Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)


Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexionCalendrier
Bienvenue sur Aeoris. Rejoignez nous et forgez votre destinée !
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
DESIGN EN REFONTE ; n'en tenez pas compte, continuez à RP !
L’équipe du site
Admins :
Derniers sujets
» Alibi-RPG!!
Lun 8 Mai - 13:58 par Invité

» Réveil difficile [RP solo]
Ven 7 Avr - 0:02 par Kaltaïs Thra

» Images du site
Jeu 16 Mar - 17:40 par Kaltaïs Thra

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah


Partagez | 
 

 Ode à la mort [pv Reivax]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ode à la mort [pv Reivax]   Sam 18 Mai - 23:56

Depuis qu'il était revenu en ville, tout lui semblait déplaisant. Certes, il aurait dû être ravi de retrouver la civilisation, néanmoins les membres de l'alliance titillaient pour la plupart ses envies de meurtre. Leur bêtise l'exaspérait, si bien que lorsque la reine n'était pas présente, il fuyait à l'extérieur de la ville.

Lentement, il cheminait le long de ravins et au travers des bois. Il ressentait clairement chaque présence dans son périmètre de sécurité, quelque chose le tracassait. Il ne comprenait pas l'excitation qui montait lentement en lui, mais il devait y avoir une raison. Du sang allait-il couler cette nuit-là ?

Arrivé au bord d'une falaise, il leva la tête et admira quelques temps les ruines qui brillaient sous la lune. Tout en continuant sa route, il se dit qu'il n'avait pas vu quoi que ce soit à l'aide de ses yeux depuis bien des années, bien sûr qu'il pouvait voir grâce à son pouvoir. Il savait que ses globes oculaires n'étaient pas le seul moyen de voir, la vision spirituelle était bien plus détaillée que celle qu'utilisaient les basses classes.

Parvenu à son but il pénétra dans les ruines et se dirigea vers ce qu'il restait d'un autel. Un crétin l'avait fendu en deux. La dernière fois qu'il était venu, cet autel était encore entier. Il s'assit sur le rebord de celui-ci et posa sa tête entre ses mains, il s'ennuyait vraiment ici.

Seul, il continua à réfléchir encore quelques temps à ce qu'il comptait maintenant faire de sa vie. Soudain, il sentit une présence étrange s'approcher. Son aura était indescriptible, mi-animale, mi-humaine et ce n'était pourtant pas un change-forme, il ne les connaissait que trop bien. Son côté animal était mystique.

- Viens ici étranger.

Un sourire cruel et teint par la folie, il attendait l'arrivée de cet étrange personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Dim 19 Mai - 0:25

Les séraphins avaient toujours été pour Reivax une source de curiosité. Certes, elle était minime par rapport à celle qu'il ressentait envers les dragons, mais il lui arrivait de temps à autres qu'elle se fasse plus forte. Ce jour là par exemple, c'était le cas. Il s'était levé et s'était dirigé vers le sanctuaire en ruine. C'était un lieu qu'il appréciait. Il lui permettait de se détendre spirituellement comme physiquement. Il s'arrêta alors près d'un pan de mur depuis longtemps effondré et s'assit contre. Il enleva sa chemise pour profiter du vent frais qui passait par là. Ça lui fesait le plus grand bien. Après quelques minutes à profiter de la fraîcheur matinale, il examina un peu ses écailles qui semblaient se répandre de plus en plus. On ne voyait plus maintenant sa marque à l'intérieur du coude. Ses bras étaient entièrement recouverts des épaules jusqu'aux coudes en fait et quelques écailles commençaient à perler sur ses avants-bras. Bonne ou mauvaise chose, il n'aurait sût dire. Il pensait que ça venait de son expérience avec l'opuscule de puissance, après qu'il ai renforcé sa partie de sang de dragon...mais ce n'était qu'une hypothèse.
Soudain, une voix se fit entendre, écho dans les ruines qui s'étalaient ici. Il savait que le son venait de l'autel non lui de là où Reivax se trouvait. Haussant la voix sans pour autant crier, il répliqua d'un ton plat:

-Et mon cher, pourquoi devrais-je me lever? Venez donc à moi. Si vous n'avez pas d'intention hostile à mon égard, je n'en aurais aucune pour vous. Venez donc, n'ayez crainte.

Il se plaqua alors entièrement contre la pierre froide, frissonnant au contact de cette dernière. Une froideur agressive...mais tellement agréable. Il attendait donc l'étranger dont le ton autoritaire ne lui plaisait déjà pas...mais bon, il verrait bien.

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Dim 19 Mai - 1:01

Comme s'il n'avait pas d'intentions hostiles à son égard, Fregon n'avait pas tué qui que ce soit depuis qu'il avait réintégré les rangs de l'alliance. Ce plaisir de sentir l'âme quitter le corps de sa victime lui manquait, mais celui-là risquait d'être vraiment coriace. Son pouvoir, il le percevait comme étant instable. Il aurait pu grandir rapidement sans qu'il ait le temps d'invoquer qui que ce soit. Il aurait préféré un simple bouseux.

- Bon, hé bien tant pis.

Bouger, il en était hors de question. L'elfe n'en avait pas envie et il préférait continuer à s'ennuyer de la sorte au lieu d'aller à sa rencontre. Etrangement, la fainéantise s'était emparée de lui. Alors qu'il continuait à attendre la mort, son sourire s'effaçait lentement de son visage.

A quoi bon essayer de se lever, il n'en avait peut-être même pas la force. Son corps était sans doute bien capable de l'amener jusqu'à cet être qui en fin de compte l'intéressait, mais son esprit lui n'avait pas la force. En bref, il végétait sur son siège de pierre la tête toujours posée entre ses mains, se demandant si l'autre comptait venir à lui.

Il eut une idée. Il invoqua un esprit mineur qui prit la forme d'une fée. Celle-ci fila a toute vitesse vers son interlocuteur. Elle lui fit signe d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Dim 19 Mai - 1:16

Il entendit, soufflé au loin:

- Bon, hé bien tant pis.

Ils restèrent quelques instants en silence. Puis soudain, en face de lui, il vît une fée, esprit mineur ne venant certainement pas de la forêt ou d'un quelconque endroit où leur existence était avérée. Comme pour confirmer ses dires (et s'occuper aussi), il prit des pierres dans sa main et commença à tirer sur la forme. Il la rata plusieurs fois, laissant le minéral partir et s'écraser plus loin, le bruit se répercutant dans le lieu. Puis, il réussit enfin à en mettre une pierre pile dans la tête de l'illusion. Bien sûr, la pierre suivit les autres et passa au travers de la créature sans lui causer le moindre dommage. Il reprit alors:

-Eh! Si tu pense pouvoir m'avoir avec une illusion aussi ridicule, tu te trompe de personne. Lève toi donc. Je ne vois pas pourquoi quelqu'un me prenant tant pour un idiot mériterais que je me lève moi. Vu ta fainéantise, tu ne peux être qu'un elfe. Seul ce peuple se croit assez "pur" et assez "noble" pour penser ce genre de chose.

Ce peuple était vraiment écœurant quand il y pensait. Beaucoup étaient devenus nécromants pour faire des expériences abominables...comme sur lui. Puis les autres le faisaient en plein jour, avec l'aide de la Noble Alliance...Il ne pût s'empêcher de penser à l'histoire de Meliza.

-Finalement, reste là où tu es...je doute d'avoir vraiment envie de te connaître ou même de t'avoir près de moi. Certaines présences sont malsaines...

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici


Dernière édition par Reivax Baëleän le Dim 2 Juin - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Dim 19 Mai - 1:51

L'elfe se remit à sourire lorsqu'il entendit ses paroles. L'aura du personnage qu'il commençait à mieux capter, lui disait sa colère. Les elfes semblaient lui avoir fait du mal et c'était tant mieux. Mais pourquoi diable avait-il insinué que son invocation était un leurre ? Il aurait aussi bien pu lui envoyer un monstre.

- Tu m'ennuies mon petit, je n'avais en aucun cas l'envie, ni la force de me battre contre toi.

Il se leva, saisit son bâton et traça un arc-de-cercle lumineux au-dessus de sa tête. Un craquement sourd se fit entendre. Le lamia sortait de sa tanière, le bruit de cette invocation était franchement désagréable, mais l'être qui apparaissait était assez ignoble pour au moins faire sursauter les plus coriaces.

La bête était une femme-serpent, ses crocs et ses écailles rousses étaient vraiment hideuse, mais ses yeux étaient tout de même le summum de l'horreur. Heureusement, elle n'était pas là sous sa forme matérielle, mais même son périsprit était capable de tuer un guerrier.

Mentalement, il lui ordonna d'aller faire peur et uniquement peur. La lamia se dirigea vers l'homme et lorsqu'elle arriva à proximité, elle se jeta sur lui. Certes, ce n'était pas très inventif, mais l'idée lui avait bien plus dans un premier temps. Il fit disparaître l'esprit juste avant qu'elle ne le traverse. Les dégâts auraient pu être considérables si l'invocation avait touché l'homme.

A peine l'esprit avait-il disparu, qu'il s'était levé et marchait lentement dans l'ombre du temple. Ses bottes claquaient. Lorsqu'il atteignit son interlocuteur, il s'appuya contre un bloc de marbre tombée de la charpente de l'édifice. Un sourire moqueur au lèvres, il lui dit :

- Celle-là, tu l'as aimée ? Je ne veux toujours pas me fritter avec toi, mais seulement discuter tranquillement.

Ce petit insolent, n'avait certainement pas eu assez pour s'enfuir, mais celui qui cherchait Fregon Semès finissait par le trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Dim 19 Mai - 15:48

Tandis que l'illusion disparaissait, il entendit encore une fois la voix:

- Tu m'ennuies mon petit, je n'avais en aucun cas l'envie, ni la force de me battre contre toi.

Le plus ennuyeux des deux n'était certainement pas celui qu'il croyait...décidément, ces elfes étaient vraiment un peuple qui ne lui plaisait pas du tout. Puis au loin, il l'entendit se lever...tiens tiens, il s'était décidé à venir enfin? Il attendit toujours quelques instants...rien.
Puis soudain, une horrible bruit se fit entendre. Il se décolla du mur pour voir d'où il pouvait bien venir. De derrière un pan de mur vînt une créature atroce. Mi-femme, mi-serpent, des écailles oscillant entre le rouge et le orange et des yeux d'un noir profond, comme deux puits qui aspirerait son âme. A cette vision d'horreur, son coeur s'emballa et ses jambes voulaient le faire courir le plus loin possible mais il tenta de se calmer. En y réfléchissant un peu, ce ne pouvait être qu'une autre de l'elfe. Il croisa donc les jambes et posa ses mains sur ses genoux puis soupira. Il essayer de se calmer mais avec la chose qui lui fonçait dessus, c'était assez dur. De toute façon, soit il avait raison et il s'en sortait indemne, soit il ne pourrait pas se lamenter sur son sort. Alors que la chose allait rentrer en contact avec lui, elle disparu soudainement. Voir la créature s'évaporer vit de suite redescendre sa tension et il ne sursauta presque pas quand il entendit la voix de l'autre:

- Celle-là, tu l'as aimée ? Je ne veux toujours pas me fritter avec toi, mais seulement discuter tranquillement.

Il tourna doucement la tête vers l'elfe qui était appuyé contre un bloc de marbre. Il le détailla peu, ne voyant seulement qu'il avait les yeux bandés. Il se leva pour se retrouver face au type.

-Elle était pas mal...mais pas suffisante pour m'obliger à bouger semble-t-il...Je sais d'expérience que ce n'est pas dans votre caractère de refuser un combat...surtout lorsqu'il y a un échange verbal...sympathique comme le notre. Si tu veux vraiment discuter, commence déjà par te présenter inconnu. Je déteste parler à une personne sans nom.

Il recula pour prendre sa chemise, faisant toujours face à son interlocuteur. Il n'était pas question de lui donner une chance de le tuer.

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici


Dernière édition par Reivax Baëleän le Lun 20 Mai - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Dim 19 Mai - 17:32

Fregon constata rapidement qu'il s'agissait d'un hybride et qui plus est un humain croisé avec un dragon comme le laissaient entrevoir ses écailles. Les nécromants avaient donc réussi à pousser leur art jusqu'à ce point ? Une telle hybridité expliquait au moins l'impression qu'il avait eu sur son flux énergétique prêt à déferler à n'importe quel moment. A un profane, il aurait semblé être un type normal, mais un ritualiste comprenait tout de suite qu'il était beaucoup plus puissant que la moyenne.

Quelque chose en lui rappelait à l'elfe cette gamine. Il ne devait pas être beaucoup plus âgé qu'elle d'ailleurs. Son engouement pour les recherches sur les hybrides reprit de plus belle. Il n'aurait sans doute aucune chance de pouvoir l'étudier comme il l'avait fait pour tant d'autres, mais un humain croisé avec un dragon viable était une chance inestimable de comprendre les erreurs qu'il avait commises au-delà de la mer sans nom.

Il voulait connaître son nom avant de discuter et Fregon voulait avoir une conversation avec lui. L'elfe soupira et commença à se demander si cette rencontre était de bonne augure, puis il accéda à sa requête, en fin de compte ça ne pouvait pas être très grave de lui donner un nom qu'il ne connaîtrait probablement pas.

-Fregon Semès. Excuse-moi de cette entrée en matière quelque peu brutale, mais je mourrais d'envie de parler avec toi. Tu me sembles être quelqu'un de très intéressant et je vais être franc avec toi. Ton aura me dit bien que tu ne m'aimes pas, mais personnellement, je t'apprécie pour ton intelligence et ton courage. Laissons les races de côté.

Il s'assit sur le sol en continuant de sourire :

- J'avoue que si tu avais suivi la fée, je t'aurais tué sur-le-champ. Peu de gens ne fuient pas devant Lamia, en fait je ne connais qu'une seule autre personne qui n'ait pas fui devant elle et qui ait survécu à son invocation, malgré que leur deux énergies soient entrées en collision.

Il tourna la tête vers son interlocuteur, plein de sérénité. Son vis-à-vis ne l'aimait pas du tout, il pouvait le voir dans son aura, cependant une marque énergétique qui lui était familière apparaissait dans cette même aura. Il connaissait la gamine et il la connaissait bien même.

"Intéressant, on dirait que je vais la retrouver rapidement cette saleté finalement."

Ils devaient se côtoyer assez fréquemment et d'une manière assez intense pour qu'il ait gardé cette marque. Etaient-ils ennemis, amant ou bons amis ? L'elfe avait du mal à imaginer la mioche avoir un amant, il aurait plutôt penché pour les ennemis la connaissant. Partout où il l'avait cherchée, elle n'avait que des ennemis à quelques exceptions près.

Pouvait-il vraiment se fier à son intuition ? Sans aucun doute, il décida alors de l'inviter à s'assoir :

-Assieds-toi je ne vais pas te poignarder dans le dos, j'aime trop voir l'expression de ceux que je tue pour le faire. Pourrais-tu me dire qui tu es aussi ? Mais si tu refuses ... Il fit une pause durant laquelle son visage se tint de sa folie la plus pure et cruelle pour ensuite redevenir serein. Je me verrai dans l'obligation de discuter avec un parfait inconnu.

Il se mit à rire franchement, il ne daignait que rarement à avoir des conversations plus longues que deux phrases avec un être physique. Il y avait que quelques exceptions, sa reine, la gamine, sa naine adorée et ce type, tous les autres ne pouvaient le comprendre. Ils ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez. Tranquillement il attendit une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Lun 20 Mai - 1:56

L'elfe, Fregon Semès, était vraiment bien étrange. Il s'excusait puis disait qu'il aurait pût le tuer. Autant dire qu'il avait joué son destin à pile ou face en fait.

-Assieds-toi je ne vais pas te poignarder dans le dos, j'aime trop voir l'expression de ceux que je tue pour le faire. Pourrais-tu me dire qui tu es aussi ? Mais si tu refuses ...L'expression qu'il adopta ne lui fournit que des éléments supplémentaires pour douter de sa santé mentale.Je me verrai dans l'obligation de discuter avec un parfait inconnu.

Tandis que l'autre riait, il renfila sa chemise et s'assit en face du type, son arme à portée de main. En plus de ne pas plus l'aimer, il commençait à sérieusement s'en méfier. Ce type n'était pas sain du tout.
Il mesurait le pour et le contre de lui donner son nom. En cas d'accroc, l'autre pouvait s'en servir pour le rechercher et par la même occasion, s'en prendre à Meliza et au bébé. Surtout que son manoir n'était pas des plus faciles à rater dans la capitale, c'était un gros bâtiment quand même. Néanmoins, ne pas lui dire pourrait le mettre en colère et dans les conditions actuelles, il ne pouvait pas lutter efficacement sans y laisser des plumes.

-Appelle moi donc Reivax. Je vais commencer la discussion si ça ne te gène pas. Puis-je te demander quelle est ta faction et la raison pour laquelle tu viens ici? Les elfes ne semblent pas daigner sortir de la ville par les temps qui courent.

Il avait bien une petite idée de sa faction...enfin, il en était plutôt quasi-sûr. Mais la raison de sa venue ici pouvait être utile à savoir...car un ennemi qui ne peut faire de surprises est un ennemi facile à vaincre.

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Lun 20 Mai - 2:40

Fregon, continuait de sourire alors que son interlocuteur se présentait, Reivax Baëleän, le frère de sang de Raphaël Kelen, nouveau maître des voyageurs. Personne ne semblait le connaître, mais tout le monde savait où il vivait. Cette information était précieuse et tout le monde n'était pas encore au courant. Cet hybride devenait de plus en plus intéressant, son meilleur informateur l'avait cité dans les fréquentations de sa cible. Peu de monde connaissait leur véritables liens.

-Techniquement, j'ai intégré la Noble Alliance, il y a longtemps, mais aujourd'hui, je ne suis plus qu'un membre inconnu au bataillon, du fait de ma longue absence. Du coup si tu veux être tenu au courant des dernières nouvelles, tu n'es pas tombé sur la bonne personne.

Il posait en quelques sortes les bonnes questions. S'il continuait comme ça l'elfe allait lui laisser la vie sauve bien que ça ne plairait pas forcément à sa reine.

-Et la raison pour laquelle je viens ici est simple : il n'y a que deux personnes dans la faction avec qui je puisse avoir une discussion intelligente, mais elles sont absentes aujourd'hui.

Sa faction comptait bon nombre de gens inintéressants, d'ailleurs il avait voulu rejoindre les Marcheurs d'Ombres, mais son père l'avait forcé à marcher sur ses pas. Maintenant, il ne regrettait plus son choix bien que l'attente eût été longue.

Toujours serein et content, il se remémora les souvenirs heureux du massacre du jardin des orchidées. Cent ans auparavant, il avait supprimé dix membres qu'il avait tout simplement jugé inutiles à la guilde. Leur assassinat avait été mis sur le dos des marcheurs. Il se rappelait encore des fleurs tachées de sang. Quel délicieux spectacle, il en aurait presque bandé à l'époque.

Brusquement, il revint à lui et tourna la tête en direction de l'hybride et reparti dans une tirade.

-Les elfes sont des pleutres qui ont oublié que leur noblesse allait de paire avec leur courage pour la plupart. D'autres restent dignes et les derniers sont considérés comme fous. Mais dis-moi : Faire partie de la norme dans une société malade, est-ce vraiment signe de bonne santé mentale ?

Non, mais lui non plus n'était pas de bonne santé mentale et il le savait. C'était elle qui l'avait rendu fou. Il allait bien avant qu'elle ne lui retombe dessus. Il n'avait pas ces tendances mi-amicales mi-cruelles...
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Mar 21 Mai - 0:26

Cette personne était bien étrange...mais il transparaissait en elle une intelligence machiavélique...il avait intérêt à se méfier. D'autant que le type semblait avoir plus d'informations sur lui qu'il n'en disait. Ensuite, soit il le prenait pour quelqu'un d'intelligent et acceptait de converser avec lui...soit il était une cible potentielle et une source d'informations lucrative. Puis il fît une légère pose, semblant se plonger dans ses pensées, les dieux seuls sachant de quel immonde souvenir il pouvait se remémorer...et il finit par brusquement tourner la tête vers lui. C'était un sentiment très étrange de se sentir observé par une personne aux yeux bandés...il devait maîtriser une magie très puissante pour voir sans ses yeux.

-Les elfes sont des pleutres qui ont oublié que leur noblesse allait de paire avec leur courage pour la plupart. D'autres restent dignes et les derniers sont considérés comme fous. Mais dis-moi : Faire partie de la norme dans une société malade, est-ce vraiment signe de bonne santé mentale ?

La norme. Que pouvait bien être la norme? Suivre bêtement le troupeau, comme une tête supplémentaire n'attendant que le moment de la mort, se fondant dans la foule et faisant ce qu'on lui indique. Pour lui, la norme se définissait comme cela, un critère pour rentrer dans le moule et servir de pièce dans le jeu géant des puissants...les puissants donc il faisait partie à présent. Il réfléchit un peu puis répondit:

-Comme tu t'en es certainement rendu compte, la norme et moi ne sommes pas vraiment de bons amis...on peut même dire qu'on ne se connaît pas du tout. D'ailleurs, tu es dans le même cas non? Je doute que tu sois véritablement un soldat "chair à canon" comme on dit...Je te vois plutôt œuvrer dans l'ombre. Tuer pour des personnes haut-gradées, et même y prendre plaisir...Tu as bien une tête de sadique...Je me trompe?

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici


Dernière édition par Reivax Baëleän le Mer 29 Mai - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Mer 29 Mai - 22:52

Ce Reivax n'avait pas vraiment tort lorsqu'il disait que Fregon n'était pas un soldat, il était un marionnettiste qui avait étendu cet art jusque dans sa pratique de la magie. Cependant, il ne pouvait pas non plus être qualifié d'homme de l'ombre, étant capable d'agir sur les deux plans sans jamais se faire remarquer outre mesure par la populace, bien que tout le monde le connaisse à cause de sa cruauté. En bref, Fregon Semès pouvait commettre toutes les horreurs qui lui plaisaient sans jamais se faire accuser.

- Je ne pense pas être un véritable sadique, je suis plutôt un homme de science qui n'a pas peur de mettre en pratique ce qu'il apprend et de vivre selon sa philosophie de vie. Comptes-tu t'assoir ?

Pouvait-il se risque à parler ouvertement de cette chipie ? Sans doute pas, mais il pouvait tout à fait lui en toucher un mot histoire de voir sa réaction.

- Il y a quelqu'un dans ton entourage que je connais très bien et qui peut être autrement plus sadique que moi, malgré son apparence agréable tant bien au niveau de ses émotions que physiquement. Si je le sais c'est que cette personne a laissé une empreinte énergétique franchement visible sur toi.

Il avait sans doute outrepassé les règles de discrétion, mais dans cette guerre que valait encore la discrétion ? Tout se savait et peut-être que cette tactique payerait plus qu'une autre. Si la gamine savait qu'il était à nouveau en service au sein de la Noble Alliance, elle allait commencer à avoir peur.

Comme son interlocuteur ne s'était toujours pas assis, il se leva et se mis face à lui. Appuyé contre les restes d'une colonne, il observa attentivement l'hybride. L'elfe ne pouvait vraiment définir la nature de ses émotions, peut-être était-ce à cause du dragon ? Non, il n'avait jamais vraiment pu lire l'aura des hybrides, leur double nature rendait la tâche vraiment difficile. Ils étaient totalement imprévisibles.

Le Girudomasuta des Voyageurs du Temps risquait de très vite devenir un obstacle dans son entreprise. Une intuition venu du monde des esprits lui disait qu'à l'avenir, il aurait affaire à lui bien plus souvent qu'il l'aurait voulu...
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Mer 29 Mai - 23:33

Un homme de science? Il avait une vision un peu spéciale de la chose...Certes il "étudiait" les corps dont il s'occupait, mais de là à dire que cela avait pour lui un minimum d'intérêt...Il se moquait vraiment de lui.
Il ne comptait pas non plus s'asseoir. Il était dangereux de se mettre à l'aise avec un tel individu. Qui savait ce qui pouvait bien se tramer dans son esprit qui semblait complètement dérangé?

- Il y a quelqu'un dans ton entourage que je connais très bien et qui peut être autrement plus sadique que moi, malgré son apparence agréable tant bien au niveau de ses émotions que physiquement. Si je le sais c'est que cette personne a laissé une empreinte énergétique franchement visible sur toi.

Il passa son entourage en revue très rapidement et ne vit qu'une seule personne qui correspondait. Une seule personne dont l'histoire qu'il connaissait d'elle pouvait avoir un rapport avec un tel type. Une seule personne pour laquelle il se sacrifierait: Meliza. Cet enfoiré était bien en train de lui parler de Meliza...ça ne pouvait être qu'elle de toute façon car à l'entendre, il était très "marqué". Elle était peut-être sadique...mais elle restait néanmoins la mère de son enfant et n'avait rien à voir avec celui qui se tenait en face de lui.
Il garda cependant son calme, ne laissant transparaître son malaise que par un froncement de sourcil. Il se baissa lentement en gardant un oeil sur son vis-à-vis et ramassa son arme pour la tenir près de lui et lui montrer un engin assez dangereux.

-Bien...tu vas commencer par me dire d'où tu la connais...puis ce que tu lui veux. Cependant...mesure tes propos et fais attention à ce que tu dis...je pourrais...comment dire? Ah oui, je pourrais faire tomber accidentellement ma lance au niveau de ton cou...ce serait dommage quand même non?

Il ne s'en rendait pas compte, mais son expression neutre s'était changée en un regard mauvais braqué sur celui qu'il prenait désormais plus pour un potentiel allié...

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Jeu 30 Mai - 0:52

Il avait froncé les sourcils et son énergie avait grandi d'un coup. Certes, l'énergie qu'il dégageait restait bien faible, mais il en avait sans doute bien plus en réserve encore. L'elfe se mit à sourire : la gamine comptait à ses yeux. Il pourrait se servir de cette faille qu'était cet amour dégoûtant, mais il devait tout d'abord apprendre à mieux connaître son adversaire.

-Bien...tu vas commencer par me dire d'où tu la connais...puis ce que tu lui veux. Cependant...mesure tes propos et fais attention à ce que tu dis...je pourrais...comment dire? Ah oui, je pourrais faire tomber accidentellement ma lance au niveau de ton cou...ce serait dommage quand même non?

Il ne bougea pas malgré la menace qui pesait sur lui. L'hybride devait déjà savoir quelques petites anecdotes à son sujet, aussi Fregon réfléchit quelques instants à une réponse adéquate à la situation :

- Dans ce cas, éclaircissons nos rapports avec la jeune Melwasùl. Si j'ai bien compris tu as la chance... ou plutôt la malchance dans la situation présente, d'être son amant... Il fit une courte pause dans son discours. Elle a donc déjà dû te parler de moi, peut-être sans nommer mon nom. Ce qui entre nous soit dit ne m'étonnerait pas, connaissant cette tête de linotte. A nouveau il marqua une pause. Pour résumer nos relations, elles sont très mauvaises et mademoiselle Melmel m'a torturé durant au moins une semaine pour me faire payer mes méfaits, il y a de cela environ quatre ans voir plus. Encore une fois, il s'arrêta et contempla avec satisfaction le visage de son vis-à-vis. Je la connaît sans doute mieux que toi et je peux te dire qu'elle n'a absolument rien d'un ange, je dois même être plus sain d'esprit qu'elle, lorsqu'elle entre dans un certain type de colère. Aussi, tu auras probablement remarqué qu'elle connaît quelques rudiments du ritualisme, sinon comment pourrait-elle utiliser sa magie du feu de la sorte ? Je trouve ton esprit de déduction bien lent ma fois, même si ta conversation m'est agréable puisque intelligente.

Comment avait-il pu louper ce détail ? Bref là n'était pas la question. L'elfe devait se défendre. En aucun cas, il ne tuerait ce Reivax ce soir-là, car il préfèrerait voir la mioche s'affoler quelque peu auparavant. Son excitation grimpait et ses forces ses décuplaient au fur et à mesure de l'attente d'un combat avec le bien-aimé de son ennemie.

D'un puissant bon en arrière, il se mis en sécurité dans l'épaisseur de l'ombre. Qui allait-il bien pouvoir invoquer pour affronter un ennemi de cette taille sans le mettre directement à mort ? Son choix se porta sur un esprit très spécial. Il lui demanderait probablement une forte quantité d'énergie, mais une fois l'invocation faite et qu'il aurait assimilé l'esprit dans son corps, il disposerait de sa propre énergie en plus de celle de l'entité.

Il leva son bâton vers les ténèbres des cieux et prononça une incantation :

Puolesta asukkaiden Paradise, nimissä enkelit yöllä, pyydän sinua Samael, kuoleman enkeli, enkeli siivet tulipalon, toimeenpanijana henkimaailmaan, valmiina minulle voimaa.

Une énergie noire envahit l'endroit et se faufila dans la bouche de Fregon, dont les pupilles devinrent complètement noires. D'une voix rauque et grave il fit :

- On va voir si tu es capable de survivre aux attaques de notre invité !

Il déploya les deux ailes de feu de l'entité. Il faudrait régler la question rapidement, car celui qui le possédait était assez puissant pour prendre le contrôle total de son corps s'il ne faisait pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Jeu 30 Mai - 22:31

Il l'écouta raconter son histoire. Vraie? Inventée? Il ne le savait pas et, à vrai dire, n'en avait que faire...Tout ce qu'elle avait dû faire à cet homme ne pouvait être que mérité. Quant à sa folie, Reivax était lui aussi un peu fou à sa manière. Plus il le laissait continuer et plus il commençait à s'impatienter. L'entendre dénigrer Meliza, l'insulter en lui disant qu'il avait la réflexion lente.
Puis, sans vraiment de raison, il commença à incanter dans une langue bien étrange dont les mots ressemblaient vaguement à la langue commune. Son bâton tendu vers le ciel, il attendait la bouche ouverte. Soudainement, une fumée noire apparu et alla se faufiler dans sa bouche et gonfler ses poumons. Il dit alors d'une voix très grave et rauque:

- On va voir si tu es capable de survivre aux attaques de notre invité !

Puis il déploya deux ailes de feu. Reivax resta éberlué quelques secondes devant la chose en face de lui. Jamais il n'avait croisé une personne avec un tel pouvoir. Il passa en revue tout ce qu'il avait vu et se décida à passer à l'assaut même si il ne savait pas vraiment comment le vaincre.
Il fît pousser les fouets végétaux de ses mains qu'il avait apprit à maîtriser depuis une mésaventure dans Aeoris. Mettant ses mains en arrière, il les envoya rapidement vers l'ennemi. Les plantes traversèrent l'espace qui les séparait en claquant et s'enroulèrent autour des deux ailes. Il comptait tirer pour tenter de les casser mais n'en eu pas le temps. Il n'avait pas prévu que le feu allait se répandre aussi vite sur ses fouets et remonter à ses mains en quelques secondes à peine. La flammèche remonta même jusqu'au creux de ses mains et lui brûla légèrement les mains. Ce n'était pas grave et ne laisserait certainement pas de cicatrice mais lorsqu'il tenta de les refaire pousser, rien ne se fît...les graines devaient avoir étés consumées. Il plaqua alors ses mains au sol et se concentra pour faire pousser sous les pieds de son adversaire de multiples lianes et ronces pour le clouer sur place. Les plantes remontaient le long de ses jambes et les lacéraient avec leurs épines. Il espérait que cela suffirait et qu'il aurait ainsi quelques instants de répits. Essoufflé, il lâcha cependant:

-Ce serait mal me connaître que de penser qu'il te suffit de deux ailes enflammées pour m'effrayer. Si tu n'as que ça en stock, tu devrais t'arrêter desuite, tu cours à ta perte.

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Jeu 30 Mai - 23:24

Des ronces grimpaient autour de ses jambes et lui lacéraient ses chaires. L'elfe n'avait plus de sensations physiques à cause de la possession, malgré le sang qui ruisselait sur le sol, il se mit à rire de la manière la plus glauque qui soit. Sa cruauté alliée à la confiance et la détermination de l'entité, faisait de lui un être absolument dégoûtant.

-Ce serait mal me connaître que de penser qu'il te suffit de deux ailes enflammées pour m'effrayer. Si tu n'as que ça en stock, tu devrais t'arrêter de suite, tu cours à ta perte.

Fregon riait presque aux larmes, aurait-il vraiment besoin d'utiliser la magie de son hôte pour pouvoir écraser ce petit cafard d'hybride. Un druide ne faisait pas le poids contre un ritualiste et il allait le lui enseigner. Les ronces tombèrent en cendres consumées par le feu. Alors qu'il avançait vers son adversaire ses blessures se refermaient grâce à son hôte.

Par souci de tester son adversaire, il accrocha son bâton dans son dos tout en continuant de marcher tranquillement vers celui-ci. Reivax n'avait pas grande chance de s'en tirer vivant si l'entité prenait le dessus sur son esprit, aussi tant qu'il n'en n'aurait pas besoin il n'utiliserait pas son pouvoir, car sa mort le desservirait.

Soudain, il accéléra le pas d'une manière remarquable et en une seconde il se retrouva nez à nez avec sa cible. Ce dernier avait voulu esquivé, néanmoins il prit un coup de poing exemplaire qui le fit tomber à la renverse. Fregon se percha sur les restes d'une colonne alors que l'autre se relevait.

-Ce serait mal me connaître que d'utiliser la magie contre moi sans une once de réflexion. La gamine ne m'a jamais battu dans un duel sans faire de coups bas. D'ailleurs, je dois avouer que les coups bas son sa spécialité, par contre toi... je n'ai pas l'impression que tu sois capable de telles choses en bon gentil homme que tu fais.

L'esprit voulait lui aussi sa part d'hybride et il commençait à s'impatienter. Avait-il commis une erreur en l’invoquant ? Peut-être que oui, sur son front, perlait la sueur. Il ne lui restait pas beaucoup de temps avant qu'il ne doive le renvoyer. Il fallait agir.

Le ritualiste plongea sur sa cible en tournoyant. Si ses ailes le touchaient, il serait suffisamment brûlé pour ne plus pouvoir combattre et il serait à sa merci.
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Ven 31 Mai - 0:15

Dès qu'il eu parlé, son adversaire se mit à marcher et, dans une accélération fulgurante, se rua sur lui pour lui asséner un coup de poing d'une puissance phénoménale. Il décolla légèrement avant de s'écraser par terre, l'estomac écrasé par le coup et crachant du sang. Il se releva péniblement en s'essuyant la bouche et regarda l'autre perché sur une colonne:

-Ce serait mal me connaître que d'utiliser la magie contre moi sans une once de réflexion. La gamine ne m'a jamais battu dans un duel sans faire de coups bas. D'ailleurs, je dois avouer que les coups bas son sa spécialité, par contre toi... je n'ai pas l'impression que tu sois capable de telles choses en bon gentil homme que tu fais.

Puis sans même attendre, il se jeta sur lui en tournoyant. Reivax eut à peine le temps de mettre sa lance en travers pour se protéger. Cependant, les flammes d'une aile lui léchèrent le bras gauche, lui arrachant un cri de douleur. Il se ravisa vite et, appuyant son pied sur le ventre de son adversaire, l'envoya valser en arrière. Il n'attendit pas un autre assaut, se releva et, de son bras valide, prit sa lance pour la planter dans une des ailes de enflammées de la créature qui lui faisait face. A défaut de pouvoir la toucher avec la magie, autant essayer d'y aller au contact.

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Ven 31 Mai - 21:59

Ses ailes avaient touché son bras gauche, néanmoins ce ne fut pas suffisant pour le déstabiliser. Malgré un cri de douleur, l'autre l'avait envoyé s'écraser contre un mur de pierre d'un coup de pied dans le ventre, puis avant qu'il n'eut le temps de se relever, il lui avait planté sa lance dans son aile droite. L'elfe lâcha un horrible cri de douleur, ce n'était pas une souffrance anodine puisque l'entité qui le possédait la ressentait aussi et qu'il se vengeait sur lui à chaque blessure de ce genre.

Cet imbécile semblait être bien agrippé à sa lance et aussi il se saisit d'elle, l'arracha de son aile et se servit de son manche pour repousser le jeune homme de bien quelques mètres. Il se releva péniblement crachant à son tour du sang. Cette fois, il devait renvoyer son hôte sinon il allait prendre totalement possession de son corps.

-Bougre d'âne bâté, tu viens de me foutre les boules et c'est pas un plus pour ta survie. A la base je comptais te laisser la vie sauve, mais en fin de compte je vais peut-être bien te réduire en charpie, histoire que ta poulette pleure quelques temps.

Alors que l'autre se relevait, il lui donna un monstrueux coup de pied dans le visage. A quoi bon viser ailleurs, il comptait le mettre en pièce, pas le tuer, mais le faire souffrir physiquement. Il décrocha son bâton et commença une nouvelle incantation :

Voimalla luontoäidin, pyydän teitä O kuningatar kissoja Felis. Tule luokseni ja antaa minulle voimaa, tule luokseni ja valmis minulle voimaa ja auttaa minua voittamaan vihollisia.

Il n'avait presque plus d'énergie magique. Felis était un esprit moins puissant, mais tout aussi efficace que Samaël en combat. Cet ange de malheur lui avait fait perdre une bonne moitié de son énergie pour un résultat peu probant.

Le ritualiste était planté là sans bouger. Violemment, il abattit son bâton sur le torse de son adversaire, puis d'un puissant bond il se retrouva au sommet d'une colonne brisée par le temps, bien campé sur ses deux pieds ainsi que sur sa main gauche. Un esprit félin était source de souplesse et de rapidité. Elle accroissait aussi sa vue astrale. Il en était de même pour son ouïe...

Cette fois, il bondit et atterrit derrière son ennemie auquel il donna un bon coup dans le dos avec l'extrémité de son bâton. Celui-ci aurait certainement le souffle coupé...
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Sam 1 Juin - 0:02

La main bien ancrée sur le manche de sa lance, il prenait un plaisir malsain à lui enfoncer l'acier dans la chair et à le faire souffrir. Mais son adversaire s'arracha la lame et envoya Reivax valser. Il garda quand même son arme à la main mais atterrit sur son bras brûlé, ce qui lui arracha une grimace de douleur. A peine eut-il le temps de se relever qu'il se prit un coup de pied dans le coté du visage qui le renvoya au sol. Tandis qu'il reprenait peu à peu ses esprits, l'autre incantait encore quelque chose. Il se releva très péniblement et s'appuya sur sa lance. L'autre était décidément très puissant. Il leva à peine le regard qu'il vit son adversaire, sans ailes cette fois, lui sauter au dessus et atterrir derrière lui. Une nouvelle douleur survînt dans son dos et lui coupa la respiration. Au sol, le souffle coupé, il dût accélérer sa remise en forme pour prendre sa lance et mettre un coup dans les jambes de l'adversaire. Ce dernier tomba à la renverse. Reivax en profita pour se lever et se jeter derrière un mur, ses jambes ne voulant plus le porter sur la fin du parcours. La face contre terre il utilisa ses dernières forces pour utiliser son pouvoir. Des plantes poussèrent alors sur les murs et les colonnes du secteurs et les défragmentèrent pour lancer sur l'adversaire des milliers de morceaux de pierres. Il y avait peu de chance qu'il s'en sorte.

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Sam 1 Juin - 1:03

Des lianes et toutes sortes de plantes poussèrent sur les murs des ruines et commencèrent à jeter des morceaux de ceux-ci sur lui. Son adversaire n'était pas stupide en fin de compte. Il s'était caché pendant, que sa magie faisait effet. Aussi, Fregon avait pu éviter un bloc qui aurait normalement dû l'envoyer six pieds sous terre.

Durant quelques secondes, il ne s'attela qu'à l'esquive des rochers, puis il se prit une petite pierre dans la tête, qui le fit tomber à terre. Lorsqu'il releva la tête, il vit qu'un bloc immense lui arrivait droit dessus. Il roula en arrière. Le rocher toucha le sol à quelques centimètres de lui et rebondit en passant juste par-dessus lui.

L'elfe devait se mettre à l'abri des débris, mais il ne serait nulle part en sécurité. A moins que... Il courut vers les lianes et se mis à les couper tout en continuant d'esquiver ce qui lui tombait dessus. La tâche était dure et un éclat de pierre lui transperça le mollet. Un cri de douleur ainsi qu'une seconde d'inattention lui avait presque coûté la vie. De plus au fur et à mesure qu'il coupait les ronces, lianes et autres plantes, celles-ci repoussaient.

Il se planqua alors derrière l'autel fracassé. Là il faisait trop sombre pour que quoi que ce soit puisse pousser. A nouveau, il renvoya l'esprit qui le possédait. Cette fois, il lui faudrait invoquer quelqu'un qui puisse le tirer de ce mauvais pas et ce rapidement. Il n'avait presque plus de force, fallait-il miser sur l'évocation ou l'invocation. La possession mettrait la force de l'entité à sa disposition, mais l'évocation lui permettrait de rester en retrait...

Kun tulen metafyysinen maailma, sinä valvojana yksi peruspilareista kaiken elämän, pyydän teitä luokseni ja tuhoisaa tuli palaa vihollinen.

Une immense salamandre enflammée sortit de l'ombre. Celle-ci regarda Fregon d'un air hautain, s'il voulait qu'elle l'aide, il devait d'abord s'aider lui-même. Il se releva et recommença à s'attaquer aux lianes. L'esprit élémentaire passait derrière lui brûlant tout sur son passage.

Une fois qu'ils eurent fait le ménage, tous deux se mirent à chercher Baëleän. Celui-ci était tranquillement derrière un mur, mais fait comme un rat...
Revenir en haut Aller en bas
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Sam 1 Juin - 20:11

Bien à l'abris derrière son mur, Reivax tentait de se remettre de ce qu'il venait de subir. C'était absolument incroyable, ce type déployait une telle puissance...Mais comment pouvait-il le combattre au juste? Il maîtrisait le feu donc impossible de lui envoyer des plantes dessus...il ne lui restait qu'une chose à faire mais elle lui plaisait guère...la dernière fois, il était tombé au sol sans plus aucune force...Mieux valait la garder uniquement lorsqu'il ne pourrait plus rien faire d'autre. Il écoutait au travers de la pierre les morceaux valser et rebondir au sol. Plusieurs fois, le brouhaha fût ponctué du bruit de la chair transpercée. Au moins, ça marchait. Puis, après une énième incantation, plus rien. Seul un bruit de feu restait.

"Mais il en a combien des sorts dans le même style celui là?! Je suis censé survivre comment moi?"

Bien sûr, il avait eu la bonne idée de se mettre dans un angle et il avait en face de lui l'elfe et une sorte de salamandre enflammée. Il fronça alors les sourcils. En s'appuyant sur sa lance, il se releva péniblement pour lui faire face. Une fois debout, il le regarda dans les yeux et vit qu'il se délectait de le voir en si mauvaise posture. Profitant alors de ce moment de paix provisoire, il ferma les yeux et, se concentrant, il réussit à provoquer ce qu'il s'était passé dans la grotte avec Blake, qui d'ailleurs lui aurait été d'un grand secours en cet instant. La même souffrance commença à lui engourdir la mâchoire et après une petite seconde et demie, il avait la bouche transformée. Elle était maintenant un grand gouffre garni de crocs aiguisés et nombreux, rangés en plusieurs lignes. Il l'ouvrit et, dans un cri fort venant tout droit du fond de cette nouvelle bouche, il l'abattit sur le bras de son adversaire.

"Œil pour œil, dent pour dent, tu devrais connaître le proverbe imbécile."

Après lui avoir lacéré le bras, il le lâcha et, sans même attendre d'avoir reprit une forme normale, il fît sortir ses ailes aussi douloureusement que sa mâchoire et prit son envol. Il ne sût pas vraiment comment mais la salamandre devait certainement l'avoir touché car, après quelques battements d'ailes, une chose enflammée fût lancée sur une de ses ailes. Il ne pût maintenir son vol que quelques instants avant d'aller s'écraser dans les ruines. Il était certes dans un état lamentable mais encore en vie, et c'était déjà pas mal. Il se releva alors et, même perclus de douleur, trouva encore la force de courir pour aller plus loin. Oui, il devait vite fuir ce combat perdu d'avance.

(Sortie du rp)

__________________________________

Cliquez ici--->Journal<---Cliquez ici

Cliquez aussi ici---->Le bestiaire<----Cliquez aussi ici

Et puis cliquez ici----->Le temple des légendes<-----Et puis cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   Dim 2 Juin - 23:26

A ce moment-là, l'hybride avait relâché sa puissance, disons animale, et s'était partiellement transformé. Fregon n'en crû pas ses yeux. Un hybride parfait entre un dragon et un humain, c'était tout bonnement impensable.

D'un coup de mâchoire, il lui avait lacéré l'avant-bras droit et puis s'était envolé grâce à des ailes sorties de nul part. De peur la Salamandre était rentrée au bercail. Fregon tombé à terre pour se protéger, le regarda quitter la place. Il avait eu raison de s'enfuir, sinon sa vie aurait été écourtée de plusieurs années.

Toujours assis sur le sol, l'elfe évoqua un être de lumière pour qu'il le soigne. Une belle jeune fille enrobée d'un halo lumineux dorée s'avança vers lui et referma ses plaies, puis disparu aussi sec qu'elle avait débarqué.

Le ritualiste, sentit qu'il n'avait plus rien à faire dans cet endroit. Il avait laissé fuir son ennemi qui allait sans doute prévenir la gamine qui allait elle-même se mettre en chasse ou se cloîtrer dans son hall de guilde. Bref, ils étaient tous deux imprévisibles et pour l'instant une seule personne occupait réellement son esprit : Eleanor.

Il se dépêcha de rentrer tout en évitant de prendre le même chemin que Reivax, pour aller voir si la naine était enfin revenue de mission.

[Sorti du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ode à la mort [pv Reivax]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ode à la mort [pv Reivax]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: Monde extérieur :: Sanctuaire en ruine-
Sauter vers: