans les yeux. Le gris pâle de ses iris lui semblait si profond. Comme si d'un côté, il avait plus un visage de mort qu'elle, alors qu'il était bien plus « vivant ».

-Tu apprends? Qu’est-ce qu’un vampire pourrait bien venir apprendre ici?

Il l'inspectait et sa curiosité s'éveillait davantage.

-J'apprends les règles du jeu.

Le jeu dont elle parlait ne se jouait bien évidemment pas avec des dés sur une table avec une bouteille d'hydromel. La vampire faisait référence au jeu de la manipulation qui se profilait toujours plus à chaque seconde. Tandis que son regard empli d'arrogance et de cette lueur de défi effeuillait chaque mimique de son vis-à-vis, celui-ci colla subitement son doigt couvert de sang sur ses lèvres. Par réflexe, ses pupilles écarlates s'écarquillèrent et se mirent à briller. En contact direct avec le sang, ses instincts s'élevaient à leur apogée. Un brasier s'était allumé au fond de sa gorge. Lentement, sa langue tremblotante dansa sur ses lèvres, récoltant le délicieux breuvage au passage.

Résilience. Résistance. Coûte que coûte.

Et elle tenait. Par je-ne-sais-quels moyens, la cheffe de guilde ne s'élançait pas vers sa gorge. Même si l'envie ne manquait pas.

Néanmoins, il avait commis une imprudence. En goûtant son sang, Nindaeï avait confirmé sa vraie nature. Un lycanthrope. Décidément, le peu de lycanthropes de tout Aeoris devait se donner rendez-vous dans les lieux où la vampire se trouvait. Tout à coup, son visage blanchâtre se tourna dans la même direction que celui du lycan. Ils n'étaient pas seuls... Et se faire espionner froissait au plus haut point l'ego de la vampire et il l'avait interrompue... Il avait osé. Peu d'émotions s'échappaient sur ses traits, mais dès que l'inconnu avait détourné le regard, elle colla ses mains sur son poitrail et respira difficilement pendant un instant, expectorant presque. Il ne devait pas l'avoir remarqué. Espérons-le. Heureusement, il ne lui fallut que peu de temps pour se calmer et reprendre sa non-expression habituelle.

Dès qu'il dénicha l'intrus et le lança à l'intérieur comme une vieille chaussette, la Marcheuse prit mentalement note « Attention, il a de la force et peu d'hésitation ». Il la questionna.

-Je ne m'abaisserais pas à me lier d'amitié avec un rat d’égout fouineur.

Sa main enserrait légèrement le manche d'En'Lith. Au cas où. L'intrus aurait très bien pu être plus dangereux. Plus néfaste. De plus, sa crise l'avait tendue. Ses nerfs étaient à fleur de peau durant cet instant.

-Je te laisse le plaisir de t'en occuper comme il se doit. Quiconque personne que tu puisses être...


Elle ne savait toujours pas son nom, ni même sa faction. Et cette question commençait à lui brûler les lèvres peu à peu...

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Jeu 5 Déc - 23:15

Lorsque la jeune femme lui dit qu’il pouvait faire ce qu’il voulait avec l’homme, Ivellios afficha un sourire sadique… Il releva le « rat d’égout » et lui dit de se tenir debout. Le lycan fit le tour de sa « proie » et se campa derrière celle-ci. D’un coup, Ivellios passa sa main au travers du pauvre homme lui brisant les os, lui déchirant muscles et chairs… Quand elle ressortit de son sternum, l’assassin tenait le cœur de sa victime au creux de sa paume. Le pauvre homme regarda quelques instants son cœur avec les yeux écarquillés, puis rendit l’âme quelque seconde après… Au moment ou Ivellios retira sa main du trou, le corps de l’homme tomba lourdement au sol. Ensuite, le lycan fixa le vampire dans les yeux et lui fit un grand sourire de satisfaction, puis il alla laver son bras couvert de sans et ranger le cœur dans son sac. Lorsque le marcheur d’ombre eut fini de démembrer le cadavre à main nue pour le faire brûler et qu’il eut fini de nettoyer la chambre, il retourna à son poste… Ce qui veut dire en face de la jeune dame.

-Bon… Où est-ce que nous étions rendus? À oui, c’est vrai…

Ce vampire devait avoir une très grande maîtrise de sois, car elle ne lui avait pas encore sauté au cou…. Remarquable… Mais Ivellios avait quand même senti son désir et il l’avait même perçu dans ses yeux… Oui le lycan pouvait sentir autre chose que des odeurs physiques… Il pouvait sentir la peur, la colère, la peine, la joie, la tristesse et bien d’autre, l’odorat d’un lycan ne servait pas seulement à pister des proies après tout... L’assassin essaierait sûrement de faire craquer le vampire une autre fois dans la soirée, mais pas maintenant… Pour l’instant, il voulait savoir son nom au moins, peut-être sa profession au si… bref, il voulait se renseigner….

-Je crois que nous avons complètement oublié de nous présenter ma chère… Je m’appelle Craven et vous?

Bien sur Ivellios ne voulait pas donner son vrai nom sinon le jeu ne serait pas drôle… Craven, il n’avait pas cherché bien loin il n’avait fait que rajouter un « C » devant le Raven de son nom de famille… Mais en revanche qu’est-ce qui lui disait que cette jeune femme en face de lui lui donne son véritable nom? Bien, ça serait un jeu d’enfant, Ivellios savait quand quelqu’un mentait ou disait la vérité, cela à pris beaucoup d’années avant qu’il soit capable de faire sa, mais avec de l’entraînement et de la motivation il réussit à maîtriser cet art de distinguer la vérité du mensonge. Le lycan se remit à jouer avec une de ses tresses, il aimait faire sa… Ça passait le temps et ça l’aidait à se concentrer sur ce qu’il faisait… Il pensait aussi à comment il pourrait pour la faire craquer, il avait temps d’idée, mais il ne savait pas laquelle prendre, sûrement la meilleure qu’il trouvera ou peut-être qu’il pourrait tout les essayer…. Ivellios aimait bien jouer avec le feu…
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Dim 8 Déc - 23:23

Nindaeï ne s'attendait pas à un tel acte de cruauté. Certes, elle fauchait, estropiait, tuait, mais jamais elle n'avait arraché de cœurs à mains nues. Un code moral tout de même. Basique, mais un code quoiqu'il en soit. L'éthique, c'est pour tout le monde.

Alors que l'inconnu lui souriait, la vampire essayait d'esquisser aussi un sourire. Un peu tordu néanmoins, l'odeur du sang si forte la titillait énormément. Le voir réduire ce corps en charpie avec tant de ce breuvage couvrir le sol, difficile de rester calme. Adossée au mur, son corps semblait se fondre dans le papier peint, en fait, elle y collait son dos pour éviter de se précipiter vers la flaque écarlate. Tant que sa résilience tenait, le masque tiendrait aussi. Même si ses sens en éveil captaient chaque stimulus à son paroxysme, le plus grand défi demeurait de trier les informations et de ne pas se laisser distraire par elles.

Dès qu'il eut terminé, il reprit la conversation en se présentant sous le nom de « Craven ».

Une chance d'avoir eu du sang à proximité pour éveiller son instinct. Dans ses oreilles, résonnait les battements du cœur de l'inconnu. Une forme de lucidité sensitive très utile lorsque l'on perdait de vue son adversaire... ou lorsque celui-ci mentait. Il y eut juste une infime variation. Une légère syncope. Il savait bien mentir, mais le corps avait toujours ses limites, même sous le joug de la volonté la plus acérée. Son sourcil droit se haussa légèrement à la réponse de son vis-à-vis. Il la testait et elle détestait cela.

- « Craven » ? Dans ce cas, il est temps de me présenter à mon tour. Je me nomme Nindaeï Murmuresoleil.

Nul besoin de mentir. Elle n'aurait jamais peur d'un nom. Et encore moins du sien. De plus, son nom de famille n'était jamais ébruité. Le sobriquet de « Murmuresoleil » frôlait une plus grande notoriété à Aeoris que le nom séculaire des Daeithil de Diathmène. Qui donc en ville pouvait se soucier d'une famille noble d'un village peuplé d'humains ? Personne. Pourtant, le nom de « Nindaeï » avait fusé dans les rues, ainsi que l'avis de recherche qui s'en suivait. La Noble Alliance voulait voir les têtes des hauts-gradés des Marcheurs et des Voyageurs sur des remparts au bout d'une pique après tout. Une notoriété bien funeste en soi... Surtout pour une cheffe de guilde.

Pas de titre à rajouter. Ni même d'affiliations ou d'origines. Il le saura en temps voulu, à moins qu'il n'ait déjà eu vent de diverses informations.

Ses iris écarlates fixaient le dénommé « Craven » en quête de réactions et d'indices sur sa véritable identité. Une seule chose était sûre : ce lycan n'était pas un enfant de chœur. Et Nindaeï non plus.

-Dans ce cas, quel bon vent t'amène en ces lieux imbibés d'hydromel et de sueur ?

Le tutoyer restait dans ses habitudes. Peu de gens méritaient qu'elle leur inculque plus de respect en paroles.

Même en semblant toujours aussi impassible, la vampire se mordait l'intérieur de la lèvre inférieure pour chasser l'odeur du sang. Et le sien suffisait à couvrir la douce effluve. Il n'y avait qu'une goutte qui coulait lentement sur le coin de sa bouche.


« Il me teste... Le résultat risque de pas lui plaire...»

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Lun 9 Déc - 23:09

Nidaeï Murmuresoleil… Non elle ne mentait pas, cela le réjouissait, il aimait les personnes honnêtes. Bon il ne donnait pas vraiment l’exemple, mais un petit mensonge de temps en temps ne faisait de mal à personne. Bref, ce nom lui disait vaguement quelque chose… Il lui semblait l’avoir entendu quelque part…

Dans la guilde, oui c’était là, il pense l’avoir aussi entendu son nom parmi les discussions de quelques gardes. Ça lui revenait peu à peu… Bien sûr! C’était une marcheur d’ombres elle aussi… Une information de plus… Maintenant Ivellios savait qu’il était en face d’un plus d’un allier que d’un ennemi. Alors, il pouvait lui dire son vrai nom, mais il hésitait encore, car sa famille était bien connue auprès des marcheurs, avec son nom il pouvait lui révéler plus d’information qu’il ne voudrait, bon pas temps que sa…

Soudainement, quelque chose attira son attention. Il y avait une odeur de désir qui émanait du vampire, finalement elle n’avait peut-être pas une si grande maîtrise d’elle-même… Le lycan n’aurait pas grand-chose à faire pour qu’elle cède. Plus la soirée avançait, plus Ivellios trouvait que c’était une bonne idée d’être venu ici… Il fallait bien dire aussi qu’avoir tué cet homme, avait en quelque sorte réveillé la bête en lui, mais Ivellios savait comment contenir la bête en lui. Le seul moment qu’il la laissait aller était à la pleine lune et ce soir il n’y en avait pas…

Ivellios n’écouta point la question de la jeune dame… Pas qu’il ne voulait pas l’écouter, c’était plus le fait qu’il pensait à quelque chose… En dehors de lui on ne le voyait pas, mais il souriait intérieurement… Quand elle répéta sa question, le lycan secoua la tête et répondit avec un sourire :

-bien je suis ici parce qu’il me fallait un endroit où résider le temps de mon passage dans cette ville… Pour jouer aussi…

Lorsqu’Ivellios eut fini de parler, il vue la gouttelette de sang sur le rebord de la lèvre de Nidaeï… Le lycan leva doucement la main vers le visage de la jeune dame, puis sans crier gare, le marcheur d’ombre embrassa Nidaeï. Il y avait un goût de sang, celui d’Ivellios… C’était son dernier « teste » il s’était mordu l’intérieur des joues pour avoir du sang dans la bouche… Si ceci ne marchait pas, l’assassin n’avait plus d’idée pour la faire craquer… Il c’était toujours demandé ce que ça donnait un vampire qui craquait.

Oui, Ivellios était une espèce de malade avec de drôles d’idées, mais il restait quand même un être très intelligent et c’est justement avec des tests de la sorte qu’il connaissait beaucoup de chose… De plus ce faire mordre, surtout par un vampire, n’était pas si désagréable que sa... C’était comme le baiser… Ce n’était jamais très désagréable, mais bon pour Nidaeï ça devait être une autre histoire… Il fallait maintenant attendre voir ce qui ce passe…  
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mer 11 Déc - 20:14

La vampire n'en avait cure. Peu importe qui se trouvait devant elle, tant qu'elle ne le connaissait pas personnellement, aucune raison de juger. Des noms ? Des titres ? Tout homme doit mourir. Qu'il mente s'il le veut, son identité ne lui paraissait pas si nécessaire que cela. Elle n'aimait juste pas qu'on lui mente.

Même avec tout le self-control du monde, le Tourmenteur rendait vraiment la soif bien trop vorace pour être combattue au-delà d'une certaine limite. Se mordre et tromper l'instinct par l'odeur de son propre sang fonctionnait parfois. Pas toujours...

Il disait vouloir jouer. Il devait s'amuser à la voir tenir. Comme si on forçait quelqu'un à tendre sa main au-dessus du feu sans qu'il n'ait le droit de hurler de douleur. Ses nerfs étaient à fleur de peau. Tellement... Elle crispait tout son corps pour se contrôler, à deux doigts de craquer... Saleté de sceau défaillant ! Dès que les phalanges du dénommé Craven frôlèrent la peau glaciale de son visage, elle frissonna. Mais, le frisson ne put terminer son mouvement... Les lèvres de l'inconnu se collèrent subitement aux siennes. Tandis que les iris écarlates de la cryomancienne s'écarquillèrent de surprise. Figée, elle reconnut le doux goût du sang sur son palais. Sa volonté ne tenait plus et la lueur diaphane et écarlate qui s'échappait de ses pupilles s'intensifia davantage, tandis que ses muscles se détendaient. Contrôle perdu.

Enivrée par cette impression d'immortalité absolue et que le vide au fond d'elle se remplissait le temps d'un soupir... Dans ces instants, Nindaeï se haïssait. Maudissant son manque de volonté, pestant sur sa propre faiblesse. Le seul fait de savoir que quelque chose avait pu lui tenir tête la rendait folle. Son propre plaisir de mordre relevait de sa capacité à décider quand, comment et pourquoi. D'avoir le contrôle. Cependant, ses traits ne relevaient aucunement ce genre d'émotions. Corps délié de l'esprit. Il n'y avait qu'un sourire, mélange de satisfaction, de plaisir, de sadisme et de folie. Ce masque d'instinct. Tandis que ses lèvres se délivraient de l'emprise de l'inconnu, sa langue glissa sur ses lèvres pour en ôter le liquide rouge. Lentement, sa capuche glissa sur sa tête, révélant ses cheveux d'ébène. D'un geste précis et limite sensuel, les crocs de la Marcheuse allèrent se planter dans le cou du lycan. La brûlure au fond de sa gorge disparaissait. Et le masque glissait lentement.

Soudain, ses yeux s'écarquillèrent une nouvelle fois, alors que la lueur se dissipait peu à peu. Elle reprenait ses esprits. Subitement, la sorcière de glace ôta ses canines proéminentes du cou de son repas improvisé et recula d'environ deux mètres, la main sur la bouche. Sur son visage, la seule émotion revenue était une sorte de dégoût pour elle-même. Sa volonté avait fléchi et cela lui semblait être une sorte de punition envers son ego surdimensionné. Serrant les dents, son poignet essuya le filet de sang au coin de sa mâchoire. Son regard fuyant fixait sa main droite qui avait été couverte de sang au passage.

« Je l'ai refait... Encore...»

-J-Je ne voulais pas...

Au fond d'elle, la vampire voulait juste avoir la force de ne pas se laisser guider. Étant une solitaire, refuser toute emprise autre que la sienne sur ses actes relevait du fondement le plus basique.

Ses iris se relevèrent et fixèrent Craven.

-On dirait bien que tu as gagné cette manche... Lycan. Mais, ne crie pas victoire trop vite.

Un fin rictus s'éclipsa sur son visage de craie, caché par ses cheveux noir corbeau.

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Mar 17 Déc - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Jeu 12 Déc - 23:08

Lorsque Nindaeï baissa sa capuche et renvoya ses cheveux à l’arrière d’une façon presque sensuel, Ivellios savait ce qui allait suivre… Au moment ou la marcheuse d’ombre planta ses canines proéminentes dans le coup du lycan et que celui si sentit son sang être drainé hors de lui, il poussa un grognement inhumain… Mais ce qui semblait être un grognement était en fait un ronronnement. Quand le vampire retira ses canines et recula de quelque pas, bon en fait de deux mètres, Ivellios se permit d’exciser un sourire :

-ne t’excuse pas… Ça ne me dérange point, pour moi ce n’était aucunement désagréable…

Le lycan se passa une main dans les cheveux, puis tâta du bout des doigts les deux trous qui se trouvaient dans son coup et essuya ensuite le sang qui était sur ses doigts sur son pantalon. Quand Nidaeï lui dit de ne pas tout de suite crier victoire, Ivellios laissa un autre sourire fendre ses lèvres :

-je ne crie jamais victoire sans être sure que mes proies ne respirent plus… pour te laisser une chance… Mon vrai nom est Ivellios Raven Black, dernier des descendants…

Bien sur quand il disait ne plus respirer, il ne pensait pas à tuer Nindaeï… Pourquoi lui laissait-il une chance? Sinon, le jeu ne serait point amusant! L’assassin se rappela alors qu’il avait encore deux trous dans le coup qui laissait échapper un mince filet de sang… Le lycan ferma les yeux et se concentra… Il canalisa une petite partie du pouvoir de la bête sur sa blessure… Les tissus de chair ce ressouda ensemble, puis en quelque seconde, les trous avaient disparu, ne laissant que deux cicatrices. Il aurait pu se guérir sans laisser de marque, mais il voulait garder un petit « souvenir » de se nouveau teste. Ivellios alla ensuite dans la salle de bain pour nettoyer le sang qui le recouvrait et ensuite il retourna se camper devant Nindaeï afin de lui donner quelque chose pour essuyer sa main pleine de sang. Par après, le marcheur alla s’étendre dans le lit, question de se mettre à son aise. Ce jeu n’avait pas l’air de le stresser… mais cela ne voulait pas dire qu’il le trouvait ennuyeux, bien au contraire. Cela faisait tellement long temps qu’il n’avait pas joué avec quelqu’un qui l’intriguait autant, de plus cette jeune femme savait bien mieux jouer que tout les autres personnes qui ont précédé avant elle. Oui venir ici avait été une merveilleuse idée…

Ivellios jeta un coup d’œil à Nindaeï… Il fallait bien dire que c’était une très joli femme et qu’elle commençait à plaire au lycan… Le marcheur secoua la tête intérieurement avant prendre parole :

-tu peux te mettre à ton aise et t’asseoir tu sais? Tu n’es pas obligé de reste flanquer à se mur…

Ivellios avait l’impression que la jeune femme allait rester plantée debout près du mur. Après ce qu’il avait fait peut-être que la marcheuse voulait rester à carreau, ou… peut-être va-t-elle essayer de briser la volonté d’Ivellios pour qu’il relâche sa bête? Le lycan devait se préparer à toute éventualité! Il ne restait plus qu’à voir ce qui allait ce passé…
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mar 17 Déc - 19:29

Si elle avait été humaine, Nindaeï halèterait après la morsure. De rage. De surplus d'émotions. Comme si l'air rentrant dans ses poumons n'était que vapeur de braise. Néanmoins, le regard d'Ivellios n'était pas habillé de haine ou de rengaine envers la vampire. Juste de cet amusement continu. Cela l'avait permis de retrouver totalement son calme. Vu que l'odeur du sang avait disparu, cela aidait aussi. Il lui avait donné son vrai nom. Il n'avait donc plus à jouer la carte de la sécurité. Peut-être avait-il trouvé un élan de supériorité en ayant réussi à la faire succomber à la soif ?

A sa demande, la Marcheuse s'assit sur le lit tout en gardant ses yeux fixés en direction du lycan. Prudence.

S'il voulait jouer avec ses instincts, elle pouvait faire de même. Bien que stimuler un loup-garou ne faisait pas forcément partie de ses habitudes. Mentalement, elle essayait de se remémorer ses mésaventures avec Blake. Qu'est-ce qui le poussait à se transformer ? Le connaissant, cela devait être plutôt l’œuvre de son sang-chaud que d'un quelconque détail environnemental. Dilemme.

-Pourquoi ne pas avoir révélé ton vrai nom ? Par peur ? ... Par curiosité ?

Nindaeï se mettait à son aise, assise sur le lit, détendant les jambes devant elle et faisant basculer sa tête en arrière, les yeux rivés sur le plafond. A vrai dire, même si elle avait eu une montée de contrariété, le jeu se mit de nouveau à l'amuser maintenant qu'un objectif se profilait à l'horizon. Par espièglerie, elle voulait le titiller. S'il fallait le faire, autant être installée confortablement. Ses paupières se fermèrent un court instant.

-Ou alors... était-ce uniquement un test moqueur ?

Les cloisons de ses yeux se rouvrirent et libérèrent un regard rougeoyant en direction d'Ivellios. L'impression qu'il l'a prenait de haut persistait dans son esprit. Le seul obstacle pour vraiment entrer pleinement dans le jeu... Peut-être ne voulait-il qu'animer un peu ses journées mornes ? Cette pensée lui déplaisait encore plus. Sur ce coup-ci, aucun sourire. Juste son antipathie habituelle. Sa froideur naturelle. Et plus, l'impression d'avoir été une source d'amusement du style de la moquerie la refroidissait littéralement, tout comme l'intérieur de la pièce. L'air se faisait peu à peu plus frais, plus froid. Il devait se montrer convaincant sur sa réponse. Car, la vampire n'avait jamais été réputée comme naïve.


Elle ne perdait pas vraiment patience. Tout ce qu'elle voulait, c'était passer à la vitesse supérieure. Prendre l'avantage. Pouvoir avancer dans ce bras-de-fer mental. Pour une fois qu'elle avait main mise sur un adversaire intéressant, hors de question de le laisser partir. Et tel un enfant avec un nouveau jouet, Nindaeï voulait ardemment en profiter dans les plus brefs délais.

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mer 18 Déc - 14:01

Voyant ce regard rougeoyant rivé sur lui, Ivellios se redressa, tout en gardant son regard blanc attaché aux yeux rouges de Nindae… Le jeu avait bien l’air de lui plaire à elle aussi… Mais pour dire vrai le lycan n’avait pas révélé son vrai non, non pas par peur ou pour une moquerie, mais bien par méfiance, on ne sait jamais sur qui on peut tomber et il n’était pas pour dire son nom à quelqu’un qui n’avait pas passé un petit « teste ».

-C’était bien loin d’être de la peur ou d’être un teste moqueur, mais bien de la méfiance, je n’étais pas pour révéler mon nom à quelqu’un que je ne connaissais rien à propos de celle-ci…

Ivellios se passa ensuite une main dans les cheveux, mouvement qui était devenu une habitude chez lui. Depuis le début il avait que sa tactique avait marché. Celle si consistait qu’à chaque fois qu’il commençait un jeu, il prenait la personne de haut, pourquoi? Parce que celle-ci pouvait devenir impulsive, stresser, etc.… Il y avait toute sorte de réactions possibles, mais le but était que sur l’impulsion où le stresse l’autre joueur baisse sa garde. Bref, qu’Ivellios prenne Nindaeï était voulu et ça marchait. Il sentait sa colère… Ceci fit apparaître un nouveau sourire sur les lèvres du lycan, mais pas un de satisfaction ou un sourire de plaisance non, c’était un sourire carnassier.

Sachant que son plan marchait, Ivellios continuerait à jouer la carte de la supériorité… Le seul risque avec cette tactique était que son « adversaire » prenne le dessus en lui tendant un piège, oui il avait bien réussi à la faire craquer, mais il ne fallait pas crier victoire trop vite comme elle l’avait dit. De plus, cette attitude chez elle lui révélait une autre chose sur elle… C’est qu’à l’habitude c’est elle la supérieure, c’est elle qui commande, c’est elle qui dicte les règles du jeu…

Le marcheur se mit à jouer avec une de ses tresses, il pensait à ce qu’il pourrait faire avec elle… Quelque chose qui pourrait rajouter du challenge au jeu… Peut-être il pourrait, il pourrait lui donner un indice de comment titiller la bête en lui pour plus de défi… Non, car il en avait déjà donné une, involontairement… Quand elle l’avait mordu et qu’il avait « ronronné »… Oui, quand on agissait « sauvagement » avec Ivellios, cela réveillait ses instincts de prédateur… Nindaeï avait déjà son indice alors à elle de le découvrir et de s’en servir correctement! Le lycan continua sa recherche mentale, mais pour l’instant il ne trouvait rien. Soudain une idée éclata dans son cerveau, bien sûr que s’il disait peut-être arriverait’-il à la déstabiliser…

-Tu sais, je n’ai jamais vu une femme aussi attirante que toi... De plus, tu as l’air bien intelligent, tu as l’air de savoir te défendre et être en forme, mais je vais arrêter tout de suite, car si je continu à te trouver des qualités je pense que j’y passerai le reste de la soirée…

Le ton d’Ivellios était très sincère et il le pensait aussi, il avait rarement rencontré une femme dans son genre, tous ceux qu’il avait rencontrés d’ici là était loin de lui arriver à la cheville, à part peut-être Mme.Sauloon, mais bon c’était une exception. Il avait bien hâte de voir la réaction de Nindaeï quand elle aura fini d’analyser tout ce qu’il venait de dire. Il sentait que la suite allait sûrement lui plaire très fortement! Il ce le répétait sans cesse depuis le début de la soirée, « venir ici était une formidable idée finalement ».
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Dim 22 Déc - 18:12

Le regard de Nindaeï se fit moins dur dès qu'elle put entendre les motivations du mensonge de son interlocuteur. Néanmoins, elle restait méfiante. Accorder sa confiance à un parfait inconnu... La vampire n'était pas aussi inconsciente non plus.

Cependant, l'affreuse impression qu'il la voulait la manipuler jouait sur sa patience, l'écrasait de ses gros souliers.

« Réfléchis, réfléchis... Il a dû laisser un indice qui... Mais bien sûr ! »

Dans un jeu, il fallait parfois se salir les mains pour arriver à ses fins. Dès qu'Ivellios la complimenta, elle sentait que quelque chose ne tournait pas rond. Lorsqu'on lui élevait pareilles louanges, c'était souvent avec une idée derrière la tête. Même si cela était toujours très flatteur... Certes, la Marcheuse savait qu'elle avait du charme et qu'elle en avait déjà usé, qu'elle avait des qualités comme des défauts. Et vivre aussi longtemps permettait de mieux se connaître que durant une vie humaine si éphémère.

Lentement, la tête de la vampire fixant toujours son vis-à-vis installé sur le lit, se pencha en avant, après avoir posé sa faux contre le sommier du lit. Normalement, ce genre d'idées ne lui aurait jamais effleuré l'esprit... Ils n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, posé sur le même meuble. Une idée.

-Tant de mots, mais parfois les gestes et attitudes osent laisser échapper des paroles encore plus éloquentes.

Sa capuche avait été ôtée et doucement, elle enleva la cape, juchée sur ses épaules. Tandis que son visage glacial affichait une expression particulière, comme un très fin sourire amusé, teinté de défi. Sa main gauche posée à côté de la hanche d'Ivellios, agrippait le drap et le froissait, tandis que les doigts de sa main droite avait saisi la ficelle qui attachait son corset. La ficelle glissait délicatement et distendait le vêtement au milieu. Le corset n'était pas entièrement défait, mais il laissait apparaître un large décolleté, qui n'avait pas pu laisser le lycan indifférent.

La dernière fois que la sorcière de glace avait usé de pareilles techniques, ce fut face au fiancé qui l'avait trompé peu avant l'officialisation de leur union. Il ne s'en était pas sorti indemne. Un coup de tisonnier prouvait que l'on pouvait passer de l'amour à la haine en peu de temps... Et que cela pouvait faire très mal. Trop d'expériences, surtout une, ont fini par avoir raison de son imprudence vis-à-vis des émotions. Plus jamais se laisser bercer par elle. N'agir que par intérêt. Par palliatif pour donner l'impression de vivre. Ou de survivre.

Ses deux mains se perdaient dans les plis des draps, tandis qu'elle fixait Ivellios. Même avec tous les artifices en se possession, son visage demeurait impassible, approchant du visage du jeune homme. Il se ne tenait qu'à quelques centimètres du sien.

Qu'avait-elle vraiment derrière la tête ?... Mystère.

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Lun 23 Déc - 17:18

Bien sur les tentatives de Nindaeï ne laissait pas Ivellios indifférent... Quand elle fut assez près de lui le lycan respirait plus profondément, une étincelle de sauvagerie et de désire brûlait dans ses yeux, elle venait bien de réveillé la bête, mais serait elle capable de la faire sortir et serait-il capable de la retenir...C'était de très bonne question... Ceci confirmait bien qu'elle était prête à tout pour gagner ce jeu... Ivellios saisi une des mains de la marcheuse et la sera, elle pouvait sentir le bout des griffes sur sa peau, mais l'assassin lui n'avait même pas remarqué qu'il avait fait sortir ses griffes. Sa respiration accéléra d'un cran, puis il rapprocha son visage, maintenant la distance ne se comptait plus en centimètre, mais en millimètre. D'un coup, le lycan feinta un baiser pour ranger sa tête sur le côté de celle de Nindaeï...

-Es-tu vraiment sur de ce que tu fais? Peut-être n'aimeras-tu pas ce que tu vas voir?

Ivellios ramena son visage à l'avant de celui de la marcheuse... Sa respiration était un peu moins rapide, mais on pouvait sentir son instabilité, mais son visage restait quand même impassible en fait pour l'instant... Bref, ce n'était ce qu'il avait demandé? Un défi? Bien voilà il était servi et même content, maintenant il ne restait plus qu'à voir qui gagnerait cette manche ou le jeu...

La flamme du désire brûlait encore dans les yeux du lycan et plus le temps passait, plus celle-ci grandissait. Sans crier gare, Ivellios se retrouva sur Nindaeï... Il tenait ses deux mains au côté de sa tête, puis il rapprocha son visage tout en grognant... Lorsqu'il fut assez prêt de ses lèvres, le lycan excisa un fin sourire tout aussi amusé que celui de la marcheuse précédemment, ensuite il se mit à ricaner...

-je t'ai bien eu...

Ivellios se redressa toujours avec son sourire. Il avait bien dit sa seulement pour faire croire à Nindaeï que son plan n'avait pas marcher et qu'il avait remporter cette manche, mais quelque chose titillait le lycan. Est-ce qu'elle avait fait sa seulement pour le jeu ou est-ce que c'était pour autre chose? C'était un mystère qui embêtait vraiment le marcheur... Bientôt il aurait sûrement la réponse à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Jeu 26 Déc - 0:02

Nindaeï n'en revenait pas qu'elle allait user de pareilles techniques pour arriver à prendre sa revanche. Elle sentit le resserrement du poignet d'Ivellios sur le sien, une étreinte assez étrange, griffue... Et il feinta.

-J'en suis absolument certaine. Nous avons tous les deux un monstre au fond de nos entrailles. Il serait juste qu'ils fassent eux aussi connaissance.

Il s'approcha toujours plus, encore plus, grognant et montra ouvertement qu'il ne tomberait pas dans le piège. Dommage, cela aurait été plus simple. La vampire laissa échapper un rire à son tour, une sorte de rire amusé et clair. Même si son aversion pour les loups-garous était toujours aussi vivace, elle voulait avoir un reflet. Une autre vision des monstres. Bien sûr, cela n'était qu'une part de ses véritables intentions. Mieux vaut ne pas dévoiler trop rapidement son jeu.

Toujours prise au piège en quelque sorte, la sorcière de glace continuait de sourire. A ses yeux, elle n'avait pas perdu, c'est plutôt comme si un nouveau niveau venait d'être franchi.

-Il faut croire que je commence à me faire vieille pour que ce genre de ruses n'ait plus autant d'effet. Ou bien alors, ne suis-je peut-être pas autant à ton goût ?

Ses iris écarlates transperçaient son vis-à-vis. Il refusait de se laisser réveiller pour des raisons sans doute identiques à celle de la vampire. Pourtant, l'« éveil » montré auparavant n'en était pas vraiment un. Un réflexe vampirique. Mais, le monstre qui suintait dans ses veines avait une apparence et une attitude bien plus terrifiante qu'une droguée à l'hémoglobine en manque. Le lycan pensait avoir gagné, cependant ce n'était qu'un demi-point. Et perdre à ce jeu-ci... pourrait entraîner de bien plus terribles conséquences que juste une ponction de sang.

Nindaeï approcha son visage de celui de son interlocuteur. Distance de quelques centimètres. Elle recherchait la proximité.

-J'ai attisé ta curiosité, alors pourquoi la retenir autant ? Aurais-tu peur de ton ombre ?

Deuxième approche. Autre manière de faire avancer le scénario.

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mer 8 Jan - 17:41

Que leur monstre intérieur face rencontre? Non, c’était loin d’être une bonne idée, mais elle insistait alors… Si c’était ce qu’elle voulait… Mais est-ce qu’Ivellios voulait vraiment ce montré à sa nature sauvage? Dans sa tête une voix lui disait que oui, sa pourrait être amusant et une autre lui disait que non parce que sa pouvait peut-être dégénérer, mais bon cette voix la il ne l’avait jamais vraiment écouté… Lorsque Nindaeï dit qu’elle était sûrement trop vieille pour ce genre de truc ou qu’elle n’était peut-être juste pas assez au goût du lycan, celui si excisa un grand sourire, puis lui répondit d’un ton amusé :

-Ne t’inquiète pas c’est loin d’être sa ma chère…

C’était vrai oui, il devait l’avouer cette femme était plus qu’à son goût, mais il voulait juste faire continuer le jeu un peu plus long temps sinon ce n’était pas amusant… Sa « partenaire » de jeu le regardait avec un regard assez, spécial si on pouvait dire. En ce moment elle ce posait des questions, elle pensait… À quoi? Le marcheur ne pouvait savoir il ne lisait pas dans les pensées! Bon oui, mais à quelque détail prêt ce n’était pas vraiment lire dans les pensées, mais bon… La jeune femme ce rapprocha de lui, encore et encore, pour ce retrouver à quelque centimètre de son visage. Ivellios pense qu’elle recherchait la proximité. Pourquoi? Il en avait aucune idée, tout comme il avait aucune idée de ce qu’elle préparait…

-J'ai attisé ta curiosité, alors pourquoi la retenir autant ? Aurais-tu peur de ton ombre ?

Alors pourquoi la retenir autant? La retenir autant… La retenir… Ces mots résonnèrent dans sa tête… Elle avait bien raison pourquoi autant retenir la bête qu’il avait en lui elle voulait la voir… Alors elle serait bientôt servie. D’un coup le lycan saisi Nindaeï par la taille et rapprocha son corps du siens. Il la tenait fermement et il la fixait dans les yeux, es yeux blancs avaient maintenant laissé place à un bleu éclatent, mais reflétant l’état pure de la sauvagerie. Elle pouvait maintenant sentir les griffes du lycan s’enfoncer dans sa peau, mais pas la transpercer, sans rompre son contacte visuel Ivellios afficha un grand sourire. Ce sourire révéla ses dents qui étaient maintenant devenu des crocs. Des griffes avaient poussé, ses muscles avaient pris plus d’ampleur… On aurait qu’il n’avait fait que transformer certaine partit de son corps et non une transformation complète… Une main d’Ivellios descendit lentement dans le dos de Nindeaï toute en la griffant, puis il la repoussa violement sur le lit… Ensuite le lycan alla ce placer sur elle toute en grognant, puis il rapprocha son visage du siens…

-Que veux-tu vraiment? Qu’elle est vraiment ton but hun?

Le loup-garou attendait maintenant que sa proie réponde à sa question… Il attendait pour savoir quoi faire ensuite et si elle ne lui répondait pas et bien Ivellios avait des tas d’idée en tête de ce qui pourrait lui faire ensuite…
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Lun 13 Jan - 10:10

Comment penser que le plan marcherait si bien ? Elle avait le don de pousser les gens à bout. Même si son appât n'était qu'un mensonge. Nindaeï savait qu'elle lui plaisait et le fait qu'Ivellios puisse l'admettre flatta son ego. Ses iris se plongeaient dans ceux de son partenaire qui changeaient de couleur. Il se transformait. Partiellement, certes, mais ils se métamorphosait tout de même. Ses dents s'enserrèrent légèrement, tandis que la douleur était vivace. Dans son dos. Comme si cinq lames rompaient le drap blanc lui servant de peau. Son corps léger fut propulsé sur le lit tandis que son partenaire se trouvait au-dessus d'elle. Son visage ne semblait déjà plus vraiment humain.

Un large sourire aux lèvres, Nindaeï dut presque retenir de rire, alors que ses yeux fixaient les crocs saillants du lycan. Fascination. Vie. Elle se sentait vivante, comme si la petite étincelle qui animait ses mouvements pouvait s'effacer à tout moment. Dans quelques secondes. Quelques minutes. Cela faisait partie de ses objectifs. De se sentir en vie. Elle avait mal au dos. Et le tissu du drap semblait s'incruster dans la plaie, qui cicatrisait presque plus lentement que d'habitude.

Lentement, elle souffla quelques mots à son vis-à-vis avec toute l'arrogance et l'espièglerie dont était capable sa personnalité.

-Mon but, hein ? N'est-il dont pas suffisamment évident ?

La vampire voulait le pousser à la réflexion, de toute façon, elle était trop entêtée pour dire ouvertement ce qui lui passait par la tête. Partager ses pensées avec un inconnu demeurait un tabou. Que pouvait-il lui faire ? Dans tous les cas, il se plongerait dans des ennuis. Pas besoin d'avoir peur des représailles des Marcheurs, mais plus de paix constante.

Cheffe de guilde. Peut-être que ce titre pourrait avoir son utilité et pas que des devoirs. Peut-être que des gens tenaient à elle après tout. Suffisamment pour mener une vendetta.

-De plus, je ne pense pas que tu puisses me faire plus de mal que je n'en ai déjà subi... Des blessures ? Des griffures ? Un membre en moins ? Une éventration ? Juste des cris, de la douleur et un peu de temps pour que cela guérisse comme si rien ne s'était passé. Ton « monstre » peut très bien être contrôlé si la pleine lune n'apparaît pas. Pas le mien...

En fait, elle ressentait une terrible injustice. Il pouvait devenir une bête, laisser échapper sa rage et finir par se retrouver finalement, alors que la malédiction de la vampire la rongeait à petit feu. Comme une maladie incurable, soumise à des palliatifs. Pendant un instant, son sourire n'avait plus la même consistance. Peut-être qu'officieusement, ce test était là pour la rassurer, pour se dire qu'elle n'était pas si seule. Une simple hypothèse.

Son temps finissait par être compté. Avant qu'elle ne succombe et que le sceau lâche. Que le même désastre qu'il y a 76 ans se produise de nouveau. Et qui sait les personnes qui pourraient y passer ? Même sans le vouloir, elle s'était liée à des personnes qu'elle ne voulait pas mettre en danger. Fuir le monde ne suffisait plus. De plus, ses pouvoirs de glace étaient plus forts que ceux qu'elle maîtrisait à cette époque. Une véritable bombe à retardement.

Un instant, Nindaeï ferma les yeux et les ouvra de nouveau. Expression glaciale. Il faisait toujours plus froid dans cette pièce. Comme une nuit dehors en plein hiver. Une température peu naturelle vis-à-vis de cet environnement. Des nervures de glace apparaissaient sur la vitre. 

-Maintenant, j'ai un coup d'avance.

Qu'allait-il faire ? Succomber à l'impatience et à la curiosité ? La déchiqueter ? Il n'y gagnerait pas la réponse, ni le jeu. Ce serait une sorte d'abandon, de renoncement à trouver ce qu'il cherche si ardemment. Soit il trouvait la réponse par lui-même, soit il fallait découvrir la solution qui pourrait le plus le convenir.

Elle ne recherchait ni compagnie, ni amour, ni rage. Curiosité. Connaître ses propres limites et celles des autres. Les jauger.

« Ne jamais dévoiler ses cartes avant de les avoir jouées. »

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Lun 20 Jan - 20:24

Cela paressait bien trop que Nindaeï voulait le pousser à la réflexion, mais en premier lieu peut-être il pourrait lui retirer les réponses avec la force brute comme il le faisait si souvent quand il était sous cette forme… Quelque chose lui dit d’agir autrement pour ce coup si, son instinct lui parlait et pas une fois il n’avait refusé de l’écouter, car son instinct ne l’avait jamais trompé! Ivellios poussa un grognement sur et se rapprocha de sa « compagne », puis d’une voix plus grave qu’à l’habitude il lui chuchota :

-Fais attention à ce que tu dis ma joli, car les seuls ennuies que j’aurais en ce moment, sa serait de trouver ce que je ferais de ton corps après en avoir fini avec toi…

Le lycan ce redressa en affichant un grand sourire carnassier sur ses lèvres, puis ricana un petit coup avant de redevenir aussi sérieux que tout à l’heure. Toutes les idées qu’elle énuméra étaient de bonne idée, mais elle ne connaissait pas assez bien Ivellios pour prononcer ce discours. Sans perde le sourire et le contacte visuel le lycan reprit la parole à son tour :

-Qui te dit quand ce moment tu parles avec Ivellios? Qui te dit qu’il est réellement capable de contenir le monstre en lui? De plus, oui des blessures physiques sa serait une idée, mais je te réserve bien mieux ne t’en fait pas ma joli...

À ce moment le marcheur jouait la carte du doute, habituellement cela fonctionnait assez bien. Cela procurait une certaine insécurité chez « L’adversaire »…

La nouvelle expression glacial qu’afficha la vampire laissa Ivellios indifférent, mais le froid instantané qui s’installa tout autour d’eux attira vaguement son attention. Le loup-garou pouvait le sentir, ce n’était pas un froid naturel, mais même un idiot aurait pu le deviner… Un coup d’avance il ne le pensait pas, mais bon si elle voulait le croire alors, il allait la laisser croire ce qu’elle voulait croire… Il se rappela d’un coup *Ne suis-je pas supposer la faire payer pour son arrogance?* Ivellios s’approcha de la fenêtre et enleva la glace qui recouvrait la vitre pour regarder à l’extérieur il rapprocha ensuite ses griffes de sa bouche et licha le sang qui se trouvait au bout… Après quelque minute de silence le marcheur sourit, un sourire de satisfaction de Nindaeï ne pouvait voir, car il était de dos.

-Il s’appelait comment déjà? Eradiam si je ne me trompe? Il mort durant un contrat si je ne fais pas faux chemin?

Le lycan avait l’air de réfléchir et de chercher dans sa propre mémoire c’était assez compliquer, mais au fur et à mesure il remettait les souvenirs en place

-La cible était un certain… Gelnor Illycantro… Les souvenirs sont floue tu vois je ne me rappelle pas de tout les évènements… Le tourmenteur impétueux, humm une arme dangereuse à ce que je me souviens…

Ivellios parlait de ses souvenirs comme si il avait été présent, mais qu’il ne s’en rappelait pas complètement, maintenant c’était lui qui avait l’avance, mais c’était un jeux dangereux…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Sam 8 Fév - 12:56

-Qui te dit quand ce moment tu parles avec Ivellios? Qui te dit qu’il est réellement capable de contenir le monstre en lui? De plus, oui des blessures physiques, ça serait une idée, mais je te réserve bien mieux ne t’en fais pas ma jolie...

Lui non plus ne la connaissait pas... La vie ne pouvait plus la faire souffrir autant qu'elle avait déjà souffert. Mourir ne lui faisait pas peur, car au fond d'elle, cette sensation ne la quittait jamais. Les monstres survivent aux affres du temps et de la raison.

« Tu es encore doté de parole et de volonté sous cette forme. C'est déjà plus que suffisant. Il n'y a rien que tu puisses m'infliger davantage. »

Nindaeï relâchait constamment un peu de magie depuis le début de leur entrevue, les nervures de glace sur la vitre n'en étaient qu'un infime aperçu. En fait, lentement, elle tissait une sorte de fine pellicule de glace qui recouvrait murs et plafonds. Aux premiers abords, l'effet ne se dissociait pas du froid habituel qui hantait ces lieux et le maigre reflet pouvait s'apparenter à un effet lumineux que la lanterne posée sur le bureau provoquait. La vampire gardait sa même expression glaciale en se levant du lit, tandis que ses yeux écarlates suivaient du regard Ivellios. Sa main droite pâle était posée délicatement contre le mur, tandis qu'elle s'y adossa tranquillement.

-Il s’appelait comment déjà? Eradiam si je ne me trompe? Il est mort durant un contrat si je ne fais pas faux chemin? 

Intérieurement, l'immortelle se figea, tandis qu'elle plissa les sourcils, ignorant que les loups-garous pouvaient lire dans le sang et surprise par de tels propos. Ses ongles griffèrent le papier-peint discrètement, lorsque son poing s'enserra, révélant de minuscules fils de glace accrochés à ses doigts.

-La cible était un certain… Gelnor Illycantro… Les souvenirs sont flous, tu vois, je ne me rappelle pas de tous les événements… Le tourmenteur impétueux, humm une arme dangereuse à ce que je me souviens…

Il jouait à un jeu dont il ne connaissait pas les conséquences. Plutôt que de la déstabiliser, cela lui tirait les nerfs à vif. Il ne s'en souvenait, il venait de l'entrapercevoir. Varier ainsi ses propres propos pour encore plus la déstabiliser. Finement joué.

-Tu essayes de gratter une corde sensible. De faire mal. J'ai eu plusieurs dizaines d'années pour m'en remettre. Tu risques d'être déçu que je ne verse pas une larme.

Un semi-mensonge. Car, on ne se remet pas de ce genre de traumatismes, on vit avec. Il avait marqué un point. Rien que de se remémorer une infime partie de ce fragment de mémoire qu'elle voudrait voir disparaître à jamais, suffisait à ce que la blessure du Tourmenteur recommence à lui faire mal. Cependant, la douleur n'était pas suffisamment intense pour qu'elle grimace de douleur, la faucheuse gardait son expression arrogante en continuant son discours.

-Un joli effort que de vouloir que je me remémore cette tranche du passé. Mais, que peut t'apporter ce genre de jeu d'ailleurs ? Tu dois faire partie des gens qui aiment voir la Mort dans les yeux et lui apporter de nouveaux jouets. Tu ne sais rien de ceux qui ont tout perdu, car tu es né sans rien posséder. Ai-je tort ?

Il avait peut-être une famille bien vivante quelque part. Peut-être même une raison d'être. Il tuait par plaisir, Nindaeï le faisait par nécessité au début. Avant qu'elle ne remarque que cela pouvait être accompagné de délectation, cela lui permettait d'exprimer sa rage, de fuir cette réalité qui faisait si mal. Son index droit fléchit légèrement, tirant sur un fin fil glacé, tandis que la fenêtre se recouvra instantanément d'une seconde vitre gelée et les bordures de la porte se figèrent sous une arche glacée, scellant la seule sortie "traditionnelle". La pièce toute entière pouvait devenir modulable avec ce sort. La magie demeurait quand même un atout non négligeable. Ivellios n'allait pas fuir sans nul doute, mais les endroits clos avaient un certain pouvoir convaincant dans une discussion...

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Lun 17 Mar - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mar 11 Mar - 15:51

-Un joli effort que de vouloir que je me remémore cette tranche du passé. Mais, que peut t'apporter ce genre de jeu d'ailleurs ? Tu dois faire partie des gens qui aiment voir la Mort dans les yeux et lui apporter de nouveaux jouets. Tu ne sais rien de ceux qui ont tout perdu, car tu es né sans rien posséder. Ai-je tort ?

Ivellios eu un petit rire amers. Elle avait bien raison, il n'avait jamais rien posséder. Une famille? Non, on ne pouvait même pas appeler sa une famille... Ses parents étaient toujours en mission et lui Il était toujours là à s'entraîner. Il n'était qu'un second dans sa famille, car la fierté de celle-ci était sa jeune sœur... Mais bon, tout sa famille était morte alors il ne pouvait plus rien perdre et tout gagner! Alors oui Nindaeï avait raison, Ivellios n'avait jamais rien eu. Aucune famille, aucun amour rien... Bref, la marcheuse venait de faire un point! Le lycan, se retourna vers la vampire et la fixa dans les yeux toujours avec ce regard vide et cette expression d'indifférence sur son visage. Que pouvait lui amener un jeu comme sa? Un divertissement! Une chance d'apprendre des nouvelles choses! Une chance d’améliorer ses techniques, bref c'était très payant à part si on ne savait pas jouer! Mais,elle mentait encore... On ne pouvait pas ce remettre d'un t'elle traumatisme. Comment il le savait? C'était bien simple! Ce n'était pas les attaquants qui en voulait à sa "famille" qui on tuer ses parents ce soir là. C'était lui... Pourquoi? Pour ce débarrasser de la dernière chose à laquelle il pouvait s'attacher, sa famille...

-Un jeux comme celui si ne peut que m'apporter un divertissement et une chance d'apprendre de nouvelles choses, mais bon

Le marcheur marqua une pause pour regarder la porte... Hummmm, était-ce vraiment une bonne idée de s'enfermer avec lui, il n'en savait rien, mais bon on le découvrirait très bientôt... Il était temps maintenant de jouer une autre carte....

-Tu sais, tu pourrais croire que je lis dans les pensées ou un truc du genre pour connaître ses informations personnels, mais la fait est que j'étais présent quand c'est arriver... Vous n'étiez pas les seuls à avoir reçu ce contrat. Quand j'ai vu que quelqu'un était déjà sur les lieux, je suis rester tapis dans l'ombre avec mon arc et moi j'aurais pu abattre Gelnor Illycantro avant qu'il ne tu ton frère et qu'il te blesse, mais bon je pensais que vous aviez la situation en main!

est-ce qu'Ivellios racontait un mensonge ou non? C'était à Nindaeï de le découvrir!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Lun 17 Mar - 10:53

Ses doigts semblaient s'impatienter en tapotant sur le papier peint vert pâle et moisi. Elle attendait le prochain mouvement, le futur déplacement des pions sur l'échiquier

-Tu sais, tu pourrais croire que je lis dans les pensées ou un truc du genre pour connaître ses informations personnelles, mais le fait est que j'étais présent quand c'est arrivé... Vous n'étiez pas les seuls à avoir reçu ce contrat. Quand j'ai vu que quelqu'un était déjà sur les lieux, je suis resté tapis dans l'ombre avec mon arc et moi j'aurais pu abattre Gelnor Illycantro avant qu'il ne tue ton frère et qu'il te blesse, mais bon je pensais que vous aviez la situation en main!

Certes, ce contrat était disponible pour tous, or, certains éléments la chiffonnaient terriblement dans cette histoire. Il ne semblait posséder aucun arc et n'avait pas de cal sur la main droite, ni de gant qui aurait pu attester d'une utilisation d'un arc. De plus, avant d'aller à la rencontre de Gelnor, Eradiam et elle avaient un bon instinct et les sens suffisamment développés pour cerner les présences humanoïdes. Or, elle ne se souvient pas avoir senti quelqu'un ce jour-là. Même si cela aurait pu échapper à l'érosion du temps, ce souvenir demeurait encore trop vivace dans son esprit. Et une dernière fraction de son histoire échappait à toute logique. Cette histoire s'était déroulée il y a un peu plus de 70 ans et Ivellios ne semblait pas suffisamment âgé pour avoir eu la possibilité de voir cette scène avant sa propre naissance. Réfléchir dans cette situation n'était pas inutile...

Nindaeï en était désormais sûre... Il bluffait. Et maladroitement.

Néanmoins, cela n'expliquait pas comment il avait pu obtenir ces noms et connaître cette histoire. Elle n'en parlait jamais. L'extérioriser était semblable à le revivre. Soit il avait des espions particulièrement efficaces, soit un pouvoir de clairvoyance à sa portée.

« Tu ne m'auras pas à ce genre de jeux, lycan.»

Ils étaient cloîtrés dans cette pièce. Une pièce dont elle contrôlait la particule la recouvrant. Il suffirait qu'elle bouge l'index et tirer le bon fil pour condamner totalement la chambre et la rendre hermétique au monde extérieur. Suffisamment étanche pour en limiter le niveau d'oxygène. Jusqu'à la suffocation. Cela ne l'atteindrait pas, elle n'avait jamais vraiment respiré. Nul ne savait pas quel miracle les vampires pouvaient se mouvoir et « vivre » d'ailleurs. Paradoxalement, cela l'avait aidé plus d'une fois de ne pas respirer.

La Marcheuse répliqua donc avec une voix nostalgique et teintée d'un timbre de voix plus romancé. Un masque de mensonges pour une actrice qui aimait se prendre au jeu. Elle baissa même un peu le regard comme semblant perdue dans ses pensées.

-Nous avions la situation en main. Cela devait être le destin. Une fatalité que je survive alors qu'ils ont péri. Mon père, mon frère, ma mère et ma sœur. Tous en une journée. Tous ont disparu dans la glace à jamais. Tués par ma main.

Son intonation ne frôlait pas le mélodrame. Juste à la limite pour obtenir une répétition de ses propos par Ivellios. Ses yeux cherchaient le contact visuel, tandis que sa main droite était encore agrippée au mur. La réponse de son vis-à-vis déterminera si oui ou non, elle refermera la prison de glace qui les entourait ou si elle le laissera partir.

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Ivellios
~ Grand Maître du Code ~
~ Grand Maître du Code ~


Messages : 90
Date d'inscription : 28/05/2013

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mar 8 Avr - 3:04

La réponse, ne fit que naître un sourire sur le visage du lycan. elle n'était pas stupide! Heureusement sinon sa ne serait pas amusant. Bref, elle savait qu'il avait mentit, mais avait t'il mentit sur tout la ligne. Avait-il reçu le contrat? Avait-il vraiment été là? Bien des question sans réponse, mais peut-être un jour quelqu'un trouvera la vérité!

En ce moment ce qu'Ivellios pouvait en tirer était le fait que, Nindaeï et lui n'était pas si différent que sa... Les deux avaient tuer leur famille, les deux faisaient partit des marcheurs, puis tout deux aimaient ce genre de jeu, en plus les deux étaient des monstres! L'homme détourna son regard de la porte, puis plongea son regard dans celui du vampire. Il avança jusqu'à être très près d'elle.


-Si tu y repense, nous ne sommes pas si différent...

Le lycan prit la main droite de Nindaeï qui était en train de lacérer le mur de sa chambre, puis la mit sur son cœur... Les battements n'étaient pas trop rapide, mais il y en avait un.

-Tu sais Nindaeï nous avons beau être des monstres toi et moi, mais au fond on à un cœur... Nous avons des émotions, nous avons seulement refouler celle-ci, car pour nous les montrées c'est affirmer notre faiblesse, alors on ce construit un masque.... Mais quelque fois sa fait du bien de tout laisser sortir...

Quelque chose qui surpris sûrement la marcheuse et qu'Ivellios fut surpris lui même, celui si fit un câlin au vampire, puis lui chuchota à l'oreille:

- Tu sais je t'aime bien Nindaeï...

Depuis des années Ivellios n'avait jamais ressentit quelque chose pour quelqu'un, mais quand il l'avait vu. Un quelque chose c'était déclencher en lui. Peut-être qu'il venait de découvrir l'amour... Il ne savait pas vraiment il était un peu confus...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~


Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 22

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   Mar 8 Avr - 10:55

Nindaeï chercha le regard d'Ivellios du coin de l’œil, tout en continuant sa comédie. Un regard qui avait changé et qui semblait... compatissant. Ses doigts étaient toujours enfoncés dans le papier peint. Le moindre signe d'animosité, la moindre menace et le piège se refermerait. Rien qui... ne pourrait la sortir de sa sphère de méfiance. Ivellios avait trouvé une parade pour le moins surprenante. La vampire avait sa main dans celle de son vis-à-vis, puis sur son poitrail. Au bout de ses doigts, dont les fils de glace avaient été rompus, le rythme cardiaque pulsait comme l'invitant à y planter ses crocs. Cependant, cela la fascinait. Car le sien n'existait pas. Peu importe, les années qu'elle vivrait, la masse au fond de sa poitrine resterait statique, n'envoyant pas d'ondes de chaleur dans son corps gelé.

-Tu sais Nindaeï nous avons beau être des monstres toi et moi, mais au fond on a un cœur... Nous avons des émotions, nous avons seulement refoulées celles-ci, car pour nous les montrer, c'est affirmer notre faiblesse, alors on se construit un masque.... Mais quelque fois, ça fait du bien de tout laisser sortir...

Un cœur ? Aurait-elle appelé cela un cœur ? Le sien ne fonctionnait pas pourtant... Que voulait-il dire ? Bien que Nindaeï était déjà surprise par le revirement de comportement du lycan, celui-ci ne manqua pas de continuer à la surprendre et l'enlaça, chuchotant quelques mots près de son oreille.

-Tu sais, je t'aime bien Nindaeï...

La gêne montait à ses joues, les teintant d'un rouge très pâle. Depuis combien de temps n'avait-elle pas entendu ses mots, ni eu un câlin ? Des années, des décennies... Elle n'avait même pas l'impression que cette phrase lui était adressée. Nul n'aimait les monstres. Mais, les monstres entre eux avaient-ils cette faculté ?

Peau contre peau, elle sentait la chaleur rassurante de son corps et une envie de se blottir contre lui, comme pour se réchauffer une bonne fois pour toute. Néanmoins, la faucheuse ne bougeait pas, bloquée par la surprise et par ses pensées. D'une voix douce tout en restant froide, elle lui intima :

-Aimer... ? Est-ce aussi un mensonge ?

Démunie, les pensées s'entremêlaient dans sa tête. Trop de pensées. Trop de... sentiments. Elle ne savait plus cerner si elle pouvait croire en ces mots ou non. Ou même si elle avait le droit d'y croire... Elle ne bougeait toujours pas, n'enserrant pas Ivellios, ni voulant se libérer de son étreinte.

Ne sachant quoi répondre, sa voix s'emmurait dans le silence, confuse et lointaine. Seul quelques mots purent s'échapper de sa gorge :

-Si je brise le masque... je romprai ce que j'ai voulu réparer... pendant si longtemps.

« Souviens-toi... »

Ce qu'elle avait voulu réparer... Un esprit en miette hanté par un souvenir aussi vivace que mortel. Le visage en sang d'Eradiam lui revint en mémoire. Son sourire avant de brûler. Et un court instant, elle vit en pensée le visage d'Ivellios dans le même état. Sa cicatrice se mit à lui faire mal, dégageant comme une sorte de chaleur depuis son poitrail. Une chaleur brûlante et douloureuse. Comme si le vide s'embrasait à l'endroit exact où était sensé battre son cœur. Serrant les dents, la Marcheuse agrippa avec ses doigts le haut en tissu d'Ivellios, tandis qu'une fine larme perla sur sa joue droite. Et elle se dégagea lentement de son étreinte, la tête rivée sur le sol.

-Je finirai... par te briser.

« Et je le ferai. »

Doucement, elle releva son visage, fixant son interlocuteur, la mine triste et froide. Étrangement, elle esquissait un sourire vide. Comme pour se rassurer, face à une vérité indéniable. Le sceau ne tarderait pas à lâcher et son temps était compté. Accepter quelqu'un d'autre serait comme directement lui planter un poignard dans la gorge... 

Inévitable...

_________________
"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]   

Revenir en haut Aller en bas
 
une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: La cité :: La Taverne-
Sauter vers: