Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)


Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilFAQMembresS'enregistrerConnexionCalendrier
Bienvenue sur Aeoris. Rejoignez nous et forgez votre destinée !
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
DESIGN EN REFONTE ; n'en tenez pas compte, continuez à RP !
L’équipe du site
Admins :
Derniers sujets
» Alibi-RPG!!
Lun 8 Mai - 13:58 par Invité

» Réveil difficile [RP solo]
Ven 7 Avr - 0:02 par Kaltaïs Thra

» Images du site
Jeu 16 Mar - 17:40 par Kaltaïs Thra

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah


Partagez | 
 

 Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Lun 11 Mar - 15:22

Perchée sur un toit, Keleann observait la lune rousse qui s'élevait aux dessus d'Aeoris. Elle se sentait perdue dans cette grande ville, au milieu de tous ces humains. Sicryn était parti je ne sais où, et la jeune change-forme angoissait. Elle se sentait en cage..
Que ne donnerait-elle pas pour retourner dans les montagnes...
A nouveau, ses pensées dérivèrent vers Sicryn, et elle se souvint de sa rencontre avec le vampire qui l'avait sauvée. Sans lui, elle serait devenue sauvage, totalement et irrémédiablement. Il avait su réveiller son humanité...
Où était-il en cet instant ? La jeune voleuse ferma les yeux, et s'enfonça dans ses souvenirs aux senteurs sauvages...

~oOo~

Les Montagnes de la Syhra, immensités blanches, écrasantes de majesté. A leurs pieds, un source sacrée, jaillissant au coeur de la forêt, dans une vasque de marbre blanc. L'eau y était si pure qu'elle pouvait guérir n'importe quelle blessure. C'était un sanctuaire, et ce sanctuaire était gardé.
Depuis bientôt dix ans, c'était le territoire de Keleann.


Elle s'éveilla avec le soleil. Ses yeux ambrés se plissèrent face à l'ardente lumière de l'astre solaire. La renarde s'étira en baillant, faisant saillir ses griffes. Puis elle se dirigea en trottinant vers la source, et se désaltéra.

La forêt avait revêtu ses couleurs d'automne, et l'air portait l'odeur de la neige toute proche. Elle se mit en chasse.


Piste. Odeur douce. Lapin.
Sol mou sous pattes. Humus.
Champignons ! Miam !
Lapin ? Perdu piste.
Autre piste... Odeur bizarre. Pas animal forêt.
Suivre. Cachée.



La piste ramena la renarde vers la source sacrée. La, tapie dans les feuilles mortes et les buissons, elle observa.
Ses oreilles s'aplatirent sur son crâne et un grognement sourd monta de sa gorge alors qu'elle fixait son regard sur l'intrus.


Deux-pattes ! Fuir !


Le poil hérissé sur l'échine, elle détala dans un éclair de fourrure rousse, le plus loin possible, vers les sommets. Et puis, elle se calma, et la peur fit place à une curiosité teintée de haine.


Pourquoi Deux-pattes ici ? Source- sacrée ?
Mon territoire. Chasser Deux-pattes.



Elle poussa un grognement hargneux, et retourna à la source.


Deux-pattes assis. Quoi attendre ?


L'individu finit par se relever, et s'avança vers l'eau pure. Un glapissement furieux retentit, et la renarde bondit hors des fourrés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Lun 11 Mar - 19:40

Sicryn était assis au sommet d'une tour, surplombant la capitale de sa hauteur majestueuse. La nuit était maintenant tombé et un petit vent frais venait s'amuser avec les cheveux du vampire. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres et il ferma les yeux juste quelques instants pour profiter de la sensation de liberté qu'offrait cet endroit, où il aimait bien se rendre. Plaçant ses mains derrière la tête, il se laissa tomber en arrière, s'allongeant sur le dos, les jambes pendant dans le vide.
Il rouvrit les yeux pour observer les étoiles, se sentant soudain terriblement nostalgique. Il ferma donc à nouveau les paupières pour se laisser entraîner par ce flot de souvenirs qui ne demandait qu'à refaire surface.
La première image qu'il eu en tête fut la tombe de sa mère, la semaine où il était resté assis sans bouger après le drame. Mais un sourire naquit à nouveau sur ses lèvres, repensant à sa dernière visite sur cette même tombe. C'était là qu'il avait rencontré pour la première fois Kelly.. Sa petit Change-Forme.. Quelle rencontre amusante..


~oOo~


Bien des lunes étaient passés. Aillant enfin réussi à se faire une place dans la ville sans merci qu'était la capitale, Sicryn c'était offert un voyage. Un long voyage qui l'emmena jusqu'aux immensités majestueuses des Montagnes de la Syhra. Cela faisait tellement longtemps qu'il ne c'était plus rendu dans ces lieux, et le vampire dû admettre que certains endroit l'émouvaient..


Après avoir jeté un coup d'oeil sur le village où il avait grandi du haut d'une petit colline, il c'était dirigé d'un pas lent et droit vers la source.. Le bassin où il avait creusé la tombe de sa mère.
Il fut stupéfait de voir à quel point les lieux avaient changés, et la forêt agrandi. A cause de ce fait, il dû chercher longuement le chemin, et fut soulagé quand il le reconnu.


La source était là, irradiant sa sublime beauté. Pure et magique. Il ne put se retenir de sourire doucement, s'avançant assez pour voir l'eau, toujours aussi.. parfaite. C'était bel et bien un sanctuaire sacrée que cette source, cela ne faisait aucun doute.
Il avait même entendu dire que son eau guérissait tout les blessures possible.


Il s'assit, juste devant la tombe qui n'était même plus visible, recouverte par la mousse et l'herbe, mais surtout recouverte de magnifique fleur ne poussant que sur cet endroit délimité. Ce petit détail toucha doucement le vampire qui, tendant les bras, retira la pancarte de sous son tas de mousse.
Le petit écriteau de bois dans lequel Sicryn avait gravé le prénom et nom de sa mère.. Il reposa le petit morceau de bois a son endroit initiale, par dessus la végétation.


Il ferma les yeux quelques secondes, soupirant doucement, avant de prendre une longue et revigorante bouffé d'air pure que seul le pied des montagne de la Syhra lui offrait.


- J'espère que votre repos est doux, mère. Cela faisait longtemps que je n'était pas venu ici..

Nouvelle inspiration, plus courte cette fois.

- Je reviendrais de temps en temps.. Surveillez votre sommeil.

...

- Je suis à la capitale désormais.. J'ai de nombreux contact, je suis sur que vous auriez était fi.. Non, ce ne fut jamais votre truc, la ville, tout ça..


Il se mordilla la lèvre, se relevant doucement. Le vampire fit quelques pas vers l'eau pure du bassin, voulant le contemplé encore un peu.. quand un glapissement, oui c'était bien un glapissement, se fit entendre derrière lui. Posant sa main sur le manche de son arme par pur réflexe, Sicryn fit volte-face pour voir d'où venait cela.
Il retenu un petit rire quand il aperçu le magnifique petit renard, tout poil hérissé, se dirigé vers lui d'un air purement énervé.

Lâchant évidemment son arme, le vampire se pencha, s'accroupissant, ne voulant pas faire fuir l'animal.

- Et ben.. Je t'es dérangé dans ton petit chez toi? Je ne venais que rendre visite à quelqu'un, ne t'inquiète pas petit gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Mer 13 Mar - 14:10

La renarde s'était élancée furieusement, dans le but de mordre l'intrus, prête à combattre. Pourquoi s'était-il mit à quatre pattes ? Surprise, la renarde s'arrêta, ses crocs découverts à quelques centimètres à peine du visage de l'intrus..
C'est alors qu'elle rencontra ses yeux.. des yeux violets... emplis de tristesse.

Deux pattes yeux tristes..
Tristesse humaine..
Tristesse... mal.
Ça fait mal !

La renarde gémit. Quelque chose.. quelque chose se réveillait en elle. Elle était pétrifiée, incapable de détacher son regard des yeux violets. Et il y avait sa voix. Elle ne comprenait pas les mots, mais ils entraient dans son âme.. et soudain, ce fut le déclic. Quelque chose se libéra, l'engloutit comme une vague. Elle changea.
Les griffes, les crocs, les yeux ambrés et la fourrure rousse laissèrent place à une jeune fille, presque nue. Une crinière de cheveux roux encadrant un visage fin aux yeux noirs.

Des émotions, surgies d'un passé oublié firent surface, les souvenirs explosèrent dans sa tête. Le parfum de l'océan, une voix, grave et douce.. papa ? Et puis l'horreur.. le bruit des canons et l'odeur du feu.. la douleur, la peur et la haine. Elle hurla, les mains plaquées sur les oreilles. Elle ne voulait pas, elle ne voulait pas se souvenir. Rester animal. Ne pas souffrir. Trop tard. L'esprit humain s'était réveillé, et reprenait sa place.

Elle voulu fuir, se leva, tituba. Tout tournait, l'enfer se déchaînait sous son crâne.
Mal. Elle avait mal. Si mal. Trop mal.
La douleur l'emporta vers l'abîme de l'inconscience. Elle bascula dans la source sacrée.
Et dans sa tête résonna un mot.
Keleann...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Mer 13 Mar - 19:07

Sicryn écarquilla légèrement les yeux. En effet le vampire avait quelque peu du mal pour cerner ce qui venait de se passer. Tout c'était déroulé terriblement vite et il n'avait pas tout bien compris. Le renard avec qui il.. avait commencé a taper la discute, oui il se rendait compte que c'était pas tout à fait normal, avait tout d'abord gémi. Les yeux de l'animal, plongés dans les siens ne bougeaient plus, tout comme le renard qui c'était entièrement pétrifié.. Bon, jusque là, il suivait. Mais ce qui suivit le troubla un peu plus..

Les contours de l'être poilu parurent flou, et les yeux de Sicryn purent voir les changement. Les crocs du renard disparurent tout comme ses griffes se rétractèrent. Puis les yeux, et enfin, le pelage. Tout changeait, laissant au renard un aspect de plus en plus humain.
Evidemment tout ceci c'était passé terriblement vite, laissant le vampire bouche bée quand la jeune femme qui se tenait dorénavant devant lui, entièrement dénudée, des cheveux aussi roux que le pelage du renard encadrant son visage, hurla soudainement, plaquant ses mains sur ses oreilles, comme horrifiée..

Sicryn essayait de prendre part à tout ce qui se passait sous ses yeux mais ne parvint qu'à tendre à peine sa main vers la jeune femme, comme en dehors de toute réalité. Elle se mit à tituber, comme ne tenant plus sur ses jambes. Et elle finit par tombée dans la source, l'eau sacrée éclaboussant le vampire sous le contact du corps de la jeune femme, déchirant la surface tranquille de l'eau.

C'est seulement là qu'il reprit entièrement conscience de ce qui venait de se passer, si rapidement. Qu'est ce que c'était que cette histoire? Une change-forme, ici? Pourquoi? Et pourquoi s'être montrée? Pour quel raison avait-elle réagit comme cela et avait hurler? Trop de questions! Et puis elle semblait si.. sauvage.. plus animal que les quelques autres change-forme qu'il avait déjà rencontrer..
Sans hésiter il se releva avec hâte et se dépêcha d'entré dans la source, ressortant de l'eau la jeune femme qui commençait à se noyer sérieusement. Il la tira jusqu'à la rive et la déposa sur la mousse, avant de se relever.

La change-forme était inconsciente, les yeux fermées, elle semblait presque dormir, si on oubliait l'expression de douleur qui se dessinait sur son visage. Il l'observa longuement avant de prendre enfin en compte le fait qu'elle était vraiment complètement nu. Se mordillant la lèvre, n'étant pas du tout insensible au charme et à l'aura sauvage que la jeune femme dégageait ( ainsi surement qu'à ses courbes.. ), il ôta sa propre veste. C'était comme un manteau, assez long, entièrement noir, fait d'un tissu extrêmement agréable, qu'il portait aujourd'hui comme seul vêtement de dessus. Il s'agenouilla, déposant l'habit sur la change-forme, cachant ainsi sa nudité et la réchauffant un minimum.

Il remarqua d'ailleurs que la nuit tombait, et que le vent des montagnes commençait à souffler. Elle était trempé tout comme il l'était, et n'était tout deux qu'à moitié habillé, Sicryn n'étant désormais que torse nu. Il décida donc de faire un feu.
Ce n'était pas le bois qui manquait et récolté de quoi lancer un feu ne fut pas difficile ni long. Sicryn entreprit de faire démarrer le feu en posant ses mains sur les brindilles, de petites étincelles volèrent autour de celle ci et la première flamme apparu. Le vampire retira ses mains et tourna ses yeux violets vers la fille.
Assis prêt des flammes, il n'attendit plus très longtemps avant de voir, malgré la lumière du jour presque inexistante désormais, les yeux de la change-forme s'entrouvrir. Elle se redressa en sursaut, l'air paniquée..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Jeu 14 Mar - 21:55

C’était froid, mouillé. Ça tanguait. Comme un bateau. Un bateau dans une tempête. Papa ! Papa ! Criait-elle. Mais on ne l’entendait pas. Il y avait le rugissement des vagues, et ceux des canons. Et sa voix emportée par le vent. C’était un cauchemar, c’était un souvenir.
Après l’eau, le feu, vorace et brûlant. L’odeur de la fumée qui vous pique la gorge. Le feu partout. Le feu et la tempête. Elle étouffait, se débattait. Crier. Mais sa voix s’est envolée.
Je veux vivre ! Je veux VIVRE !

Elle se réveilla brutalement, le souffle court, et couverte de sueur. Le feu. Le feu était là.
Elle recula précipitamment, terrorisée par les flammes, s’empêtra dans le manteau du vampire, et s’étala sur le sol. Elle se prit la tête dans les mains. Elle avait mal. La tempête qui se déroulait sous son crâne était une torture. Le monde tanguait. Et il y avait le feu..

Une voix parvint à ses oreilles, la ramenant à la réalité. Elle s’immobilisa, et prit conscience de plusieurs choses :
Le feu de la brûlait pas. Il était petit, et il était dans une cage de pierre.
Et puis elle prit conscience de son nouveau corps. Elle n’avait plus de griffes, plus de fourrure, plus de crocs..

Je.. Deux-pattes ? …

Elle secoua la tête.. Ça faisait mal.

Froid.

Il y avait quelque chose sur elle.

Deux-pattes donner sa fourrure ? Pourquoi ?

Elle regarda le vampire, qui s’était approché. Puis le feu. Mais elle avait peur des flammes.
Elle se mit en boule, et fixa son regard sur lui, le détailla de la tête aux pieds, pendant qu’il essayait de lui parler. Mais elle ne comprenait pas. Ne voulait pas comprendre. Sa tête bourdonnait d’un trop-plein de souvenirs.

Il était grand. Cheveux noirs, yeux violets envoutants. Crocs ? Ce détail l’intrigua.

Humains pas crocs. Deux-pattes pas humain. Animal ?

Elle n’avait jamais vu de vampire. Et il la fascinait. Elle l’observait fixement. Roulée en boule sous le manteau. Ses yeux reflétant la lumière dansante des flammes. Et puis la fatigue l’emporta, et elle s’endormit.

Le soleil la réveilla le lendemain. Pendant un moment, elle ne sut plus où elle se trouvait. Et puis ses sens s’éveillèrent.
L’odeur âcre des cendres du feu éteint. L’air froid des sommets enneigés. Le glouglou de la source sacrée. Et l’odeur légère, étrange et douce, du vampire.
Elle le regarda. Il ne bougeait pas. Encore endormi.

A quatre pattes, elle se traîna vers la source, et pour la première fois, elle se vit. Son reflet lui montra une jeune femme, le visage maculé de terre, des cheveux roux qui tombaient en longues mèches désordonnées devant des yeux noirs. Elle resta un long moment, là. Sans un bruit. A observer ce reflet si étrange qui était devenu le sien. Et puis elle se plongea la tête dans l’eau, comme pour chasser les dernières traces de ce qu’elle avait été.

La tempête sous son crâne s’était calmée. Elle se souvenait. Elle avait été humaine avant d’être renard. Elle avait été humaine, et elle avait peur.

Elle regarda le deux pattes. Il ne bougeait toujours pas. Et malgré sa peur, l’esprit de la fillette qui dormait en elle depuis si longtemps s’était réveillé, et elle était curieuse. Elle s’approcha.

Elle rampa jusqu’à lui, prête à bondit au loin au moindre mouvement suspect. Mais il ne bougea pas. Elle était toute proche.
Sa main rencontra un objet. C’était long. Froid. Tranchant. Elle l’observa avec fascination.

Croc. Croc pour Deux-pattes…
Faim. Chasser ?
Plus crocs..
….


Elle observa l’objet, longtemps. Il lui revint l'image floue d'un grand homme brun piquant la viande avec un objet semblable. Un Deux-pattes .. Papa. C'était comme ça qu'on l'appelait.
Elle reposa la lame près du vampire, et fila dans les bois, jusqu’à sa tanière. Elle avait une idée.

Elle revint vers le vampire quelques minutes plus tard, s’empara de la lame, et tailla.
Elle n’avait plus de crocs. Elle allait s’en fabriquer.
Lorsque le vampire se réveilla, elle avait fini son travail. Et dans sa main se trouvait une longue lame d’os. Un croc.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Ven 22 Mar - 20:43

Leur regard s'étaient croisés. Sicryn s'approcha lentement d'elle, ne voulant pas l'effrayer, mais apparemment les flammes du feu qu'il avait fait s'en chargeai. Après s'être mis en boule comme si elle était encore un renard, elle reporta à nouveau ses grands et beaux yeux vers le vampire.
Sicryn pu sentir le regard de la jeune femme le parcourir. Une curiosité innocente semblait s'éveiller en elle vu le regard avec lequel elle le regardait.

Le vampire s'approcha encore légèrement et s'accroupi à sa hauteur, tentant de lui parler pour voir si elle lui répondrais.


- Bonjour petite Change-Forme.. Ne t'inquiète pas je ne te veux aucun mal..

Il l'observa, elle ne semblait même pas l'écouter, ne pas le comprendre. Il s’assit finalement et croisa les bras, retentant de lui dire quelques phrases qu'elle ignora totalement, toujours occupée à le regarder avec intention. Il remarqua à son tour qu'elle semblait s'attarder sur ses dents, qui étaient à ce moment précis voyantes.

Il sourit doucement et leur moment d'observation mutuelle s’arrêta quand elle s'endormit d'un coup. Roulée en boule dans la veste de Sicryn qui était largement assez grande pour qu'elle puisse s'emmitoufler, elle avait un air sauvage, libre, et une aura terriblement attirante, et intéressante! Sicryn la regarda encore un petit moment, se demandant ce qui allait se passer.

Elle ne semblait ne pas savoir parler, ne pas savoir.. être humain. Le vampire savait que parfois l'esprit animal l'emportait sur certain Change-Forme, peut être était il le cas ici? Il hésita et finit par passer le bout de ses doigts sur la joue de la jeune femme pour retiré les mèches rebelles qui lui cachait le visage. Il pourrait peut être l'aider à reprendre pied avec la réalité humaine.. Après tout, elle gardait l'endroit où reposait sa mère, et c'était en sa présence qu'elle avait quitté son corps animal.. Il ne savait pas exactement pourquoi mais il ne voulait pas la laisser tout simplement ici.

Il finit par s'installé à son tour pour pouvoir dormir un peu. Sa peau froide restant en contact avec l'air froid de la nuit sans pour autant en être affecté, torse nu puisque son habit servait de couverture à l’intrigante inconnue.

La nuit passa lentement, le sommeil léger, les idées se bousculant avec férocité dans son esprits. Il finit enfin par s'endormir entièrement quand le soleil approchait.

Il se réveilla plus tard, le soleil était levé, les oiseaux chantaient, la source coulait d'un un petit gargouillis d'eau. Il ouvrit lentement les yeux avant de se redresser. Il tourna les yeux autour de lui et la remarqua tout de suite. Elle était là. Juste à ses côtés. Leurs yeux s'entrecroisèrent. Leur regard se mélangèrent.

Union secrète. Lien inconnu.
Il frissonna malgré lui, ne pouvant pas se détaché du regard de la jeune femme. Il ne savait pas très bien ce qui s'était passé à l'instant, mais dans son esprit, il était maintenant sur de ne pas la laisser ici.

Leur échange visuel dura un long moment. Le temps passant au ralentit, les oiseaux s'étant tut comme pour par respect. Seul le glouglou de la source se faisait entendre, calme, apaisante.
Sicryn finit par enfin se détourner de ses yeux, baissant les siens pour voir la lame d'os qu'elle tenait dans ses mains. Une petite étincelle fugace parcouru les yeux du vampire. Si elle avait bel et bien tout perdu de son humanité durant une longue période comme il le pensait, ce qu'elle tenait dans ses mains était la preuve qu'il avait devant lui une jeune femme.. douée. Oui, cela se sentait. Elle était douée.
Il caressa la lame en os des yeux, ne voulant pas la toucher par respect pour le travail fournis. L'arme était très bien faite, pas parfaite, mais très bien faite quand même.

Il redressa les yeux vers elle et lui sourit tendrement.

- Je vais t'aider.. Keleann.

Il avait prononcé son prénom.. Il ne savait fichtrement pas d'où il sortait mais il l'avait dit. Et il était sur que c'était bien ça. Il aurait donné ses yeux à arracher. Elle s'appelait Keleann, et elle avait sur les épaules une longue histoire..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Lun 8 Avr - 20:05

Il se redressa, et se mit à regarder autour de lui. Elle ne bougea pas, se contentant de le fixer. Et puis, leurs regards se croisèrent et le temps sembla s'arrêter. Le monde s'évanouit pour ne plus se résumer qu'à l'univers des yeux violets.

Deux.
Fils de l'Ombre et Fille du Feu.
Opposés en tous points.
Qui ne peuvent par la voix communiquer.
Un lien secret par le regard ont tissé.
Deux un jour ne feront qu'un.


~oOo~

Combien de temps dura cet échange silencieux ? Elle perdit la notion du temps, et y laissa une partie de son âme.. Elle lui était liée désormais, elle le sentait, par un lien indéfectible. Où qu'il aille, elle le suivrait.

Elle s'ébroua, troublée. Elle ne pouvait détacher ses yeux du vampire. Il la fascinait. Elle voulait savoir, comprendre, apprendre. Elle voulait savoir qui il était. Il l'avait éveillée, en retour, elle lui offrait son âme.


- Je vais t'aider.. Keleann.

Keleann. Elle. Le plus simplement possible. Keleann. Son nom. Comment savait-il ? Peu importait.
Elle posa sa dague en os, et, hésitante, le pointa du doigt. Elle voulait savoir.
Il dit un mot, qui résonna en elle comme une douce mélodie. Elle s'en imprégna, l'ancra dans sa mémoire et dans son coeur. Et puis elle le répéta, timidement, d'une voix presque inaudible :

- Si..cryn.

C'était son premier mot.

~oOo~

Un moment passa, et le nom dansait dans sa tête, comme une mélodie qu'on fredonne.. Elle observa Sicryn. Il fouillait dans.. quelque chose. Elle n'avait pas de mot pour le définir. Perplexe, elle s'approcha, la tête légèrement penchée sur le côté, à la manière d'un chien..
Et puis, elle décela l'odeur de la viande, et son estomac lui rappela qu'il était temps qu'elle se nourrisse.
Faim.

La rouquine examina la chose-qui-cache-la-viande. Ce n'était pas un animal. D'ailleurs, la viande en question avait une allure curieuse. Elle regarda à nouveau Sicryn, qui venait de mordre dans un morceau de viande, et lui en tendait un. Elle hésita, sa méfiance naturelle lui disait de ne pas toucher à cette nourriture. Mais elle avait faim, et Sicryn était déjà en train d'en manger.

Elle saisit rapidement le morceau de viande et recula. Elle le renifla, puis mordit dedans. C'était sec, pas aussi bon qu'une proie fraîchement tuée, mais ça n'était pas mauvais. La viande fut avalée rapidement, et lorsque Sicryn se leva pour s'éloigner de la source, Keleann, après un dernier regard sur son territoire, le suivit sans se retourner.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Lun 20 Mai - 19:04

Cela faisait maintenant quoi, une petite demie heure qu'ils marchaient. Sicryn n'avait même pas eu besoin de l'invité à le suivre, elle l'avait fait d'elle même, abandonnant son lieu de vie. Cela n'avait pourtant pas étonné le vampire, qui était sur qu'elle le suivrait. Ils venaient de quitté la forêt dans laquelle avait habitée Keleann tout ce temps.

Sicryn se demandait comment elle allait réagir en voyant une ville, ou même rien qu'un village pour l'instant.. Mais en tout cas, c'était obligatoire qu'ils aillent faire quelques achats! Le vampire se trimbalait torse nu et Keleann avait juste son manteau, avec rien en dessous.. Imaginez un peu le duo de winner que cela faisait. Et puis, le peu de vivre qu'il restait dans le sac à Sicryn ne suffirait jamais pour eux deux, il devait bientôt rentré à la capital, et se demandait comment tout cela allait se passer.. Keleann ne savait pas vraiment parler, ne connaissait plus les attitudes à avoir..

Ouais, il allait faire une pause plus longue que prévu, il ne rentrerait pas tout de suite à la capital, il allait louer une chambre d'hôtel et.. Accorder son temps pour elle. Pour l'aider à retrouver son humanité, lui réapprendre la langue humaine.. Lui apprendre le monde et la vie dans la peau d'une jeune femme comme elle. Voilà qu'il faisait des bonnes actions maintenant? Il y avait vraiment eu quelque chose de spécial entre eux.. Et même si il ne voulait pas spécialement l'admettre, il le sentait, au fond de son corps, de son être, de son âme.. Qu'ils étaient liés à jamais.

Ahah, amusant tout cela. Lui qui n'avait jamais vraiment eu de personne à qui il pouvait faire totalement confiance, il était maintenant lié à une Change-Forme, le destin s'amuse parfois. Bref, ils arrivaient maintenant aux abords d'un villages, Sicryn voyait les maisons se dessiner au fur et à mesure qu'ils s'approchaient. Il se tourna vers Keleann et lui sourit doucement.


- Bon, on va bientôt arrivé dans un village.. Je suis sur que tu vois à quoi ca ressemble n'est ce pas? Tu as du en approché plusieurs sous forme de renard.. On va aller t'acheter des vêtements. Comme ça tu auras bien chaud et ton corps sera caché.

Il hésitait, ne sachant pas trop comment il devait lui parlait.. Normalement, lentement.. Surement avec des mots le plus simple possible.. Elle devait se réhabitué à tout cela..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   Sam 27 Juil - 22:02

Elle ne savait pas ce qu'était un village, ni ce que signifiait "acheter", elle supposa néanmoins que le mot vêtement désignait l'étrange fourrure que Sicryn lui avait donné. Il y en avait donc d'autres dans cet endroit appelé Village. Elle haussa les épaules, et se contenta de le suivre.
Ils avancèrent encore un moment en silence, lorsqu'au détour d'un virage la route s'élargit pour donner naissance à une grande place entourées de bâtisses de pierre. A la vue des édifices humains, la jeune change-forme s'arrêta et se mit à grogner. C'était le territoire des deux-pattes !
Elle allait faire demi-tour, mais elle vit avec stupeur Sicryn s'y engager, comme si de rien n'était. Elle resta un long moment pétrifiée sur place, jusqu'à ce que le vampire tourne le coin du pâté de maison. Elle courut à sa suite, paniquée, et le heurta violemment. Il s'était arrêté devant la boutique d'un marchand de fripes, et le choc manqua de l'envoyer valser dans une pile de chemises. Il se redressa comme si de rien n'était, et la regarda dans les yeux, son sourire malicieux fixé sur le visage, ce qui eut le dont de la calmer. Après quoi, il sélectionna quelques habits sur l'étalage et paya le marchant.
La jeune change-forme l'observa échanger les habits contre des pièces d'or, et enregistra l'action dans sa mémoire : acheter, c'était échanger des objets contre ces petites choses brillantes. Elle voyait plusieurs deux-pattes échanger ainsi leur or contre diverses denrées alimentaires, et objets dont elle ignorait l'utilité.
Sicryn l’entraîna ensuite hors du village, et lui tendit les étranges fourrures. Keleann les regarda d'un air perplexe. Il lui désigna deux "habits" et pointa le bas de son corps, les deux autres se mettaient visiblement sur le haut. Elle les enfila maladroitement, n'ayant pas l'habitude d'être habillée, et se retrouva finalement vêtue d'une jupe courte en lin, d'un chemisier bleu pâle, et d'une cape de voyage brune en laine épaisse. S'ajoutait à son nouvel accoutrement ce que Sicryn appela "bottes", des choses en cuir qui avalaient les pieds et les tenaient au chaud, et loin des pierres coupantes des sentiers.
Ils reprirent la route, la jeune change-forme se tortillait, mal à l'aise. Et puis ses bottes couinaient quand elle marchait, c'était nul pour chasser. Sans s'en rendre compte, elle adopta une moue boudeuse qui la rendait tout à fait craquante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauvage ou apprivoisé ? [pv Sicryn]
» prédateur sanglant "justice sauvage"
» Uruk-Haï sauvage
» creation d'un BB ork sauvage
» Profil d'Uruk Haï sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: Monde extérieur :: Montagnes de la Syhra-
Sauter vers: