Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)


Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexionCalendrier
Bienvenue sur Aeoris. Rejoignez nous et forgez votre destinée !
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
DESIGN EN REFONTE ; n'en tenez pas compte, continuez à RP !
L’équipe du site
Admins :
Derniers sujets
» Alibi-RPG!!
Lun 8 Mai - 13:58 par Invité

» Réveil difficile [RP solo]
Ven 7 Avr - 0:02 par Kaltaïs Thra

» Images du site
Jeu 16 Mar - 17:40 par Kaltaïs Thra

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah


Partagez | 
 

 En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Ven 6 Sep - 22:20

Je regardai l’échange entre les deux compères. Ils devaient souvent travailler ensemble car le sourire de Tyrean trahissait son habitude à recevoir une bourse si pleine.

Puis, le rapprochement de la vampire envers le jeune roux la déstabilisa. Mon cœur avait cessé de battre lorsqu’elle lui ébouriffa les cheveux, mais surtout lorsque son regard, presque réconfortant se posa sur le jeune voleur. Je respirai de nouveau. Elle qui me contredisait, qui exprimait ne plus vouloir faire le premier pas vers l’humanité m’offrait ici le contraire.

C’est le genre d’actes que l’on fait sans vraiment être conscient de son importance, de la contradiction que l’on apporte entre notre subconscient et notre morale.

Le regarde de la ‘jeune’ vampire se reposa sur moi.

Avait-elle compris mes pensées ?! Songeais-je brutalement.

Qu’est-ce que mes frères m’auraient dit ? Sûrement de foutre le camp d’ici, de cette auberge.

L’alliance que je venais de passer avec Nindaeï allait complètement changer ma vie. Ma classe de Paragon m’ordonnait de suivre la voix du bien, d’aider mon prochain, de soutenir les meilleurs guerriers… Es-ce que je pouvais soutenir dans un camp opposé au bien ? Mes ambitions sont-elles vraiment légitimes ?

L’important est d’agir ; la passivité prouve une certaine faiblesse qui marque quelqu’un, le définissant de trop vulnérable, de pas assez confiant.

Je lui adressai un bref sourire.

J’avais besoin qu’elle me guide pour me former. Je sentais cette aura qui l’entourait, autant de mystère que de puissance. Tant pour ma classe que pour mon métier, je devais l’accompagner, tel un acolyte buvant sagement les paroles de son maitre. Je regardai ma dague, accrochée à ma hanche. Je n’arrivais pas à me servir de mes pouvoirs sans elle, pourquoi ? La question me dérouta une nouvelle fois sans en trouver une vraie réponse.

« Peut être qu’après toute cette théorie, on pourrais passer à la pratique ? J’attrapai la dague, l’inspectai brièvement puis la posai sur le lit, en face de moi. Je n’arrive pas à me servir de mes pouvoirs sans cette dague… Et j’ai dans l’idée que tu puisses m’aider à canaliser mes pouvoirs, les développer... »

Le jeune roux regarda la dague, sans agir ni même parler. Un rictus passa sur ses lèvres et il sentait qu’il était temps peut être pour lui de s’enfuir.

Pour ma part, je souris une nouvelle fois à Nindaeï, mais mon esprit était ailleurs, je complotait contre le clan dans lequel je n’étais même pas encore entrée et je pouvais même en créer sa perte. Et rien que l’idée d’en sourire m’en fit frissonner.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 11 Sep - 14:01

Nindaeï ressentit comme un début de surprise, lorsque Obligiante lui adressa ce nouveau sourire. Il lui permit de se rendre compte indirectement qu'elle ne pouvait se résoudre à totalement suivre les idées énumérées quelques instants auparavant. Un paradoxe à elle seule.

La vampire stoppa lentement son geste et Tyrean lui sourit chaleureusement, perdant de vue l'objet qu'il convoitait avec tant d'ardeur. Le petit voleur fit un signe de la main, avant de grimper sur le bord de la fenêtre. Il s'y engouffra sans un mot sans un bruit. Les règles de politesse n'étaient pas son fort après tout. Et indirectement, cela faisait partie de ses qualités. De ne pas se plier aux règles. Et de créer les siennes.

« Peut être qu’après toute cette théorie, on pourrait passer à la pratique ? Elle attrapa sa dague, l’inspecta brièvement puis la posa sur le lit. Je n’arrive pas à me servir de mes pouvoirs sans cette dague… Et j’ai dans l’idée que tu puisses m’aider à canaliser mes pouvoirs, les développer... »

Tandis que le regard vermillon de la faucheuse se reposa sur l'elfe souriant, elle analysa sa question... Indirectement, la dague devait agir comme En'Lith, il serait assez facile d'expliquer son fonctionnement, mais pas la raison de ce type de canalisation. Elle se mit à fixer la dague finement ouvragée.

« Décidément, chère Obligiante. Tes motivations m'intéressent au plus haut point... Tu ne sembles pas si inatteignable moralement que cela. Pas si pure que cela... Que cache ce sourire ? »

S'avançant lentement vers le lit, gardant ses pensées pour son esprit, la Marcheuse saisit et inspecta la dague.

-Mmh... Elle doit agir davantage comme un catalyseur. La dague doit t'aider juste à contrôler ta magie et sans, il devient juste plus dur de la libérer, mais c'est loin d'être impossible. En premier lieu, il faut surtout que tu localises la source de ta magie. L'endroit au fond de ton être depuis lequel elle se créée. Tout ce temps, tu devais sans doute la libérer inconsciemment, sans prendre garde, non ?

Délicatement, la vampire approcha les doigts de sa main gauche du front de l'elfe. Le contact devait être glacial, vu que la peau d'Obligiante devait frôler les hauts sommets du thermomètre en comparaison. Ses iris carmins fixaient les yeux de son interlocutrice.

-Pour que je voie l'étendue de la situation, il me faut une preuve visuelle... Lance un sort contre moi, n'importe lequel. Sans le soutien de ta dague. Ou du moins, essaye. Lorsque tu le lanceras, tu devrais ressentir une infime impression de chaleur dans une zone de ton corps pendant un très court laps de temps. Quelques millisecondes. Dès que tu l'auras localisé, nous pourrons approfondir cet « apprentissage ».

Jamais, elle n'avait dû enseigner quoique ce soit à quelqu'un d'autre. N'étant pas une fine pédagogue, il ne restait plus qu'à espérer que sa jeune apprentie ait suffisamment d'autonomie et de confiance pour avancer. Indirectement, la vampire allait servir de cobaye et cette idée ne lui plaisait qu'à moitié. Aux grands maux, les grands moyens. De plus, cette méthode demeurait la plus efficace pour apprendre vite. Pas la moins risquée.

Un petit sourire aux lèvres, elle chuchota à l'elfe :

-N'aie pas peur de me blesser.

Après, la suite de ces expériences ludiques devra sans doute se dérouler ailleurs. Une pauvre auberge ne mérite pas pareilles sévices. Et le temps ne leur faisait pas défaut...

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 25 Sep - 22:57

Je ne bougeais pas, la guettant attentivement, captivée, envoutée. Cette femme qui avait l’air de comprendre si bien ma situation et qui pourtant maitrisait tout autant ses talents que son discourt avec une élégance démoniaque et insistante.

" Peut-être a-t-elle été confrontée à un problème similaire ? Songeais en l’écoutant. Mais cela voudrait sûrement dire qu’elle avait réussis à le résoudre et à coup sûr elle l’avait fais seule.

Je regardai brièvement par la fenêtre, d’où l’on voyait le ciel, flouté par la multitude de larmes de pluie qui coulaient lentement sur la vitre détériorée par le temps. Les nuages cachaient dans une enveloppe laineuse le ciel, lui donnant une image de morceaux de coton. Le temps maussade s’était amusé de nous plus d’une fois depuis ce matin entre faibles pluies, vent et début d’averse. La température restait quand à elle stable malgré le temps qui s’engrangeait tout au long de la journée.

Il était déroutant de voir à quel point une relation entre deux personnes pouvait être aussi changeante et sensible qu’un climat.
Le contact glacé de son doigt sur mon front m’hypnotisa tout autant que ses yeux couleur pourpre alors que sa voix baignait dans le silence de la chambre.

C’était la première fois que je voyais Nindaeï d’aussi près et son contact me parut déroutant, me mettant plus mal à l’aise que je ne voulais le laisser sentir. Peu de personnes savent combiner charisme, frayeur et fougue, pourtant la vampire avait l’air de parfaitement maitriser ce délicat mélange de terreur, inconsciemment ou non.

«  N’ai pas peur de me blesser. » Me dicta ma nouvelle conseillère, sans une once de défiance dont elle savait si bien se munir pour interpeler les gens.

Je savais que la vampire allait avoir un impact sur ma vie, mais je ne pouvais savoir quelle influence elle aurait sur ma personnalité, mes ambitions… Sur mon âme.

Son regard rubis me rappela plus à l’ordre que son sourire bienveillant.

« Je ne sais pas si j’y arriverais sans ma dague. » Avouais-je, affichant distinctement mon manque de confiance en moi.

Si Nindaeï devenait mon éducatrice, elle devait savoir mes vraies faiblesses, que j’abaisse mon masque et surtout ma garde. Je savais que je courais un risque à me découvrir ainsi ; et je trouvais bien stupide la manière dont j’arrivais à lui faire confiance et non pas en moi-même.

A cette instant, le doute m’harponna. Toutes ses défaites durant les entrainements contre mes frères, leurs sourires amicaux dans lesquels ont lisait aussi la fierté d’être plus fort. Le vol si facile de ma dague. La disparition de mes parents. Je voulais aussi ressentir ça, cette sensation de supériorité et de pouvoir tout contrôler. Mais pouvais-je ressentir ce genre d’émotions tout en restant dans le droit chemin ?

Je voulais faire le bien et pour cela je me devait de résister à l’attraction du mal, de cette simplicité à régner, à avoir du pouvoir, à ôter la vie tout comme ma compère avait fait plus tôt dans la journée avec ce soldat. Pouvait-elle par ce genre d’actes le matin même et véritablement m’aider ?

Je ne voulais pas décevoir Nindaeï, je voulais réussir son exercice.

« Je veux… » Sifflais-je délicatement entre mes dents sans réussir à finir.

Une chaleur chaude m’agrippa, d’abord douce puis presque brulante. Elle m’empoigna le torse, me le comprima à m’en couper le souffle. J’inspirais à grande haleine, essayant de contrôler mon buste des forts coups. Je reculai d’un pas, tout en ayant cette désagréable impression de perdre l’équilibre. Une odeur de souffre très forte s’immisça dans la pièce. Ma vision se flouta alors que les larmes me montèrent aux yeux. Je dégluti péniblement, la gorge sèche. Je posai une main sur ma poitrine pour essayer de calmer les soulèvements trop brusque de ma gage thoracique.

Toutes sortes d’idées sombres me passaient en tête, me remontrant le meurtre de Nindaeï sur le gardien, le sang qui avait jailli, proprement. Si subtil et presque imperceptible. L’odeur âcre du sang n’avait pas réussi à venir à moi ni même les coulés de sang qui aurait pu venir s’échouer à mes pieds, amalgamés par l’eau de la pluie.

« … Réussir à contrôler mon pouvoir par n’importe quel moyen ! » Lâchais-je aux prix d’efforts considérable et pourtant à demi-mot, le corps courbaturé et douloureux.

J'examinai ma main sur mon buste mais mon souffla s’arrêta brusquement. Une larme s’arracha finalement de mon œil pour rouler sur ma joue et s’écraser sur le dos de ma main. Celle-ci même dont des veines noirs apocalyptiques pourchassaient avec aisance les moindres parcelles de ma peau. Tout avait l’air si calme à ce moment là. Sans m’en rendre compte, absorbé par la noirceur de mes veines mon pouls était revenu à la normale, ma respiration était soudainement calmée, mon équilibre était réapparut et plus aucunes brulures ne me brimaient.

Je remontai la manche de la veste en coton pour voir que ton mon bras était avalé de vils noirs, aux reliefs bleus. Je leva mes yeux en passant ma main sur mon visage, sentant les proéminences de mes veines à même mon visage. Pourtant j’étais sereine. Me tournant vers la fenêtre que je regardait tout à l’heure je remarqua que mes yeux n’avait plus leur vive allure dorée.  

«  Je crois que je suis prête à me battre, mais pas ici. » J’articulai à Nindaeï. Ma voix elle-même avait pris une tonalité plus grave que je releva même plus. Je voulais juste être en action, me battre, vaincre, dévoiler ma véritable puissance. Devenir adulte. Plus de doutes. Juste tout contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Dim 29 Sep - 15:38

Les yeux de Nindaeï fixait sa nouvelle apprentie d'une manière bien différente qu'auparavant. Comme si elle la soutenait, l'aidait à parvenir à l'aboutissement du premier exercice. L'atmosphère calme se mit à se charger de magie, alors qu'Obligiante semblait presque se laisser posséder par sa propre énergie. Elle avait une sale mine, frôlant la dyspnée, la montée de fièvre et le malaise. Reculant légèrement comme sa vis-à-vis, la vampire aurait aimé pouvoir l'aider, la calmer... Mais, cette étape, elle devait la franchir seule. Il fallait que ce soit sa volonté qui prenne le dessus. Et non pas les griffes vertes du pouvoir des Parangons. Son regard carmin fusa à différents endroits de la pièce. Trop de stimulus. Trop de changements.

Le début de sa phrase semblait inaudible, tandis que son épilogue, lui, avait fait vibrer l'air ambiant.

« ... Réussir à contrôler mon pouvoir par n'importe quel moyen ! »

Surprise, la Marcheuse remarqua les veinules noires s'immisçant sous la peau d'Obligiante. Son apparence devenait plus sombre. Ses yeux ne portaient plus cette étincelle dorée.

« Je crois que je suis prête à me battre, mais pas ici. »

Un fin sourire glissa sur le visage de craie de la faucheuse à ces mots semblant s'échapper de la gorge de quelqu'un d'autre. Une apprentie qui allait être non seulement des plus intéressantes, mais pas des plus vertueuses.

-La magie prend la forme et la couleur de l'âme de son invocateur. Je me doutais bien qu'elle n'allait pas devenir rose et chaleureuse, mais il semblerait que tes ambitions ne soient pas si pures, ma chère.

Léger silence. Le bras droit tenant son coude gauche, un sourire toujours gravé sur ses traits, Nindaeï ressentait la volonté de se battre de l'elfe comme si ce sentiment lui appartenait. Rarement, un tel élan d'empathie aurait pu franchir le cap glacial nommé « esprit » qu'elle gardait si profondément enfoui. Sa main droite se posa lentement sur sa poitrine, où elle ressentait comme une infime sensation de chaleur. Une chaleur bienveillante et à la fois... intrusive. Ses doigts s'enserrèrent un peu avant de s'abaisser. Perturbant. La sensation s'était déjà évaporée.

Elles étaient si différentes et pourtant, dans leurs différences, elles se ressemblaient. Lorsque l'hydromancienne utilisait l'éclat de Nithel, les veinules qui apparaissaient sur son visage et sur son corps s'avoisinaient avec celles de la Parangon, tandis que ses yeux changeaient de couleur eux aussi. Les effets de magie concentrée demeuraient semblables toutes classes confondues. Les mêmes « symptômes » apparaissaient. Tel un miroir reflétant l'âme des gens.

Inspirant légèrement et fixant Obligiante, la vampire reprit la parole.

-Allons en dehors de la ville. Il serait plus raisonnable de passer aux choses sérieuses sans plonger la ville dans un capharnaüm chaotique. Le Sanctuaire en Ruines sera le lieu idéal pour parfaire ton entraînement. Les énergies qui émanent de cet endroit pourront être bénéfiques et c'est une zone inhabitée. Je t'y attendrai après-demain soir. Ton apparence devrait rester stable suffisamment longtemps. Récupère des provisions et un cheval.

D'un mouvement détaché et nonchalant, elle remit sa capuche sur sa tête et lança une petite bourse de cuir à priori remplie d'or sur le lit, puis se dirigea vers la porte. Si elle avait choisi un endroit hors de Cantabria, c'était aussi pour éviter de tomber encore sur des gardes de la Noble Alliance ou sur des humains tout court. Voilà pourquoi le Sanctuaire s'aviserait être un endroit plus propice.

Tournant son regard une nouvelle fois en direction de son interlocutrice, elle ajouta avant d'ouvrir la porte et de s'engouffrer de l'autre côté.

-Ne sois pas en retard. Et trouve-toi une capuche, ton apparence risque de ne pas mettre les gardes en confiance.

Un énumération de choses à faire, dictées avec une pointe d'impatience. Passer au niveau supérieur s'imposait comme un divertissement que la vampire n'avait que trop peu ressenti. Néanmoins, il fallait juste prendre le temps de bien faire et non se précipiter.

La porte claqua et la vampire descendit les escaliers d'un pas sûr et rapide. Arrivée à la réception, ses yeux fixèrent la réceptionniste qui y dormait paisiblement. Paupières plissées, l'animosité l'égard de la jeune fille se faisait sentir. Puis, elle tourna les talons, poussa la porte d'entrée, partit en direction des écuries et s'effaça sous le rideau de pluie.

[sortie du RP]

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Jeu 3 Oct - 21:57

Les mots de Nindaeï résonnèrent dans ma tête, sans que je ne l’écoute vraiment. J’avais soif de pouvoir. Je voulais taire ma conscience et juste ressentir ce sentiment que j’avais l’impression de découvrir pour la première fois. Avoir l’excitation que tout était possible, sans conséquence.

Le goût du risque et j’aimais cela. J’avais le trouble de n’avoir fait que l’effleurer, tel un enfant qui glisse ses doigts dans un pot de friandises alors qu’il sait que cela lui ai interdit. Un adolescent qui passe son doigt sur une poudre blanche ensorcelante. Une femme qui tue ses peines dans sa première bouteille d’alcool. Aussi mauvais qu’une dose d’opium. Aussi infecte qu’un whisky sec.

La consommation simultanée de l'alcool et drogues légales et illégales ont presque toujours comme conséquence des effets additifs. Ce pouvait-il que débloquer mon pouvoir créé en moi ce même genre de syndromes ? Me rappelant brièvement des études neurobiologies des dernières années indiquant l'importance des récepteurs spécifiques pour les drogues, c'est-à-dire une fixation dans une région spécifique du cerveau pour les différents types des drogues, je dégluti péniblement.

Un frisson lécha délicatement ma colonne vertébrale. Démarrant lentement au niveau de mes hanches pour finir mourir sur ma nuque. Le froid s’empara brusquement de moi, semblablement à une mise garde. Je songeais alors à ce canal, enfouis dans mon subconscient qui allait surement en vouloir plus, plus fort. Me rendre plus sauvage et incontrôlable. Je me mordis l’intérieur de la joue.

La vampire me donna quelques instructions et conseils avant de vouloir s’enfuir de la pièce. Je la laissais s’en aller, aussi simplement que j’étais venue à elle. Sans détours. Sans lui parler de ce que je ressentais.

Je me retrouvais seule dans la pièce, dans un désarrois étrange. Je serrai les poings avant de m’assoir sur le lit où ma mentor avait jeté vulgairement une sacoche d’or. Tant d’émotions m’avaient traversée que je trouvais la situation impossible.

« Comment ai-je pu évoluer de cette sorte… »
Murmurais-je alors que les pas de ma compère résonnèrent dans les escaliers.

Je regardais mes poings, posés sur mes cuisses. Les larmes noires bougeaient sans retenues, sans honte de me révéler ce que j’étais finalement. De faible éclats bleus faisaient de temps à autres interruption, mais cela s’entrevoyait à peine. Ma dague sur ma gauche me paraissait tellement différente. – Non, c’était moi qui avais changé-. Elle n’avait plus l’air de renfermer cet lueur qui m’obsédait atrocement. J’approchai ma main avec hésitation, puis caressai du bout de l’index les pierres précieuses. Sous mon doigts, les pierres égaraient leurs éclats. Mais mes veines noires semblaient se faire absorber par ma dague. Je l’attrapai avant de la cintrer à ma taille.

Je me sentais plus apaiser. J’attrapai mes cheveux pour les dénouer de l’emprise de l’élastique. Sois je les déployais, attirant les regards des gens sur leur couleur singulière, soit je les effrayais par le masque que j’arborais.

Je m’avançai vers la fenêtre pour regarder plus en détail ce visage qui ne semblait pas être le mien, aux marques ébènes omniprésentes.

J’allais suivre le conseil de ma mentor, me dissimuler sous des habits et la rejoindre aux ruines.

[Fin de RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   

Revenir en haut Aller en bas
 
En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été
» Un vent d'aventure (termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: Monde extérieur :: Cantabria-
Sauter vers: