Aeoris
Bienvenue sur Aeoris !
Il s'agit d'un forum RP basé sur l'univers médiéval-fantastique du monde d''Arcadia et plus précisément dans la cité D'Aeoris. Nous comptons actuellement 41 membres, et l'ambiance est excellente, en particulier sur la chatbox du site. Le forum est très actif et de nombreux RP et events sont au programme. Tous les amateurs de manga, musique, dessin et autres activités artistiques trouveront aussi leur bonheur dans la partie dédiée à ce sujet. Si vous êtes à la recherche de RP passionnants, de gros délires et d'une ambiance sympa, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
(Demandes de partenariat inter-forums dans la partie prévue à cet effet. Pas besoin d'inscription.)

Aeoris

Les anonymes redeviennent poussière, sans personne pour les pleurer. Seuls les actes sont honorés.
 
AccueilCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Aeoris ! Bon Rp's à tous ! Rejoignez nous et forgez votre destinée!
Le forum va bientôt être en reconstruction, nous travaillons pour pouvoir vous fournir un contenu de qualité.
L’équipe du site
Admins :
Derniers sujets
» Réveil difficile [RP solo]
Ven 7 Avr - 0:02 par Kaltaïs Thra

» Insérez une musique de générique quelconque
Jeu 16 Mar - 17:40 par Kaltaïs Thra

» Alibi-RPG!!
Dim 5 Fév - 16:16 par Invité

» L'horreur dans la cale
Dim 15 Jan - 14:46 par Vas Solemen

» Autour d'un verre [PV Aliah]
Mer 28 Déc - 22:32 par Kaltaïs Thra

» De l'ombre à la lumière
Lun 19 Déc - 15:37 par Aliah

» Une épreuve explosive [pv Nindaeï - Aliah]
Jeu 15 Déc - 15:51 par Aliah

» Une rencontre déterminante
Sam 26 Nov - 15:04 par Nindaeï Murmuresoleil

» Une mission de "discretion"
Mer 23 Nov - 0:52 par Aliah


Partagez | 
 

 [Présentation] Reivax Baëleän

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reivax Baëleän
~ Maître des Voyageurs ~
~ Maître des Voyageurs ~
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 20

Livre des Héros
Divinité: Aronax
Guilde: Guilde du Dragon Rouge
Résumé:

MessageSujet: [Présentation] Reivax Baëleän   Mar 21 Aoû - 20:20




Présentation



Nom : Baëleän
Prénom : Reivax
Âge : 22 ans
Race : Hybride
Faction : Les voyageurs du temps
Guilde : Guilde du dragon rouge
Raisons du choix de faction :
- Stricte neutralité
- Pas de préjugé
- Possibilité de marchandage avec les autres factions
Rang : Apprenti?
Métier : Alchimiste
Profession magique : Druide
Divinité vénérée : Osha






Description



Taille : 1m 98
Poids : 85kg

Description Physique : Plutôt grand et mince, Reivax présente une fine musculature. Les traits de son visage sont fins, encadrés par des cheveux bruns foncés mi-longs. Lorsqu'il sort, il s'habille souvent d'une robe en lin grise, d'une capuche de la même couleur. Par dessous, il porte un pantalon en cuir noir, des bottes en cuir simple et des gants qui le sont tout autant.Pas spécialement imposant physiquement, il rattrape le tout avec un regard froid et perçant qui sort de ses yeux verts très clairs.

Signes particuliers : Des écailles parsèment sa peau de l'intérieur de ses coudes jusqu'aux épaules.

Description Psychologique : Reivax est typiquement le lettré qui répugne à se battre, préférant de loin une approche diplomatique.
Ayant souffert toute son enfance, il est resté très solitaire et n'est altruiste que quand il voit une opportunité.Il a hérité de son ascendance un caractère unique:
Il est très rancunier mais déteste faire souffrir gratuitement. Reivax possède aussi une curiosité inégalable et tout est prétexte pour lui a enrichir ses connaissances (c'est d'ailleurs pour ça qu'on le retrouve souvent le nez dans un livre). Sa plus grande occupation est d'ailleurs d'observer le monde qui l'entoure pour affiner son savoir. Ayant toujours dû subir le jugement des autres, Reivax ne peut s’empêcher de penser que cette réaction était déplorable et ne pouvait convenir à des espèces civilisées.
Calculateur, il n'hésite pas à employer tout les moyens permit (et même ceux qui ne le sont pas) pour arriver à ses fins du moment que ça lui parait justifié.


Équipement : Un mince carnet à la couverture de cuir, une plume, un encrier, un collier avec une griffe de dragon dans un morceau d'ambre, tout le nécessaire pour de l'alchimie basique ainsi que quelques fioles, le tout dans une besace de cuir. A son dos, il porte pratiquement tout le temps "Balmung" la lance de la famille Baëleän.


Histoire : Cela s'est passé il y a vingt années, dans le petit village aujourd'hui disparus au nom oublié au coeur de la forêt de Lolness.
Cette forêt est connu pour être le repaire des loups-garous, des réunions des âmes damnés mais surtout, c'est un lieu parfait pour faire des expériences sur des êtres vivants sans être dérangés.
Au alentours de ce village, une femme se promenait avec son nourrisson de deux ans. Même si la vie n'était pas facile dans cette forêt, elle était heureuse.
Cependant, elle ne se savait pas épiée depuis une semaine par deux nécromants. Elle n'était pas non plus au courant que ceux-ci étaient nécromants lorsqu'ils lui dérobèrent son enfant. Elle ne savait pas non plus qu'ils allaient la tuer pour ne pas laisser de preuves....d'ailleurs, comment aurait-elle pût s'en douter?
Les deux nécromants traversèrent la forêt jusqu'à la grotte où leur secte résidait.
Ils amenèrent l'enfant à leur au dirigeant qui paru satisfait d'entendre des pleurs à leur approche.
-Seigneur, dit le plus petit des deux, voici l'enfant que vous vouliez pour le rituel...
-Parfait, dit-il d'une voix caverneuse.
Le "Seigneur" prit l'enfant et l’emmena directement dans une salle creusée dans la roche. Le sol était couvert de peau fraîchement enlevées à divers animaux et certainement à nombres d'humains aussi. Les murs quant à eux étaient recouverts d'étagères qui contenaient un nombres de potions défiant l'imagination.
Il posa l'enfant sur un autel de pierre au centre de la salle et enfila une robe noire et or pendant qu'un acolyte dévêtit le nourrisson. L'enfant , lui, hurlait toujours et ça ne s’arrangea pas lorsque le maître de la cérémonie lui appliqua diverses poudres sur le corps. Après quelques incantations qui de couleurs l'enfant, le "Seigneur" alla chercher un pot très spécifique posé sur une petite colonne de pierre recouverte d'un voile de velours noir. Ce pot contenait 3 écailles noire et une dent d'un blanc immaculé. Les acolytes s'assirent et commencèrent à réciter une mélopée envoûtante. Le maître de cérémonie sortie le contenu du pot. Il plaça une écaille sur chaque bras puis retourna l'enfant pour placer la dernière au niveau des omoplates sur la colonne vertébrale. Une fois que les écailles ont adhéré au corps du nourrisson, il sortit de sa manche une dague gravée d'un dragon en or et entrepris d'ouvrir le ventre de l'enfant.
Celui-ci se débâtant de toutes ses maigres forces, il décidât de l'assommer à une bonne fois pour toutes à l'aide de sa magie et se félicitât intérieurement de cette brillante idée avant de placer au niveau du foie de l'enfant la griffe de dragon réduite en poudre.
Suite à cette cérémonie, ils gardèrent l'enfant dans une cellule aménagée. L'étudiant sous toute les coutures, ils continuèrent de faire des expériences de ce type jusqu'à ce qu'il ai atteint l'âge de huit ans.Il était alors dans la salle de cérémonie. Il venait de subir une séance "d'amélioration" et devait la nettoyer. Le "Seigneur" entra alors dans la salle et lui fît signe de le suivre sans un mot. Il l'emmena alors dans son bureau.
Le "Seigneur" s'assît sur ce qui ressemblait plus à un trône qu'un fauteuil.
Reivax avait d'ailleurs toujours trouvé ça injuste d'être obligé de rester debout alors que les autres pouvaient s’asseoir. Mais bon....il n'était là que pour servir de cobaye, on le lui répétait souvent.
Le "Seigneur" prît la parole:
-Bien, comme tu le sais, les séances que tu dois subir sont dans le but de t'améliorer...mais à partir d'aujourd'hui, tu es libéré de cette corvée. Tu iras rejoindre les autres apprenties pour recevoir l'enseignement nécromant. Tu auras aussi le droit de manger à table comme les autres, l'accès à la bibliothèque, une chambre et enfin, comme tu le désirais tant, tu pourras sortir de la caverne.
Reivax aurait bien sauté de joie si seulement les milliers d'heures qu'il avait passé dans la salle de cérémonie ne lui avait pas enlevé toute envie de montrer ses émotions. Cependant, alors qu'il refermait la porte, une question lui vînt à l'esprit.
-Mais..."Seigneur", pourquoi arrêtez-vous les séances aussi abruptement?
Il le regarda alors d'un air condescendant.
-Simplement parce que tu es un échec, on a tenté de faire de toi un hybride avec un dragon, et on a juste réussit à inventer la greffe d'écaille...qui d'ailleurs poussent très bien. Après cette déclaration, il lui fît signe de s'en aller.
Après cette déclaration, il alla s'enfermer dans sa nouvelle chambre et y passa 2 jours sans se sustenter. Certes, il ne savait ni se transformer, ni cracher du feu et n'avait des écailles que de l'intérieur des coudes jusqu'aux épaules....mais de là à à dire qu'il était un échec.
Pendant ces deux jours, il décida d'étudier sans relâche jusqu'à prouver au "Seigneur" et au monde entier qu'il était tout sauf un échec.
Ainsi, il devint un étudiant de cette secte et appris tout les rudiments de la nécromancie. Cependant, il sentait que sa voie n'était pas celle de l'ombre et de la mort....aussi, pendant ses temps libres, il foncait à la bibliothèque pour étudier ou s'en allait dans la forêt étudier les plantes ainsi que leurs effets. Au fil du temps, il amoncela de plus en plus de connaissance et s'aventura de plus en plus loin dans la forêt.
Un jour de sa quizième année, alors qu'il cueillait de la salsepareille (herbe qui provoque la mort par asphyxie) pour offrir un thé à un autre apprentie un peu trop talentueux à son goût. Reivax finit par tomber sur le village qui l'avait vu naître. Au loin, on entendait des sons de divers instruments, des chansons, des rires et de nombreuses discussions. Il décida d'aller observer cet attroupement en s'asseyant sur un des murs qui entourait la résidence où avait lieu cette fête. Il pût remarquer que les gens avaient l'air assez heureux pour oublier le contenu de la forêt les entourants. Apparement, le centre de la fête était un couple d'âge mûr. L'homme, surement le plus vieux du couple, semblait avoir été militaire pendant trois vies succesives tant l'homme avait conservé sa musculature d'autrefois. Il proposait à tout ses invités un verre de vin ou de tout autre alcool à porté de son bras et riait grassement aux blagues qu'on lui servait...bonnes ou pas d'ailleurs.
Quant à la femme, elle semblait avoir fait la cuisine toute sa vie et avait dût plus d'une fois goûter à ses propres plats au vue de son embonpoint plus qu'avancé. Elle continuait d'ailleurs aujourd'hui à faire la cuisine et était loin d'être désoeuvrée. Tout à coups, il entendit une hurlement suraïgue où il distingua le mot "lycanthrope" et le mot "mur". Il comprit évidemment qu'on parlait de lui, et en même temps il pensa que, dans ses vieilles guenilles, il avait l'air de tout sauf d'un enfant de ce village. Il préférat ne pas bouger, sachant qu'il devait déjà être entouré de toute la milice du patelin. Dans la cohue, les gens se bousculaient sans même faire attention à qui leur barrerait le chemin. Seules deux personnes restaient immobiles...le couple. Des piquiers derrière lui, des archers devant, Reivax était bloqué. Le chef de la milice s'avança et se mit à hurler:
-Tu as été démasqué lycanthrope!!!!Descend de ce mur, repend toi et meurt avec dignité!!!
Intérieurement, Reivax pensa que cette grosse outre à vin ambulante devrait baisser d'un ton mais se dit qu'il vallait mieux y aller avec diplomatie.
-Je..ahem...
-C'est notre fils, interrompit l'homme du couple, laissez le, c'est notre enfant!!!
Reivax leva un sourcil d'étonnement, il savait très bien que ces gens là ne pouvaient être ses parents mais il préféra se taire.

Le capitaine parrut aussi étonné que lui.
-Vous êtes sûr que...c'est bien votre enfant....
Le capitaine commençait à avoir des doutes sur la santé mentale du propriétaire de la cinquième fortune du village (qui était plutôt conséquente soit dit en passant), il n'avait pas souvenir qu'il ai jamais mentionné un seul enfant.
-Laissez moi lui parler seul à seul.
N'attendant pas la réponse du capitaine, il attrapa le jeune homme et le tira dans son manoir.
Il se posa en face de lui, le regarda dans les yeux avec une expression grave sur le visage et lui dit:
-Écoute mon garçon, on sait toi comme moi que nous n'avons aucun lien de parenté mais ces gens nous veulent du mal à tout les deux...fait toi passer pour mon fils pour nous sauver tout les deux, tu auras tout ce dont tu as besoin mais je te détaillerais tout plus tard, tu dois juste savoir avant de faire ton choix que tu devras te plier à des rêgles très strictes que seules les personnes faites pour faire partie de l'élite. Alors, accepte-tu?
Reivax savait que son salut passait par l'acceptation de ce "contrat" entre lui et son "père". En même temps, ça lui permettrait de quitter enfin cette grotte insalubre et cette secte de fou.
-Soit, j'accepte.
A peine la phrase était-elle terminée qu'il se fît tirer dehors par son nouveau père et serrer dans les bras devant toute la populace du village. Il décidat de jouer le jeu et enlaça son nouveau père.
-Aujourd'hui, non contents de fêter nos quarantes années de mariages, à Erdryll et à moi, nous fêtons aussi le retour de notre fils depuis longtemps disparu...
-Reivax
, lui chuchota-t'il.
-...Reivax!!!!
Le village se mit a applaudir cette déclaration et repris la fête comme si rien ne s'était passé.
Pour éviter d'avoir à répondre à des questions auxquelles il n'aurait pas la réponse, il se retira dans le manoir afin de le visiter. Il passa ainsi de pièce en pièce jusqu'à atteindre la plus grande bibliothèque qu'il ai jamais vu et s'arrèta là. Le soir venu, son "père" vînt le chercher pour passer à table.
-Bien, dit-il, commençons pas le commencement, je m'appelle Alderon Baëleän et voici ma femme Erdryll. Maintenant que les présentations sont faites, je vais te dire pourquoi nous avons décidé de te faire passer pour notre fils. Dans tout les coins de ce village, des gens attendent que l'on meurt pour toucher une part de notre fortune puisque c'est ainsi que ça se passe lorsque l'on a pas d'héritier...Nous en avions marre de voir passer chaque jour des personnes qui tentaient de s'attirer nos faveur et notre argent. J'en soupsonne même certaines de vouloir nous assassinner. Ainsi, puisque tu es là, ils devront trouver d'autres vieux à aller emmerder pour avoir un peu d'or. Enfin bref...je n'ai même pas pensé à te demander d'où tu venais.
-Euh.eh bien en fait, je viens d'une grotte au nord-ouest d'ici où un culte de nécromant à établi domicile. Si vous voulez la position exacte pour envoyer la milice, n'hésitez pas à me demander.
Alderon regarda Reivax dans les yeux quelques secondes puis un sourire illumina son visage.
-C'est bien petit, tu sais reconnaitre tes alliés....nous avons bien fait de te prendre comme fils. En parlant de ça, je t'ai dis tout à l'heure que tu aurais de nombreuses règles à respecter mais, comme tu ne les connais pas toutes, il va falloir te les apprendre. Tes cours commencent à partir de demain six heure dans la bibliothèque. Je t'apprendrais les us et coutumes des hautes classes de la société, ensuite, je t'apprendrais à parler correctement car pour le peu que j'ai entendu, c'est pas encore ça...et enfin, je t'apprendrais à te battre. Ensuite, tu recevra des leçons d'un précepteur particulier qui t'enseignera tout ce qu'il y a à savoir pour avoir une culture générale sans faille et qui t'apprendras à maîtriser un métier de ton choix ainsi qu'un enseignement magique car ça pourra toujours t'être utile. Après ces cours, tu viendras dans mon bureau où je t'apprendrais tout ce que tu dois savoir sur l'héritage que tu recevras à notre mort. Une dernière chose, en public, tu nous appelle Père et Mère et tu nous tutoie....à l'intérieur du manoir, tu fais ce que tu veux.
A la fin de cette tirade, Reivax esseya de tout assimiler, bien que ce fût difficile. Le repas se passa ensuite dans le silence le plus total. Après, on l'emmena dans sa chambre où il pût se reposer.
Conformément à ses instructions, Reivax se retrouva le lendemain dans la bibliothèque à six heure. A peine arriva-t'il dans la pièce qu'Alderon lui donna trois livres sur la manière de se tenir à table et le tira à une table où il commença son cours. Le reste de la journée se passa comme Alderon l'avait prévu. Il passa ainsi plusieurs heures à suivre les cours.
Toutes ses journées se passèrent comme ça pendant 4 ans. Il apprit rapidement les règles de bienséance de la haute société et étudia avec assiduité pour ses cours. Lors de ses séances d'entrainement, il excellait au combat à la lance et décidat de ne se battre qu'avec ce type d'arme. Avec son précepteur, il apprenait moins bien qu'avec Alderon mais avait quand même choisit de lengarder car il était sympathique. Ainsi, il se perfectionna dans l'élaboration de potions et de philtres en tout genre. Quand aux arts magiques, il avait choisit de suivre la voie contraire à celle de son premier apprentissage, celle de la vie et de la nature..: le druidisme, il apprit comment entrer en communion avec la nature et à maîtriser son pouvoir. Sa famille adoptive savait aussi pour sa origine
Cependant, tout ne se passait pas bien, chaque semaine depuis qu'il était entré dans leur vie et même sûrement avant, un homme à la tignasse grisonnante venait taper à la porte pour réclamer une somme faramineuse que lui devait soi-disant Alderon. A chaque fois qu'il lui répondait qu'il ne pouvait pas payer, l'homme répondait qu'il reviendrait leur demander son dût jusqu'à ce qu'il l'ai enfin eu ou jusqu'a ce que le couple soit emporté par la mort.
Reivax voyait ceux qu'il appelait ses "parents" dépérir à chaque visite de cet inconnu jusqu'au jour où Alderon s'écroula dans son fauteuil, trop fatigué par cet energumène pour pouvoir encore tenir debout. Il décida alors de les aider à se débarrasser définitivement du problème. Il alla un peu à l'extérieur du village et cueillis quelques feuilles d'un laurier rose (encore une plante mortelle, d'ailleurs, à ne pas confondre avec le laurier sauce m'enfin je m'égarre un peu...) et alla dans la cuisine pour en faire un thé. Lorsque quatre heure sonna, il laissa sa mère prendre la théière prète avec le mélange et les laissa échapper à jamais à leur problème. Après une petite attente, il entendit des suffoquements. Lorsque ceux-ci se turent, il sût qu'il pouvait appeler le croquemort.
Lors de l'enterrement, il ne versa pas une larme car Alderon considérait que celà était réservé aux "femelettes sans pectoraux et poils sur le torse" selon sa propre expression. Ca fesait sourire Reivax de repenser à ça. Car même si il parraissait un peu direct et aggressif, Alderon était un homme d'une gentillesse et d'une bonté remarquable. La preuve: il l'avait sauvé de la mort.
Il savait que c'était justifié et qu'il valait mieux abreger leur souffrance maintenant. Leur religion étant inconnu, tout le cortège funèbre devait prier à chaques divinités pour le salut des âmes des défunts. A l'issu de cette cérémonie longue et fastidieuse, Reivax se fît rapidement aborder par un notaire pour rêgler toute la paperasse qui ferait de lui le propriétaire légitime du manoir, de la fortune, et de l'exploitation vinicole qui fesait la richesse de la famille.
Il faudrait d'ailleurs qu'il aille la visiter un de ces jours cette exploitation, elle était située au pieds des montagnes de la Syhra et produisait un vin muscat connu de toutes les contrées civilisées.
Enfin...il aurait tout le temps d'y repenser maintenant.
Et puis, de toutes façons, c'était l'heure de l'entraiment, ça lui permettrait de se vider la tête.
Ca lui fesait penser qu'il avait hérité de "Balmung", une lance qui se transmettait de génération en génération depuis des temps immémoriaux dans la famille Baëleän. D'aucuns racontent que cette lance aurait été à l'origine un os d'aile de dragon que des maîtres forgerons elfes et nains aurait travaillé, recouvert d'acier, enchanté et paufiné. (celà à d'ailleur donné une autre légende comme quoi la famille Baëleän aurait été la famille la plus riche avant d'avoir à payer les artisans elfes et nains pour les convaincre de travailler conjointement, enfin bon...ce ne sont que des légendes). Quoi qu'il en soit, c'était une arme d'une solidité et d'une légèreté surprenante qui avait toutes les qualités requises pour être une arme mortelle entre des mains expertes. En plus de celà, c'était aussi une arme de toute beauté tant par sa forme générale que par ses gravures détaillées.
Après ça, il vécut encore deux ans dans le petit village où il avait une réputation d'exentrique, les gens préféraient l'éviter.
Et celà aurait pût continuer pendant encore longtemps...
Habituellement, lorsqu'il prenait un bain, Reivax pensait à fermer tout ses rideaux....mais comme par un coup du destin, il n'y pensa pas ce jour ci. L'hybride prit donc son bain sans s'en rendre compte. Il aurait pût le prendre sans problème si une bande de jeunes filles n'avait pas eu l'envie de voir si l'homme inconnue des demoiselles avait une virilité digne d'interêt. En sortant de son bain, il s'apperçut que le rideau était encore ouvert et fonça le fermer. Il remarqua la mine déconfite des gamines assises sur le mur en face en train de regarder à travers sa fenêtre....elles savaient maintenant, il devait partir avant que tout le village ne se regroupe pour chasser l'hybride. Ainsi, le soir même, il avait vendu son manoir à un riche du coin et avait embarqué dans un chariot tout ce qui lui semblait utile d'emporter.

Ainsi, il se retrouva rapidement à la cité d'Aeoris où il achetat une demeure d'une taille plus que correcte idéalement située près de la bibliothque et du parc.
"Aujourd'hui commence une nouvelle vie" pensait-il. Et c'était vrai, car il avait définitivement quitté le village qui l'avait vu grandir (et qui trois mois après le départ de Reivax sera assiégé par les loups-garou et détruit) était maintenant un souvenir qu'il voulait effacer de sa mémoire au profit d'une vie exaltante dans la grande cité.






Et toi ?



Âge : bientôt 16 ans
Disponibilités sur le forum :Mercredi après-midi, samedi et dimanche, je peux me libérer la semaine en soirée, si nécessaire
Avis sur le forum : Bien et assez facile à prendre en main, l'accueil sur la chat-box est vraiment super, et l'assistance très rapide
Tu connais le forum grâce à : un ami qui a fait de la pub
Remarques diverses : Aucune à faire

Origine de l'avatar : Euh....internet?

Confirmation de lecture du règlement :

J'ai lû et j'approuve le règlement et entend le respecter



Parce que je ne suis pas sûr que ça marche dans le cadre (peut-être un problème avec ImageHack?)
Revenir en haut Aller en bas
Eowen Sauloon
~ Maîtresse des Marcheurs || Fondatrice ~
~ Maîtresse des Marcheurs || Fondatrice ~
avatar

Messages : 1176
Date d'inscription : 18/12/2010

Livre des Héros
Divinité: Tharod
Guilde: Guilde des Assassins
Résumé:

MessageSujet: Re: [Présentation] Reivax Baëleän   Mer 22 Aoû - 16:51

ton histoire est vraiment passionnante, je te valide, bon rp parmi nous^^

_________________
Eh bien ! oui, c’est mon vice.
Déplaire est mon plaisir.
J’aime qu’on me haïsse.
Revenir en haut Aller en bas
http://aeoris.forumgratuit.org
 
[Présentation] Reivax Baëleän
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aeoris :: Arrivée dans la cité :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: