Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)

Aeoris

Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Aeoris ! Bon Rp's à tous ! Rejoignez nous et forgez votre destinée!
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
L’équipe du site
En cas de problème, contactez nos administrateurs :
Derniers sujets
» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah

» Nous avons tous nos raisons...
Mar 1 Nov - 14:08 par Serena Dajaren

» Des retrouvailles torrides .. ou pas [pv Fregon]
Lun 31 Oct - 15:28 par Invité

» Partenariat avec My little Equestria
Sam 29 Oct - 22:17 par Invité


Partagez | 
 

 Arriver à l'heure, la moindre des politesses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Jeu 29 Aoû - 3:15

Il y a quelque jours, a la sortie des thermes après m'être séparée d'Aemon, un homme arborant des armoiries mélangeant le noir et le rouge m'avait abordée. Après une courte conversation il me remit un parchemin sous scellé qui indiquait une date et un lieu, ce lieu étant un Manoir se situant dans les Falaises de Felliath . Un lieu en terre sauvage mais relativement bien protégé car entouré de garnisons d'Aeoris. Et puis si un homme pouvait se permettre de vivre dans un tel endroit et de débaucher des gens pour livrer du courrier il pouvait bien être à la tête d'une petite milice. Enfin bref, les falaises n'étaient pas non plus très éloignées et il me fallut un peu moins de cinq heures pour atteindre le lieu du rendez vous.

Manoir ? Plutôt petit château serait le mot non ? Enfin... Je vis déjà plusieurs personnes s'approcher de moi lorsque j'arrivais aux niveau des portes. La nuit avait été courte et ma patience ainsi que mon humeur étaient chaotique, mais la gentillesse et le politesse primerait sur de vulgaires échanges grognons.
Les hommes étaient trois, l'un d'eux habillé comme celui m'ayant donné la lettre, et les deux autres en armures et armes arborant les mêmes couleurs. Une garde préventive sans doute.

- Mes sincères salutations mademoiselle, vous devez être l'hôte que Monsieur attends aujourd'hui. Si vous voulez bien me donner la lettre qui vous a été remise nous pourrons continuer.

Un peu surprise par ENFIN, un peu de raffinement, bien qu'il en fasse trop, cette ambiance tranchait net avec mes dernières rencontres.

Je pâlit en ne trouvant pas la lettre sur mon ceinturon, mais ne laissant rien paraître je ne m'arrêtais pas de chercher. Pour une raison inconnue je l'avais calée dans mon gantelets.

- Je vous retourne ces salutations et vous remercie monsieur.

Inclinant légèrement la tête en signe de respect, et faisant de même à ce qui semblait être bel et bien deux gardes.
Je suivis mon guide jusque dans des jardins travaillé, c'était bien un endroit dans lequel vivre devait être agréable et non un fort construits dans le seul but de résister à un agresseur. L'éclat de la grande sale dans laquelle nous entrions à la sortie du jardin me surpris, bien qu'elle ne fut pas vraiment de mon goût. Ce lieu avait tout du palais du grand méchant d'une histoire pour enfant, cette pensée était vraiment ridicule... Quelle gamine je faisais. Enfin cela ne cessait de me rappelait une histoire que me racontait père avant de dormir.

L'homme me demandant de lui remettre ma lame, sous prétexte que je prouvais une certaines confiance en eux et que j'étais en sécurité, je lui répondis donc.

- Si je dois avoir confiance en vous alors ayez confiance en moi, et ma lame et faite pour protéger les gens du bien, et les innocents, le juste, si vous êtes du bon côté alors rien n'est à craindre.

Le chemin a été long et je suis harassée de ce voyage entreprit de façon.. Matinale, alors je souhaiterai que vous ne m’offensiez plus de si peu de considération. Dois je rencontrer le maître des lieux à un moment ou rester dans ce hall ?


De mauvaises humeur, j'avais prévenue ! Non ? Tant pis alors. Quand bien même, il me tardait d'en finir avec cette intrigue et cet étrange homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Jeu 29 Aoû - 16:10

Lakhsry était ravi, les rénovateurs ont fait un travail magnifique, ont dirais que le manoir n’as jamais été brûlé, ni détruit et transformer en champs de bataille, il se promenait, mains dans le dos, voyant avec un plaisir non dissimulé, les réparations professionnel des ouvriers, c’est en entrant dans les jardins qu’il vit alors Aliwen.

Il avait rencontré la femme dans les thermes ainsi qu’un autre homme, mais il avait été très intéressés par la femme, au fur et à mesure des discutions il est parvenu à établir que cette femme était le genre de personne droit et fiable. Là visiblement elle était entrain de pester légèrement face à un de ces serviteurs.

- Si je dois avoir confiance en vous alors ayez confiance en moi, et ma lame et faite pour protéger les gens du bien, et les innocents, le juste, si vous êtes du bon côté alors rien n'est à craindre.

En effet il avait formellement interdit les arme de toute sorte ainsi que les sorts dans son manoir 1er parce que se manoir a déjà connu bien trop de combat et de sang coulé et 2éme si un combat venait à se déclenché, sa pourrait exciter l’invité millénaire de cet endroit.

Le chemin a été long et je suis harassée de ce voyage entreprit de façon... Matinale, alors je souhaiterai que vous ne m’offensiez plus de si peu de considération. Dois-je rencontrer le maître des lieux à un moment ou rester dans ce hall ?

‘’Hum… Par ou est-elle passée ? Le manoir n’est pas si loin voyons ! En vol de griffon sa mets à peine 10 min !’’


Il s’approcha de la guerrière et parla d’une voix douce.

-vous n’aurez pas à le faire, et je tiens à vous dire que cet endroit est sous ma juridiction, alors je vous prierais de vous plier a mes régles.

-néanmoins, je vous donne le droit de garder votre épée su vous mais à la condition qu’elle reste bien accrocher a son fourreau.


Il n’est pas question que sa lame ne fasse des dégâts, même si ce n’est pas elle qui la manie.


Dernière édition par Lakhsry le Sam 31 Aoû - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Ven 30 Aoû - 21:59

Dans quoi m'étais je encore fourrée ? Un micro état ? et Aeoris permettait cela ? étrange...
L'homme n'avait pas changé depuis notre dernière rencontre et son bras restait toujours étrange à observer.
Il se voulait tout de même accueillant, tellement que cela me rendait méfiante.

- Je vous remercie de m'en laisser le droit. Et je ne vois aucune raisons pour qu'elle en sorte.

regardant un peu les alentours une question me brûlait les lèvres, qui était ce en fin de compte ? D'où sortaient toutes ces richesses et un certain pouvoir mine de rien.
Mais ne souhaitant pas le gêner tout de suite, je me mis en tête de comprendre la raison de ma venue.

- Votre courrier n'était pas très explicite, et je vous avoue être assez pressée afin de satisfaire ma curiosité de connaître les raisons de ma présence chez vous.

Normal comme réaction pour des gardes, mais leurs présence et leur manque d'expression me mettait mal à l'aise avec le temps, on aurait dit qu'ils craignaient tous que je me mette à sauter à la gorge de mon interlocuteur. Je ne doute pas qu'il soit une personne importante, mais je ne serai en aucun cas suicidaire à ce point. Avec tout ça, quelque chose me dit que ceci va encore être une histoire des plus intriguant. Je me demande toujours ce que ce bras a de spécial, mais poser la question risquerai d'être déplacée. De plus, cette apparente bonté émanant de cet homme avait du mal à sonner juste à mes oreilles. Peut être était il sincère ou alors tout cela n'était qu'une mascarade, mais le but ? Impossible de le connaître.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Ven 30 Aoû - 22:16

- Je vous remercie de m'en laisser le droit. Et je ne vois aucune raisons pour qu'elle en sorte

En effet, lak n’avait aucune raison de lui faire sortir sa lame, mais il voulait juste mettre les choses aux clairs

- Votre courrier n'était pas très explicite, et je vous avoue être assez pressée afin de satisfaire ma curiosité de connaître les raisons de ma présence chez vous

En effet, il avait juste stipulé qu’il voulait la voir et rien d’autre, pressée ? Mince, Lak voulait lui parler plus, calmement.

-hé bien très chère, si vous me faisiez l’honneur de retarder vos rendez-vous d’une journée, vous serez mon inviter et vous connaitrez mes intentions le lende…

Lak n’eut pas le temps de finir sa phrase, une violente secousse fit vibrer le manoir, tout trembla mais Lakhsry, les gardes et les serviteurs ne semblaient pas affecter, comme une sorte de routines, ils ne se contentèrent de s’accrocher a des endroit stables.

La secousse finit au bout de quelque seconde, Lak soupira et reposa son regarde sur Aliwen qui semblait terrorisé.

-voilà pourquoi je voulais vous voir, je vous en prie, restez jusqu’à demain et je vous montrerais ce que je voulais vous dire, sachez que vous serez bien évidemment dédommager.

Lak regarda alors Aliwen, il se demandait quel sera sa réponse, elle devait être d’accords, il fallait que ce genre de personnes le rejoigne et au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 16:48

Je vois je vois, on ne s'était pas vraiment bien compris. Je n'étais pas pressée de partir ou autre, juste pressée de savoir la raison de ma présence chez cet homme. Enfin bref, si il croyait que j'avais quelques affaires importantes il ne tenterait peut être pas de me ralentir plus que nécessaire.

Je ne pu entendre soudainement la fin de sa phrase. Une sorte de tremblement de terre nous secouait tous. a première vu ils semblaient tous habitués à ce genre de chose, la première vague me força à poser un genoux à terre et une main pour garder l'equilibre. Ne connaissant pas l'intensité de se genre d'évènements, je restais tout de même attentive au moindre signe d'effondrement d'une partie du bâtiment. Ce genre de soucis ne semblait pas les inquiéter, c'était "rassurant".
Me relevant.

- Il va de soit que je vous demande naturellement. "Que vient il de se produire ?" N'est ce pas ?

Sinon je peux bien rester à vous attendre, ce n'est pas pour me ravir au plus haut point mais j'accepte.


Je réflechis quelque peu à ces mots. Il voulait me voir pour ces tremblements ? Je réflechis donc à ce qu'il pouvait causer ce genre de soucis, mon imagination débordante s'amusa à me foutre un peu la frousse. Si ce n'était pas naturel il y avait deux autres solutions qui se présentaient rapidement à moi, la magie ou une grosse bête, mais alors très grosse, en ce cas que puis je y faire ? Bon.. arrêtons nous de parler dans le vent et attendons de savoir la vérité.

- Je n'ai pas besoin de dédommagement si il s'agit d'aider, la seule chose que je demande est, que l'on loge et nourrisse mon destrier si vous le voulez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 17:11

- Il va de soi que je vous demande naturellement. "Que vient-il de se produire ?" N'est-ce pas ?

Il haussa un sourcil et compris rapidement que la dame parlait du tremblement, oui, elle ne connaissait pas la menace qui dort en ces lieux.

Sinon je peux bien rester à vous attendre, ce n'est pas pour me ravir au plus haut point mais j'accepte.

Lak sourit, la dame avait fait un long chemin et il fallait qu’elle se repose, elle risquait de s’écrouler face de fatigue si il lui disait ce qu’il avait à dire.

- Je n'ai pas besoin de dédommagement s’il s'agit d'aider, la seule chose que je demande est, que l'on loge et nourrisse mon destrier si vous le voulez bien.

Il sourit, cette femme lui plaisait de plus en plus et il incarnait exactement le type de personne qu’il cherchait
.
Lak claqua des doigts et une homme et une femme se présenta a lui, il s’adressa a l’homme qui ne ressemblait pas aux autre, il était vêtu d’une simple chemise et sentait le crottin.

-Michaël, veuillez-vous occupez des chevaux de dame Aliwen je vous prie, et qu’il soit…hum disons ‘’améliorer ‘’

L’homme fit un clin d’œil au comte.

-oui mon seigneur. J’m’en vais l’bichonner l’canasson, c’est une bien belle bête qu’vous avez là m’dame.

Il s’en alla et pris alors les rennes du cheval et l’amena dans l’écurie.

La femme se présenta alors, c’était une elfe noir, mais elle était de grande beauté, son visage fin et ces long cheveu blancs était un paradoxe avec les rumeurs guerrières qui circulent sur cette race sombre qu’est les Drows.

-Yora, ma chère, peux-tu t’occuper du lit de notre invité ? et bien sûr faire le nécessaire.

L’elfe s’inclina en silence et s’approcha d’Aliwen.

-je vous souhaite la bienvenu dans le manoir madame, je vais préparer votre chambre et lorsque vous irez dormir, je vous prierais de laisser vos affaire sur le pas de la porte, nous pourrons ainsi les laver et j’ai bien dit TOUTE vos affaire.

L’elfe s’inclina de nouveau et s’éclipsa, sa voix avait été d’une douceur extrême et de confiance.
Lak, ravi se tourna de nouveau vers son invité avec un sourire chaleureux.

-je vais devoir vous laisser par contre, des affaires urgentes avec un nain qui essaie de m’arnaquer.
Il lui fit un petit clin d’œil complice et s’avança vers la porte.

-ho et avant que je n’oublie, vous avez accès a toutes les salles et les serviteurs son a vos ordres, mais ne passer pas la porte avec l’effigie d’une flamme, vous verrez cela demains, sur ce, je vous laisse et a demains !

Il s’en alla laissant la dame ici, un serviteur ne tarda pas a venir vers elle si elle avait besoin de quoi que ce soit.

Lak quant à lui allai voir se maudit nain, si il aurait pu s’en passer il l’aurait fait volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 18:23

Après quelques mots, des servants vinrent executer les demandes de Lakhsry. Un Palefrenier prit mon ami a quatre pattes et l’emmena vers une écurie. Je me rapprochait de lui en lui demandant d'attendre deux secondes que je décroche la sacoche du cheval avec mes vêtements et de la nourriture. De plus je le remerciais du compliment fait envers ma monture.

Rapidement une Elfe noire fit son apparition. Une jolie dame avec un certain trait dur. Je répondis égaiement à ses salutations et en fit de même. Mon humeur s'améliorait un peu voyant que l'ambiance générale se réchauffait entre les différents individus présents.

Enfin Lak m'expliqua la suite des évènements, la principale chose que je retins était le fait d'avoir quartier libre et de ne pas franchir une porte avec une effigie étant rarement un bon signe d'ailleurs. Le feu sa tue, et une porte ornée de ce symbole ne présageait rien de bon. Le feu c'est aussi ce qui se rapproche le plus des antiques démons. au temple de Salvis, le prêtre m'avait fait longuement étudier l'histoire. Comme il le disait " Le savoir est une force" et connaître une choses inconnues des autres pouvait sauver des situations.

- Je vous remercie de votre accueil, et je vous souhaite bonne chance pour vos affaires.

Après quoi il se retira. Un homme restait la à ma disposition, il se proposa de me guider ou je le voulais.

- C'est aimable de votre part, je souhaiterai juste être conduite à ma chambre après je me débrouillerai. C'est juste histoire de savoir m'y rendre.

L'homme acquiesça aimablement et m'y conduit au travers de couloirs orné de tableaux et de belles tapisserie. La décoration n'était toujours pas ce que j'appréciais le plus, mais je me disais que d'un autre oeil c'était surement très jolie. Mais tous les goûts sont dans la nature paraît il, alors le mien n'accepte pas cette vision des choses.
Il me laissa seule ensuite. En arrivant je vis Yora me semble il préparer la chambre, ne voulant pas la déranger je partis avec mon sac me promener ailleurs. J'allais visiter les jardins, un lieu qui se trouvait être très paisible.
Un pommier était un peu plus isolé que le reste des arbres, je décidais de m'adosser contre avant de sortir un petit livre de mon sac.
C'était un livre de stratégie écrit par un Elfe, Dunthiel Elesph. Cela parlait de stratégie donc militaire, mais à grande échelle, diriger une armée en pleine bataille, pas la stratégie préparative mais executive. Cela parlait aussi de savoir prendre les décisions instantanée, des décisions pouvant coûter la victoire et des vies comme pouvant sauver vos hommes. Je lisais tout ça avec intérêts. La lecture n'était pas donnée à tout le monde, mais j'avais eu la chance d'avoir été recueilli par un prêtre de Salvis après ma mortelle fugue.

Eux heures plus tard le soleil déclinait, je me décidais à rentrer après deux cents pages lues et acquises dans ma mémoire.
J'entrais dans la chambre cette fois inoccupée et installée. En face de l'entrée se trouvait une fenêtre à carreaux donnant sur le jardin ou je me trouvais précédemment, le lit était sur la gauche et pouvait semble il, accueillir deux personnes. Un bureau était installé a gauche de la fenêtre avec un porte bougie et une bougie, une mèche neuve avait été installée. Sur la droite de l'entrée se trouvait un mannequin. Je détachais les différentes parties de mon armure, plastron, grèves, petites épaulettes, elle était compliquée à enlever seule car mon dos aussi été protégée, et donc la lanière de cuir passait juste entre les deux partie. Je déposais enfin mes gantelets d'acier et le mannequin me ressemblait presque.
Un œil à ma lame.... j’hésitais à la lâcher... et puis zut, elle resterait sur mon fourreau.

Il y avait un renfoncement sur la gauche de la chambre, comme une petite pièce, en effet. Une cuvette en bois avait été installée servant de bain, l'eau venait d'être mettre car un fin filet de fumée en sortait indiquant sa chaleur.
Ayant bien suée sous cette chaleur tenant la région ses derniers temps, je décidais de prendre un bain donc.

Détachant mon pourpoint et enlevant ce pantalon en cuir devenu trop collant je me glissais dans l'eau tiède et agréable, une brosse y été attachée et un petit savon. Profitant de cette chance de se laver dans de bonnes conditions
Me reposant je m'assoupis une quinzaine de minutes. Reprenant mes esprits je sortais de la prenant un tissu servant de serviette. M'enveloppant dedans je décidais de rincer l'eau pour laver mes vêtements lorsque je me souvins que cette proposition avait déjà été faite, je laisserai donc faire Yora, et puis laver ses habits dans une eau salit ce n'était pas ma meilleure idée.
Dans mon sac trainait des habits plus civils et donc féminins, et d'autres dans le même acabit que mon pourpoint et mon pantalon. Je me dis qu'en tant qu'invité et qu'en tant que femme je me devais de me montrer ainsi de temps à autres.
C'est ainsi que je sortais une robe ne velours vert bouteille serrant à la ceinture et collant bien au torse avant de se laisser tomber sur les jambes. J'y accrocher une petite bourde à la hanche pour pouvoir utiliser cette ficèle et y mettre mon arme, on n'oubliait donc pas vraiment ma personnalité. La robe mettait en valeur une silhouette plutôt élancée, aussi je me rendais compte que ce n'était pas une habitude que de me voir ainsi, a tel point que cela me gêna un peu, le décolleté plutôt standard me semblait pourtant de trop, et me voir ainsi dessinée me faisait une impression de nue. De plus la légereté du vêtement me surpris à nouveau, étant habituée à des vêtements masculins et aux armures.
Un coup d'oeil dans la glace... je pris une ficelle et ... puis non, mes cheveux resterai au vent et coiffé avec les doigts, certaines femme de coure prendraient ça mal j'en suis sûr, mais la poudre aux yeux, très peu pour moi.

Ainsi je sortis de la chambre rejoignant la salle que l'on' m'avait indiqué pour dîner, Lakhsry devrait y être je pense.
Un homme du manoir m'indiqua la table, Lak entra au même instant, en signe de révérance j'inclinais délicatement le torse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 19:36

Lak était fier de lui sur ce coût ! il venait de faire un contrat des plus avantageux pour lui, les revenu n’allais surement pas tarder et il allait pouvoir continuer ces activité.

Il était dans sa grands chambre, devant son miroir il ne savait quoi choisir, il finit par se décider pour une simple veste légère et un pantalon noir banal, pas de fantaisie, la sobriété lui allais tout aussi bien remarqua t’il.

Il se dirigea alors à la salle à manger, une fois à l’intérieur il vit alors Aliwen dans sa robe.

Il fut surpris, cette femme si forte dans une robe ? il la voyais déjà dans un simple pourpoint et pantalon, il fallait le reconnaitre qu’elle avait de l’allure, il vit alors l’épée a ces hanche et émit un petit sourire, elle n’avait probablement toujours pas confiance.

Elle lui fit une petite révérence mal adroite ce qui fit rire Lakhsry.

-Allons ma chère, ne vous incliner pas devant moi, je ne suis qu’un homme comme vous.

Il s’assit alors à la table, les serviteurs avaient déjà placé les plats. De toute sorte, viande cuit a point, sauce, fruit et légumes de toute sorte.

Lak ne fit pas attention au fait qu’il avait gardé un gant a la main gauche pour cacher son bras comme tout le reste du bras.

-vous pouvez vous asseoir, et je vous conseille le vin D’elradil, il vient d’une contrée elfique, un délice, mais vous voulez autre chose demandez.

Il se servit un verre du dit vin et le but élégamment, attendant les questions de la femme-chevalière.
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 21:03

Le propriétaire des lieux gardait sur lui une "classe" permanente, une élégance en sois. Suivant son invitation je l'accompagnais à table. Tout ceci contrastait avec les évènements récents de la taverne de la veille. Je pense qu'il ne risquait pas d'y avoir de grabuge, en y repensant cela me fit sourire. Mais l'ambiance de la salle à manger semblait glaciale par le peu de monde présent. J'avais toujours préferé les endroits plus petits, et une taverne n'était pas pour me déplaire, au pied d'un feu écoutant les bardes chanter et les aventures de quelques hommes téméraires ventant leurs succès et comparants leurs cicatrices.

Je m'assis donc, m'y reprenant à deux fois, j'avais prit ma robe dans la chaise, n'étant pas habituée le moins du monde à ce genre d'accoutrement, elle restait ma fois très modeste. Malgré mon statut, je n'étais ni riche ni puissante. Ma richesse se trouvais dans les actes accomplis et ma puissance dans mon bras et la puissance de cette lame de fer blanc.

Le regardant boire et se servir, j'en profitais pour prendre un peu de viande cuite, voyageant souvent, je mangeais plus de la viande séchée et du pain qu'autre chose avec des fruits secs, les voyages imposants forcément des conditions plus rigide au niveau alimentaire. Voyant un silence s'installer et un certain regard attentif, je compris qu'il attendait que j'ouvre la discutions. Je n'étais pas dutout à l'aise, pour des raisons futiles certes, mais pas à l'aise quand même. De un, mon accoutrement, de deux, me sentir piéger avec une personne et donc l'obligation de sortir de mon cocon, mais j'appris rapidement dans ma vie, que le mutisme amenait vers la solitude et le manque d'alliés.

- Vous m'avez dit avant de nous asseoir, " je ne suis qu'un homme comme vous". Mais je peux difficilement ignorer votre statut de seigneur d'après l’appellation prononcée par votre Palefrenier.

Prenant une bouchée de cette viande, qui était du porc je crois bien, je regardais la mine de Lakhsry, un teint pâle, une gentillesse apparente et pourtant il semblait... froid alors qu'il montrait tout le contraire d'un être glaciale.
Pendant que je reflechissais, quelque chose me démangea au niveau du haut du torse, je fis passer le collier par dessus la robe, c'était la feuille de chêne bleue qu'Aarun m'avait donnée, une feuille possédant une magie signée les Druides à mon avis, elle permettait de le retrouver, et en faire un collier m'avait semblé le plus simple pour ne pas la détruire lors de transport, de plus elle était très élégante de par sa luisance bleu tel un saphir.

Repensant à la raison de ma présence ici.. Il me fallait des renseignements.

- Dites moi, pourquoi m'avez vous faites venir réellement ? Je suppose que ce n'est pas pour dîner avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 21:24

- Vous m'avez dit avant de nous asseoir, " je ne suis qu'un homme comme vous". Mais je peux difficilement ignorer votre statut de seigneur d'après l’appellation prononcée par votre Palefrenier.

Hum, il ne voulait qu’elle l’appelle seigneur car elle n’était pas son employé, mais il avoue qu’il n’aimait pas vraiment se faire appeler ainsi par ces amis, il préférait  être appelé ainsi dans les bals ou tout le monde se la Pete

- Dites-moi, pourquoi m'avez-vous faites venir réellement ? Je suppose que ce n'est pas pour dîner avec vous.


Voilà, elle avait posé LA question  posé ce qui fit naitre un nouveau sourire sur le visage de Lakhsry.

-haha, voilà quelqu’un qui va droit au but !

Il regarda son verre à moitié plein et parla d’une voix grave.

-mon manoir recel des secret que peu de gens savent, des secret qui, si ils tombent entre de mauvaise mains, peuvent conduire Arcadia a sa perte et sa destruction.

Il buvait un lentement, laissant un calme dramatique se poser.

-si vous vous demandez pourquoi je vous parle de sa c’est parce que, ces secrets ne peuvent être gardé par moi seul, qui plus est, je pense que ces ‘’secrets’’ ne vont pas tarder a être révélé aux grands jours, j’ai besoin de gens de confiance ou de compétents, et vous, Aliwen, vous correspondez a une personne que je ne soupçonnais de ne plus voir dans cette ville : une femme forte et droite.


Il reposa alors son verre, et se pencha un peu plus vers elle.

-si vous acceptez de m’aider, vous rendrez un service de très grande ampleur à Arcadie tout entière, cette guerre n’est qu’un ours en peluche face à la VRAI menace qui risque de se réveiller en ces lieux, un désastre si grands, qui fera en sorte que plus rien ne sera comme avant.

Il n’avait pas vu, mais son regards était devenu perçant et brillant comme de de l’or pur, trahissant sa puissante détermination, on voyait que ce dont il parlait lui tenait à cœur, voire même plus !

Il finit par s’enfoncer à nouveau dans son siège et pris un verre de vin dont il fit tourner le contenu.

-alors ? Je sais que vous ne pouvez prendre une décision, après tout, vous ne me connaissez pas mais je me dois d’être sûr que vous me suivrez pour vous dire tout ce que je sais.

-sachez juste que mes intentions sont purement protectrices envers le monde d’Arcadia, ma famille a défendu ces secrets depuis des générations de la…depuis…la grands guerre face à la légion de Tharod.


Il n’avait pas le droit à l’erreur, cette femme devait lui dire si oui ou non, elle le suivrait dans ce chemin périlleux mais au combien noble.
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 22:31

Je restais muette, pourquoi ? Tout simplement car il avait tourné autour du pot et que je ne savais toujours pas ce dont il en retournait. De toute façon, cela sentait la grosse affaire ici, mais surtout un danger potentiel et c'est maintenant que je me souvins du tremblement de terre, ce qui me rappela que en effet. Quelque chose de gros se tramait par ici et ce n'était pas forcément pour notre bien.

J'avais aidé toute les personnes qu'il était possible d'aider, du paysan au noble retranché dans son palais, pourquoi ne pourrais je pas pour une fois agir contre une force probablement maléfique, car j'en été persuadée maintenant, il en retournait de quelque chose de purement et simplement dangereux.
En revanche si il m'expliquait que c'était une affaire "banale" à mes yeux, je me sentirais clairement conne de m'être montée la tête ainsi. Quoi qu'il en est, j'étais Aliwen la Lame blanche, et je devais faire honneur à ce nom que le peuple m'avait attribué. C'est pourquoi il fallait qu'il m'explique clairement le soucis.

- Il est vrai que nous ne nous connaissons pas, et que je ne peux que croire ce que vous dites en ce cas. Je suis prête à vous écouter et à essayer de comprendre vos histoire. Allez vous aussi droit au but cette fois ci s'il vous plaît.

Finissais je en continuant de manger cette viande porc bien saignante tant qu'elle était encore chaude. De façon étrange une question banale me vînt à l'esprit avant qu'il ne réponde.

- c'est très stupide comme question après vos récits, mais je viens de me faire une remarque des plus communes, on ne croise pas fort grand monde ici, ne vous sentez pas seul ?

J'espere qu'il n'allait pas croire que je n'avais pas entendus ces propos après ça. Tharod ce nom depuis qu'il l'avait prononcé se répetait en boucle dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Sam 31 Aoû - 23:06


- Il est vrai que nous ne nous connaissons pas, et que je ne peux que croire ce que vous dites en ce cas. Je suis prête à vous écouter et à essayer de comprendre vos histoires. Allez-vous aussi droit au but cette fois ci s'il vous plaît.

Bien. Il allait tout dire, même si elle tenterait de s’en allez, elle se ferait rapidement attraper, qui plus est cette histoire est suffisamment folle pour ne pas être cru.

- c'est très stupide comme question après vos récits, mais je viens de me faire une remarque des plus communes, on ne croise pas fort grand monde ici, ne vous sentez pas seul ?

Lak fut désorienter et répondis avec un ton sombre.

-voyez-vous, cet endroit n’est pas…très apprécier du à la rumeur de malédiction *il releva  la tête avec un étrange sourire* quand une famille se fait massacrer, de nombreuse légende naisse la dessus.


Il se leva et s’approcha de la fenêtre, mains dans le dos et tournant celui-ci a Aliwen, il regarda a l’extérieur, un orage se préparait.

-je vais devoir néanmoins vous rappeler certaine chose, remontez le temps, lors de la guerre noir, la guerre contre les démons.

Il posa sa main sur la fenêtre, comme si il revoyait un ancien souvenir.

Lors de la guerre, les démons était doué d’une force prodigieuse et d’une brutalité hors-normes, ils auraient agi en une horde d’animaux sans stratégie et se serais fait rapidement repousser par les mortel si il n’y avait pas une un démon
*grondement de tonnerre se rapprochant* un démon…née de la cendre, du feu et du sang, vouant son existence a l’annihilation des êtres motel comme nous, dirigeant ces soldat maudit d’une poigne de fer, ne connaissant ni remords ni pitié…le général et le fils de Tharod.*se retourne vers ALiwen*… Wischtech !!

Au moment où il prononça se nom, un nouveau tremblement se provoqua suivit d’une claire qui fendit les cieux, et à ce moment précis, Aliwen put voir la véritable identité de son hôte.
En quelque millièmes de seconde, Lak apparut non pas sous les traits d’un homme, mais d’un squelette encapé et habillé d’ombre profonde, se mouvant et progressant dans l’air comme une tache d’encre dans l’eau et tout redevint comme avant, lak avait de nouveau son apparence normal et il s’approcha d’Aliwen.

-les légendes raconte que se fut notre héros qui vainquis le général-démon dans un combat épique *rire sombre* foutaise ! Le démon a été enfermé mais jamais tuer ! il a été vaincu par 2 mortel, un homme et une femme, un frère et une sœur.

-depuis il a été enfermé grâce a un puissant sceau, jamais il ne pourra mourir, condamné à l’ennuie et à la souffrance depuis des années, il souffre dans un endroit sacré nommée ‘’la salle du sceau ardent’’ et je pense que vous avez deviné ou elle se trouve.

Il était devant Aliwen et approcha son visage du sien et parle lentement.

-Wischtech,,,est ici dans ce manoir ! Ces hurlements font trembler l’antique maison familiale des Van heaven !

Wischtech… un nom perdu dans le temps, ‘’dévore-âme’’, ‘’briseur d’espoir’’ ‘’père des démons et fils d’un dieu’’ tant de nom et tout véridict, le légendaire Wischtech, général des légions de Tharod, un immortel ayant voué sa vie a la destruction de l’humanité.

Une destructeur d’espoir et il est toujours vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 0:08

Et bien, il était agréable d'apprendre que ce lieu était en quelque sorte maudit. Si ce que Lakhsry disait été vrai, son manoir abritait la mort elle même en quelque sorte. Cela avait de quoi effrayer, et de nombreuse interrogations pointèrent leurs nez dans ma tête. A quoi ressemblait il déjà ? Comment le combattre ? Et enfin que puis je faire et donc tout naturellement, que voit cet homme en ma personne enfin homme.... cette pensée fut troublée par cette brève apparition. Une forme de la mort s'était tenue quelques temps ici.

- Je comprends bien ces problèmes, mes connaissances ne pèsent pas lourds sur le sujet que vous venez d'évoquer. Mais j'en sais assez pour vous croire. Quand bien même, qu'est ce qui me garantie que vous n'êtes donc pas une machination, une abomination, je ne suis pas effrayée par ce que je viens de voir de votre "vie ?" Mais cela n'est pas rassurant non plus.

Se montrer sous une forme morte était assez impressionnante, mais j'étais assez curieuse, pourquoi était il encore en vie ?

- Êtes vous une créature crée par la mort ? Ou avez vous été humain ? Si vous avez été humain, j'aimerai savoir pourquoi... et bien comment se fait il que je puisse vous parler ?

m@*#è ! Je viens de faire un lien dans ma tête, il ne peut être en vie sans nécromancie, enfin si tout cela ne touche pas à la nécromancie je veux bien manger ma main ! J'espère qu'il ne me répondra pas affirmativement, la nécromancie a tuée une partie de ma vie. Je me souvient de ce jour ou nous avons été félicité pour avoir défait une de ces sectes nécromantes, mais aucuns de ces nobles riches ne sait quelles horreurs nous avions vus, c'est un vrai fléau. Ravalant tout ça je me concentrais à nouveau sur l'histoire du démon .

- Vous m'avez expliqué l'histoire, mais pour quelles raisons avez vous besoin de moi ? Que peux une simple mortelle contre une force qui à mon avis peut surpasser toute une armée n'est ce pas ? De plus, pourquoi fondez vous des espoirs en de parfaits inconnus ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 0:26

- Êtes-vous une créature crée par la mort ? Ou avez-vous été humain ? Si vous avez été humain, j'aimerai savoir pourquoi... et bien comment se fait-il que je puisse vous parler ?

Lakhsry avait la mine pâle d’un coup, il avait été humain, jadis et il aurait préféré le rester.

- Vous m'avez expliqué l'histoire, mais pour quelles raisons avez-vous besoin de moi ? Que peux une simple mortelle contre une force qui à mon avis peut surpasser toute une armée n'est-ce pas ? De plus, pourquoi fondez-vous des espoirs en de parfaits inconnus ?


Lak eut un sourire, en effet, tout le monde penserais que c’est stupide, mais lui il savait qu’il avait fait la bonne pioche, Aliwen était une personne de confiance, droite et d’un sens de la justice très particulier.

Lak s’approcha d’elle est afficha un sourire des plus chaleureux qui s'efface directement et fut remplaçer par un rictus froids.

-je suis en effet mort, mais ne vous tromper pas sur mon compte, si je suis dans cette état c’est à cause de ceux qui ont massacré ma famille par pur jalousie ! Je suis un être maudit ! Condamné à errer dans ce monde sans  fin, jusqu’à ce qui ne reste de mon corps que poussière et cendre.

Il recula un peu.

Ils ont procéder a un rituel…ceux qui ont tué ma famille voulait faire de moi ‘’l’arme du crime et le coupable’’ ils voulaient faire croire à l’autorité que j’avais tué toute ma famille pour accéder à l’immortalité, ils ont fait de moi non pas le zombie qu’il voulait, mais une Liche, un être mort vivant d’une grands intelligence et bien sûr immortel, mais détrompe toi, j’aurais mille fois voulu reste humains, auprès de ma famille et de grandir comme tout le monde.

Il venait de remarquer…qu’il pleurait, de longue trace humide coulait le long de ces joues et il ne les avait pas senti, il se frotta les joue de la main droite et repris son air sérieux.

-quand a ma technique de recrutement je vais t’avouer que j’y suis allez au feeling, j’ai besoin d’un grands nombre de personne valeureuse ou talentueuse pour empêcher cet être immonde de ressortir et toi Aliwen, tu rassemble toute ces qualités en une seule personne.

Il la regarda avec un air un air froids, il s’attendait a une remarque.

-alors ? je te dégoute surement, je ne suis qu’une abomination de plus dans ce sombre monde, mais moi je n’ai rien demander !! Mais sache une chose, jamais je ne laisserais tomber, ni Aeoris, ni ces habitants !! Je verserais jusqu’à la dernière goutte de mon sang pour protéger ne serais-ce qu’une personne !
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 4:01

Je voulais rester positive, mais instinctivement, je fus en alerte, bien qu'il semble toujours le même évidemment.
Le pauvre avait enduré quelque chose d'inimaginable, une douleur que personne ne peut connaître au delà de la mort.
En un sens j'étais triste pour lui, il ne la voudrait sûrement pas, mais de la pitié, j'en avais à son égard.

- Je pense que je peux vous croire lorsque vous dites que rien n'est souhaité et que dans les faits. Vous êtes leur victime... C'est cela la différence entre une abomination et ce qui n'en est pas.

Trouvant que rester assis était dérangeant pour l'instant, je le rejoins doucement arrêtant net le repas, debout face à lui je lui pris la main sourire aux lèvres.

- Travaillons ensemble alors si on peut aider à calmer les peines en ce monde. Peut être pourrons nous trouver un jour un moyen de libérer votre âme si vous le souhaitez.

Il restait tout de même froid et il avait eu l'air de s'attendre à ce que je réagisse de façon bien différente... Quand il nous arrive quelque chose on se le reproche toujours vais je finir par croire !

- Vous avez oublié de répondre à ma question avec tout ça, que puis je faire concernant votre salle maudite ?

Pour finir sur un ton plus gaie que tout ce qu'il venait de se passer, et histoire de le détendre, je lui dit l'index levé sur un ton léger.

- Ah ? Vous me tutoyer maintenant ? Alors je TE réponds Non, tu ne me dégoûte pas. J'aime et apprécie tout ce qui peu l'être, elfe, nain, humain, change forme, mixité entre les races, et même des Liches il semblerait, on n'aime pas l'image mais la personne en face de nous.

Tout cela était sorti avec beaucoup de mal à cause de ma timidité, et le silence régnant sur la pièce ainsi que le bruit de l'orage dehors ne simplifier pas la chose. C'est pour je me tus ensuite et me mise à regarder le sol en espérant juste que le silence soit brisé à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 11:17

Lak remarqua qu’il venait de s’ouvrir à une parfaite inconnue, la voyant se lever il avait cru ne serais ce qu’une seconde qu’il allait se retrouver avec sa lame dans le ventre, mais il vit rapidement que ce n’était pas e cas, elle s’approcha de lui et lui prit la main avec douceur et le regarda, le sourire aux lèvres.

- Travaillons ensemble alors si on peut aider à calmer les peines en ce monde. Peut-être pourrons-nous trouver un jour un moyen de libérer votre âme si vous le souhaitez.


Lak fut légèrement surpris mais à la fois il s’y attendait, cette femme avait un cœur pur et d’une certaine façon, il l’enviait.

- Vous avez oublié de répondre à ma question avec tout ça, que puis-je faire concernant votre salle maudite ?

Il réfléchit au sens de cette phrase, il allait se mettre en mode : ‘’Recherche en cous, veuillez patientez SVP’’ mais il fut rapidement tirer de ces rêveries par la femme.

- Ah ? Vous me tutoyer maintenant ? Alors je TE réponds Non, tu ne me dégoûte pas. J'aime et apprécie tout ce qui peu l'être, elfe, nain, humain, change forme, mixité entre les races, et même des Liches il semblerait, on n'aime pas l'image mais la personne en face de nous.


Lak resta dubitatif, la bouche bée, ne sachant quoi dire à cela, il finit par avoir un sourire en coins et regarda Aliwen d’un œil bienveillant, il n’avait probablement jamais fait un aussi bon choix. Elle pensait comme lui, elle ne jugeait pas les gens par leur affiliation, ni par leur légende, mais par la personne en lui-même, il ne savait pourquoi mais lorsqu’il la regarde, il avait l’impression de se regarder dans un miroir.

Il prit sur un ton plus léger.

-Très bien Aliwen, si tu veux jouer à se jeux on va être deux.

Il se senti bien à ce moment précis, comme si il retrouvait un peu de son humanité perdus.

Il se défit de la main d’Alliwen  et frappa des mains, deux serviteur apparurent.

- Messieurs, vous pouvez prendre le Dîner, ramener en a votre famille et demains vous pourrez venir un peu plus tard, Dame Aliwen et moi auront du travail à faire.

Les deux hommes s’en allèrent en silence pour aller chercher de quoi transporter la nourriture qui était encore fraiche. La paie était bonne au manoir mais si ils pouvaient ramener de la nourriture à leur famille qui, parfois, ne gagner pas d’argent, ils ne pouvaient être que plus heureux.

Lak se tourna alors vers Aliwen.

-pourrais-tu me donner tes armes. Tes habits et ton armure ? Je vais faire en sorte qu’il soit ‘’opérationnel’’ pour demains et pour tes futurs mission, tu n’auras qu’à les laisser sur le pas de la porte.

Il sourit alors à Aliwen et attendit sa réponse, si elle venait à donner toute ces affaires, elle les retrouverais alors améliorer considérablement.
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 19:50

Après un petit échange de sourire, Lakhsry fit venir quelques personnes pour débarasser le dîner. J'eus une brève pensée d'adieu pour cette bonne viande chaude. Souvent en voyage, la nourriture n'était pas très bonne et j'avais l'impression d'avoir été servit comme une reine. Cela me convenait tout autant que de manger à dos de cheval ou la nuit au bord d'un feu.

Pendant qu'ils parlaient à ses hommes de mains, je repensais à nôtre discussion. A force de penser à ce qui lui était arrivé, je comprenais mieux sa façon d'opérer et de voir le monde. Je me demandais aussi si il s'ennuyait, mais ne voulant pas lui reparler de tout ça je ne lui demandais pas depuis combien de temps était il mort. Tout était très soudain et pourtant j'avais comme l'impression de le connaître depuis bien des années. Il me faisait penser aux âmes perdues de la forêt maudite non loin d'Heimfall mon petit village de naissance. En fait j'avais honte de l'admettre, mais il était possible qu'il me plaise, mais éthiquement c'était vraiment malsain. Pourtant une partie de moi hurlait " On s'en fiche, comme tu l'a dit la nature d'une personne importe peu." Jamais j'oserai vraiment...

Une question ôta rapidement mes pensées.
Il voulait améliorer mes affaires ? Enfin mon armure je suppose, pourquoi donc, enfin comment plutôt ! Je n'y voyait pas d'inconvénients.

- Je suppose de toute manière que je peux vous faire confiance, prenez ce dont vous avez besoin.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 20:19


- Je suppose de toute manière que je peux vous faire confiance, prenez ce dont vous avez besoin.

Lak hocha de la tête.

-très bien, je vais demander à Yora de prendre ton armure et la donner à notre forgerons, ainsi dés demains tu pourras voir en face, la menace qui plane sur notre monde.

Cette fois un nouveau grondement se fit entendre, moins puissant, Lak lui, souriait en regardant Aliwen.

-eh bien, on dirait que mon invité millénaire t’aime bien au point de hurler en ton nom.

Il s’approcha de la porte menant à la chambre et tourna la tête par-dessus son épaule.

-as-tu quelque chose d’autre à me dire ?

Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 20:58

Bon, je ne sais pas quelles seraient ces amélioration mais j'approuvais l'idée . Le nouveau grondement rappelait en quel lieu nous étions. D'ailleurs, cela donnait une drôle d'ambiance à ce manoir, tantôt très convivial, et soudain très froid et magiquement glauque.

La fin de ce jour approchait, la dernière question de Lakhsry en témoignait même. Je ne sais pas pourquoi, mais ma langue fourcha et fit en sorte de parler à la place de ma raison. C'est bien pourquoi j'étais en train de me maudire tout en posant une question des plus déplacées et incongrues au possible.
J'esperais maintenant ne pas l'avoir froissé, on peut dire que ces dernier temps je changeais et j'apprenais à vivre avec les hommes, mais pourtant ce sentiment profond en moi ne s'était jamais exercé. De plus j'étais très timide et c'est pourquoi cette question qui maintenant se répétait dans ma tête me semblait absurde sortant de ma bouche. C'était absurde et pourtant j'avais soudainement, tellement envie de pouvoir donner de l'affection, un sentiment qui maintenant que j'y pense, me manquait depuis tant d'années, dix huit pour être exacte, dix huit ans de vies isolées dans mon coin et à agir seule. Bon, c'était surement et clairement moins long que ce qu'il avait du subir, mais à l'échelle d'une mortelle c'était relativement long. Il serait peut être bien que je vous mette au courant de ce que je venais de lui dire non, tout en m'étant rapprochée de lui presque timidement, sans oser le regarder. Ce moment faisant partis de rares épisodes de ma vie ou je crois, je fus complètement à côté de la logique sociale en vigueur.

- V..Vou.. Voudriez vous une femme avec vous ce soir... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 21:27

- V…Vou.. .Voudriez-vous une femme avec vous ce soir... ?

‘’…









Quoi ?... ‘’

Suite à ces mots, lak recula d’un pas, choqué par ce que voulais demander la jeune femme face a lui.

-je…enfin tu…je…mais

Les mots n’arrivaient à s’aligner correctement et c’est penser se résumais à : Error 404 the Brain not founds

-je…Aliwen…enfin…je

Non il n’y arrivait pas, c’était si soudain et ça ne lui allait pas, il finit par reprendre son souffle et s’agitais dans tous les sens, cherchant de l’aide du regard.

-Aliwen…je…enfin non…c’est…si soudain…et je ne sais pas…mes sentiment son…enfin.

Il ne savait quoi dire, ces sentiments envers elle, il venait à peine de se rencontre bon sang !!!

Ces sentiments sont résumée : une bonne amie qu’il vient de rencontrer POINT !!!

Ce genre de déclaration le mettait mal à l’aise, il reprit sa respiration, baissa la tête et refit de l’ordre dans ces pensée.

-Aliwen, je te remercie pour ton attention, mais je me vois de refuser, mes sentiment envers toi ne sont pas encore totalement dévoilé mais qui sait ? un jours peut être ? je te prierais d’attendre s’il te plait, tu es une personne forte et j’avoue que je vois en toi pour l’instant une amie et non une relation sérieuse, excuse-moi sincèrement.


Durant son discourt, son bras gauche n’avait pas arrêté de trembler, il se retourna et s’approcha de la porte qu’il ouvrit, il regarda par-dessus son épaule.

-Va te coucher Aliwen, nous aurons beaucoup à faire demains.

Sur ces mots, il refermala porte et s’en alla dans sa chambre, il se coucha en pensant que…sa allait être dur demains.

[sorti du RP ]
Revenir en haut Aller en bas
Aliwen Venteless
Chevalier
Chevalier


Messages : 63
Date d'inscription : 01/08/2013

Livre des Héros
Divinité: Salvis
Guilde: Guilde des Séraphins
Résumé:

MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Dim 1 Sep - 21:39

J'étais au bord du stade de légumes tellement j'essayais de me couper la langue mentalement. J'avais envie de prendre mon bouclier resté dans la chambre et de m’assommer avec.

Enfin je l'écoutais en fuyant son regard, je voulais m'excuser, dire que j'avais quasiment plus pensé à voix haute que vouloir vraiment dire ce que je venais d'avouer bêtement. Enfin le mal était fait, j'espérais juste ne pas m'être décrédibilisée horriblement à ces yeux. Cela ne me ressemblait pas, un coup de mou m'avait eu, cela ne devrait plus se reproduire.

Je lui répondais en acquiesçant seulement et une fois qu'il ferma la porte je partis vers ma propre chambre. L'armure n'était plus sur le mannequin, je me mettais à imaginer le forgeron en train de faire je ne sais quoi sur ma belle cuirasse. Cela me permis de repenser au tournoi il y a dix ans à peu près, le tournoi ou on me l'avait forgée.
Le sommeil venant suite à ces pensées, la récente situation embarrassante me rattrapa au galop. J'avais presque envie de pleurer, non pas de chagrin mais de honte.

[fin]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arriver à l'heure, la moindre des politesses   Aujourd'hui à 19:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Arriver à l'heure, la moindre des politesses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arriver à l'heure, la moindre des politesses
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: Monde extérieur :: Falaise de Felliath-
Sauter vers: