Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)

Aeoris

Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Aeoris ! Bon Rp's à tous ! Rejoignez nous et forgez votre destinée!
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
L’équipe du site
En cas de problème, contactez nos administrateurs :
Derniers sujets
» Alibi-RPG!!
Dim 5 Fév - 16:16 par Invité

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah

» Nous avons tous nos raisons...
Mar 1 Nov - 14:08 par Serena Dajaren

» Des retrouvailles torrides .. ou pas [pv Fregon]
Lun 31 Oct - 15:28 par Invité


Partagez | 
 

 Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Mar 6 Aoû - 15:50

                           

               Jusqu'à aujourd'hui Euphaoris n'avait passé qu'une simple poignée de jours dans la grande capitale d'Asphée : Aeoris. Depuis son arrivé, elle avait eu le temps de côtoyer auberges et tavernes, certainement les lieux les plus accueillant d'une ville ! Comme à son habitude elle avait rencontré un aventurier n'ayant pas l'air trop puant ou trop pauvre, l'avait séduit, puis l'avait emmené dans l'auberge de son choix afin de lui soutirer quelques pièces en échange d'un service rendu, ou tout du moins, qu'il croyait rendu. Elle trouvait toujours cela à la fois très drôle et à la fois répugnant de voir des hommes soumis à leurs bas-ventre se faire satisfaire eux même en pensant passer la nuit de leurs rêves. l'illusionnisme ! Quelle merveille !
Cela fait, elle s'était donc chargé de prendre son dut et d'emporter une jolie bourse au fond à peine plein, et un bout de parchemin qu'elle ne s'était pas gêné de voler à l'occasion.
Et contrairement à ces attentes, ce fut le bout de papier qui se fit plus intéressant que la monnaie ce jour là.
Qu'y avait-il écrit dessus pour susciter tant d'intérêt au-près d'une courtisane ? Le nom d'un objet, le nom d'un endroit, et un montant - ajouté à cela, un bout de plan.

L'objet : une gemme incrustée dans un collier, le lieu : les montagnes de Syhra, le montant : assez pour changer sa vie.

C'est à la découverte de cette quête qu'Euphaoris décida de faire un tour sur le port, au bord de la mer. — Et de changer à nouveau d'apparence à l'occasion. —
Elle aimait cette atmosphère, mélange à la fois de maritime et de terrestre, l'air était vivifiant, l'horizon inspirant, l'endroit à la fois mouvementé et tranquille. Ça l'aidait à réfléchir.
Il fallait voir le tableau, une femme aux cheveux d'un noir profond, au teint exotique et aux yeux verts émeraudes, aux arguments mis en valeurs dans un habit de voyage comportant un haut assez léger et un pantalon de cuir de qualité modeste, mais bien taillé, le tout entre ciel et mer, combat d'indigo profond et de gris cotonneux menaçant, Euphaoris était fière de sa nouvelle apparence et satisfaite du paysage.

Elle s'assit sur le bord de la baie en pierre, de manière à avoir les jambes dans le vide et les yeux dans l'horizon.
Retrouver cette gemme, peut-importe son pouvoir, était pour elle une porte ouverte vers une nouvelle vie, où elle ne serait plus obligée de prostituer son esprit et où elle pourrait cesser d'habiter dans des tas d'auberges différentes. Elle pourrait s'installer dans une ville, qui sait, dans la capitale peut-être, et s'asseoir sur sa petite fortune pendant une petite année avant de trouver un petit job pour subvenir à ses besoins...
Tout ça la faisait envier et rêver, mais comment accéder à cet endroit, assez dangereux pour garder une gemme de cette valeur pendant tant de temps ? Fallait-il trouver de quoi s'informer sur l'enjeux de la possession de la gemme ? Fallait-il trouver un compagnon de route pour l'aider à traverser le terrain hostile ? Euphaoris s'était retrouvé dans quelque chose de plus grand qu'elle, mais c'était certainement son seul espoir de pouvoir vivre simplement et de pouvoir ainsi s'adonner à ses passions pour l'art.

Le temps de cette réflexion, le climat ne se fit pas beaucoup plus clément qu'à son arrivée, et des gouttes épaisses se mirent à tomber sur le port.
Peu importe, Euphaoris aimait regarder la pluie danser dans les airs quand bien même quelques minutes à peine suffirent à la tremper jusqu'aux os.
Revenir en haut Aller en bas
Aarun Noblegriffe
Maître de Guilde
Maître de Guilde


Messages : 42
Date d'inscription : 18/07/2013

Livre des Héros
Divinité: Lilianne
Guilde: Guilde des Juges
Résumé:

MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Mer 7 Aoû - 11:15

Bien le bonjour, je me nomme Gloak, je suis un serpent, eh oui, mais ce n'est pas mes aventures que je vous narrerai mais celle d'Aarun, mon plus fidèle ami, mais aussi, à mes yeux, le druide le plus inutile et imbécile qu'il m'est venu de connaître. Enfin bref, place au récit.

Alors, par où commencer ? Ah oui ! Le lendemain de sa rencontre avec Aliwen et Aemon, l'une charmante, et l'autre bourru, enfin passons, il eût une envie d'aller pêcher au port. Aarun étant un change-forme ours, il n'aurait eu aucun mal à pêcher à même la surface de l'eau avec ses griffes, mais un ours en ville, ça passe plutôt moyen on va dire.
Et évidemment, le jour même il décide de sortir pêcher, il pleut des cordes, et j'ai eu beau siffler, l'insulter, le traiter de tout les noms, rien y a fait, j'ai dût l'accompagner.
Alors qu'il s'apprêtait à lancer sa ligne, il vit quelques mètres plus loin la charmante silhouette d'une damoiselle au cheveux de nuit. Mais au-delà du fait que mes hormones se chamboulaient, une aura étrange émanent d'elle attira mon attention, je lança un regard à mon druide, qui me répondit par un signe de tête. Elle avait beau être une bonnasse, elle était louche, un vrai canon, mais louche.

Alors Aarun s'avança doucement vers la demoiselle, il était vêtu bien plus sobrement qu'à son habitude, pour une fois qu'il ne passe pas pour un clochard ! Il s'était simplement habillé d'un manteau noir, une chemise beige, et un pantalon foncé, il a même pris la peine de mettre des bottes pour une fois !!

Voyant que la jeune fille était trempée, il l'accosta en lui passant son manteau sur les épaules en prononçant ces mots:

- Excusez-moi, mais je ne pense pas qu'il est prudent pour une jeune fille de se promener ainsi seule sous la pluie, permettez moi de vous prêter mon manteau, vous risqueriez de prendre froid

Tout en lui parlant, je sentais qu'il l'analysait, il a l'odorat encore plus fin que le mien, et moi-même je compris qu'il y avait quelque chose de louche dans son odeur, et puis, en me tenant sur les épaules d'Aarun, je pouvais bien comprendre aussi que ce n'était pas une odeur de parfum, mais une odeur de magie.

Aarun l'a sûrement deviné, il sait reconnaître les types de magie comme personne d'autre, il me le dira.

Puis, le druide continua:

- Mais excusez-moi, j'en oublie mes bonnes manières, je me nomme Terion, Terion Saëtrin, mercenaire, en quoi pourrais-je vous être agréable ?

Bouh le menteur ! Bon en même temps, même si il n'est pas réputé pour sa grande discrétion physique, il n'en reste pas moi un habile maître du barratinage, hé oui, druide ou gardien ne veut pas dire qu'il n'a pas le droit de trier les informations qu'il donne.

Méfiance, méfiance, on ne sait pas de quoi cette fille est capable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Mer 7 Aoû - 16:50

Sans crier gard, un tissu épais vint couvrir les épaules d'Euphaoris, et la tirer de ses songes, la protégeant ainsi des larmes du ciel qui tombèrent par la suite. Surprise, elle frémis un court instant, sans le laisser pour autant vraiment percevoir et se tourna juste assez pour observer la personne qui l'accostait.

- Excusez-moi, mais je ne pense pas qu'il est prudent pour une jeune fille de se promener ainsi seule sous la pluie, permettez moi de vous prêter mon manteau, vous risqueriez de prendre froid

Une attention fort douce pour un homme des villes pensa-t-elle. Puis elle le regarda... L'individu était colossale. C'était la première chose qu'elle avait remarqué. Ça, et sa barbe. La barbe, chez lez hommes, elle trouvait que sa faisait sophistiqué, mais pas pédant. Voilà qui était donc plaisant. La seconde chose qui lui tapa dans l'oeil fut le serpent sur ses épaules, et les tresses sur ses moustaches. Bon, il est vrai qu'Euphaoris n'était pas experte dans le domaine, mais elle en déduisait que ce ne pouvait pas être un de ces politiciens mariés et pourris de fric ne cherchant qu'à acheter une nuit au-près d'une fille au corps diablement divin.
"Drôle de couple" ne pouvait t-elle s'empêcher de penser. Quoi qu'il en soit, rien d'inquiétant dans cette singularité, après tout, c'était la capitale.

- Mais excusez-moi, j'en oublie mes bonnes manières, je me nomme Terion, Terion Saëtrin, mercenaire, en quoi pourrais-je vous être agréable ?

Un mercenaire donc. Voilà qui expliquait les balafres et la carrure.

-Bien aimable à vous, monsieur Saëtrin, de penser à la santé d'une inconnue qui aime se baigner dans la pluie et admirer le ciel gris. Ravie de vous connaitre, je m'appelle Nana, dit Euphaoris, d'une voie tendre en tendant la main vers l'inconnu rencontré.

Il n'avait ni l'air désagréable, ni mal-intentionné, ni même malfamé, peut-être Euphaoris aurait-elle l'occasion de s'en faire un ami.

-Mais... Avant de continuer les présentations, êtes vous bien au courant que c'est votre manteau qui gis sur mes épaule ? Et qu'à présent qu'il y est installé, il ne les quittera pas avant que vous m'ayez offert un verre ?

Oui, le paysage était agréable et Euphaoris n'aurait pas rechigné à y rester, mais puisque l'occasion se présentait, elle n'aurait pas rechigné non plus à boire un bon breuvage dans un endroit un peu plus chaud que ça.
Et puis après coup... Mercenaire, bien battît, toujours en vie, elle pourrait peut-être le persuader de l'aider à retrouver la gemme sans qu'elle ne soit exposée à un trop grand danger ?
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~


Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Mer 7 Aoû - 18:59

Reivax soupira. Mais quel abruti...Mais quel abruti! Urhi Ophas, un voleur à la réputation beaucoup trop exagérée. Ce débile profond s'était embobiné par une prostituée voleuse. La paire gagnante! Non content de claquer de l'argent qu'il comptait faire payer à la faction, il s'était en plus fait extorqué son ordre de mission. Ce crétin avait, en plus d'avoir perdu toutes les indications, donné l'emplacement d'un objet que Reivax convoitait. Et lorsque Reivax lui avait gueulé dessus pour avoir une explication (parce qu'il allait pas le féliciter quand même), il avait quand même réussit à fondre en larmes. Dégoûté par cette dernière action, le girudomasuta l'avait renvoyé de la guilde et lui avait explicitement dit que si il se représentait devant lui, il n'hésiterait pas à lui couper les attributs pour les donner à bouffer au premier chien qui passait. Pauvre chien quand même, il ne méritait pas ça. Évidemment, l'autre avait détallé non pas comme un lapin mais comme un pigeon tellement la peur le saisissait au ventre. Et bien sûr, il fallait que Reivax sorte lui-même pour aller récupérer cette fiche. Tsss...ce débile avait eu de la chance, Reivax avait posé sa dague sur le porte-manteau. Il avait bien une envie de meurtre sur l'instant. Heureusement, il avait été capable de dire que la fille de joie ne pouvait être que sur le port. Ordonnant aux mendiants des environs de surveiller les allés-et-venus des personnes. Toujours couvert de ce manteau qui lui cachait le visage, il sortit pour se rendre directement sur le lieu. A peine eu-t-il fait le trajet que le temps se gâtait déjà et qu'il commençait à pleuvoir. Il leva les yeux au ciel. Déjà qu'il était suffisamment énervé, il devait en plus se coltiner un temps complètement pourris. Il se rendit directement sur les quais pour voir si elle se trouvait là-bas. En passant, il en profita pour jeter un oeil au bâteau forteresse de la faction. C'était un beau bâtiment qui n'avait rien à envier aux petites barques de pêcheurs qui était à quai à coté. C'en était presque ridicule. Il avança encore et vit au loin une jeune femme aux cheveux noirs sur le bord accompagnée d'un type à la carrure colossale qu'il reconnu comme étant son "sauveur" de la dernière fois. Il s'approcha doucement, il n'était pas pressé, il pleuvait déjà à grosses gouttes alors bon, dix secondes de plus ou de moins. Sa cape cirée, en plus de son manteau, le protégeait de la pluie qui s'intensifiait de plus en plus. Lorsqu'il se retrouva à leur hauteur, il se plaça à quelques mètres d'eux. Celle qu'il cherchait était blonde mais peut-être savaient-ils où la trouver. Il regarda le ciel couvert avant de commencer à parler:

-Est-ce que vous auriez vu une jeune femme, apparemment blonde. Elle serait apparemment prostitué. Elle détient un papier que je cherche et pourrais lui offrir un boulot. Je peux vous payer cette information bien sûr...

Tout en disant ça, il fit claquer quelques pièces de sa bourse. Un boulot...ça oui, il voulait carrément lui offrir le travail de l'autre incompétent. Elle avait réussit à le lui voler, c'était en quelques sortes une preuve de son talent...Enfin, ça, c'était si il la retrouvait, et c'était pas gagné.

_________________
Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Aarun Noblegriffe
Maître de Guilde
Maître de Guilde


Messages : 42
Date d'inscription : 18/07/2013

Livre des Héros
Divinité: Lilianne
Guilde: Guilde des Juges
Résumé:

MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Jeu 8 Aoû - 11:28

-Bien aimable à vous, monsieur Saëtrin, de penser à la santé d'une inconnue qui aime se baigner dans la pluie et admirer le ciel gris. Ravie de vous connaitre, je m'appelle Nana

Nana ?! Mais si cette petite idiote devait inventer un nom, elle aura pu tout de même trouver mieux ! Nana... Ca fait pseudonyme de prostituée, mais bon passons.

-Mais... Avant de continuer les présentations, êtes vous bien au courant que c'est votre manteau qui gis sur mes épaule ? Et qu'à présent qu'il y est installé, il ne les quittera pas avant que vous m'ayez offert un verre ?

Aarun souriait, c'est dingue c'est qu'il pouvais avoir l'air chaleureux alors qu'en réalité, il a plus confiance en un nain tavernier bourré qui essaie de lui vendre des trucs illégaux à moitié pris en fanfaronnant la qualité de ses produits, plutôt qu'à elle.

Nana? Voilà un nom bien original, original, mais charmant. Eh bien ce serait un grand honneur pour moi que de vous en offrir un, je connais une petite taverne non loin, elle n'est pas la plus luxueuse, et la plupart des pêcheurs l'ont choisi comme lieu de prédilection, mais l'ambiance est chaleureuse et on y est sert le meilleur rhum de tout Aeoris

Aarun répondit avec une certaine classe, ça me fait mal de l'admettre, mais c'est qu'il peut se montrer élégant le bougre, son petit sourire, son espèce de petite révérence pour l'inter à prendre sa main, ouais, il était charmeur l'imbécile. Enfin, il pouvait être charmeur, mais cela fait déjà des belles années qu'il ne recherche plus de compagnie féminine, autre qu'amicale, il a voué son coeur et son âme à Lilianne.

Mais avant même de pouvoir commencer notre chemin vers la taverne, un inconnu nous stoppa dans notre élan et nous accosta en faisant claquer quelque pièces d'or. Ni moi ni Aarun ne prêtions attention à son discours, mais plutôt à son odeur et à son aura. Nous en profitâmes pour entamer un discussion dans une ancienne langue elfe, oubliée de tous, sauf des hauts-elfes mages vieux comme le monde.

- Tu sent ça ? Un odeur de vieille magie, de souffre et de mues...Ca me dit quelque chose, mais je ne saurais dire quoi.lui lançait-je, inquiet

Cela me perturbe aussi, c'est ancien, ça remonte à bien quelques années que je n'ai senti pareille odeur, chimère, viverne? Non...Je me pencherais sur la question plus tard, nous n'avons pas le temps de tout analyser maintenant.Mais il y a quelque chose d'autre

Quoi ?

Je pense que l'on a trouvé l'un de nos confrères druides, il est jeune, mais son hybridité en ferait certainement un adversaire redoutable, mieux se méfier

Nous avions déjà connu presque toutes les odeurs les plus étranges ou rares au monde grâce à notre mentor, Ecorce Bleue, il nous a fait sentire de plumes de phoénix, de oreilles de loup-garous, mais aussi, un jour, un vieux morceaux de chaire de dragon, et pleins d'autres choses du genre, je suis certain que c'est bie plus mythologique qu'il n'y parait, décidément, il était prévoyant le vieux sac de feuilles. Mais je n'arrivais pas non plus à comprendre la nature exacte de l'odeur de l'inconnu, ça me dit quelque chose, mais... C'est modifié, plutôt étrange.

Cela dit, il avait raison l'ahuri d'Aarun, il fallait se méfier et aussitôt, il sortit de sa besace à herbes, deux feuilles de menthe, avec un autre feuille cachée sous chacunes d'elles, et me tendis une paire pendant qu'il mâchait la sienne.
Au goût je reconnu le ''Tue-la-brume'' enfin je sais pas si c'est son nom exacte, mais c'est comme ça que je l'appelle, c'est une plante rare, ne poussant que dans les désert les plus arides, mais elle a la propriété de rendre son utilisateur immunisé contre les illusions faibles pendant quelques heures. Mais ses effets ne se manifesteront que dans une heure ou deux. Je ne sais pas pourquoi il me la tendit, mais je pense qu'il a deviné quelque chose qu'il me dira certainement plus tard.

Mais alors qu'il avait laissé passé bien quelques minutes pour répondre à l'inconnu, puis daigna enfin lui répondre:

- Navré, mais je ne peux pas vous répondre, je n'ai pas l'information que vous cherchez. Enfin, tout est relatif au prix que vous proposez évidement

Voilà, c'est claire et net, mon druide est excellent dans son rôle de mercenaire en carton, même si en réalité, l'argent ne l'intéresse pas le moins du monde.


Dernière édition par Aarun Noblegriffe le Jeu 8 Aoû - 17:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Jeu 8 Aoû - 12:49

Nana? Voilà un nom bien original, original, mais charmant. Eh bien ce serait un grand honneur pour moi que de vous en offrir un, je connais une petite taverne non loin, elle n'est pas la plus luxueuse, et la plupart des pêcheurs l'ont choisi comme lieu de prédilection, mais l'ambiance est chaleureuse et on y est sert le meilleur rhum de tout Aeoris

-Oui, mes parents trouvaient que c'était un nom sobre et sophistiqué, sans surplus... Je n'ai pas toujours partagé leurs avis, et ça m'a longtemps complexé... Mais finalement, je crois que je l'aime bien ce prénom... au moins, on ne m'oublie pas !  dit Euphaoris presque en riant. Elle commençait à prendre ses aises avec ce mercenaire ! Mais nous en reparlerons une fois à l'abris ! Aujourd'hui, vous serez mon guide !

C'est à cet instant qu'un nouvel inconnu débarqua. À croire qu'elle les attirait comme des mouches ! Alors, cette fois-ci un pervers sale ou un pervers politique ? il n'y a que ces types de personnes qui peuvent accoster une jolie fille déjà accompagnée. Et ce bruit de pièces... Ça la dégoutait jusqu'au plus profond d'elle même. En même temps... Quelques pièces pour mieux vivre...

" Elle détient un papier que je cherche "

Mon dieu ! Le sang n'eu pas le temps de faire plus d'un tour dans les artères d'Euphaoris qu'elle se sentait déjà dans le pétrin jusqu'au cou ! Un vertige accompagna cette pensé, mais très vite elle se ressaisi. Combien de chance il y avait-il que ce soit vraiment elle qu'il cherchait ? Et puis, par quel fabuleux moyen pouvait-il la reconnaitre s'il cherchait une blonde ? Mais.. Vous savez comment on se sent quand on vole quelque chose, on a l'impression que tout le monde le sait, quand bien même une seule paire d'yeux on pu contempler le crime. Trêve de songerie, il fallait rester naturelle. Mais Euphaoris ne savait pas quoi répondre, elle observait ces deux compagnons, trois avec le serpent pour être exact, et elle ne compris pas tout ce qui ce passa devant elle. Le géant mis quelques instants avant de répondre, mais fini par dire après avoir mâché un peu de menthe comme pour rafraichir son haleine :

- Navré, mais je ne peux pas vous répondre, je n'ai pas l'information que vous cherchez. Enfin, tout est relatif au prix que vous proposez évidement

Sauvée. Merci de cette réponse de mercenaire. Quoi que... l'étranger avait une bourse. Attendez... de la menthe pour parler à un homme ? Pourquoi pas avant de parler à une femme ? Était-il... attiré par... Non... Il était surement, à coup sur, juste maniaque. On lui pardonnera... Il fallait qu'Euphaoris réponde elle aussi, il ne fallait pas qu'elle soit prise de court.

-Désolé, les prostituées, c'est pas trop mon domaine. Ajouta donc t-elle avec un sourire des plus charmeurs.

Cet homme, cape cirée et capuche, on ne voyait pas clairement son visage, ça ne pouvait inspirer confiance à personne. Lui voulait-il du mal, ou était-il sincère en disant qu'il pouvait proposer du travail ? Comment savoir ? Comment le découvrir sans lancer le doute de sa propre identité ? Quoi qu'il en soit, avec ou sans travail, si le mercenaire acceptait de l'aider, elle n'aurait bientôt plus besoin de convoiter cet or. Mais là, encore une fois, est-ce que Terion accepterait de l'aider en se rendant compte... Non, il suffisait d'inventer une histoire qui tienne la route, tout le monde a des avis de quêtes dans ses poches de nos jours.
Euphaoris pris alors la main de Terion, oui, c'était presque osé, mais elle avait l'habitude, et fit comprendre qu'elle voulait s'en aller.

- Allez-vous à présent me montrer ce fameux lieu dont vous m'avez parlé Monsieur Saëtrin ?
Ah et encore une chose monsieur.. ;excusez moi, je n'ai pas votre nom... quoi qu'il en soit, s'il-vous-plait, quand vous la trouverez, car je ne doute pas que vous parveniez à vos fins, ne lui faites pas trop de mal, ce sont seulement le genre de femme qui sont victimes de la misère...


Bon d'accord, ce n'était pas la meilleure des idées que de briser l'affaire d'un mercenaire s'il y avait un possible gain à la clé... Mais c'était tant pis pour lui, il n'avait qu'à accepter la paie dès le début, maintenant, c'était à Euphaoris de mener la danse.


Dernière édition par Euphaoris Wa-Orn le Dim 11 Aoû - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~


Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Dim 11 Aoû - 16:22

Il attendit quelques instants avant que l'homme ne réponde. Reivax avait vraiment un trio étrange en face de lui. Oui, un trio. Car il y avait un serpent qu'il n'avait pas vu au premier abord. Visiblement, l'homme semblait parler au serpent. Il se concentra avant de saisir quelques bribes d'une conversation en elfique. Il y était question de souffre et de choses anciennes. Ses quelques notions dans cette langue s'arrêtaient là. Quoi qu'il en soit, le serpent lui donna une information suffisante pour qu'il lui prenne l'envie de dissiper une quelconque illusion traînant dans l'air. En effet, la plante qu'il porta à sa bouche avait un autre but que simplement rafraîchir l'haleine. Malheureusement pour le grand gaillard, il était tombé face à un alchimiste expert dans son domaine. Aucune plante ou presque ne pouvait lui être inconnue. Lorsqu'enfin il répondit par la négative, Reivax remarqua que la jeune femme semblait bien soulagée...D'ailleurs, sa réponse identique et sa empressement à vouloir partir n'en n'étaient que plus suspects. La dernière partie de la phrase de la jeune femme l'interpela:

-Ah et encore une chose monsieur... excusez moi, je n'ai pas votre nom... quoi qu'il en soit, s'il-vous-plait, quand vous la trouverez, car je ne doute pas que vous parveniez à vos fins, ne lui faites pas trop de mal, ce sont seulement le genre de femmes qui sont victimes de la misère...

Était-ce une question pour voir si elle pouvait révéler une quelconque information? Il répondit donc avec une voix qu'il espérait sincère et même empathique:

-Ma chère, sachez simplement que je n'ai aucune intention hostile envers elle. Je pense simplement que comme elle a réussit à voler cet avis de quête à mon précédent employé, ça veut dire qu'elle est bien plus qualifiée. C'est la dure loi ici. Surtout que je suis certainement la seule personne à proposer une telle récompense pour cette pierre.

Cette dernière information qu'il avait donné devrait permettre de voir si elle avait un rapport avec cette affaire là. Néanmoins, il voulait négocier avec le mercenaire. Peut-être que pour une somme plus conséquente, il voudrait bien révéler une piste. Il tenta de saisir le colosse par une épaule pour le faire se retourner mais ne réussit pas. A la place, sa main atterit sur le bras nu de la jeune dame. Il sentit comme une vague glacée partir de sa main pour se répandre dans son corps. Il y avait de la magie là dessous. Il ne la lacha pas et la força à se retourner:

-Qu'est-ce que vous avez à cacher ma chère? D'après ce que j'ai ressentis, vous utilisez une puissante magie pour vous camoufler...Vous êtes celle que je cherche?

Il posa toutes ses questions d'un bloc car il savait bien que les voleurs étaient souvent plus enclins à avouer sous le stress et la pression.

_________________
Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Aarun Noblegriffe
Maître de Guilde
Maître de Guilde


Messages : 42
Date d'inscription : 18/07/2013

Livre des Héros
Divinité: Lilianne
Guilde: Guilde des Juges
Résumé:

MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Dim 11 Aoû - 18:30

L'encapé devenait désagréable envers la demoiselle, ce qui en plus de m'irriter, irritait aussi Aarun, et personne n'aime savoir Aarun irrité.

Celui à la cape parlait de refiler le contrat à la charmante représentante de la gente féminine qui accompagnait l'ours, il semblait oublier mon ours, ce qui moi m'aurais vexé, mais pas Aarun.
C'est plutôt lorsque la main de l'inconnu se posa sur l'épaule du druide puis tira par le bras la demoiselle au nom étrange qu'Aarun le prit mal. Il ne se fit pas prier pour le faire remarquer d'ailleurs.
Il empoigna aussitôt l'avant-bras de l'interlocuteur gênant, ignorant complètement ses mots sur le camouflage de "Nana" puisque ce ne faisait que confirmer ce qu'il soupçonnait.

Et c'est avec toute la force dont le druide faisait preuve qu'il continuait son étreinte, manquant au passage de briser les os sous sa main s'il ne se contrôlait pas. Il le regarda, menaçant, dans les yeux, crocs dehors et lui dit:

- vous commencez sérieusement à me taper sur les nerfs, nous vous avons répondus à vos questions. Donc, si vous ne voulez pas avoir de sérieux problèmes avec moi, je vous conseille de passer votre chemin.

Décidément, Aarun, tu n'es qu'un abrutit d'ours mal léché !! Ce type aurait pu t'aider, de proposer du travail, et te permettre de connaitre les véritables intentions de la fille !! Et toi tout ce que tu trouve à faire c'est l'intimider !! Enfin, encore une fois, j'aurais aimé lui dire, mais j'ai oublié d'ouvrir la bouche...

Puis en relâchant sa main, il dit dans une langue druidique que n'importe quel apprentit druide se devait de connaitre :

- s'il le faut vraiment, je vous tiendrez au courant pour votre contrat, nul besoin de me payer, mais laissez moi comprendre les intentions de notre "amie". Marché conclus Messire l'hybride mythologique ?.

Ah je comprend mieux maintenant les intentions d'Aarun, c'est certainement l'imbécile le plus malin que je connaisse. Mais bon passons, il avait bien pensé son coup cette fois, je l'admet. Et avec ce petit sous-entendu à la fin, c'est plutôt classe pour une abrutit comme lui.

Et en posant délicatement sa main sur l'épaule de sa future partenaire de beuverie, il lui prononça ces mots sur un ton totalement opposé à celui qu'il employa pour parler à l'hybride.

- Excusez ce petit désagrément, ma chère voulez vous ? Et allons donc parler dans un endroit plus approprié. 

Puis il entama sa marche avec la jeune fille trempée, mais se ravisa, et s'adressa à nouveau à l'encapé:

- Si entre temps vous apprenez la courtoisie, et si vous payez aussi bien que vous le prétendez, adresserez-vous au tavernier de L'Arbre Hurlant, dans le quartier du parc, et demandez à voire l'Ursa, vous comprendrez le moment venu. Sur ce aurevoir Monsieur.

L'argent n'intéresse pas Aarun, mais ce type à l'air utile, je crois qu'il essaie de s'en faire un allié, après tout, il avait trouver un logement à l'etage d'une taverne, le seule appartement qui plus est, et pour quelque pièces de plus il avait pu faire en sorte de ne donner que "l'Ursa" comme nom. Cela dit, je sais qu'il va avoir du retard dans le loyer et son tavernier de proprio va pas apprécié.
Et en me sortant de mes pensées, Aarun dit à sa mystérieuse "amie":

- Nous pouvons y aller à présent

Voilà, il n'y a plus qu'à savoir comment ça va se passer avec la petite aux illusions, j'espère qu'elle est tout aussi jolie en vrai.


Dernière édition par Aarun Noblegriffe le Dim 25 Aoû - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   Dim 11 Aoû - 22:59

Suite à la dernière déclaration d'Euphaoris, l'encapuchonné précisa très clairement qu'il ne voulait absolument aucun mal à la voleuse, et qu'il était intéressé par ses talents. Ça tenait debout, mais encore une fois, comment savoir ?
Et puis c'est à ce moment que sa main s'agrippa à la jeune fille et que la situation se mit à bouillir.

-Qu'est-ce que vous avez à cacher ma chère? D'après ce que j'ai ressentis, vous utilisez une puissante magie pour vous camoufler...Vous êtes celle que je cherche?

Inutile de vous préciser que c'était surement la chose la plus embarrassante qui aurait pu arriver à Euphaoris. Les gens que côtoie habituellement Euphaoris ne se rendent compte de rien, mais lui devait connaître ce genre de choses et avait dû apprendre à les distinguer. Il y était sensible et le fait qu'il le déclare à coeur ouvert n'était pas bon présage. Et puis ces questions, son débit, son ton, tout devenait étouffant... Euphaoris était au bord de ne plus se contrôler. S'il fallait illustrer ce que son esprit lui fit voir à ce moment là, le présage qu'elle envisageât, nous aurions décrit un gouffre inévitablement attirant. Elle n'avait jamais voulu d'ennuie, et elle ne voulait pas que la situation s'aggrave ou devienne instable. Elle avait peur de tomber...

Heureusement, Terion était là pour la sauver de la misère. Il attrapa le bras de l'interlocuteur aussi violemment que lui même l'avait fait, et lui glissa quelques mots intimidants. Puis, quelques mots dans une autre langue. Était-ce le stresse qui faisait ce drôle d'effet à Euphaoris ou avait-elle bien entendu des mots dans une langue inconnue ? Mais peu importait, puisqu'à présent ils pouvaient s'échapper loin de cet homme. Allons penser à tout cela autour d'une table et d'un bon breuvage.


Le voyage fut silencieux. Peut-être le mercenaire était-il plein de questions, mais Euphaoris se sentait à présent déséquilibrée. Elle l'avait toujours été en fait, en quelque sorte, elle avait toujours erré depuis la disparition de ses parents et sa vie n'avait pas vraiment prit un sens quelconque, mais ce n'était que maintenant qu'elle le ressentait vraiment. C'était un poids sur son coeur, qui s'attachait et s'alourdissait de plus en plus à chaque fois que ses talons percutaient le sol rude des ruelles ruisselantes. C'était dur de n'exister qu'à moitié. Et puis ils arrivèrent en face de la porte de cette fameuse taverne au bon rhum sans même qu'elle ne puisse s'en apercevoir.

http://aeoris.forumgratuit.org/t530-la-taverne-au-rhum-pv-aarun-noblegriffe-reivax-baelean#10375

Une fois à l'intérieur, Euphaoris prit l'initiative de choisir une table assez retirée et plutôt tranquille. En passant, elle observa quelques pêcheurs, des vieux, des jeunes, des brisés, des joyeux, tout y était. Ils étaient là tantôt pour conter leurs histoires, tantôt pour les oublier, tantôt pour chanter, tantôt pour pleurer. Quoi qu'il en soit, les regards la suivirent, elle et son colosse de compagnons, les regards s'attachèrent à eux, ceux qui n'était pas encore assez saoul les épierrent, mais l'esprit de la jeune fille était bien trop exténué pour y faire attention. Peut-être Terion en connaissait une poignée qui l'avait reconnu. Qui sait ? Euphaoris saisit alors une chaise délicatement et se posa avec légèreté dessus, laissant ses bras planer jusqu'à la table pour y accueillir son visage et laisser sa sombre chevelure recouvrir le tout. Elle se laissa quelques secondes ainsi, et essaya de relâcher la tension qui broyait alors ses muscles. Peut-être qu'une fine larme vint alors rouler sur une de ses joues, mais si ce fût le cas, la pluie qui avait atteint son visage l'avait camouflé. Elle reprit alors le contrôle d'elle même  la gorge serrée et essuya sa bouille des ses mains raffinées. Elle en profita pour enlever le manteau gigantesque de ses épaules afin de le rendre à Terion. Elle annonça d'une voix tremblante :

-Merci beaucoup, il m'aura été très utile, mais je ne souhaiterais pas en abuser...
Quel est le nom de cette taverne, je n'ai pas fait particulièrement attention à l'enseigne ?  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une gemme inconnue, un bon butin, une nouvelle vie. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Derniére version
» Une nouvelle recrue [Terminé]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: La cité :: Le Port-
Sauter vers: