Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)


Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexionCalendrier
Bienvenue sur Aeoris. Rejoignez nous et forgez votre destinée !
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
DESIGN EN REFONTE ; n'en tenez pas compte, continuez à RP !
L’équipe du site
Admins :
Derniers sujets
» Alibi-RPG!!
Lun 8 Mai - 13:58 par Invité

» Réveil difficile [RP solo]
Ven 7 Avr - 0:02 par Kaltaïs Thra

» Images du site
Jeu 16 Mar - 17:40 par Kaltaïs Thra

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah


Partagez | 
 

 En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Jeu 6 Juin - 20:36

Quelle idée de venir ici ? Quelle idée d’accepter pareille proposition ? Et pourtant… Nindaeï l’avait fait. Cela devait faire des lunes qu’elle n’avait pas accepté un contrat d’assassinat, mais les demandes spéciales qu’elle recevait ne pouvaient être ignorées. Après tout, les Spectres avaient certains dons pour les assassinats eux aussi.

Lorsque le parchemin malmené par les intempéries arriva sur son bureau, la vampire tenta de le déchiffrer. Le nom de la cible était tout simplement illisible :

« Obl.. ian..e. Sas..  Saleté ! Je n’y arriverai jamais ! »

Seuls  les signes distinctifs de la cible (yeux jaunes et piercing au nombril) et le lieu où celle-ci se trouvait la cible étaient nets : Cantabria. Une de ces jolies villes côtières dans laquelle la Noble Alliance avait main mise sur chaque brique. Un endroit dangereux pour les monstres, tels que les vampires. Une place où il vaudrait mieux rester prudent. Même si la frustration de ne pas avoir toutes les cartes en main la perturbait, la faucheuse ne tarda pas à prendre rapidement la route vers la ville de Cantabria. Voyageant de nuit, à cheval, encapuchonnée et discrète, il ne lui fallut que trois jours pour arriver dans le centre-ville.

Arrivée à l’auberge de la place centrale, elle alla ôter l’attelage de son cheval dans les écuries. Ce même cheval d’ébène avec lequel elle voyageait régulièrement. Le seul qui était capable de supporter une voyageuses aussi glaciale. Un fier palefroi qui méritait la somme d’argent déboursée en son nom.

Après que Nindaeï ait brossé sa crinière, Feu-de-Glace s’endormit dans un enchevêtrement de paille éparse. Sa cavalière sortit du box pour aller se présenter à la réception de l’auberge. La plus sobre de la ville… qu’il disait. Encore des bouches-à-oreille d’ivrognes… Il n’y avait rien de véritablement sobre dans ce hall en bois d’ébène, orné d’une réception travaillée et richement décorée en dorures de toute sorte, ainsi que d’un escalier décoré d’un tapis rouge.

Dès qu’elle posa les pieds dans le hall, elle fit demi-tour. Hors de question de loger dans un endroit pareil, alors que l’on souhaitait passer inaperçu. Non pas qu’un peu de luxe lui déplaisait, mais ce luxe pouvait porter préjudice à son contrat.

Le crépuscule tombait doucement sur l’océan. Pupilles rouges déployées vers l’horizon marin, Nindaeï demeurait pensive. Nul endroit où loger, nulle trace de la cible, ni même le moindre indice la concernant. Soupir… Comme toujours, dormir à la belle étoile (de jour) dans ce cas et commencer les recherches dès que la nuit sera entièrement tombée.

Assise sur une caisse de bois, sur un débarcadère, la faucheuse en profita pour admirer la vue. Les instants calmes de contemplation se raréfiaient… Moment qui s’écourta rapidement. Du bruit survint de l’autre côté des docks. Sous le coup de la curiosité, la Marcheuse alla y jeter un coup d’œil. Cantabria avait beau être un havre de paix, les taverniers y faisaient leur office à leur tour. Aucune ville n’échappait à la règle. Seul endroit animé de la ville, elle demeurait un lieu principalement masculin, hormis les courtisanes en tous genres et les garçons manqués voulant se noyer dans l’alcool. Soudain, Nindaeï aperçut une fille aux cheveux verts sortir brusquement de la taverne et se diriger dans sa direction. Tournant les talons hâtivement et abaissant davantage sa capuche sur son visage, la vampire rebroussa chemin. Dès que ses pas eurent repris une allure normale une trentaine de mètres plus loin, elle se mit à traîner le long des quais.

« Rester incognito. Ne pas se faire repérer. Une Marcheuse n’aurait pas longtemps la paix ici… Apparemment, personne ne m’a repérée. Ouf ! »

Cependant, son comportement avait tout de même éveillé les soupçons. Par précaution, elle jeta un regard en arrière et vit que la fille aux cheveux verts se trouvait juste derrière elle, la fixant. Que faire… ?

Silence.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Ven 4 Oct - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Ven 7 Juin - 2:34

Mes mains étaient gelées et mes articulations me faisaient souffrir le martyre. Je m’étira quelques secondes.

J’avais voyagé plusieurs jours et nuits dans une embarcation de abrupt . Il n’y avait pas assez de marins pour mener décemment cette embarcation et le peu de personne présentes n’étaient pour la plus part pas formées. Des hors-la-loi, qui en d’autres circonstances, n’auraient pas été mes alliés. Mais je n’avais pas encore rencontré la personne qui me permettrait d’entré dans ma guilde, celle de la Noble Alliance. Ainsi, attirer l’attention par rapport à des pirates, plutôt chétifs ne me seraient d’aucun appui ni même de bonne publicité vu mon ambition.

Je regardais ma dague obsidienne et ma bourse en cuir, bien maigre après ce voyage. Deuxième problème qui m’avait obligée à passer un voyage si infâme avec des hommes plus soûl les uns que les autres.

Un rictus passa sur mes lèvres en songeant à ce pirate, pris de folie après une énième choppe de bière et aidé par ses collègues pour passer par-dessus bord. Je passai les doigts sur mes lèvres, barrant ce sourire qui n’était pas digne de mes attentions et de mon caractère.

J’étais une Parangon, le gardien et protecteur d’Aeoris. Et surtout une des derniers descendants de la famille des hauts elfes Lanistrins. Je soupirai en songeant à tout le poids que représentait le pouvoir du bien… et le pouvoir du mal qui s’engouffrait autour et en moi.

Je me redressai tout en attrapant mes cheveux émeraude pour les attacher en un vulgaire chignon. J’attrapai ma tunique noire et l’enfila. J’avais fait halte trop longtemps dans cette ville côtière et voyager de nuit ne me dérangeais pas. En attrapant ma légère bourse et ma dague que je cinglai à mon ceinturon, je sortis de la chambre.

Je n’avais pas eu le choix que de m’arrêter à cette petite auberge dont je n’avais même pas prêté attention ni à son nom, ni à son prix, trop hâtée de sommeiller sur un véritable lit. J’avais dormis toute la journée et mon corps me rappelait avec mépris à quel point je l’avais délaissé durant plusieurs jours.
Pourtant j’ignorai cette douleur, je voulais me rendre à la cité d’Aeoris avant le lendemain et je n’avais pas de quoi m’offrir un cheval ni même de payer un marchand pour la traversé. Je devais donc me hâter.

Je descendis les escaliers qui menaient au cœur de la taverne où des rires clinquaient rapidement et où l’effluve du sexe, de l’ivresse et de la fatigue m’enveloppèrent. Je remercia Osha, ma divinité, que ces éclats ne me soient pas parvenus durant la journée et de m’avoir laissée somnoler quelques heures.

J’avais déjà payé la chambre durant la matinée et jeta un bref regard vers le taver… je toussa avant de me rectifier intérieurement et en regardant au-delà la barbe et du double menton de la tavernière. Je sorti avec hâte, ne sachant pas si ma gêne fut lue et surtout comprise.

J’avais étudié un plan plutôt dans la journée pour savoir les directions à prendre. Je m’y dirigeai avant de prêter attention à une femme aux yeux d’un rouge brillant. Parmi tous les ivrognes, les catins aux multiples maladies et la profonde odeur amère d’alcool qui flottait toujours près des auberges, cette femme m’attira. Mais celle-ci tourna les talons plus vite qu’il n’en faut pour cligner des yeux.

J’attrapai ma dague pour la glisser au milieu de mon dos, tout en la dissimulant sous ma tunique. En effleurant le plan dans ma poche, je me rappelai du chemin à prendre. J’accélérai mais passai dans la ruelle de gauche. Si elle continuait tout droit, je pourrais choir en face d’elle. Je me dirigeai alors sur ma droite et fut surprise pas un demi muret qui avait été battit et qui n’avait pas été indiqué sur la carte. Je l’escalada sans difficulté, mais je savais que l’obstacle m’avait fait perdre du temps.

J’arrivai sur la rue et elle était en face. Elle se retourna une fraction de secondes après pour me dévisager. Nous étions à peine à plus de cinq mètres l’une de l’autre. Ses yeux perçant, injectés de sang que sa capuche ne cachait pas me parcourra d’un frisson froid.

« Qui es-tu ? » La questionnais-je finalement.

Ma voix s’était faite plus charismatique que je ne l’avait vraiment souhaité. Osha s’en mêlait et me conférait les pouvoirs de ma classe dans laquelle je m’étais vouée.

« Ou alors étais-je inquiétée par la situation et j’appelais moi-même mes pouvoirs ? » spéculais-je.

Mon regard voulu pénétrer la jeune fille mais une sensation d’étourdissement me parcourra, comme-ci la jeune femme n’était pas… humaine. Une vampire peut être ?

Je cherchai ma dague sur mon dos seulement je ne la trouvai pas. Je me maudit intérieurement mais je ne le montrai pas. Elle avait du tomber lorsque j’avais grimpé ce satané mur. Il n’aura donc pas fait que me mettre en retard… Je devais me montrer sûre de moi. Dans cette optique je croisai mes mains sur ma poitrine, attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Ven 7 Juin - 12:47

Faisant face à la fille qui devait forcément avoir identifié sa nature vampirique, Nindaeï cligna des yeux. Son interlocutrice croisa les bras devant son poitrail, signe qu'elle attendait une réponse. Trop tard pour continuer son chemin hasardeux et trop fière pour fuir ainsi un potentiel danger d'être repérée. Balayant son regard sur elle, la faucheuse remarqua rapidement les oreilles pointues de la fille. Une elfe ?

Si des oreilles mal avisées sauraient qu'elle est une Marcheuse et une cheffe de guilde qui plus est, son contrat tomberait à l'eau, ainsi que sa couverture. Et il faudrait fuir. Rien que de penser à cette alternative la frustrait. Mais, titiller trop la curiosité de l'elfe pourrait la pousser à enquêter sur elle. Ce qui reviendrait à se mettre à découvert. Dilemme... Alors autant jouer cartes sur table. D'autant plus, la jeune fille ne semblait pas non plus si dangereuse que cela... Et après tout, même si tout Cantabria serait à ses trousses, cela pourrait être un événement des plus divertissants...

« Qui suis-je ? Rien qu'une ombre, hors de son élément... »

Pendant quelques instants, elle continua de nourrir le silence avant de se décider à placer quelques mots, sur un ton des plus froids :

-Nindaeï Murmuresoleil. Et toi ?

Vu qu'elle la tutoyait, autant faire de même et y rajouter les titres et la faction allant avec... ne serait pas avisé de sa part. Du moins pour l'instant... Dès que la vampire lui ait demandé son identité, elle fit un léger mouvement de menton comme pour l'inciter à répondre dans les plus brefs délais. Bien qu'elle côtoyait les siècles bien plus que les minutes, la patience n'arpentait pas le haut du classement de ses qualités. Alors que ses yeux écarlates fixaient la fille aux cheveux verts, la sorcière de glace ne percevait pas la moindre intention néfaste chez elle. Plus de la curiosité ou une sorte de fascination... Étrange.

Néanmoins, sa main droite demeurait discrètement à proximité du manche de sa faux. Et ce depuis son arrivée dans cette ville.

Après tout, les gardes de la Noble Alliance rôdaient partout... Et ils n'étaient pas les seules menaces ici.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Sam 8 Juin - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Sam 8 Juin - 10:29

-Nindaeï Murmuresoleil. Et toi ? M’annoncea-t-elle, accompagné d’un signe de tête rapide pour obtenir une réponse.

« Je suis Obligiante Sasoë. Répondis-je. Tu avais l’air pressée de ne plus me voir tout à l’heure. » Un rictus s’afficha sur mon visage, ponctuant la phrase.

Je posa les mains sur mes hanches, tout en évaluant mon ‘adversaire’. Elle devait avoir peut être quelques siècles d’existence à son actif. Mais si elle possédait un âge supérieur à mille ans serais inquiétant pour moi. J’avais cru comprendre que leur force augmentait avec leur âge mais je ignorais énormément de choses à leur sujet pour n’en avoir affronté que deux durant ma vie.

Elle ne devait très certainement pas faire parti de la Noble Alliance. La combattre et remporter le duel pouvait sûrement m’apporter un grade plus conséquent qu’être une simple recru qui doit faire ses preuves. Mais sans ma dague il allait être compliqué de me châtier cette vampire.

J’inspirai tout en réfléchissant aux optiques qui se présentèrent à moi. Je pouvais rompre le dialogue, aller chercher ma dague et repartir de Cantabria mais je pouvais aussi jouer franc jeu avec l’inconnue, la provoquer et m’en tenir à combattre avec mes pouvoirs comme seule arme.

Je relativisai et trouvai la deuxième optique bien stupide de ma part. Comment pouvais-je prétendre vouloir rentrer dans une guilde n’apportant que le bien si moi-même j’étais ambitieuse et désireuse de me battre pour prouver ma valeur ?

Ma réflexion fut stoppée nette par deux ivrognes et une prostitué qui crièrent de façon énigmatique de l’autre bout de la rue. En nous voyant, l’alcool brulant leurs cellules grises, ils se dirigèrent vers nous. L’optique de voir des candides n’ayant pas toute la capacité de réflexion aller provoquer de nombreuses contraintes. Je me crispai. Ne voyaient-t-ils pas simplement la faux dans le dos de Nindaeï. Je l’examinai pour jauger ses futurs actes.

Et comme-ci nous n’étions pas déjà assez importuné, la pluie commença à tomber, lente et froide.


Dernière édition par Obligiante Sasoë le Sam 8 Juin - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Sam 8 Juin - 12:05

« Je suis Obligiante Sasoë, répondit-elle. Tu avais l’air pressée de ne plus me voir tout à l’heure. » Un rictus s’afficha sur son visage, ponctuant la phrase.

Nindaeï répliqua rapidement avec une voix quasi-inaudible :

-Tu n'imagines même pas...

« Vivement que je quitte cette ville avant que d'autres- »

S'arrêtant net dans ses pensées, à la vue d'une bande d'ivrognes s'approchant d'elles, un « Tsh » d'agacement s'échappa de ses lèvres. Décidément, cette ville était loin d'être aussi calme que sa réputation le dictait. Ne pouvait-elle donc pas simplement accomplir son contrat sans être dérangée d'une quelconque manière ? Dès qu'un des ivrognes la héla au loin, elle serra les dents.

-Hé toi là-bas !... hips... Ça te dirait de nous rejoindre pour cette nuit ?

Manque de respect, aigre, imbibé d'alcool et juste inconscient de la personne à laquelle il s'adressait... Il n'allait pas faire long feu. Qu'il ait bu ou non, rien ne changera le sort qui allait l'attendre avec ses deux camarades de boissons. La main sur le manche de sa faux s'enserra et alors qu'elle allait dégainer son arme, elle remarqua qu'il se mit à pleuvoir. Une de ces pluies froides si aisément malléable pour une hydromancienne. Lentement, elle pivota sa tête en direction des trois importuns, un fin sourire sur ses traits et une légère aura pâle et glaciale autour de sa main droite. Tandis que le ciel continuait de verser des larmes, les gouttes au-dessus des compères se transformèrent en gros grêlons. L'un d'entre eux était si gros qu'il assomma la prostituée et provoqua diverses contusions sanguinolentes chez les deux autres. Ils rebroussèrent chemin en courant, portant la fille, se tenant la tête pour se protéger et ayant visiblement dessaoulé. Le plus bedonnant cria au loin, manquant d'alarmer toute le quartier.

-SORCIÈRE !!

Dès que la vampire vit qu'il voulut relancer une autre menace en s'engouffrant dans une ruelle hors de sa vue, elle sera davantage sa main droite et un bruit retentit. Une stalagmite embrocha l'abdomen de l'humain qui ne put réprimer un « Argh ! » avant de rendre son dernier râle.

Puis, elle tourna sa tête vers Obligiante comme si rien ne s'était passé. Même si c'était loin d'être le cas...

-Pourquoi m'avoir accosté ainsi au milieu d'une ville suffisamment grande pour qu'il y ait d'autres personne à importuner ?... Que me veux-tu ?

Acide, glaciale et arrogante comme toujours aux premiers abords. Inutile de changer une personnalité déjà millénaire par quelques ruses de politesse et de bon sens. Surtout lorsque son humeur ne semblait pas au beau fixe.

Les cieux déversaient encore des perles aqueuses, mouillant sa capuche et commençant à glisser le long de son visage de craie.

Après que Obligiante ait analysé son interlocutrice, c'était au tour de la vampire de faire de même. Vu que Cantabria remplissait ses coffres uniquement avec l'argent de la Noble Alliance, l'elfe devait en faire partie à son tour. D'autant plus que cette race intégrait bien plus aisément les rangs de cette faction que ceux des deux autres. Nindaeï pourrait très bien l'éliminer sur le champ, mais elle n'en voyait pas l'utilité pour l'instant... Aucun combat ne vaut la peine d'être livré sans raison et sans... s'être un peu amusée avant...

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Dim 9 Juin - 16:58

-SORCIÈRE !!

Les humains étaient terrorisés et allaient sûrement prévenir des autorités. Je ressenti un mal-être qui comprima mon ventre. Me voir en compagnie de cette créature allait m’attirer d’importants problèmes. Mais le malaise fit place à un écœurement, une répulsion atroce qui m’envahirent. On dit qu’il n’y a rien de si rapide qu’un sentiment d’antipathie.

Je relativisais car le sentiment que j’éprouvais face à cette femme était bien supérieur à une antipathie et se rapprochait dangereusement de la haine. Mais l’attaque sur l’humanoïde n’avait durée qu’une poignet de secondes avant de lui enlever son dernier souffle de vie. Cela prouvait sa puissance et son âge, qui a ma grande inquiétude confirmait mes craintes. Elles devait avoir plus de mille années et était sûrement une des plus puissantes créature qu’il m’a été donné de rencontrer.

J’avais senti les traits de mon visage se figer sur l’horreur. Je ne pouvais pas montrer mon angoisse et je devais me montrer sûre de moi, voir prétentieuse.

« Peut-on réellement tuer si facilement ? » méditais-je avec amertume.

Alors qu’elle se tourna vers moi, j’essayai de rester impassible.

-Pourquoi m'avoir accosté ainsi au milieu d'une ville suffisamment grande pour qu'il y ait d'autres personne à importuner ?... Que me veux-tu ?
Me dit Nindaeï, de façon fière.

La pluie devenait de plus en plus battante et je me décalai pour m’abriter sous le porche d’une vieille bâtisse. Effectivement, nous n’étions pas dans la partie de la ville la plus admirable et la plus riche. On pouvait facilement séparer cette cité en deux partie d’Ouest en Est dont celle d’Ouest conservait jalousement son pouvoir et sa fortune. J’inspectais les lieux d’un bref regard, essayant de percer un espion ou même un témoin innocent. Je ne perçu rien. Ici, nous étions comme à la frontière du luxe de Cantabria avec des gens de classes moyennes, préférant les loisirs à la rénovation de leur habitat pouvant être délabrés.

Je ne lui apporterais pas la réponse qu’elle souhaitait. En m’épaulant sur le mur de la bâtisse, frottant mes vêtements humidifiés, je releva le regard vers elle.

« Et le corps, tu comptes le laisser là ? » La questionnais-je, en regardant tristement l’homme étaler au sol. J’aurais pu sourire de la position qu’avait son corps, totalement désarticulé, mais seulement si nous étions au théâtre pour une comédie dramatique.

Croisant une nouvelle fois les bras sur ma poitrine je soupira avant de lâcher une sommation :

« Si je représentais l’autorité contre ce genre d’actes répréhensibles ? »

Je mentais, pour sûre, n’ayant pas intégré la guilde de la Noble Alliance, mais passer sous silence cet acte ne me permettrais pas d’entrer dans la guilde la conscience tranquille.


Dernière édition par Obligiante Sasoë le Dim 9 Juin - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Dim 9 Juin - 18:45

« Et le corps, tu comptes le laisser là ? »

Ses lèvres articulèrent quelques paroles.

-Les corbeaux s'en chargeront à ma place et je ne compte pas me salir les mains avec ce genre de... déchets.

Ce dernier mot lui tira une légère grimace. Décidément, quasiment tous les humains la répugnaient. A force, elle leur avait collé l'étiquette « repas » sur le front. Leur vie était si fragile, leur ambition et leur soif de pouvoir les dévorait, leur haine des autres races plus ténébreuses salissait leur jugement et leur sang demeurait un des meilleurs, toutes espèces confondues. Comment apprécier des gens qui vous craignent dès qu'une de vos canines sort malencontreusement de votre bouche ? Ou que le contact avec votre peau gelée les répugne ?

« Et si je représentais l’autorité contre ce genre d’actes répréhensibles ? »

Ainsi donc, l'elfe porterait le lourd devoir de faire respecter la loi ? Une loi à laquelle les vampires n'obéissaient pas... Une menace des plus futiles. Le visage de Nindaeï s'approcha de celui d'Obligiante, tandis qu'elle murmura :

-Et comment comptes-tu m'en empêcher ?

Arrogance et surplus de confiance en soi. Normalement, la vampire ne mettait pas d'accents sur ces défauts-là, préférant jouer la carte de la prudence avant de savoir à qui elle s'adressait en passant outre un simple nom. Cependant, la jeune elfe semblait la distraire. Sa réaction face au meurtre qui avait eu lieu sous ses yeux... Elle cachait ses propres émotions pour sûr. Et pas si bien qu'elle ne l'aurait espéré... Une jeune fille souhaitant se battre pour la justice et défendre la veuve et l'orphelin sans doute.

« Que de motivations vides de sens et creuses d'avenir... »

Le visage de craie de Nindaeï ne se tenait qu'à une vingtaine de centimètres de celui d'Obligiante. Cacher ses réactions n'était plus envisageable pour elle. Ni mentir, ni même bluffer...

A vrai dire, la sorcière de glace ne voulait que la provoquer. Voir ce mépris, cette haine dans les yeux de son interlocutrice. Observer ce qui, au début de sa vie, lui semblait être le pire regard que l'on puisse « offrir » à quelqu'un. Ces yeux qui hurlaient « Monstre »...

La pluie se déversait en trombes. Trempée, elle ne bronchait pas, fixant le visage de l'elfe. Seul les cliquetis des gouttes tombant sur le métal de sa faux résonnait dans la rue...

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Lun 10 Juin - 12:10

Je regardais le ciel qui reflétait quelques faibles étoiles. L’air était chaud mais la pluie reprenait de plus belle. Malgré l’abri d’infortune sous lequel j’étais, des goutes d’eau glissaient le long de mes joues et se lotissaient dans ma nuque pour finir leur vie. L’odeur d’alcool avait disparut grâce à l’averse et le bruit aurait pu apaiser n’importe quelle angoisse, sauf la mienne.

La vampire s’approcha de moi d’un pas chaloupé, entrant ainsi dans ma bulle d’intimité. Bien que son visage avait l’air glacé, son souffle chaud passe le long de mes fines oreilles.

J’avais une certaine fierté pour tous les bijoux avec lesquels j’avais pu trouer ma peau. Par fierté… Ou par arrogance, à chaque victoire contre les ennemis, je perçait ma peau d’un diamant. Je me mordis les lèvres.

« Etais-je vraiment une personne bien ? » Me questionnais-je intimement avant d’être coupée par Nindaeï.

-Et comment comptes-tu m'en empêcher ?

Piquée par le venin de la vampire que j’accusais d’être par ailleurs une élémentaliste à la vue de la brutale façon qu’elle avait tué l’humain, je baissai la tête. J’avais été abrutie de me toiser à une personne de son envergure et je mesurais à présent toute ma gaucherie. Je me maudis une fraction de seconde d’être au pouvoir de ma divinité Osha et du courage qu’elle m’animait. Cela me m’étais continuellement dans des situations désastreuses.

Je serrai les poings pour ne pas faire jaillir mon pouvoir. Avec la pluie, mon aura bleu-vert se laissait admirer plus facilement. Cependant je valais mieux que ça. Et surtout, je me devais d’aller récupérer ma dague. Je devais ramener au calme la situation avant d’avoir une chance de récupérer ma dague.

« Je ne peux t’en empêcher qu’en t’emmenant voir la chef de ma guilde ; la Noble Alliance. Bluffais-je. Je sais que combattre sans challenge ne t’intéresse pas. Alors laisse moi récupérer ma dague avant tout. »

Finalement, une partie de mon discourt était sincère et en provoquant son envie de se divertir, j’espérais m’en sortir. Pour prouver mes dires, je rabattu ma tunique sur le dos pour dévoiler mes hanches, me montrant dépourvu d’autres armes. Par cet acte, je faisais confiance à mon ennemie mais surtout à sa soif de se battre valeureusement.

Par ma classe, je pouvais employer deux types de magie, mais ma dague me permettait d’ouvrir les portes de mon pouvoir, renforçant celui-ci. Si je ne l’avais pas, mon faculté devenait bien moins puissante, beaucoup plus hasardeuse. J’espérais aussi en rentrant dans la guilde de la Noble Alliance pouvoir comprendre cette lacune que j’avais et la réparer.

Je pointai le doigt vers le muret que j’avais franchi il y a maintenant une poignet de minutes.

« Elle doit être derrière. » Avais-je affirmé. Espérant par ailleurs qu’aucun gamin ou autre personne ne l’ai récupérée.

Je reculai d'un pas pour ré-obtenir la sécurité que j'avais perdu lors de l'échange. Elle avait les cartes en main et je n'avais plus d'autres optiques que d'en subir les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 12 Juin - 12:15

« Je ne peux t’en empêcher qu’en t’emmenant voir la chef de ma guilde ; la Noble Alliance, dit-elle. Je sais que combattre sans challenge ne t’intéresse pas. Alors laisse moi récupérer ma dague avant tout. »

Elle se baladait désarmée et venait accoster un vampire ? Soit cela était de la témérité, de l'inconscience ou un manque de chance incroyable...

La faire voyager de force jusqu'à Aeoris, vers le QG de la Noble Alliance dans le seul but de la livrer à des autorités qui finiraient sans doute en tranches de viande gelés s'ils s'approchaient trop d'elle ? Magnifique espoir. Irréalisable... Et utopique.

A la base, tout ce qui l'intéressait était son contrat, mais l'audace de la jeune elfe la titillait bien plus. Elle jouait à un jeu dangereux. Amusant. Comme une flamme que l'on regarde danser avec fascination avant de s'y brûler...

D'un hochement de tête léger, elle acquiesça pour qu'Obligiante aille chercher son arme, un large sourire aux lèvres, croisant les bras devant son poitrail. Avec un air que toute son arrogance pouvait toiser.

-Va la chercher dans ce cas, mais ne tarde pas.

Malgré tout, l'elfe semblait hésitante, perturbée, prise au piège. Le meilleur moment à savourer pour la vampire. Pour l'instant, combattre non pas avec des lames et de la glace, mais avec toute l'acidité que les mots pouvaient contenir.

« Ainsi s'il y allait avoir un combat, autant le faire à la loyale... Sinon, il n'aurait aucun intérêt.»

Nindaeï suivait Obligiante des yeux. Ce serait pour elle, l'occasion idéale de fuir et de donner l'alarme. Et se frotter à tous les gardes de Cantabria n'allait pas être une mince affaire... De ce fait, la vampire fit quelques pas, suivant de loin l'elfe pour éviter cette tentative. Tandis qu'elle décroisa ses bras, sa main droite glissa sur le manche de sa faux. Trop tôt pour la dégainer, juste par précaution. Néanmoins, elle ressentait une présence non loin de ce muret. Une présence humaine ou un simple animal ? Dur à déterminer. Tant qu'il n'y avait pas d'entourloupes...

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Ven 13 Sep - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 12 Juin - 23:51

Le temps que la vampire finisse par hocher la tête pour répondre positivement à ma demande me paru durer une éternité.

-Va la chercher dans ce cas, mais ne tarde pas.

Elle avait prononcé ça d’une voix tranchante et je me devais de rester avisée. D’une part je ne risquerais pas de perdre ma vie désarmée mais chacun peut changer d’avis et j’ai appris cela bien à mon insu de nombreuse fois. Cependant j’avais compris que c’était une joueuse qui aimait relever les défis et cela me laissais une maigre assurance.


Je voulais me mesurer à elle, même si elle m’effrayais ; j’étais convaincue qu’elle pouvait m’apprendre énormément, au péril de ma vie. C’était pour ça que je la provoquerais en duel après avoir récupéré ma dague.

Je confirmai d'un signe de tête avant de commencer à courir vers le muret et prendre l’élan pour le franchir. A l’aide de mon pouvoir, j’inspirai à sauter plus haut et posant une main sur la brique, je m’aidai à passer par-dessus. L’action ne dura qu’une poignet de seconde.

Une fois de l’autre côté, je senti mon visage se figer, peut être même se décomposer. J’inspirai de grandes bouffés d’oxygène mais mon cœur battait la chamade.


Cela ne se pouvait pas…

J’attrapai la tunique, au niveau de mon cœur pour essayer de le calmer tant bien que mal. La pluie descendait sur moi, froide et légère mais ne réussissait pas à me calmer. L’espace de la ruelle me comprimait un peu plus dans un nouvel accablement.


Ma dague n’était pas là. Et pis encore, sous l’affolement, mon pouvoir jaillissais de moi. Mes mains avaient une aura bleutée, presque turquoise alors que mes veines elles-mêmes se coloraient d’un vert olive. L’eau crépitait autour de moi sans m’atteindre à présent. La force du gardien me créait un faible bouclier qui ne pouvait être transpercé facilement.


«  Eh bien ! Ne serais-tu pas une Parangon sans son arme ? »

La voix venait d’au dessus de moi. Je leva donc la tête mais je n’aperçus personne. C’était une voix masculine, mais assez aiguë. Je me doutai de ce fait que ce n’étais qu’un adolescent. Je me mise sur mes gardes, prête à me battre.


Évidemment que j’étais idiote de me présenter sans arme et bien sûr que cela ne m’étais jamais arrivé. Je me mordis l’intérieur des joues en regagnant mon sérieux. J’avais toujours quelques épées et poisons glissé dans mes sacoches mais là, seule ma dague m’avait suffis.


Mais me blâmer n’avait que des effets négatifs que je ne pouvais me permettre.

« Peut être que sans mon camouflage, tu me verrais mieux… » Lâcha-t-il, presque avec déception.


Un flash perça l’horizon au dessus de moi et me donna raison. Un jeune adolescent, roux me regardait, accroupis sur la terrasse d’un des immeubles de la rue. Il se tenait à plus de vingt mètres et pourtant j’entendais sa voix comme ci il était proche. Sa tenue noir et même sans son invisibilité, il était difficile à discerner.


Il agita ma dague comme on remue un pendule au dessus d’une carte. Il me sourit avant de se redresser.


« Si tu la veux, il va falloir m’attraper ! M’ordonna-t-il, presque en pouffant.

- Attends, je suis déjà dans une situation fâcheuse, je ne peux pas me permettre de te poursuivre où bon te semble ! Répliquais-je.

- Oui, je sais que tu as fais la connaissance de Nindaeï. »

Pour ponctuer sa phrase il fit un signe à la vampire qui m’attendait de l’autre côté du muret. De là ou il était, cela était impossible pour la vampire de ne pas le voir. Je ne comprenait pas comment ce personnage la connaissais, ni même si il avait une idée de mon identité mais es-ce que cela faisais de lui mon ami ou mon ennemi ?


Il sourit, implosa ses yeux d’un bleu digne d’un Gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Ven 14 Juin - 17:30

Tapant du pied, même si elle n'attendait pas depuis longtemps, l'impatience commençait à fuiter hors de ses neurones. Et tandis que l'elfe sauta par-dessus le muret, Nindaeï entraperçut un adolescent s'enfuir très discrètement vers la terrasse. Invisible, mais son odeur ne trompait pas. Et elle ne lui était pas totalement inconnue... Celui-ci lui fit un signe. Enfin, une présence « bénéfique » dans cette ville ! La vampire avait totalement oublié qu'elle avait contacté le jeune voleur pour avoir quelques infos sur le contrat et ne pensait surtout pas que celui-ci allait la repérer avant elle. Un bon contact, toujours assez impétueux et facétieux. Son intervention n'était pas prévue de si tôt. Un petit coup de chance sans doute...

D'une voix un peu plus forte, elle entama, faisant fi des nuisances nocturnes que cela pouvait engendrer pour les voisins :

-Tyrean... Si tu veux jouer avec elle, ne t'avise pas d'aller trop loin. Et ne l'abîme pas !

Un petit sourire s'immisça sur ses lèvres. Voir l'elfe encore plus paniquée la ravissait. Néanmoins... Hors de question qu'il fasse le boulot à sa place. Dès qu'elle sentit que le voleur s'éclipsa, réapparut dans la ruelle et partit en courant, la dague à la main, elle ne put s'empêcher de réprimer un petit rire. Tyrean avait beau être un enfant des rues, il demeurait un excellent espion si son salaire grimpait à la hauteur de ses espérances. Vu que Nindaeï avait eu recours à ses services à plusieurs reprises, elle savait que celui-ci n'était pas du genre à se faire attraper aussi facilement. Surtout que sa capacité de camouflage allait de paire avec ses talents de pickpocket. Seulement, il n'était le plus loyal qu'à la bourse la plus pleine. Seul l'argent l'intéressait. Seul l'argent lui permettait de survivre. Peu importe de qui il venait.

« Espérons qu'il ne décide pas de faire des caprices... »

La vampire soupira un coup, puis se mit en tailleur sur le sol humide. La froideur de la pluie ne la faisait même plus réagir. De là où elle était, la faucheuse pouvait encore entrapercevoir les deux compères, qui se livrait à un jeu du chat et de la souris verbal.

« Ce n'était pas prévu, mais tant que ça met un peu de piment... »

Soudain, la vampire se releva brusquement, les sens en éveil, se plaquant dos au mur. Le bruit de la pluie frappant sur le métal atteignit ses oreilles. Des gardes en armure ! Tout ce boucan devait les avoir alarmés... ou alors il ne faisait que leur ronde de routine. S'ils venaient à apercevoir les protagonistes de cette petite scène, il n'y aurait aucun doute sur ceux qu'ils arrêteraient. Entre un voleur en fuite, une elfe de la Noble Alliance ou une vampire cheffe de guilde... Le choix apparaîtrait rapidement comme une évidence à leurs yeux.

Tant qu'ils ne les verraient pas...

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Ven 13 Sep - 11:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Jeu 20 Juin - 13:45

- Tyrean… Si tu veux jouer avec elle, ne t’avise pas d’aller trop loin. Et ne l’abîme pas !

Aux paroles de la vampire, je fis une moue désapprobatrice. Elle le connaissait et de plus, je n’étais qu’un objet d’amusement.

« Etais-je vraiment le genre de personne insignifiante dont il était si facile d’en rire ? » Songeais-je.

Le voleur roux réapparut de l’autre côté de la ruelle, sautillant comme un enfant, ma dague à la main. Les pierres étincelaient malgré le peu de lumière qui transperçait les nuages.  La rage me gagnait dangereusement en voyant ces personnes se jouer de moi. Pourtant, je ne pouvais pas laisser la rage m’atteindre ni guider mes actes.

De nouveau grâce à l’aide de mes pouvoirs, je me hissai sur le muret et regardai le gardien gesticuler, un sourire fixé sur son visage. Je joignis mes mains avant d’entamer un dialogue.

«  Je pense qu’il serait temps de me redonner cette dague.


- Oh, bah voyons, et v’là qu’elle se met à me dicter des ordres maintenant. Il fit un clin d’œil à la vampire. Audacieux et méprisant.

- Ce n’est pas un ordre mais une recommandation. Rectifiais-je à voix basse. »

Son sourire s’effaça pour laisser place à un rictus ignoble qui laissait montrer toute l’arrogance d’un enfant qui dédaigne les adultes.

Uich gwennen na 'wanath ah na dhín. Commençais-je à chanter.

A défaut d’avoir ma dague pour canaliser mes pouvoirs, mon chant elfique pouvait me rassurer et accentuer mes pouvoir de Parangon. Mes mains qui étaient jointes en forme de prière dont une aura bleue les enlacèrent. Chaque parole dessinait une chimère éphémère qui se dissipait instantanément entre mes doigts. Je redoublai d’efforts.

An uich gwennen na ringyrn ambar hen.
 
Une fumée épaisse avait fini par apparaitre entre mes doigts qui étaient dissimulés par celle-ci. La dague réagissait comme je le souhaitait et le jeune roux lâcha à la voler ma dague qui tomba au sol, arrachant un bruit de métal qui résonna dans la rue.

« Putain mais c’est n’importe quoi ! » Lâcha le garnement en me fusillant du regard.

Je ne savais l’expliquer, mais en réchauffant mes mains, ma dague en prenaient aussitôt la chaleur et personne ne pouvait plus la toucher, sauf un adepte des hautes températures. Je me doutais que si ce jeune homme avait un pouvoir de camouflage, il aurait était vraiment dangereux qui contrôle aussi un élément tel que le feu. J’avais appris ce petit tour de passe-passe étant petite et jamais je n’aurais pensé m’en resservir.

M’appuyant contre le muret pour descendre, une aura blanchâtre s’évapora au contact brulant de mes doigts contre l’humidité de la pierre.

J’absorbai la chaleur petit à petit que j’avais créée en me dirigeant vers ma dague. Le gamin ne l’entendait pas de cette façon mais des cliquetis d’armure arrivèrent dans notre direction.

Effectivement, le voisinage avait du prévenir de l’important raffuts que l’on avait pu faire durant notre rencontre. L’enfant prit un air inquiet avant d’enfiler sa cape d’invisibilité et de partir sans un mot.
J’attrapai ma dague qui se teinta d’un léger bleu. Je souris en regardant mes mains, complètement avalées par un noir charbon. C’était un des désavantage de la technique que j’avais employé. Il serait peut être temps de la perfectionner si elle devait me servir à nouveau.

J’accrochai la dague à ma hanche avant de voir apparaitre quatre soldats en face de moi. Je ne savais pas où Nindaei était parti. Je les saluai d’une révérence elfique. Un des soldat me questionna. Il devait être le plus gradé, car sa coiffe arborait des fils d’or tombant sur son casque et des ailes dorée étaient cousues sur son blason.

«  On m’a signalé du bruit ici. Déjà que la fête de la nuit pourpre perturbe les habitants dans cette partie de la ville, il est inadmissible qu’il y ai d’autres gênes. Il parlait d'une voix forte et autoritaire, liée aux durs enseignements des soldats de Cantabria.

- Je comprend tout à fait Capitaine… Je le regarda, attendant sagement qu’il se présente.

- Je suis le capitaine d’escouade Mickä Soust. Mais je vous demanderais de me suivre jusqu’à la garde pour comprendre un peu mieux la situation.

- Hélas mon Capitaine, j’ai une longue route à faire et je… »

Il me coupa d’un geste vif face de lui. Il n’était pas question de marchander et je devait coopérer. Il avait la carrure d'un ancien, les muscles saillants se voyaient facilement malgré la lourde armure en plaque qui le protégeait. Le casque laissaient entrevoir une partie de son visage dont les joues avaient été mangé avec une lenteur sans fin par l'acné juvénile. Mais il représentait la loi et je serais sûrement plus en sécurité avec eux qu’accompagnée d’une vampire sanguinaire de plusieurs siècles d’existence.

J’avais un goût amère dans la bouche, comme-ci notre rencontre ne pouvait se terminer comme telle. J’avais l’impression qu’elle avait des choses à m’apprendre bien que son rang soit à l’opposé du mien.  Je me retourna pour la voir, dissimulée derrière un mur.

Allait-elle me suivre ?  Mais j’espérais surtout qu’aucune autre mort sera engendrée.

Les gardes sortirent leur arme de leur fourreau. Ils regardèrent, terrorisés, le corps de l’ivrogne, complètement désarticulé et sans vie que la vampire avait tué un peu plus tôt lors de notre rencontre. Il est vrai que je ne me souvenait plus réellement de ce drame avec la perte de ma dague. Un haut le cœur se prit de moi alors que je me penchai en avant pour reprendre mon souffle. La pluie avait ramener le sang de l’humain jusqu’à mes pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Sam 22 Juin - 15:44

Dos au mur, ses dents crissèrent. Ils emportaient son jouet du moment. Et Tyrean qui avait disparu subitement. Aucunement, elle ne pourrait laisser passer pareil affront. Maintenant qu'il avait découvert le corps, ils allaient forcément renforcer la sécurité. A découvert et suspectée. Le contrat tombera définitivement à l'eau.

Peut-être tuer les gardes?... Les laisser paniquer encore un moment. Laisser la peur s'immiscer sous leur peau. Ils n'avaient pas vu autant de sang dans leur vie que la vampire. Après cela, ils seraient déboussolés et plus vulnérables. Des cibles faciles...

Il faisait nuit et elle se trouvait dans son élément. Sans torches, ils ne verraient rien. Vu que la faucheuse ne se trouvait pas loin des gardes, il suffira juste de les plonger dans l'obscurité. Gardant la même position, elle ferma les yeux, collant sa main gelée à la pierre humide du mur. De la glace se mit à apparaître serpentant le sol et les murs environnants, alors qu'un fin frimas éteignit les flammes des torches. Le sang gelé stoppa sa course près des pieds de l'elfe.

« Quatre... S'ils ne donnent pas l'alarme, ça peut être plus que faisable. »

Aveugles, ils ne virent pas que Nindaeï était sortie de sa cachette. D'un pas lent, elle s'approcha du groupe de gardes désorientés.

-Capitaine ! Capitaine ! Il se passe quoi ??

-Je n'en sais rien, soldat Laryste. Nous subissons une attaque !

Les lèvres fines de la vampire vinrent quasiment susurrer à l'oreille des deux gardes :

-Pas une attaque. Un massacre serait plus juste.

Le capitaine se retourna brusquement et tailla un coup d'épée dans l'air. Loupé. Lorsque les Ténèbres envahissaient un endroit, les êtres de la nuit semblaient se trouver partout et nulle part à la fois. Insaisissables et furtifs. Elle allait leur donner du fil à retordre. Tant mieux.

La sorcière de glace dégaina un couteau de sa botte et le planta dans la gorge d'un des soldats, sa main plaquée sur sa bouche pour éviter qu'il ne crie un dernier râle d'agonie. Hors de question qu'il sonne l'alerte et surtout pas maintenant. Traînant le corps un peu à l'écart du groupe, seul le bruit des bottes du macchabée froissait le sol en un petit bruit lancinant.

Il suffisait juste de faire une victime pour les mettre en position d'infériorité. Ainsi, ils auraient peur et n'oseraient pas agir délibérément. Se penchant en avant, elle récupéra la torche du garde mort et l'alluma avec une allumette. Les yeux des gardes survivants fusèrent dans sa direction, tels des papillons attirés par la lumière. L'ultimatum était lancé. Un léger sourire envahissait encore son visage de craie.

-Gardes de Cantabria. Dans ma grande clémence, je suis d'accord de vous épargner. Si vous me livrez l'elfe et que vous n'allez pas chercher des renforts dans les prochaines heures. Sinon, vous connaîtrez le même sort que votre compagnon en armure...


Les pupilles du capitaine s'écarquillèrent. Surprise ou rage ? Nindaeï n'illuminait pas les arcanes de la compréhension des sentiments humains.


-Vous êtes seule, nous sommes trois ! Les monstres comme vous sont voués à disparaître. Le credo de la Noble Alliance ne sera pas si facilement bafoué.

-Un credo ? Seulement les élucubrations d'une reine sans couronne ayant sombré dans la folie !

-Comment osez-vous... ?

Sa voix transpirait le défi. Il n'allait pas se résoudre de sitôt à balayer ses convictions d'un revers de main. Quelle galère! Un obstacle de plus se dressait sur son chemin. Elle ne voulait pas que cela finisse un bain de sang pour une fois. Bon d'accord, tuer un de leurs camarades n'était pas l'idée la plus judicieuse qu'elle ait pu avoir... Un simple moyen de pression devenu un motif de combat...

D'un geste sec, elle encastra la torche dans une faille du mur à sa droite, puis tourna ses pupilles écarlates en direction d'Obligiante.

« Non, tu ne m'échapperas pas de sitôt... »

La faucheuse la gardait dans sa ligne de mire plus par jeu que par couverture. Elle l'amusait bien plus qu'elle ne pouvait l'imaginer. Suffisamment pour que la vampire ne la laisse pas filer...

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Lun 24 Juin - 22:49

Je regardais le jeune homme dont la vampire venait de trancher aisément le cou. Un haut-le-cœur s’éprit de moi. Pouvait-on tuer si facilement ?
 
Je contemplais le soldat à l’agonie. Ses yeux étaient à eux seul la preuve de l’étrange effroi qu’on endurait aux portes de la mort. J’étais pleine d’admiration car moi-même je ne me sentais pas capable de traverser la vallée de l’ombre et rendre mon âme à ma créatrice. Mais ses pupilles, d’un brun intense, s’éteignirent avant même que je ne fasse un pas pour lui porter le peu d’aide… et de magie défensive que je connaissais.
 
-Gardes de Cantabria. Dans ma grande clémence, je suis d'accord de vous épargner. Si vous me livrez l'elfe et que vous n'allez pas chercher des renforts dans les prochaines heures. Sinon, vous connaîtrez le même sort que votre compagnon en armure...
 
Il s’en suit un dialogue, dont je n’étais que l’objet. J’examinais encore le militaire, aux pieds de Nindaeï. Elle ressemblait étrangement à l’oiseau de la mort de la prophétie d’Osha avec sa longue cape noir et la faux dans son dos. Je soupirais, le ventre noué. Ce guerrier devait avoir une femme… Peut être même des enfants. Les larmes dardèrent mes yeux mais je les chassai rapidement. Il n’était pas question de montrer une quelconque sensibilité ou fragilité.
 
-Comment osez-vous... ? Avait fini pas crier le capitaine de la garde.
 
Le regard de Nindaeï me pétrifiai et me fit comprendre bien rapidement que ce n’était à présent que nos chemins se sépareraient.
 
Je me devais d’intervenir, calmer le jeu. Déjà deux morts liées à notre rencontre et je n’avais rien fait pour en sauver. Quelle bien piètre Parangon je faisais là.
 
J’approchai doucement du capitaine et posant une main sur son épaule, j’attirai son attention et surtout ses yeux. Je le captivai en quelques secondes. Un regard malicieux. Un penchent de tête. Mon cou qui se dévoile. Si je n’arrivais pas pleinement à contrôler et à développer mes pouvoirs, j’arrivais à me servir de mon métier et des compétences qu’il me fournissait. Effectivement, j’avais été à bonnes écoles pour comprendre qu’un tel métier pouvait m’apporter de grandes qualités et énormément de pouvoir.Un métier de Courtisane, méprisé par certaines, adoré par d'autres. Mon avis n'était fait que par l'envie d'une certaine manipulation sur les hommes.
 
«  Je pense que mener une attaque contre elle ne servirait à rien. D’un battement de cils, je pris une voix un peu plus langoureuse. Ecoutez mon Capitaine, cette histoire a déjà fais un mort et cela amène à aller voir une veuve avec sûrement des enfants... »
 
Le capitaine me quitta des yeux pour regarder tristement son soldat. Il se mordit les lèvres et les ridules de son visage affichèrent une sincère tristesse. J’attirai son menton pour qu’il recouvrer son attirance.
 
« Si vous souhaitez réellement me questionner, laissez moi finir ce que j’ai à faire. Je suis Obligiante Sasoë, de la famille des Lanistrins. Je vais intégrer la guilde de la Noble Alliance. Je penchai la tête sur le côté en humectant sensuellement mes lèvres. Avec toutes ses informations, vous n’aurez aucun mal à me retrouver. Mais je vous prie de partir à présent. »
 
Mickä Soust avait l’air perdu, voir perplexe mais il soupira, résigné. Mon petit manège avait fonctionné.
 
- Je vous fait confiance, gente dame, mais je n’aime pas être déçu. De plus, avec la perte de mon homme, je suis certain d’être rétrogradé et donc d’avoir tout mon temps pour vous rechercher si vous disparaissez.
 
Je souris tristement alors que je desserrais mon emprise sur le jeune capitaine. Il grattait nerveusement ces joues abimé par l’acné avant d’adresser un signe à ses hommes pour récupérer le cadavre aux pieds de la vampire.  Avait-il compris mon charme ou était-il simplement docile ? Mes ses hommes avaient l’air autant rassurer de ne pas affronter la vampire que terroriser de l’approcher pour récupérer le corps de leur frère.
 
« Allons s’installer dans l’auberge, m’adressais-je à Nindaeï avec un regain de confiance en moi. . Je ne pense pas être en position de négocier mais je sais qu’on sera mieux et cela évitera d’autres massacres. »
 
Je capitulais à ma fuite mais aussi à mon désir d’arriver à la cité avant l’aube pour rencontrer la Reine de la Noble Alliance.
Je réalisai brusquement : D’ailleurs, la vampire à l’air de la mépriser, plus que nécessaire à l’idée qu’elle soit simplement son ennemie… Peut être peut-elle m'en apprendre d’avantage.
 
La pluie avait cessé depuis quelques minutes à présent. Mes habits avaient pris l’humidité et je détestais ça. J’espérais à présent trouver un coin, près d’une cheminé dans l’auberge. Réchauffer mon âme et taire ces sombres massacres de mon esprit. Le silence morbide peignait étrangement la situation avec le corps sans vie aux pieds de Nindaeï et le cadavre de l’ivrogne un peu plus éloigné de nous.


Dernière édition par Obligiante Sasoë le Mar 25 Juin - 10:59, édité 1 fois (Raison : Tite correction ! =))
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Lun 1 Juil - 23:55

Alors que l'elfe faisait du charme au capitaine pour que celui-ci lâche prise, Nindaeï les fixait tour à tour. Victime de l'envoûtement et envoûteuse jouaient à un jeu qui semblait l'amuser beaucoup. Ainsi donc Obligiante ne devait pas être aussi vertueuse que ses paroles et actes le dictaient. La vampire écoutait leur conversation, tandis que les soldats tentaient de s'avancer nerveusement près de ses pieds pour débarrasser le cadavre avant de se raviser, dès que le pied de la vampire se posa sur la dépouille et qu'elle les foudroya du regard. Ils ôteraient ce « trophée » que lorsqu'elle serait partie.

« Allons s’installer dans l’auberge, adressa le Parangon à Nindaeï. Je ne pense pas être en position de négocier mais je sais qu’on sera mieux et cela évitera d’autres massacres. » 
 
Elle fit la moue à cette proposition. L'hydromancienne détestait les lieux fréquentés... Mais, parmi ce genre d'endroits, elles seraient tranquilles pour discuter. Vu que l'elfe disait vouloir rentrer dans la Noble Alliance, cela pouvait fournir quelques informations non négligeables à sa faction. Une chance peut-être ?... De toute façon, sa couverture était noyée depuis un moment.

-D'accord. Il n'y aura pas de gardes là-bas.

Ces paroles récitées avec froideur semblaient désintéressées et lointaines et pourtant décrivaient davantage la curiosité qui émanaient de sa réponse qu'un quelconque désintérêt.

Les auberges de Cantabria ne manquaient pas. Néanmoins, Nindaeï repensa à l'auberge fastueuse dans laquelle elle avait débarqué en premier, lors de son arrivée en ville. Tant pis pour la discrétion. D'une main ferme, elle tira davantage sa capuche sur son visage. Tournant le dos et commençant à marcher dans la direction opposée aux protagonistes, elle invita d'un bref coup de menton Obligiante à la suivre. Nulle parole. Juste un mouvement suffisamment éloquent.

Ruelles sombres, quais boisés, bâtiments de pierres blanches et ivrognes jonchaient la route menant à l'auberge. Cette même auberge devant laquelle se dressait une pancarte, indiquant la nature du lieu.

Main posée sur la porte, Nindaeï entrouvrit lentement la porte de l'auberge avant de se glisser à l'intérieur, accompagnée de l'elfe. Derrière le meuble de la réception, une jeune humaine d'une trentaine d'années lissait ses cheveux, glissant sur son épaule avec ses doigts. La vampire, toujours encapuchonnée, posa d'un geste sec, son poing sur le comptoir. Imposant sa présence, ses iris rougeoyants fixaient la réceptionniste interpellée.

-Une chambre pour cette nuit. Tout de suite.

-O-Oui, répliqua-t-elle en récupérant une clé sur le panel hâtivement. La chambre 27 est libre. Premier étage, deuxième porte à votre droite.

Nul remerciement. Juste un hochement de tête approbateur. Son poing s'ouvrit, laissant s'échapper quelques pièces d'or, et récupéra la clé. Puis, elle partit vers la droite, montant les escaliers en teck en direction du premier étage. Silencieuse, aucun mot ne sortit de sa bouche avant de pousser la porte de la chambre en question et de s'être assise sur le lit.

-Vous auriez très bien pu vous enfuir plutôt que de vous "livrer" ainsi à moi... Pourquoi avoir fait preuve de dévotion envers ces étrangers?


« Et que vas-tu donc répondre à cela ? Tu m'intrigues... »

Lentement, elle ôta sa capuche, balaya ses longs cheveux en arrière et regarda Obligiante d'un regard moins dur qu'auparavant. Le bruit de la porte se fermant grinçait et résonnait dans la pièce.

Une ambiance un peu tendue tout de même.

Trempée, ses habits laissaient un halo humide sur la couverture ornant le lit. Tant pis. Un léger sourire ornait les lèvres de la sorcière de glace. L'elfe aurait pu partir, tenter de fuir, lui prendre tête et pourtant, elle avait choisi de s'entretenir avec elle, sachant désormais que son interlocutrice ne faisait pas partie de la catégorie « enfants de chœur ». Continuer de discuter lui faisait oublier que les erreurs commises ce soir : les meurtres qu'elle n'était pas obligée de commettre, la rencontre avec les gardes etc...

Bien qu'elle avait posé la question, la Spectre se doutait déjà de la réponse qu'allait lui fournir la manieuse de dague. Une de ces déclarations du genre « C'est mon devoir en tant que Parangon de la Noble Alliance ! ». Aussitôt, elle rirait à cette réponse tout en pensant aux atrocités que cette faction commettait au sein même d'Aeoris, sans prendre en compte celles de sa faction. Ils n'avaient pas l'arrogance de se dire vertueux, protecteurs et justes au moins. Les Marcheurs vivaient et agissaient pour des raisons bien différentes de celles de la Noble Alliance. Ironiquement, ils demeuraient plus fidèles à leurs convictions et à leurs valeurs, aussi peu nombreuses soient-elles.

-Et surtout... Pourquoi vouloir vous entretenir avec moi ? Vous auriez sans doute remarqué que je ne suis pas socialement fréquentable...

Curiosité ? Inconscience ? Volonté propre ? Une décision bien prompte néanmoins. Amusante aussi... La vampire pourra encore jouer un peu.


__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Ven 5 Juil - 0:16, édité 3 fois (Raison : petit ajout de quelques phrases ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Jeu 4 Juil - 17:26

Après un hochement de tête, la vampire approuvait ma décision de s’installer tranquillement au sein d’une auberge. Elle ouvrit la marche et je l’accompagnai avec une certaine quiétude. Pourtant, tous nous opposait. Notre alignement, notre passé, notre futur… Et pourtant ; si simplement que de gommer un trait mal dessiné, les gardes nous avaient retiré deux cadavres, remettant une nouvelle page à réécrire entre nous deux. L'écœurement s’estompait à l’idée que les cadavres s’éloignait de moi. Était-il si simple d’être cruel ?  

Nos pas claquaient dans la ruelle me rappelant que j’aurais dû partir avant l’aube pour rencontrer la Reine de ma future guilde. A l’évocation de l’ordre de la Noble Alliance par Nindaeï, je me doutais de son savoir. Ma curiosité me poussait à la suivre. Même si je me doutais que son avis ne serait en aucun cas positif.

On cheminait au milieu de la route en pavés humides qui reflétaient malhabilement les éclats de la lune. Bien que le quartier n’était pas le plus fréquenté par les richissimes de la ville de Cantabria, aucune dégradation n’était faite sur les habitations. Seuls les toits en cuivres verts passés souffraient tristement de leur longue vie sans une quelconque rénovation.

Pour l’heure matinale qu’il était, tous les volets en boit laqué étaient clos et malgré la journée de repos que je m’étais octroyée, je ressenti l’emprise du sommeil s’immiscer en moi.

Je passai une main dans mes cheveux pour resserrer leur attache. Arrivant devant une auberge, la vampire me céda le passage pour y rentrer. Mon souhait un peu plus tôt fut accordé lorsque je regardai l’ambiance agréable et la cheminé au bout de la salle qui ressemblait à une salle à mangé. Effectivement, les planches de chênes usées qui servaient de tables laissaient apparaitre des trous voir de la moisissure qui mangeaient lentement le bois. Pourtant une odeur agréable de fleur que je ne reconnu pas emplissait l’habitacle.

D’un poing violant Nindaeï attira autant mon attention que celle de la petite serveuse. Elle avait l’air frêle malgré ses trentaines d’années. Mes yeux glissèrent cependant dans la direction du regard de la serveuse pour voir que, derrière son miroir, elle regardait un jeune ménestrel, d’au moins dix ans son ainé. Son fils peut-être ?

Après avoir donné les clefs d’une chambre, je glissai doucement quelques mots à la serveuse, lui réclamant des vêtements chauds et de la nourriture.

Arrivées dans la chambre, j’inspectais brièvement la pièce alors que, sans inquiétude, la vampire se mis à l’aise. Le lit grinça avec violence sous le poids pourtant léger de ma ‘jeune’ camarade.

Quelle endroit piteux. Songais-je.

Il était vrai que l’apparence de la vampire, bien au-delà de ses yeux vermillions, elle possédait les traits d’une poupée en porcelaine et surtout une jeunesse qui ne fanerait jamais.

-Vous auriez très bien pu vous enfuir plutôt que de vous "livrer" ainsi à moi... Pourquoi avoir fait preuve de dévotion envers ces étrangers?

Elle reprenait le vouvoiement avec moi. Je haussai les sourcils, par étonnement puis je détendre mon visage rapidement, n’affichant plus qu’un léger sourire. Après ça forte démonstration liée à ses pouvoirs, je ne souhaitais pas être de ses ennemis. De plus, je sentais qu’elle pouvait m’en apprendre autant sur moi et peut être même m’enseigner des choses autant qu’elle dénigrais avec plaisir ma future guilde.  Quitte à me renseigner sur l’ordre de la Noble Alliance, autant le faire avec la sincérité crue d’un ennemi.

-Et surtout... Pourquoi vouloir vous entretenir avec moi ? Vous auriez sans doute remarqué que je ne suis pas socialement fréquentable...

Haussant finalement les épaules, je me postai devant la fenêtre. D’ici, on voyait facilement la distinction entre les deux quartiers de la ville.

«  Je pense que si il nous a été donné de nous rencontrer, c’est pour une raison et j’aimerais juste la découvrir. J’humectai mes lèvres, réfléchissant rapidement à la possibilité de lui dévoiler la vérité. Et je pense que vous pouvez m’apprendre plus de chose que si je vous tournais le dos pour m’enfuir. »

Je repensais à nos différence en appuyant mon dos sur la vitre. J’étais jeune pour une Haute Elfe, et surtout influençable. Je jouais avec le feu et pourtant je ne voulais pas m’en détourner.

« Pourquoi ne pas m’avoir tuer aussi facilement que le garde tout à l’heure ? » Lui demandais-je, évitant d’incorporer un pronom personnel ne sachant plus si le vouvoiement était de rigueur. Le ton de ma voix n'avait aucune défiance, mais une pointe de curiosité s'entendait néanmoins.

On frappa à la porte accompagné d’une phrase à peine inaudible.

« Je vous ai apporté de la nourriture et des vêtements, comme demandez »

Elle coupait court aux début de confidences et je pris les devants pour lui ouvrir la lourde porte en bois. Sous trois plats et une pille de vêtements, il était difficile de la voir. J’en souris avant de l’aider en prenant deux plats, tout en la laissant entrer pour installer sur le deuxième lit la nourriture et les vêtements. Dépourvu de table dans la chambre, on allait devoir manger à même les lits. Soudain, une idée stupide que je ne pus retenir me traversa l’esprit.

« Mais… Es-ce que tu manges de la nourriture comme moi ? » Questionnais-je Nindaeï.

Un petit hoquet de surprise s’échappa de la gorge de la serveuse qui se mit alors à avoir les mains tremblantes. Je me rendu compte de ma bêtise en même temps que la drôle d'odeur de fleur que j'avais senti en retrant dans l'auberge...

Du lila ? Non, l'arôme était plus subtile et pourtant tout aussi épicé... J'humectai un peu plus. C'était du Lys !

M'en rendant compte, je me tournai vers la serveuse qui ne regardait que Nindaeï, complètement terrorisée alors qu'une superbe aura verte courait dans ses veines, teignant progressivement ses cheveux blond dans une touche de vert des bois.

Un rire venu de derrière moi, masculin et arrogant. Je pivotai rapidement pour admirer mon ancien voleur : Tyrean. Il se tenait en équilibre sur la fenêtre et par je ne sais quel moyen de briguant, il était parvenu à l'ouvrir.

"Eh bah ! Comme on se retrouve ! Qu'le monde est p'tit !"
Souriait-il de toutes ses dents, une main accroché à la gouttière de la fenêtre laissant montrer une biceps bien plus puissant que les jeunes de son âge. Avec la lune derrière lui, ses cheveux roux luisaient d'une drôle d'aura, tirant franchement vers un rouge sang.


Dernière édition par Obligiante Sasoë le Jeu 4 Juil - 17:32, édité 2 fois (Raison : J'avais oublié de faire intervenir le p'tit Tyrean.)
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Dim 7 Juil - 20:08

C'était étrange... La manière dont Obligiante parlait du destin. Comme si des êtres étaient voués à se rencontrer, à échanger et à créer des liens. Nindaeï pouvait sans doute partager son savoir avec elle. Et même si le seul prix qu'elle avait déjà payé demeurait simplement l'once de compassion et de curiosité qu'elle éprouvait à l'égard de la vampire.

« Pourquoi ne pas m’avoir tuer aussi facilement que le garde tout à l’heure ? »

Si simple de tuer. Divertissant parfois, mais pas toujours. Certaines personnes valaient plus vivantes qu'à l'état de viande froide. Pouvant partager, apprendre et comprendre.

Alors que la Spectre voulut lui répondre, entrouvrant la bouche, une membre du personnel de chambre fit irruption dans la pièce pour apporter quelques vivres et vêtements secs. Elle jeta un bref regard aux habits et soupira. Hors de question de mettre ces guenilles tant qu'elle vivra !

« Mais… Est-ce que tu manges de la nourriture comme moi ? »

Sans vraiment s'en rendre compte, plus par politesse qu'autre chose, la vampire avait usé du vouvoiement. Sans doute emportée par le pacifisme de leur entretien et moins de l'air vicié de sang de tout à l'heure. Bien évidemment qu'elle mangeait de la nourriture normale... Pour varier les goûts, mais chaque aliment semblait traverser son estomac ne faisant pas diminuer sa soif, car la faim ne se ressentait plus. Le goût palpait chaque aliment ingéré. Un goût qui ne valait en rien l'hydromel sanguinolent qui se déversait dans les artères et veines de chaque être vivant.

Suivi du goût, son instinct fut titillé rapidement. Une présence sur la fenêtre apparue de nulle part. Tyrean les avait retrouvées.

"Eh bah ! Comme on se retrouve ! Qu'le monde est p'tit !" 

Ce garçon des rues voulait décidément s'incruster. Voulait-il obtenir une prime pour avoir semé la zizanie ? Ou était-il là juste par espièglerie ? Néanmoins, il faut dire qu'il soignait ses entrées.

Jetant un bref regard vers la serveuse, elle vit que celle-ci n'avait vraiment pas l'air bien. Terrorisée à tel point que ses veines devenaient vertes... Vertes??? En moins de temps qu'il n'en fallut, la main pâle de la vampire se tenait prête à empoigner son arme. Tandis qu'elle se levait lentement du lit, ne faisant aucun mouvement brusque, son regard restait fixé sur l'apparente Parangon hôtelière. D'une voix plus claire, mais semblant imprégnée de prudence, elle continua.

-Tyrean... J'espère que tu n'es pas venu ici pour obtenir une prime. Parce que je pense que cela n'est pas le meilleur moment...

Ses yeux carmins dévisagèrent la fille. Sa terreur envolée se métamorphosait en détermination et en colère. Décidément, Cantabria se décrivait davantage comme un endroit mal famé qu'une station balnéaire de nobles.

Tout à coup, elle sortit une lame et chargea Nindaeï, qui put s'élancer vers la fenêtre pour esquiver. Tyrean entra dans la chambre et se déplaça énergiquement dans la direction opposée. Le manche de la faux collée contre la lame de la Parangon, la sorcière de glace parait avec force, tandis qu'Obligiante et Tyrean regardait la scène. Puis, soudain, une sorte d'aura verte se dessina sur l'arme de la Parangon aux cheveux fraîchement teintés de vert. Subitement, une sorte d'éclair vert sortit de sa lame et surprit Nindaeï qui relâcha sa parade et recula brusquement.

-Que...

Le dos de sa main droite avait été brûlée par l'éclair. Même si la douleur en était vive, son visage ne laissait échapper aucune mimique déstabilisante. Le voleur, quant à lui, semblait amusé par la situation. Un excellent mercenaire, mais un piètre ami.

« Une Parangon... Peut-être qu'Obligiante savait qu'elle allait venir. Et que tout cela n'était qu'un piège pour que je sois en infériorité numérique. »

L'épéiste attaqua une fois de plus et un bruit de fers s'entrechoquant retentit dans la pièce une fois de plus. Malheureusement, manier une faux dans un endroit aussi étroit relevait de la gageure davantage que du défi.

-Nindaeï, attrape !

Tyrean lui lança un couteau à lancer. De manière assez critique, vu que la lame ne passa qu'à quelques centimètres de sa joue. L'attrapant d'un geste précis et rapide, relâchant la main droite de sa faux, la sorcière de glace ne réfléchit pas plus et le lança en direction de la supposée femme de chambre. La lame érafla son épaule légèrement. Raté ! Saleté de blessure sur sa main.

Au moins, le garçon avait tenté de se montrer utile. Même si après cela il garda sa pose nonchalante, s'adossa contre un mur de la chambre, un sourire aux lèvres et ne semblait pas concerné par la situation. Il ne fit que jeter quelques regards discrets à la dague de l'elfe. Voulait-il la voler derechef ? Après tout, il était comme une ombre, disparaissant, apparaissant tel un esprit-frappeur aimant taquiner les vivants. Il avait beau être jeune, voler et vivre dans la rue l'avait endurci, rendant presque son visage bien plus mature la nuit tombée.

Un nouvel assaut, une autre parade, un bras-de-fer de métal, faux contre épée. Chacun tenait sa posture et ne fléchirait pas. La Parangon avait dû booster sa force pour arriver à tenir presque tête à la vampire. Celle-ci donna une impulsion avec ses bras frêles et repoussa son assaillant contre le mur un peu plus loin. Elle se retrouva dos au mur, assise près de la plinthe en bois. La Marcheuse n'attaqua pas, se contentant de la dévisager avant de tourner ses yeux écarlates vers Obligiante.

-Une entrevue calme, n'est-ce pas ?

Ironie. Cette phrase réclamait juste une quelconque explication.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Ven 13 Sep - 12:09, édité 3 fois (Raison : Parce que ce satané système d'édition voulait pas coopérer ><)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 10 Juil - 0:56

La scène n’avait duré qu’une poignet de minutes et là encore s’imposait à moi la supériorité de ma camarade. Je ne pouvais détacher mes yeux de son agilité et de ses compétences.

Je n’osais dire un mot ni même m’interposer entre les deux individus. Et sans me rendre compte, je me mis à analyser Nindaeï non plus comme une ennemie mais plutôt comme une alliée. Quand mes yeux passèrent rapidement sur Tyrean, je le remarquais calme et serein, une certaine habitude à ce genre de spectacle. Je fronçai les sourcils quand je me surpris à l’imaginer dans quelques années, plus grand, plus fort et surtout avec un certain charme.

-Une entrevue calme, n'est-ce pas ?

Mon sang se glaça aussi rapidement que la réflexion avait tonné. Ses yeux vermillions me foudroyèrent si tenté que je dégluti péniblement. Voulant détendre l’atmosphère je lâchai un bref sourire avant de hocher les épaules.

« Ce n’est pas moi qui ai choisi cette auberge… »

La jeune Paragon, qui brillait d’un vert hors normes hoqueta de surprise en m’entend m’exprimer, complètement absorbé par le combat, elle en avait oublié le décor et par la même occasion moi-même.  Elle avait l’air plus jeune que moi et pourtant bien plus puissant. Mon ventre se contracta. Plus je côtoyait cette vampire et plus je me rendait compte de ma médiocrité. Je ne pouvais pas assurer une quelconque protection si je ne savais pas repousser mes limites ni même apprendre des techniques.

Je posai les mains sur mon hanches en me mordant l’intérieur des joues. Cette affrontement était stupide et ne mènerait à rien de bon en sois. Je devais congédier le voleur et l’aubergiste.

« Je ne sais pas ton nom Aubergiste, mais à la vu de ce début d’affrontement, il ne pourrait en découler qu’un drame. Repars, nous avons vu trop de sang couler en ce début de matinée. »

Elle avait toujours sa lame, recouverte d’un limon verdâtre translucide, guettant le moindre geste de Nindaeï. Pourtant je senti une légère détente dans son regard. Je pris une voix plus autoritaire cette fois-ci.

« Obéis ou tu n’auras pas une adversaire mais trois. »


Je devais la menacer même si cette manière de faire était de très loin la mienne. Tyrean lui-même avait l’air étonné par l’intimidation que j’avais formulé. J’essayais d’avoir un visage neutre, impassible. L’aubergiste se raidit un peu plus avant de faire quelques pas en arrière. Les veines de ses yeux ressortait atrocement, lui donnant l’air d’une morte vivante dont un sérum coulait en elle pour lui donner vie. La charmante aubergiste d’une trentaines d’années n’avait laissé place qu’à une femme irisée de veines vertes et le visage déformé par la peur mais aussi l’envie de tuer. Elle qui avait l’air d’affectionner particulièrement le ménestrel un peu plus tôt dans l’entré se retrouvait au bord d’une rupture de nerfs dans un affrontement qui n’aurait jamais dû avoir lieu.

J’attirai une nouvelle fois son attention. La provocation et la menace ne donnait pas le résultat souhaité, alors je devais employer la technique inverse. La protection et l’amour.

« Le ménestrel que tu guettais plus tôt doit encore être endormie au près du feu, rejoins le… »


Ses yeux se détournèrent enfin de Nindaeï pour me poignarder. Elle s’insinua en moi, me provoqua d’un regard pour me rappeler avec froideur que personne ne m’entourait, que rien ne me retiendrait si je sombrais dans la folie et le meurtre. Des larmes coulèrent de ses yeux, doucement, comme si nous vivions au ralentit, dans un stupide film d’émotions. Elle baissa finalement les yeux, son aura totalement rétractée, elle lâcha sa lame au sol qui claqua brutalement dans le silence.

Tyrean intervenu rapidement d’un bon pour rattraper l’aubergiste qui failli s’avachir au sol. Elle s’était complètement désemplie de son énergie, tant physique qu’émotionnel. Ses yeux s’abandonnèrent dans un flou indescriptible alors que le jeune roux la porta dans ses bras.

«  Je la dépose en bas. Il adressa une signe de tête d’abord sur Nindaeï, puis à moi. Et réglez vos comptes tranquillement, j’serais pas dans vos pattes. »

Il poussa la porte du pied pour pouvoir s’y glisser en disparaitre avec la jeune aubergiste.

Je m’installai finalement sur le lit où la vampire s’était assise un peu plus tôt. La nourriture et les vêtements n’avait plus autant d’importance à présent. Je me laissai aller et me tomba à la renverse. Je regardait le plafond d’un gris atrocement sale. Le froid de mes habits me mangeait la peau mais j’essayai de ne pas y prêter attention.

« Peut-on vraiment sombrer aussi facilement dans le mal ? Questionnais-je ma camarade. Cela peut-il vraiment me rendre plus forte et chasser nos peurs ? »

Les questions se bousculaient dans ma tête et je ne voulais plus les garder pour moi. J’avais des demandes et je comptais bien sur l’ancienne vampire de plusieurs siècles pour y répondre. Mes yeux basculèrent vers elle. Je la voyais à l’envers.

« Tu croyais vraiment que je t’avais tendu un piège ? »

Je leva les mains vers le plafond. Son regard menaçant et surtout empli de doutes en avait trop dit, ou pas assez. Je n’étais même pas fichu de contrôler mes pouvoirs, alors tuer une personne que je commençais à respecter et à admirer plutôt qu’à craindre aurait été bien au dessus de mes forces.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Dim 14 Juil - 12:17

Dès que Tyrean s'en alla, la vampire lui répondit d'un bref hochement de tête. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, Obligiante avait congédié les deux importuns. Et de manière pacifique. Nindaeï n'y serait sans doute pas arrivée... L'atmosphère semblait tout de suite bien plus calme. Plus bondée par la présence de Tyrean et de l'aubergiste croisée.

L'elfe, dès qu'elles furent seules, s'étala sur le lit, tandis que la vampire préféra se mettre en tailleur sur le sol.

« Peut-on vraiment sombrer aussi facilement dans le mal? Questionna Obligiante. Cela peut-il vraiment me rendre plus forte et chasser nos peurs ? »

La question l'avait, d'une certaine manière, surprise... Est-ce que la jeune oreilles-pointues n'avait donc que vu et revu des scènes de bienveillance et de gentillesse en ce bas-monde corrompu par l'ambition et l'égoïsme ? Pour la Spectre, il n'y avait pas vraiment de bien et de mal, juste des intérêts différents, des idéaux défendables allant à l'encontre des autres idéaux environnants.

-Il est bien plus facile d'y sombrer que de relever la tête. Parfois, c'est un simple choix, d'autres fois le destin semble tant s'acharner contre de pauvres êtres qu'ils n'ont plus la force de se débattre. {elle marqua une pause} Cela ne te rendra en rien plus forte. Je peux te l'assurer. Si tu défends tes propres idées, tes propres desseins, la force te viendra d'autre part que de l'ivresse du combat et du plaisir de propager ce que tu appelles le « mal ».

Le regard vermillon de Nindaeï fixait Obligiante. Son avis sur elle changeait constamment et ne pouvait s'y résoudre à trier l'animosité qu'elle éprouvait pour la Noble Alliance et la sympathie que lui inspirait la jeune elfe. Elle était le genre de personne que la Marcheuse n'aurait jamais pu devenir. Car le destin s'était joué d'elle... Il avait été si vil et sournois pour s'acharner tant, qu'à la fin, elle ne pouvait que s'endurcir.

Après ce qui était arrivé à sa famille, sa personnalité avait été changée à jamais. Prise dans le même brasier qui avait emporté leurs corps.

« Tu croyais vraiment que je t’avais tendu un piège ? »

-C'est la première idée qui m'avait traversé l'esprit. A cause de vos pouvoirs « similaires »... Ce n'était qu'une supposition faite dans le feu de l'action.

Pendant un moment, ses lèvres avaient failli articuler un « Désolée ». Sa fierté les en avaient ravisées.

Son regard de doute commençait à s'atténuer, se rendant bien compte que les intentions de son interlocutrice ne frôlaient pas l'appel au combat, loin de là. Douter de tout le monde en devenait une habitude. Faire confiance se révélait dangereux par les temps qui couraient, surtout avec une future membre de la faction présumée ennemie. La balance penchait en sa faveur pourtant.

-Pour en revenir à ta question précédente, devenir vertueuse, un exemple d'honneur et d'altruisme sans controverse relève purement de l'utopie pour la majeure partie des créatures vivantes sur Aeoris. La peur interraciale qui fait rage ne disparaîtra pas et continuera de raviver la peur dans le cœur de ses protagonistes principaux. {court silence} Après tout, il est normal pour cette aubergiste d'avoir peur des monstres...

Le lien visuel se rompit, tandis que Nindaeï pencha sa tête en avant. Elle avait fini par le prononcer... Ce mot qu'elle haïssait tant... « Monstre ». Une vérité impossible à digérer. Ah, ce qu'elle aurait adoré pouvoir le rayer à jamais de son vocabulaire. Ce simple mot qui lui rappelait des souvenirs bien trop douloureux. Le jour où tous les Daeithil de Diathmène avaient été éradiqués... Ses paupières se fermèrent et se crispèrent comme pour tenter d'ôter cette horrible vision de sa tête. Chose qui se produisit quelques instants après. Quelques secondes qui lui avaient paru s'écouler durant une éternité.

La blessure sur sa main la tiraillait affreusement et tardait à se refermer. Ces instants de discussion tranquilles se raréfiaient tellement que la vampire avait pris goût à échanger quelques paroles avec la jeune Parangon. Et surtout... La dernière fois qu'elle avait pu tenir une discussion avec un elfe remontait à bientôt 300 ans, lors d'un contrat visant un membre de la noblesse elfique. Celui-ci, pourtant membre de la Noble Alliance, n'avait pas hésité un seul instant à se camoufler incognito et à se faufiler dans les quartiers mal famés de la ville à la recherche d'un assassin pour asseoir ses ambitions jalousant son demi-frère. Du courage, mais du courage baigné du doux parfum de la trahison.

Lentement, elle releva la tête et glissa nonchalamment sa main droite dans ses longs cheveux d'ébène.

-Pourquoi te préoccupes-tu tant de devenir plus forte ? Un grand pouvoir comprend de grandes responsabilités. Être insouciant et libre est un choix plus judicieux qu'être enchaînée à ses responsabilités... Aussi infimes soient-elles.

D'un côté, la faucheuse comprenait si bien ce qu'elle cherchait à accomplir que cette question s'imposait davantage comme un pallier pour continuer la discussion. Les liens et discussions sociales étaient toujours aussi durs à gérer pour la vampire que parfois, elle devait sans doute se perdre dans ses propres pensées avant d'engager un sujet quelconque.

Négligemment, elle croisa les bras devant son poitrail.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."



Dernière édition par Nindaeï Murmuresoleil le Mer 11 Sep - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 24 Juil - 22:57

J’étais presque prise de regret lorsque Nindaeï m’avoua avoir douté de moi un instant.

N’avais-je pas la stature d’une personne digne de confiance, qui ne tend pas de vulgaires pièges, même au pire de ses rivaux ?
Songeais-je.

Me voilà à repenser à ma fratrie de frère et sœur, dont je n’avais hélas plus de nouvelles. Bien des fois, j’avais défendu mon plus petit frère, le plus chétif qui se révélera à présent être le plus démoniaque et venimeux de tous. Une amertume jaillit dans mon estomac. Je ne comprenais pas comment il fini par sortir du droit chemin. Je passai sous silence son prénom, évitant ainsi aux larmes de s’immiscer dans mes yeux.

Je me redressai rapidement sur le lit pour regarder de façon plus convenable mon interlocutrice.

-Pour en revenir à ta question précédente, devenir vertueuse, un exemple d'honneur et d'altruisme sans controverse relève purement de l'utopie pour la majeure partie des créatures vivantes sur Aeoris. La peur interraciale qui fait rage ne disparaîtra pas et continuera de raviver la peur dans le cœur de ses protagonistes principaux. {court silence} Après tout, il est normal pour cette aubergiste d'avoir peur des monstres....

Je vis alors son regard se dérouter, devenir bien plus sombre. Je compris avec la difficulté de prononciation sur la dernière phrase qu’il était bien alambiqué pour elle de s’avouer une vérité tel que celle-ci. J’avais envie de la prévenir, de lui ouvrir les yeux. Elle ne pouvait être un monstre quand tout le monde sur terre avait des pouvoirs, des transformations, des métamorphoses… Pourtant,  je m’abstiens. Après tout, qu’est-ce qu’une personne de trois cents ans pouvait apprendre à quelqu’un vieux de milliers de siècles.

-Pourquoi te préoccupes-tu tant de devenir plus forte ? Un grand pouvoir comprend de grandes responsabilités. Être insouciant et libre est un choix plus judicieux qu'être enchaînée à ses responsabilités... Aussi infimes soient-elles.


Sa question me piqua brutalement le cœur car moi-même je ne pouvais y répondre. Je lâchai un bref soupir, à peine perceptible mais qui trahissait ma confusion. J’avais tellement de raisons de souhaiter devenir plus forte et pourtant bien trop d’avis inverses…

«  Je veux devenir plus forte pour représenter fièrement ma guilde… » Je rompis le dialogue d’un bref haussement d’épaule et en me levant.

Je dépoussiérai ma tunique. Je ne me sentais pas à l’aise lorsqu’il était question de me dévoiler. Je me mordis l’intérieur des joues avant de plonger mon regard dans celui de ma partenaire.

«  Et peut être que tu pourrais m’aider dans cette tâche justement. »

J’avais les mains moites et le cœur qui commençait à battre plus rapidement. Je m’étonnais d’avoir osé prononcer le fond de ma pensé. Ce n’était pas une question, juste une supposition, à la limite du désir. Je penchai la tête sur le côté, en attendant une quelconque réaction.

Je souhaitais devenir plus forte, maitriser mon pouvoir. Rattraper mon frère tomber dans les ténèbres, le ramener à la raison bien malgré les mésaventures qu’il avait fait subir à ma famille. Je n’avais aucun soucis avec mon métier de Courtisane et pourtant, pour ma classe de Parangon, j’étais complètement démunie. Je ne comprenais comment ma raison de vivre et mes pouvoirs ne progressaient pas ni même étaient contrôlable.

Mes aventures dépendraient à présent du choix de Nindaeï. Je fixais les traits de la vampire, convoitant n’importe quel rictus qui me donnerait un signe sur sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Ven 2 Aoû - 13:35

Rechercher le pouvoir... pour les autres ? C'était bien ce que ses oreilles avaient entendues?...

«  Je veux devenir plus forte pour représenter fièrement ma guilde… » 

Puis, elle semblait disons... mal à l'aise. Comme si elle-même grattait une de ses propres cordes sensibles.

«  Et peut être que tu pourrais m’aider dans cette tâche justement. »

A ces mots, le temps semblait d'être arrêté un court instant. Elle réclamait son... aide ? Ses yeux écarlates s'écarquillèrent de surprise, tandis qu'ils fixaient une Obligiante stressée et tendue. Que... répondre à pareille requête ? Si elle acceptait, l'elfe deviendrait son « apprentie » et ainsi, cela irait à l'encontre des préceptes de sa faction et de sa guilde, dont elle était sensée porter l'étendard fièrement. De ce fait, elle renforcerait aussi les rangs adverses et désavantagerait davantage les Marcheurs déjà en péril. Et un cavalier solitaire telle que Nindaeï n'était pas taillée pour l'enseignement.

Ou bien... elle pouvait tirer pleinement avantage de cette situation, plutôt que d'offrir « gratuitement » ses arcanes.

« Je n'ai jamais été gentille, non plus... Ou du moins, je ne le serai plus. »

Lentement, un fin sourire s'esquissa sur ses lèvres, qui articulèrent sa réponse.

-J'accepte de t'entraîner et de t'endurcir à une seule condition... (elle marqua une pause) Dès que tu rejoindras les rangs de Lady Butterfly, tu deviendras mon espionne. Mes yeux diurnes dans la « clarté éblouissante » de la Noble Alliance où mon regard ne peut se porter.

Croisant les bras devant elle, son expression semblait s'alléger, devenir moins surprise qu'auparavant, mais nettement plus intéressée...

-Qu'en dis-tu ? Soit, tu peux devenir plus forte en te salissant les mains et ton intégrité au sein d'un groupe d'inconnus dont les idéaux t'ont attirée et devenir suffisamment forte pour non seulement représenter ta guilde, mais lui faire gagner en importance. Soit, tu peux rester la douce brebis innocente qui va rejoindre naïvement ses rangs et suivre les ordres égoïstes d'une reine auto-proclamée.

Tout le monde y gagnait sa part. Les deux avaient des avantages et des inconvénients dans ce marché. Bien sûr, ce pari était risqué. Si un Marcheur découvrait les agissements de la vampire, celle-ci se verrait obligée de le tuer ou de le faire taire. Ou s'il arrivait à colporter son témoignage vers les hautes sphères, cela entacherait sa réputation. Même si ses intentions étaient louables. Quoique... Eowen pourrait approuver cela. Si cela permettait de mettre la main sur des informations qui pourraient ébranler la stature de la reine-papillon.

Il fallait prendre ce risque. Il fallait agir. Et l'hydromancienne avait beau être prudente... Au fond, elle n'aimait pas cette qualité.

-Que choisis-tu ?

A l'extérieur, la faucheuse semblait teintée de marbre, avec juste ce léger sourire sur son visage de craie. Et intérieurement, elle riait. Décidément, plus la situation avançait, plus celle-ci l'amusait. Toute son âme ricanait aux éclats. S'il pouvait résonner hors de sa bouche, il ferait frisonner plus d'un et glacerait le sang des plus sensibles.

Le jeu allait commencer et il n'aurait jamais été aussi divertissant d'avancer ses pions sur l'échiquier...

Après tout, l'éternité serait bien fade sans une touche de risques.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mar 13 Aoû - 22:52

Un premier sourire s’afficha sur les lèvres de la vampire. Mon cœur se serra brusquement, ressentant l’étrange alchimie qui se passait entre nous. Je craignais autant sa réponse que le contrecoup.
Irrémédiablement, je lui avais fait cette demande, espérant qu’elle l’accepte pour me rendre plus forte, plus sûre de moi… Et finalement, m’apparenter à elle…

Sa voix frappa, finissant enfin par répondre à ma demande dont le mystère n’avait durée qu’une fraction de secondes.

-J'accepte de t'entraîner et de t'endurcir à une seule condition... (elle marqua une pause) Dès que tu rejoindras les rangs de Lady Butterfly, tu deviendras mon espionne. Mes yeux diurnes dans la « clarté éblouissante » de la Noble Alliance où mon regard ne peut se porter.

Elle continua le monologue, nouant mon ventre au son de ses phrases durement prononcées. Je réalisais doucement quant plus de la voir si sûre d’elle, je souhaitais sincèrement lui ressembler. La prétention d’avoir tout vu, tout vécu.

-Qu'en dis-tu ? Soit, tu peux devenir plus forte en te salissant les mains et ton intégrité au sein d'un groupe d'inconnus dont les idéaux t'ont attirée et devenir suffisamment forte pour non seulement représenter ta guilde, mais lui faire gagner en importance. Soit, tu peux rester la douce brebis innocente qui va rejoindre naïvement ses rangs et suivre les ordres égoïstes d'une reine auto-proclamée.


Prise de doute, je réalisais lentement l’ampleur de cette discussion, de l’impact que cette créature aurait sur moi, mais aussi sur ce que je pouvais lui apporter. Toucher l’éternel vaincu n’est-ce pas toucher au vainqueur ? Douter des actes du premier, cela mène à douter des actes du second.

-Que choisis-tu ?


On m’avais mener dans le couloir de la mort,  où ne sont admis que par une mort préalable les condamnés. J’avais le choix entre mes deux idéaux. Je pouvais abdiquer mes croyances les plus profondes ou tout au contraire, faire jaillir mes envies bien plus profondes et obscures.

J’inspirai et regardai les paumes de mes mains, abimées par les rennes de mon cheval. Je cherchais un signe de ma divinité, d’Osha. Cette Déesse, logée au cœur des chênes, dans les eaux troubles, fuyantes, profondes et ne peux être expulsée.

« J’accepte le marché. Mais je suis dans l’obligation d’émettre une nouvelle requête. »

Je la regardai et finalement, je m’égayai de la situation. J’avais cédé, oui. Je convoitais la force qui émanait de mon interlocutrice, j’espérais en acquérir rien qu’une fraction de cette puissance, de ce charisme, de ce charme si froid et pourtant si tiraillant. Dieu a créé la femelle et l’homme à créer la femme. Cette femme. Cette vampire à la personnalité si déroutante. Mais je savais que si ce personnage de la nuit avait accepté avant moi, c'est qu'elle y avait aussi trouvé un grand intérêt.

Mon ventre me tirailla en ce début de mâtiné. Je n’avais aucune chance à présent d’arriver dans la cité aujourd’hui. J’attrapais une pomme que la serveuse avait apporté dans un plateau de fruits en céramique. Je croquai doucement dedans, laissant encore un peu de temps s’écouler sans la quitter des yeux.

« Je veux te faire ressentir la beauté de l’humanité, son potentiel ou du moins l’espoir qu’elle peut nous apporter… »


Je faisais peut être fausse route et je me ridiculiserais sûrement, mais  j’avais cette plaisante impression qu’elle voulait encore croire au potentiel des créatures présentes sur cette Terre. J’attrapai une autre pomme dans le panier avant de le lui lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 14 Aoû - 11:28

Les bras croisés devant son poitrail, les doigts de sa main droite tapotaient rythmiquement son biceps. Cela ne faisait aucun doute que tout ce qu'elle voulait pour s'amuser se trouvait sous ses yeux et que chaque seconde finissait par l'impatienter. Dès qu'elle vit qu'Obligiante avait décidé de sa réponse, son sourire se fit encore plus large qu'avant.

« J’accepte le marché. Mais je suis dans l’obligation d’émettre une nouvelle requête. » 

Une nouvelle requête ? Un détail de plus dans ce marché. Cela n'allait pas la tuer, ni lui mettre des bâtons dans les roues. Son interlocutrice lui lança une pomme que la vampire attrapa d'un geste automatique. Avec un air détaché, elle croqua dedans. Sans doute que les aliments humains devaient avoir bien plus de goût pour ceux-ci que pour les vampires. Tant pis, ça soulageait un peu de mordre dans quelque chose.

« Je veux te faire ressentir la beauté de l’humanité, son potentiel ou du moins l’espoir qu’elle peut nous apporter… »

A ces mots, elle faillit s'étouffer avec un morceau de pomme. Non seulement, elle devenait son « apprentie », mais elle voulait lui offrir sa vision du monde ? Décidément, cette elfe était pleine de surprises. Malgré cela, la faucheuse répondit à sa requête d'une voix plus profonde. Comme embrumée de nostalgie et d'un certain sarcasme.

-Je l'ai ressentie cette beauté... Sans doute... Il y a longtemps. Maintenant, je me souviens uniquement des humains qui avaient voulu me faire brûler vive sur la place de leur village. Des mêmes humains qui avaient tenté de me faire moisir dans un donjon fortifié. D'autres qui avaient essayé de nous exterminer en masse en prenant le contrôle de la ville et en mettant nos têtes à prix. Donc, je me demande bien où se trouve la beauté dont tu parles avec tant d'assurance...

Soupir. La Parangon pouvait toujours essayer. Il n'était pas sûr que ses attentes puissent aboutir à un résultat aussi positif qu'elle l'imaginait. Néanmoins, il est vrai que la vampire avait aussi rencontré des humains pour le moins sympathiques. Belzébeth et Raphaël par exemple. Et d'autres pas « complètement » humains comme Reivax. Sauf qu'une minorité ne faisait pas pencher la balance.

Lentement, la sorcière de glace se leva, posa sa pomme à peine croquée sur un guéridon bancal et s'adossa à un mur. Son visage se redessina en un rictus plus amical et plus vivant que précédemment. Elles étaient « alliées » désormais, alors, mieux valait sembler plus chaleureuse, même si cela pouvait relever du gageure.

-Dis-moi, Obligiante... Pourquoi veux-tu me faire ressentir autant de « compassion » en quelque sorte pour la race humaine ? Nos deux races sont ennemies depuis des siècles et la rancune est tenace.

Comme un Séraphin voulant apporter la lumière sur le monde, pourquoi souhaitait-elle donc tant apporter de la clarté dans le monde de ténèbres dans lequel errait les vampires... ?

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Jeu 15 Aoû - 12:23

-Je l'ai ressentie cette beauté... Sans doute... Il y a longtemps. Maintenant, je me souviens uniquement des humains qui avaient voulu me faire brûler vive sur la place de leur village. Des mêmes humains qui avaient tenté de me faire moisir dans un donjon fortifié. D'autres qui avaient essayé de nous exterminer en masse en prenant le contrôle de la ville et en mettant nos têtes à prix. Donc, je me demande bien où se trouve la beauté dont tu parles avec tant d'assurance...

L’intonation de sa voix me serra le ventre. C’était pour ce genre de situations que je désirais tant représenter le bien, l’égalité. L’importance de chaque race, de chaque personne. Je ne sentais aucune demande d’aide dans sa voix, juste une lassitude bien encrée, peut être même de la tristesse. Son visage mélancolique me montra une nouvelle facette de ce personnage si sûr et arrogant. Les minutes s’engrenaient, on apprenait l’une de l’autre, étalant vulgairement nos faiblesses et nos plus sombres désirs avec une pincée de timidité.

Sans réponse de ma part, ma consœur reprit la parole.

-Dis-moi, Obligiante... Pourquoi veux-tu me faire ressentir autant de « compassion » en quelque sorte pour la race humaine ? Nos deux races sont ennemies depuis des siècles et la rancune est tenace.

« Il n’y aura pas toujours quelqu’un pour te soutenir dans ce genre de situations, mais moi je veux l’être pour toi. Je combat pour faire respecter le bien.

Je marquai une courte pause, cherchant un exemple.

- Regarde, il y a à peine une heure on cherchais à se combattre et nous nous retrouvons là, à croquer dans des pommes, s’exprimant et cherchant à s’entre aider. »

Je regardais cette connaissance, adossée au mur, les yeux plongés dans les miens. J’avais compris qu’elle ne cherchait qu’à s’amuser et n’avait pas mesurer l’emprunte que je ferrais sur sa vie. Celle-ci pouvait être éphémère comme indélébile et je n’avais pas la prétention de la marquer à vie.

La chaleur de la pièce créait une aura blanchâtre sur la fenêtre par laquelle était passé le jeune roux. Avait-il eu un impact l’un sur l’autre ou était-il simplement des connaissances de travail ?

Je posai la pomme sur le côté pour entreprendre de changer de vêtements, sans pudeur devant ma mentor. Cela dévoila toutes les armes qui se cachaient sous mes vêtements, lassées à mes cuisses, bras ou ma taille. J’optai pour une veste brune alors que j’enfilais un pantalon trop grand pour moi. Il me laisserait libre de mes mouvements. Mes cheveux encore mouillés gouttaient sur mes nouveaux vêtements d’infortune mais je me sentais bien plus à l’aise, moins frileuse.

Je lui souris avant de lâcher un simple.

« J’aime aider les âmes torturées. »

J’attrapai de nouveau la pomme pour croquer dedans, tout en attendant qu’elle accepte le marché. La situation était tellement cocasse. Je cherchais à la faire devenir meilleure alors que je voulais qu’elle me fasse évoluer de façon pernicieuse.

Des bruits sur le palier me laissèrent prévoir que le jeune collègue roux de Nindaeï nous rejoignait.
Revenir en haut Aller en bas
Nindaeï Murmuresoleil
~ Maître de Guilde ~
~ Maître de Guilde ~
avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 23

Livre des Héros
Divinité: Ugorla
Guilde: Guilde des Spectres
Résumé:

MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   Mer 21 Aoû - 13:42

-Regarde, il y a à peine une heure on cherchait à se combattre et nous nous retrouvons là, à croquer dans des pommes, s’exprimant et cherchant à s’entre aider. »

Elle marquait un point là... Depuis quel moment spécifique toute trace d'animosité à l'égard de l'elfe avait disparu ? Perdue dans ses pensées, Nindaeï se questionnait sur son propre comportement. Suffisamment perdue pour ne pas réagir excessivement devant le « strip-tease » d'Obligiante. Elle se contenta de jeter un œil succinct aux armes que celle-ci portait. Puis, avec un air un peu indifférent, la vampire inspecta ses propres vêtements. Ne pas ressentir le froid avait ses bons côtés, mais ce n'était pas très élégant de se balader dans des habits trempés. Dès que son interlocutrice eut fini de se changer, elle sourit et lui dit.

« J’aime aider les âmes torturées. » 

Aider les âmes torturées ? En essayant de recoller les morceaux de leur âme à coup de ciment arc-en-ciel ? Ou bien recoudre les pièces du puzzle pour tenter de faire un dessin difforme glaçant le sang ? Décidément... Les deux compères étaient diamétralement opposées. Et cela pouvait être bénéfique de voir les nuances hors de la portée son regard. Cependant, le caractère trempé de la Marcheuse la mit un peu sur la défensive. Réaction dès qu'un propos touchait une corde sensible.

-En tentant de m'aider, tu risques de plus t'empêtrer dans les ficelles obscures qui aiment entraîner les gens vers les ténèbres. Préserve ta lumière avant de vouloir raviver celle des autres.

Être égoïste pouvait en sauver des vies parfois...

Peu à peu, des bruits de pas résonnaient dans le couloir et une odeur vint caresser les narines de Nindaeï. Tyrean revenait et apparemment, il avait fini de reconduire l'aubergiste. Avant que celui-ci n'ait terminé d'ouvrir la porte, la vampire avait déniché une petite bourse en cuir, remplie de quelques écus d'or et la lui lança. Il la rattrapa et la faucheuse ajouta.

-Tu as été des plus utiles aujourd'hui. Simple rémunération.

Il ne fallut que quelques secondes pour que la voleur à la tire se précipite sur la bourse et la mette dans sa poche. Leur relation se basait sur le principe « œil pour œil, dent pour dent ». Tu m'aides, alors je paye. Et pourtant, le jeune roux demeurait une des seules personnes avec lesquelles la sorcière de glace n'avait jamais monté les tours, ni même menacé. Même s'il n'était pas forcément poli et respectueux, elle ne pouvait se résoudre à jouer avec lui. Elle l'avait rencontré, il y a déjà 3-4 ans et celui-ci semblait être devenu comme un petit valet voulant payer sa dette. Ce n'était que quelques pièces et un cadavre en plus, un simple contrat d'assassinat et pourtant, le petit garçon avait eu la vie sauve après cela. Son père le battait et sa tête avait été mise à prix. Et vu que la prime n'était pas très élevée, la vampire avait laissé la récompense au gamin, ce qui lui permit de survivre dans Cantabria.

Gentiment, elle s'avança et ébouriffa les cheveux roux de Tyrean, avec presque un sourire bienveillant aux lèvres.

Un élan de compassion ? Ou bien alors une sorte de... reflet ? Tout deux demeuraient des enfants perdus, n'ayant plus de véritable foyer où des parents les accueilleraient à bras ouverts. Alors, ils erraient que ce soit dans les bas-fonds de Cantabria ou dans les couloirs étroits du QG des Marcheurs. Sans but, essayant de retrouver ce qu'ils avaient perdu. Indirectement pareils.

Le regard écarlate glissa vers Obligiante.

__________________________________

"Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même, car si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, alors l'abîme te regarde aussi..."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-   

Revenir en haut Aller en bas
 
En dépit des apparences... {pv Obligiante Sasoë} -TERMINE-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été
» Un vent d'aventure (termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: Monde extérieur :: Cantabria-
Sauter vers: